Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits de la Reine des prés

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 12/04/2024 à 12h04, publié le 12/09/2023 à 16h09
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits de la Reine des prés

La Reine des prés, aussi appelée spirée ulmaire ou ulmaire est une plante bien connue de nos campagnes. En effet, ses noms imagés tels que “ fleur des abeilles” ou “barbe de chèvre” relatent sa présence constante dans nos prés humides et au bord des fossés. Son rôle mellifère et sa répartition avantageuse expliquent qu’on l’appelle à raison la “reine des fleurs”. 

La Reine des prés joue un rôle important dans l’histoire d’un des médicaments les plus connus de la pharmacopée française, l’aspirine

L’usage de la Reine des prés est connu depuis la fin du XVIe siècle pour lutter contre les inflammations et comme diurétique. Au début du XIX e siècle, un pharmacien suisse découvre la présence d’aldéhyde salicylique dans l’huile essentielle des fleurs de Reine des prés. On fait alors le lien avec la salicine, molécule précédemment découverte dans le saule blanc, qui était déjà utilisé durant l’Antiquité pour soulager les articulations douloureuses et pour faire baisser la fièvre. Ce rapprochement entre la reine des prés et le saule blanc sera la première étape vers la découverte de l’aspirine. 

Qu’est-ce que la Reine des prés ? 

La Reine des prés est une plante qui pousse dans les zones humides, le long des cours d’eau, près des fossés. C’est une plante assez haute à tiges rouges portant des feuilles divisées et sur laquelle bourgeonnent l’été des fleurs blanches en grappes floconneuses et très odorantes. C’est une plante de la famille des Rosacées, comme sa cousine, la rose, autre “reine” des fleurs. 

Composition de la Reine des prés   

La Reine des prés contient beaucoup de composants actifs essentiellement représentés par des flavonoïdes, tels que le spiraésoside, le rutoside, le kaempférol et le quercétol. Sa composition révèle de nombreux dérivés salicylés tels que l’acide salicylique, le salicylate de méthyle, l’aldéhyde salicylique, l’alcool salicylique, le monotropitoside, appelé aussi gaulthérine et la spiraéine  Elle est riche en tanins (10 à 20 %), les ellagitanins, avec la tellimagrandine et la rugosine. L’odeur de ses fleurs vient de la richesse de leur huile essentielle en salicylate de méthyle.  

Propriétés et bienfaits de la Reine des prés   

La Reine des prés contient des dérivés salicylés qui sont responsables de ses effets anti-inflammatoires et antidouleurs permettant de soulager les douleurs des articulations et musculaires. La Reine des prés peut aussi aider à soulager les migraines, les céphalées, les douleurs gastriques et les douleurs dentaires. Ces effets sont puissants puisqu'ils représentent 2/3 des effets de l’aspirine. La Reine des prés a aussi des propriétés antirhumatismales, surtout lorsque les rhumatismes sont déclenchés par l’humidité. Les dérivés salicylés sont aussi responsables de ses propriétés antibactériennes, de son effet fébrifuge (qui fait tomber la fièvre), de son effet antipyrétique (qui empêche la montée en température) et de son effet sudorifique (qui favorise la sudation) qui seront mis à profit en cas de fièvre lors d’un refroidissement ou d’une infection virale comme la grippe.  Les dérivés salicylés expliquent aussi son effet diurétique que l’on utilise en cas de rétention d’eau et dans les régimes amincissants et son action uricosurique (qui favorise l’élimination de l’acide urique) utile en cas de goutte

Ses flavonoïdes et ses tanins lui apportent des propriétés protectrices de la muqueuse de l’estomac qui lui donnent un avantage par rapport à l’utilisation de l’aspirine en cas de douleurs puisque l’aspirine est souvent responsable de brûlures d’estomac. Ces propriétés pourront aussi être mises à profit en cas de douleurs gastriques

Les tanins de la Reine des prés lui apporteraient des propriétés immunomodulatrices, c'est-à-dire “qui régularise la réaction immunitaire”. 

