Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Thé vert

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 19/04/2024 à 17h04, publié le 15/02/2024 à 16h02
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Thé vert
Savez-vous que le Thé est à la base de la boisson du même nom la plus consommée au monde après l’eau ? Et fort heureusement, car le Thé est une plante dotée d’antioxydants si puissants qu’il fait partie des super-aliments, que l’on nomme parfois « alicaments » comme l’ail, le curcuma ou les fruits rouges. Connue depuis la nuit des temps, cette plante connue depuis la nuit des temps, a, depuis, largement éveillé la curiosité des chercheurs qui ont découvert ses innombrables propriétés. PharmaGDD vous propose de les découvrir !  

Qu’est-ce que le Thé ?

Le Thé est le nom de la boisson obtenue grâce aux feuilles fermentées et séchées de l’arbre, le Théier qui porte le nom latin de Camellia sinensis signifiant Camélia de Chine.
On ne doit pas confondre le Thé avec le Camélia du Japon ou Camellia Japonica, appartenant à la même famille que le Thé, famille des Théacées, mais dont on ne fait pas de boisson. Le Camélia du Japon est utilisé comme plante ornementale pour ses magnifiques fleurs roses, dont la réputation n’est plus à faire depuis « La Dame aux Camélias ».
Le Thé ne doit pas non plus être confondu avec le rooibos, appelé aussi thé rouge qui est une plante d’une autre famille.
Le Théier est un arbre connu depuis plus de 5000 ans en Chine que l’on utilise pour fabriquer des boissons, mais également pour ses propriétés médicinales, notamment pour la vision et pour lutter contre la fatigue. Introduit au Japon au IXe siècle, il est rapidement utilisé par les moines pour rester éveillé lors de leur méditation. Pour cet usage, le Thé est préparé d’une façon particulière, que l’on appelle en Occident la cérémonie du Thé. Le Thé est transformé en Thé « matcha » qui n’est autre que Camellia sinensis dont on a séché et broyé les feuilles en poudre de manière à ne perdre aucune poussière de la précieuse plante. Le Thé est introduit plus tard en Europe au XVIIe siècle.
Il existe de nombreuses variétés de Thé, Camellia sinensis, certaines étant naturelles et d’autres hydrides. Selon le mode de récolte et l’oxydation ou non des feuilles de Thé par fermentation, le Thé peut être qualifié de six couleurs différentes. En effet, le Thé blanc, le plus fragile, correspond aux premiers bourgeons, le Thé vert correspond aux feuilles non fermentées, le Thé jaune est légèrement fermenté, le Thé bleu-vert (oolong) est partiellement fermenté et donc oxydé, le Thé rouge est semi-fermenté et le Thé noir totalement fermenté et en conséquence, totalement oxydé.

Composition du Thé

Le Thé est utilisé pour sa feuille séchée, oxydée ou non. Elle contient des composants phytoactifs qui diffèrent en fonction de son origine géographique, des conditions de culture, de la saison de récolte, des techniques de transformation (température de séchage, oxydation ou non…) et des conditions de stockage…).

La feuille de Thé fraîche contient principalement :
  • des tanins catéchiques représentés par les proanthocyanidols,
  • des flavonoïdes avec les flavanols tels que le gallate d'épigallocatéchine  ou EGCG, le gallate d'épicatéchine ou ECG, l'épigallocatéchine ou EGC, la gallocatéchine ou GC, l'épicatéchine ou EC et la catéchine, des flavones tels que l’apigénine et des flavonols avec la quercétine,  
  • des acides phénoliques avec l’acide gallique, l’acide chlorogénique,
  • des alcaloïdes appelés méthylxanthines avec la caféine, appelée également théine et la théobromine,
  • des saponosides triterpéniques,
  • des glycosides cardiaques,
  • des acides aminés avec la L-théanine que l’on trouve dans le thé vert,
  • des protéines, des sucres réducteurs, des vitamines (A, B, C et E) et des oligo-éléments tels que le fluor,
  • des stéroïdes et des terpénoïdes dans son huile essentielle.

La teneur en flavonoïdes (épigallocatéchine …) et en alcaloïdes (caféine…) varie en fonction du vieillissement de la feuille et de son état d’oxydation.
Plus le Thé subit une fermentation importante, moins il contient de flavonoïdes (comme dans le Thé vert) mais, plus il est riche en théaflavines et de théarubigines (comme dans le Thé noir), des catéchines polymérisées, de grosses molécules que l’on appelle « tanins ».