La Reine des prés a aussi des propriétés en usage local en raison de ses effets anti-inflammatoires, antidouleurs et anti-œdémateux pour calmer les douleurs liées aux rhumatismes, à l’arthrite et l’inflammation et les gonflements liés aux poussées d’arthrose et aux crises de goutte. 

L’EMA, Agence européenne du médicament reconnait l’usage traditionnel des sommités fleuries de la reine des prés comme anti-inflammatoire contre les douleurs articulaires mineures et dans le rhume.  

La Commission E du Ministère de la Santé Allemand reconnait l’efficacité des sommités fleuries de la Reine des prés en cas de rhume.  

Utilisation de la Reine des prés 

La Reine des prés est utilisée en usage traditionnel pour diminuer les douleurs articulaires mineures et pour soigner les états fébriles et grippaux

Elle est aussi utilisée pour diminuer les maux de tête, les douleurs dentaires et pour faciliter l’élimination de l’eau et les fonctions d’élimination de l’organisme. En raison de son action rénale, on la trouve souvent associée avec d’autres plantes dans les compléments alimentaires à action de drainage destinés à faciliter la perte de poids.  

Ses sommités fleuries peuvent être utilisées en infusion après avoir été séchées.  

Après avoir été séchées, les sommités fleuries peuvent être réduites en poudre et mises sous forme de gélules.  

Les sommités fleuries après avoir été séchées, peuvent aussi subir une extraction à l’eau pour n’en retenir que certains composants puis mis sous forme de comprimés ou de gélules.  

Extraits et poudre de plante totale présentent l'un et l’autre, un avantage :  

- Les extraits ne contiennent pas l’intégralité des composants de la plante, mais les principes actifs extraits sont en plus grande quantité pour une gélule de même poids par rapport à la poudre de plante intégrale.  

- Lorsqu’on utilise l’intégralité de la partie de plante réduite en poudre, on dispose de l’intégralité des composants, ce qui peut être un avantage pour la Reine des prés, puisque ses tanins (faiblement présents dans l’extrait aqueux) permettent de protéger l’estomac des principes actifs, les salicylés, qui peuvent donner parfois des douleurs d’estomac. 

Il est aussi possible de réaliser une extraction hydroalcoolique à partir de la plante fraîche. Les composants ne seront alors pas les mêmes que lors de l’extraction aqueuse de la plante sèche, notamment la présence de tanins protecteurs de l’estomac sera un plus.  

La Reine des prés pour les douleurs 

La Reine des prés, grâce à ses actions anti-inflammatoires et antidouleurs, se trouve dans des compléments alimentaires soit à base de poudre, soit à base d’extrait fluide de sommités fleuries spécifiquement destinés à lutter contre les douleurs des articulations. 

La Reine des prés peut être associée à d’autres plantes anti-inflammatoires comme le cassis pour les douleurs ou l’harpagophytum contre l'arthrose et à des plantes comme l’ortie reminéralisante

 

D’autres compléments alimentaires la proposent non seulement pour les douleurs articulaires, mais aussi pour les maux de tête et les douleurs dentaires comme les gélules Arkogélules Reine des prés à base d’extrait sec de sommités fleuries.  

La Reine des prés pour la flexibilité des articulations 

La Reine des prés, qui apporte ses propriétés anti-inflammatoires, antidouleurs, anti-œdémateuses et favorisant l’élimination de l’acide urique, peut se trouver sous forme de poudre dans des gélules telles que les Arkogélules Reine des prés pour améliorer la flexibilité et donc la motricité des articulations.  

Elle peut aussi être associée à d’autres plantes comme le cassis, le curcuma anti inflammatoire, l’harpagophytum ou bien à des plantes reminéralisantes comme le bambou, le lithothamme ou l’ortie. La présence de glucosamine, de chondroïtine ou de cuivre complète son action sur les articulations. 

  

La Reine des prés pour le confort hivernal 

En raison de ses propriétés antibactériennes, antidouleurs, fébrifuges et immunomodulatrices, la Reine des prés est ajoutée dans les compléments alimentaires à visée immunitaire. On la trouve associée à d’autres plantes aux propriétés immunomodulantes comme la prêle, la nigelle (cumin noir) ou à des plantes qui stimulent l’immunité comme le shiitaké comme dans les gélules de Immuno 4 vigilance immunitaire.