Propriétés et bienfaits du Thé vert

L’ensemble des polyphénols du Thé (flavonoïdes, acides phénols, tanins …) ont des propriétés antioxydantes très importantes qui ont été prouvées lors d’études en laboratoire.
On sait que les antioxydants permettent de lutter contre le vieillissement, les maladies inflammatoires, les maladies cardiovasculaires, les maladies liées à la dégénérescence cérébrale et les cancers.
D’autres études ont confirmé les effets antibactériens, antiviraux, anti-élastases, anticollagénases, antiparodontites, antigingivites, anti-inflammatoires, antiostéoporotiques, protecteurs hépatiques et protecteurs rénaux, protecteurs intestinaux contre Helicobacter pylori, antidiabétiques, hypocholestérolémiants, anti-artérioscléreux, antihypotensifs, anticancérigènes, antimutagènes, antitumorales et antidépresseurs du Thé.
Le Thé pourrait donc être utile pour la prévention de nombreuses maladies.
Les alcaloïdes du Thé ont des propriétés stimulantes cardiaques. Ils sont également stimulants du système nerveux, ce qui explique leur effet pour lutter contre la fatigue et leur action sur la mémoire, de la vigilance et de la concentration.
La caféine a également d’autres propriétés :
  • elle ralentit la vidange gastrique, ce qui permet de prolonger la satiété et de diminuer la sensation de faim. Elle a donc un effet coupe faim,
  • elle accélère le métabolisme, c’est-à-dire qu’elle augmente la production d’énergie en augmentant l’utilisation des sucres et en augmentant la combustion des graisses, ce que l’on nomme effet brûle-graisse. Le Thé pourrait donc être utile dans les régimes amincissants et pour lutter contre une prise de poids trop importante.
  • elle a des propriétés laxatives légères et des propriétés diurétiques expliquant les effets du Thé en cas de troubles du transit et en cas de rétention d’eau,
  • au niveau cutané, elle est apaisante en cas de démangeaisons et nourrit les tissus cutanés.
Des études ont montré que la L-théanine, un acide aminé du Thé vert, induit la relaxation sans produire de somnolence. Le Thé vert permettrait donc d’apporter un bien-être en cas de stress ou de troubles du sommeil.

Utilisations du Thé vert

Les feuilles de Thé vert sont, soit réduites en poudre, soit extraites pour être proposées dans les compléments alimentaires.
Le Thé entre dans la composition des compléments alimentaires pour aider à lutter contre le stress et pour aider à lutter contre la fatigue. Le Thé fait partie des super aliments en raison de sa richesse en composés antioxydants et en composés bénéfique pour la santé notamment au niveau cérébral, oculaire ou digestif. Le Thé est souvent retrouvé dans les compléments alimentaires pour la minceur et dans les cosmétiques.

Le Thé vert contre le stress et les troubles du sommeil

Le Thé vert pourrait être recommandé pour lutter contre le stress et l’insomnie en raison de sa richesse en L-Théanine aux propriétés apaisantes. Contre le stress, le Thé est associé à la matricaire et à l’huile de chanvre dans le spray pour la bouche Arkorelax SOS Stress. Pour le sommeil, il est associé en plus à la mélisse sédative dans les comprimés Mélissa Rêve sommeil.

Le Thé vert contre la fatigue

On retrouve le Thé à côté de plantes comme le gingembre adaptogène, le ginseng pour le tonus, le guarana stimulant, le café vert ou l’acérola antioxydante dans les comprimés de Gérimax active énergie ou les ampoules de Force G booster shoot.

Le Thé vert, un super-aliment

Le Thé, particulièrement le Thé vert, est riche en composés antioxydants.
On trouve le Thé vert ou noir sous forme de tisane.
Le Thé doit être préparé sous forme d’infusion en versant de l’eau bouillante sur les feuilles sèches et en laissant en contact l’ensemble pendant 15 minutes.
On utilise 10 grammes de feuilles sèches pour 1 litre d’eau et on recommande de boire une à deux tasses par jour, soit 250 ml à 500 ml.
 
On trouve également le Thé sous forme de gélules pour lutter contre le stress oxydatif et toutes les maladies chroniques favorisées par ce dernier.
Le Thé y est associé à d’autres plantes riches en composants antiradicalaires comme l’acérola, le ginkgo biloba, la vigne rouge appelée également marc de raisin, la myrtille ou bien la cannelle, le tagète ou la grenade. Des vitamines, comme la vitamine C, la vitamine A et la vitamine E, ainsi que des oligoéléments tels que le sélénium, le zinc et des antioxydants puissants comme les caroténoïdes et le trans-resvératrol complètent certaines formules.

Le Thé est également intégré dans des compléments alimentaires pour la mémoire et la concentration tels que Dynabiane Focus ou Cerveau Clair, où on le trouve à côté du guarana tonifiant, du safran anti stress et également à côté de l’écorce de pin maritime ou du poivre noir.
Vitrécor est un complément alimentaire à base de Thé blanc, de myrtille, de sélénium et de hyaluronate de sodium qui contribue au maintien de la vision.
Les sachets de Perméaline pour les intestins contiennent du Thé vert, du zinc, du béta-carotène et de la L-glutamine, un acide aminé essentiel qui pourrait protéger la muqueuse intestinale.

Le Thé vert et la minceur

Le Thé est riche en caféine. La caféine agissant sur la dépense métabolique des graisses et des sucres, le Thé est fréquemment utilisé dans des compléments alimentaires pour la minceur.

En tisane

Les feuilles de Thé peuvent constituer la base unique de tisanes brûle graisses ou bien, elles peuvent être associées à d’autres plantes qui augmentent le métabolisme de base telles que le maté, le guarana, le café vert ou l’ananas anticellulite.

Le Thé peut également se trouver associé à d’autres plantes drainantes rénales dans des tisanes pour lutter contre la rétention d’eau comme la reine des prés, la chicorée dépurative, l’hibiscus pour la minceur, la réglisse pour les reins, la racine de chiendent, la verveine citronnée ou les feuilles de bouleau.

En gélules

Le Thé peut être mis en gélules sous forme de poudre ou d’extrait.
Il est alors soit seul comme dans Naturactive, Nat et Form ou Arkogélules Thé vert bio, soit associé à du fer et des acides aminés qui parent à la fatigue et aux carences liées aux régimes alimentaires pour la fabrication de protéines comme dans Lipophédrine ou Iron Fat Burner .

Dans des gélules brûle graisses, le Thé est associé à des plantes riches en caféine comme le maté, le guarana, le café, le kola ou la papaye contre la cellulite.

Le Thé se retrouve dans des produits 2 en 1 brûle graisse et anti rétention d’eau avec des plantes diurétiques comme le pissenlit pour les reins, la queue de cerise, l’ortie drainante, l'orthosiphon pour le drainage, le frêne ou la reine des prés.

Les produits 2 en 1 brûle graisses et coupe-faim proposent le Thé associé à d’autres plantes qui limitent l’envie de grignoter ou de manger. Ces plantes sont le guarana, le nopal, l’ascophyllum ou goémon noir, le café vert, le garcinia, le maté, le gymnéma ou la caroube.

En poudre

Le Thé peut se trouver sous forme de poudre ou en sachets.

Sous forme buvable

L’extrait de Thé peut être intégré à des ampoules.

On le retrouve également le Thé dans les solutions buvables pour la minceur.

Le Thé vert et la minceur à la ménopause

Il existe des compléments alimentaires spéciaux pour la prise de poids qui est fréquente en période de ménopause. On trouve de l’extrait de feuilles de Thé vert dans Mincipause minceur femme 45 + et dans Yméa ménopause silhouette.

Thé vert et beauté

L’extrait de feuilles de Thé riche en flavonoïdes qui ont non seulement des propriétés antioxydantes pour protéger la peau des rayonnements lumineux, mais également des propriétés anti-collagénases et anti-élastases pour maintenir la peau dans un bon état. L’extrait est également riche en caféine qui est un composant apaisant et nourrissant pour la peau. Le Thé est intégré dans des soins lavants comme des gels douches, des savons et dans l’eau florale de Thé vert.


Des soins hydratants et des gommages sont également formulés à base d’extrait de feuilles de Thé.

On trouve également le Thé dans des soins déodorants ou parfumants, dans des soins pour la bouche ou dans des gélules pour la chute des cheveux.

Quels sont les effets indésirables du Thé vert ?