La Reine des prés pour les jambes lourdes  

La Reine des prés, en raison de ses propriétés anti-inflammatoires, antidouleurs, anti-œdémateuses et favorisant l’élimination rénale de l’eau peut aussi se trouver dans les compléments alimentaires pour les jambes lourdes, douloureuses et gonflées comme dans les gélules de Veinoflux jambes légères et toniques où elle est associée à des plantes aux propriétés circulatoires comme le petit houx (fragon épineux) ou la vigne rouge.  

La Reine des prés pour l’intimité de la femme 

Cycles menstruels, préménopause et ménopause...la femme est soumise tout au long de sa vie à des fluctuations hormonales qui parfois peuvent entraîner des désagréments. Des compléments alimentaires existent pour soulager la femme dans son intimité et certains renferment des plantes rééquilibrantes hormonales comme l’achillée millefeuille, l’alchémille, le gattilier, le houblon, la mélisse ou le soja, mais également de la Reine des prés. En effet, les propriétés anti-inflammatoires et antidouleurs de la Reine des prés permettent d’aider à soulager les règles douloureuses, les tensions mammaires, les douleurs articulaires et musculaires qui surviennent fréquemment durant ces périodes de turbulences hormonales. La Reine des prés permet aussi de favoriser l’évacuation rénale de l’eau pour lutter contre la prise de poids qui touche souvent les femmes autour de l’âge de la préménopause ou de la ménopause.  

 

La Reine des prés pour le drainage urinaire 

En raison de ses propriétés diurétiques, la Reine des prés peut favoriser l’élimination rénale de l’eau en cas de rétention d’eau. Dans les compléments alimentaires à visée drainante ou minceur, on la trouve ainsi associée à des plantes aux propriétés multiples favorisant une silhouette mince comme les plantes diurétiques telles que l’asperge, le bouleau pour la rétention d'eau, la bruyère, le cassis, la queue de cerise, le chiendent, la chicorée, le frêne, l’hibiscus, le lamier blanc, l'orthosiphon, le pissenlit diurétique, le solidage (verge d’or), le sureau draineur et le thé vert pour la minceur. Elle peut aussi être associée à des plantes comme l’ananas pour la digestion, l’angélique pour les gaz, le boldo, le carvi, le citron, le fenouil pour le mal de ventre, la fumeterre contre les spasmes, le gingembre pour digérer, la menthe, l’orange amère (bigaradier), le romarin, l’aubier de tilleul, à des plantes comme le chardon-marie qui protège le foie, à des plantes comme l’artichaut détoxifiant, la bardane, la chicorée, le radis noir draineur, à des plantes coupe-faim comme la pomme, ainsi qu’à des plantes qui diminuent l'envie de sucre comme le Gymnema. Des plantes brûle-graisses comme le café vert, le fucus, le guarana aminicissant, le maté actif minceur, le thé vert peuvent aussi faire partie de la formule ainsi que des plantes favorisant la lutte contre la cellulite comme l’ananas, des plantes qui favorisent la diminution du cholestérol et du sucre dans le sang comme le pamplemousse, des plantes reminéralisantes comme le lithothamme ou la pomme. Parfois des plantes favorisant la circulation veineuse comme l’hamamélis, le mélilot pour les veines ou la vigne rouge peuvent également être ajoutées. 

 

Nos compléments alimentaires pour le drainage et la rétention d’eau

 

Nos compléments alimentaires pour la détox

 

Nos compléments alimentaires pour la minceur

 

La Reine des prés pour le confort urinaire 

La Reine des prés a des propriétés antibactériennes et diurétiques qui peuvent être mises à profit dans des compléments alimentaires pour le confort urinaire. Ces compléments alimentaires associent la Reine des prés à d'autres plantes comme la cranberry en cas de cystite, ainsi que le frêne ou la bruyère ou bien à des plantes détoxifiantes et drainantes rénales comme la bardane, le bouleau, la chicorée, l’ortie et le sureau.  