En cas de consommation élevée et/ou prolongée, le Thé en compléments alimentaires, en raison de sa teneur en caféine, peut entraîner des effets indésirables tels qu’une insomnie (ne pas prendre avant le coucher), une nervosité, des tremblements, des maux de tête, mais également quelques troubles digestifs comme des maux d’estomac, des nausées, des vomissements ou de la diarrhée. Le Thé consommé en dehors des usages recommandés, peut être responsable de troubles musculaires graves, de palpitations cardiaques, d’une arythmie cardiaque, d’une accélération de la respiration, de troubles hépatiques et rénaux, d’une modification de la glycémie et également d’épilepsie, d’hypertension artérielle ou d’hyperthyroïdie.
Le Thé peut également entraîner une dépendance après un usage de longue durée et à dose élevée.
Le Thé, particulièrement le Thé noir en raison de sa richesse en tanins, peut être à l’origine de carences en fer, magnésium ou calcium.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Thé vert ?

Le Thé en complément alimentaire est déconseillé en cas de grossesse et d’allaitement. Sous forme de tisane, il convient de ne pas dépasser 2 tasses de Thé par jour (la quantité maximale de caféine est de 200 mg en cas de grossesse ou d’allaitement).
Une cure de Thé sous forme de compléments alimentaires (hors tisane) ne doit pas dépasser 1 mois d’utilisation. Elle peut être renouvelée au bout de 3 semaines.

La prise de compléments alimentaires à base de Thé (hormis tisane) est déconseillée dans ces pathologies :
  • insomnie, anxiété,
  • dépression et troubles psychotiques,
  • diabète,
  • reflux gastro-œsophagien, ulcères de l’estomac et de l’intestin, côlon irritable, diarrhée,
  • antécédents d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle,
  • insuffisance rénale œdémateuse,
  • maladie du foie,
  • glaucome,
  • hyperthyroïdie,
  • épilepsie,
  • troubles de la coagulation,
  • ostéoporose,
  • certains cancers.  
Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin ou à nos pharmaciens.

Le Thé, en raison de sa teneur en caféine et de sa teneur en tanins, est déconseillé si vous prenez ces médicaments :
  • sympathomimétiques comme l’adrénaline, l’atropine, la dobutamine, la dopamine, la dopexamine, la noradrénaline, l’isoprénaline, l’éphédrine, la phényléphédrine, la quinine et la scopolamine en raison de leur action conjointe avec la caféine sur le cœur et du risque d’accident cardiaque,
  • certains médicaments contre l’asthme comme les agonistes béta-adrénergiques et ceux à base de théophylline (augmentation des effets indésirables de la caféine),
  • anxiolytiques, antidépresseurs dont IMAO ou IRS tel que fluvoxamine et neuroleptiques dont le lithium, la clozapine  (risque de diminution de leur biodisponibilité) et les phénothiazines,
  • certains antibiotiques de la classe des  quinolones (ciprofloxacine, énoxacine, norfloxacine) (diminution de l’élimination de la caféine),
  • antidiabétiques et metformine (risque d’augmentation ou de baisse de la glycémie),
  • certains médicaments pour le cœur comme certains bétabloquants (nadolol, céliprolol...), inhibiteurs calciques (verapamil, nicardipine), inhibiteurs de l’enzyme de conversion (lisinopril) ou certaines statines,
  • certains diurétiques,
  • certains médicaments antiacides ou antireflux comme la cimétidine,
  • anticoagulants comme la warfarine ou antiplaquettaires comme le dipyridamole, la ticlopidine,
  • pilule contraceptive et hormones féminines (augmentation des effets indésirables de la caféine),
  • médicaments contre l’ostéoporose à base d’acide alendronique (diminution de son efficacité),
  • certains antalgiques comme l’aspirine ou le paracétamol (augmentation de leurs effets et de leur toxicité),
  • triptans,
  • certains antiépileptiques comme la carbamazépine, le midazolam, le phénobarbital, le valproate, la phénytoïne, l’éthosuximide ou la tiagabine,
  • certains médicaments du sevrage alcoolique, notamment le disulfirame,
  • certains médicaments pour lutter contre les mycoses comme le fluconazole,
  • médicaments à base de fer (diminution de son absorption par le Thé, particulièrement le Thé noir)
  • médicaments hépatotoxiques,
  • Telfast®(féxofénadine),
  • Rilutek® (riluzole),
  • Velcade®( bortézomib), Glivec® (imatinib), Meladinine® (méthoxsalène),
  • Ofev® (nintedanib),
  • Namuscla® (méxilétine),
  • 5-fluorouracile.
Toute prise de Thé en complément alimentaire doit être signalée à votre médecin quel que soit le médicament que vous prenez.

Ne prenez pas de complément alimentaire à base de Thé dans les 24 heures qui précédent un test d’effort cardiaque ou si vous devez subir une intervention chirurgicale.
Il est déconseillé de prendre en même temps à doses élevées et de façon prolongée des compléments alimentaires contenant d’autres plantes ayant les mêmes propriétés que le Thé comme les plantes riches en caféine telles que cacao, café, maté, guarana, kola ou thé, ou d’autres plantes stimulantes telles que l’éphédra, l’épine-vinette ou le bigaradier ou orange amère, des plantes aux propriétés anticoagulantes comme l’ail ou des plantes diurétiques.

Le Thé ne doit pas être associé à l’alcool, au tabac (ou nicotine) ou à des drogues stimulantes à base d’amphétamine ou de morphine, héroïne ou cocaïne.

À retenir

Le Thé est une plante très riche en polyphénols antioxydants et en caféine que l’on utilise surtout en infusion. Ces propriétés pour la santé sont nombreuses et expliqueraient son utilisation pour lutter contre la fatigue et contre le stress et pour diminuer les effets du vieillissement notamment au niveau du cerveau, des yeux et des intestins. Le Thé possède également de nombreuses propriétés pour être utilisé pour la minceur et en cosmétique.

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Hasan MR, Haque MM, Hoque MA, Sultana S, Rahman MM, Ali Shaikh MA, Sarker MKU. Antioxidant activity study and GC-MS profiling of Camellia sinensis Linn. Heliyon. 2023 Dec 10;10(1):e23514.
Chan R et coll. Chinese tea consumption is associated with longer telomere length in elderly Chinese men. Br J Nutr 2010; 103: 107-13
https://www.vidal.fr/medicaments/substances/cafeine-698.html
Rothenberg DO, Zhang L. Mechanisms Underlying the Anti-Depressive Effects of Regular Tea Consumption. Nutrients. 2019 Jun 17;11(6):1361.
Kurauchi Y, Ohta Y, Matsuda K, Sanematsu W, Devkota HP, Seki T, Katsuki H. Matcha Tea Powder's Antidepressant-like Effect through the Activation of the Dopaminergic System in Mice Is Dependent on Social Isolation Stress. Nutrients. 2023 Jan 22;15(3):581
Suzanne J Einöther, Vanessa E Martens, Acute effects of tea consumption on attention and mood1234, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 98, Issue 6, 2013, Pages 1700S-1708S, ISSN 0002-9165
Lekh Raj Juneja, Djong-Chi Chu, Tsutomu Okubo, Yukiko Nagato, Hidehiko Yokogoshi,L-theanine—a unique amino acid of green tea and its relaxation effect in humans,Trends in Food Science & Technology,Volume 10, Issues 6–7,1999,Pages 199-204,ISSN 0924-2244
Einöther SJ, Martens VE. Acute effects of tea consumption on attention and mood. Am J Clin Nutr. 2013 Dec;98(6 Suppl):1700S-1708S.
Mandel S, Youdim MB. Catechin polyphenols: neurodegeneration and neuroprotection in neurodegenerative diseases. Free Radic Biol Med. 2004 Aug 1;37(3):304-17
Batista, Gde A., Cunha, C. L., Scartezini, M., von der, Heyde R., Bitencourt, M. G., and Melo, S. F. Prospective double-blind crossover study of Camellia sinensis (green tea) in dyslipidemias. Arq Bras.Cardiol. 2009;93(2):128-134. 
Nantz, M. P., Rowe, C. A., Bukowski, J. F., and Percival, S. S. Standardized capsule of Camellia sinensis lowers cardiovascular risk factors in a randomized, double-blind, placebo-controlled study. Nutrition 2009;25(2):147-154. 
Kim A, Chiu A, Barone MK, Avino D, Wang F, Coleman CI, Phung OJ. Green tea catechins decrease total and low-density lipoprotein cholesterol: a systematic review and meta-analysis. J Am Diet Assoc. 2011 Nov;111(11):1720-9. 
Tsuneki, Mitsuyo Ishizuka, Miki Terasawa, Jin-Bin Wu, Toshiyasu Sasaoka, Ikuko Kimura. Effect of green tea on blood glucose levels and serum proteomic patterns in diabetic (db/db) mice and on glucose metabolism in healthy humans
. Hiroshi. BMC Pharmacology 2004, 4:18