 

Quelle quantité de Reine des prés est recommandée ?  

En tisane 

Comme antalgique des muscles et des articulations ou comme antipyrétique en cas de rhume, la tisane de Reine des prés sera prise en traitement de fond ou en cas de crise douloureuse à la dose de 20 grammes de sommités fleuries de Reine des prés pour 1 litre d’eau.  

L’infusion sera réalisée avec de l’eau chaude, mais non bouillante et prolongée pendant 15 minutes. L’infusion sera couverte pour éviter l’évaporation des composants actifs. 

On recommande de boire 250 à 500 ml d’infusion par jour. 

Il est aussi possible de préparer l’infusion à l’avance le matin et d’en boire pendant la journée. 

En poudre  

Il est possible de trouver la Reine des prés sous forme sèche broyée dans des gélules. Pour la posologie, il suffit de se référer aux indications du fabricant. 

En extrait sec 

La Reine des prés peut se présenter sous forme d'extraits secs dans des gélules ou des comprimés dont la posologie sera indiquée par le fabricant. 

En extrait fluide de plante fraîche  

En extraits fluides de plante fraîche, la Reine des prés se prend à la posologie de 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d'eau de 20 cl, 3 fois par jour pendant 3 semaines. 

Quels sont les effets indésirables de la Reine des prés ? 

Les effets indésirables de la Reine des prés sont rares. On observe parfois un spasme respiratoire et un effet diurétique. Des doses élevées peuvent parfois entraîner des nausées ou des douleurs à l’estomac

Quelles sont les précautions d’emploi liées à la Reine des prés ? 

L’usage de la Reine des prés est réservé aux adultes et aux enfants de plus de dix-huit ans

En cas de grossesse ou d’allaitement, la Reine des prés est déconseillée. 

Ne prenez pas de Reine des prés si vous prenez des salicylés, comme l’aspirine ou des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène. En effet, la Reine des prés pourrait augmenter le risque de brûlures d’estomac.  

Ne prenez pas de Reine des prés si vous prenez des antiagrégants plaquettaires ou des anticoagulants comme la warfarine. En effet, la Reine des prés augmente le risque de saignements. De même ne prenez pas de Reine des prés si vous êtes sous héparine

Ne prenez pas de Reine des prés si vous devez subir une opération chirurgicale.  

La reine des prés ne doit pas être prise si vous souffrez d’un ulcère à l’estomac ou au duodénum, si vous souffrez d’asthme ou si vous souffrez d’une bronchite chronique

Quelles sont les contre-indications de la Reine des prés ? 

La Reine des prés est contre-indiquée en cas d’allergie aux salicylés comme l’aspirine. 

La Reine des prés est aussi contre-indiquée en cas de varicelle ou de zona

À retenir 

La Reine des prés est reconnue pour soulager les douleurs articulaires, musculaires et les douleurs plus localisées comme les céphalées, les douleurs dentaires ou les règles douloureuses. C’est un diurétique qui est utilisé dans les produits minceurs ou pour le confort urinaire. 

 

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale. 

Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin. 

 

Sources 

Jussi-Pekka Rauha, Susanna Remes, Marina Heinonen, Anu Hopia, Marja Kähkönen, Tytti Kujala, Kalevi Pihlaja, Heikki Vuorela, Pia Vuorela. Antimicrobial effects of Finnish plant extracts containing flavonoids and other phenolic compounds, International Journal of Food Microbiology, Volume 56, Issue 1, 2000, Pages 3-12, ISSN 0168-1605, 

Bijttebier S, Van der Auwera A, Voorspoels S, Noten B, Hermans N, Pieters L, Apers S. A First Step in the Quest for the Active Constituents in Filipendula ulmaria (Meadowsweet): Comprehensive Phytochemical Identification by Liquid Chromatography Coupled to Quadrupole-Orbitrap Mass Spectrometry. Planta Med. 2016 Apr;82(6):559-72. doi: 10.1055/s-0042-101943. Epub 2016 Feb 4. PMID: 26845709. 

Drummond EM, Harbourne N, Marete E, Martyn D, Jacquier J, O'Riordan D, Gibney ER. Inhibition of proinflammatory biomarkers in THP1 macrophages by polyphenols derived from chamomile, meadowsweet and willow bark. Phytother Res. 2013 Apr;27(4):588-94. doi: 10.1002/ptr.4753. 

Katanić J, Boroja T, Mihailović V, Nikles S, Pan SP, Rosić G, Selaković D, Joksimović J, Mitrović S, Bauer R. In vitro and in vivo assessment of meadowsweet (Filipendula ulmaria) as anti-inflammatory agent. J Ethnopharmacol. 2016 Dec 4;193:627-636. doi: 10.1016/j.jep.2016.10.015 

Samardžić S, Tomić M, Pecikoza U, Stepanović-Petrović R, Maksimović Z. Antihyperalgesic activity of Filipendula ulmaria (L.) Maxim. and Filipendula vulgaris Moench in a rat model of inflammation. J Ethnopharmacol. 2016 Dec 4;193:652-656. doi: 10.1016/j.jep.2016.10.024.  

Farzaneh, A., Hadjiakhoondi, A., Khanavi, M., Manayi, A., Bahram soltani, R., & Kalkhorani*, M. (2022). Filipendula ulmaria (L.) Maxim. (Meadowsweet): a Review of Traditional Uses, Phytochemistry and Pharmacology. Research Journal of Pharmacognosy, 9(3), 85-106. doi: 10.22127/rjp.2021.302028.1781 

Gainche M, Ogeron C, Ripoche I, Senejoux F, Cholet J, Decombat C, Delort L, Berthon JY, Saunier E, Caldefie Chezet F, Chalard P. Xanthine Oxidase Inhibitors from Filipendula ulmaria (L.) Maxim. and Their Efficient Detections by HPTLC and HPLC Analyses. Molecules. 2021 Mar 30;26(7):1939. doi: 10.3390/molecules26071939. 

Samardžić S, Arsenijević J, Božić D, Milenković M, Tešević V, Maksimović Z. Antioxidant, anti-inflammatory and gastroprotective activity of Filipendula ulmaria (L.) Maxim. and Filipendula vulgaris Moench. J Ethnopharmacol. 2018 Mar 1;213:132-137. doi: 10.1016/j.jep.2017.11.013. EPMID 29132911. 

Ciuman RR. Phytotherapeutic and naturopathic adjuvant therapies in otorhinolaryngology. Eur Arch Otorhinolaryngol. 2012 Feb;269(2):389-97. doi: 10.1007/s00405-011-1755-z. Epub 2011 Sep 16. PMID: 21922427; PMCID: PMC3259400. 

Restani P, Di Lorenzo C, Garcia-Alvarez A, Badea M, Ceschi A, Egan B, Dima L, Lüde S, Maggi FM, Marculescu A, Milà-Villarroel R, Raats MM, Ribas-Barba L, Uusitalo L, Serra-Majem L. Adverse Effects of Plant Food Supplements Self-Reported by Consumers in the PlantLIBRA Survey Involving Six European Countries. PLoS One. 2016 Feb 29;11(2):e0150089. doi: 10.1371/journal.pone.0150089. PMID: 26928206; PMCID: PMC4771165. 

Kudriashov BA, Liapina LA, Azieva LD. The content of a heparin-like anticoagulant in the flowers of the meadowsweet (Filipendula ulmaria). Farmakol Toksikol. 1990 Jul-Aug;53(4):39-41.   

Heck AM, DeWitt BA, Lukes AL. Potential interactions between alternative therapies and warfarin. Am J Health Syst Pharm. 2000 Jul 1;57(13):1221-7; quiz 1228-30.   

http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/Herbal_-_HMPC_assessment_report/2011/09/WC500115355.pdf 

https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-monograph/final-community-herbal-monograph-filipendula-ulmaria-l-maxim-herba-first-version_en.pdf 

https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0249/