Fukino Y, Shimbo M, Aoki N, Okubo T, Iso H. Randomized controlled trial for an effect of green tea consumption on insulin resistance and inflammation markers. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2005 Oct;51(5):335-42
Iso H, Date C, Wakai K, Fukui M, Tamakoshi A; JACC Study Group. The relationship between green tea and total caffeine intake and risk for self-reported type 2 diabetes among Japanese adults. Ann Intern Med. 2006 Apr 18;144(8):554-62. Ann Intern Med. 2006 Apr 18;144(8):554-62.
AG Dulloo, J Seydoux, L Girardier, P Chantre, J Vandermander. Green tea and thermogenesis: interactions between catechin-polyphenols, caffeine and sympathetic activity. International Journal of Obesity (2000) 24, 252±258. 
Shim, J. S., Kang, M. H., Kim, Y. H., Roh, J. K., Roberts, C., and Lee, I. P. Chemopreventive effect of green tea (Camellia sinensis) among cigarette smokers. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 1995;4(4):387-391.
Ho CK, Choi SW, Siu PM, Benzie IF. Effects of single dose and regular intake of green tea (Camellia sinensis) on DNA damage, DNA repair, and heme oxygenase-1 expression in a randomized controlled human supplementation study. Mol Nutr Food Res. 2014 Jun;58(6):1379-83
Filippini T, Malavolti M, Borrelli F, et al. Green tea (Camellia sinensis) for the prevention of cancer. Cochrane Database Syst Rev. 2020;3(3):CD005004. 
Mazur M, Ndokaj A, Jedlinski M, Ardan R, Bietolini S, Ottolenghi L. Impact of Green Tea (Camellia Sinensis) on periodontitis and caries. Systematic review and meta-analysis. Jpn Dent Sci Rev. 2021 Nov;57:1-11.
Shen CL, Yeh JK, Cao JJ, Wang JS. Green tea and bone metabolism. Nutr Res. 2009 Jul;29(7):437-56.
Adcocks, C., Collin, P., and Buttle, D. J. Catechins from green tea (Camellia sinensis) inhibit bovine and human cartilage proteoglycan and type II collagen degradation in vitro. J Nutr. 2002;132(3):341-346. 
Chen, Yichi & Abe, Sarah & Inoue, Manami & Yamaji, Taiki & Iwasaki, Motoki & Nomura, Shuhei & Hashizume, Masahiro & Tsugane, Shoichiro & Sawada, Norie & Sawada, N. & Tsugane, S. & Iwasaki, Moeka & Inoue, M. & Katagiri, R. & Miyamoto, Y. & Ihira, H. & Abe, S. & Tanaka, S. & Maruyama, E.. (2022). Green tea and coffee consumption and risk of kidney cancer in Japanese adults. Scientific Reports. 12. 10.1038/s41598-022-24090-z.
Zhou J, Zhang L, Zhang J, Wan X. Aqueous extract of post-fermented tea reverts the hepatic steatosis of hyperlipidemia rat by regulating the lipogenic genes expression and hepatic fatty acid composition. BMC Complementary and Alternative Medicine 2014, 14:263 (23 July 2014)
American Academy of Pediatrics. The transfer of drugs and other chemicals into human milk. Pediatrics 2001;108:776-89.
Briggs GB, Freeman RK, Yaffe SJ. Drugs in Pregnancy and Lactation. 5th ed. Philadelphia, PA: Lippincott Williams & Wilkins; 1998.
Javaid, A. and Bonkovsky, H. L. Hepatotoxicity due to extracts of Chinese green tea (Camellia sinensis): a growing concern. J Hepatol 2006;45(2):334-335.
Izzo, A. A. and Ernst, E. Interactions between herbal medicines and prescribed drugs: an updated systematic review. Drugs 2009;69(13):1777-1798.
Sarma, D. N., Barrett, M. L., Chavez, M. L., Gardiner, P., Ko, R., Mahady, G. B., Marles, R. J., Pellicore, L. S., Giancaspro, G. I., and Low, Dog T. Safety of green tea extracts : a systematic review by the US Pharmacopeia. Drug Saf 2008;31(6):469-484.
Abdelkawy KS, Abdelaziz RM, Abdelmageed AM, Donia AM, El-Khodary NM. Effects of green tea extract on atorvastatin pharmacokinetics in healthy volunteers. Eur J Drug Metab Pharmacokinet. 2020;45(3):351-360
Chroscinska-Krawczyk, M., Jargiello-Baszak, M., Walek, M., Tylus, B., and Czuczwar, S. J. Caffeine and the anticonvulsant potency of antiepileptic drugs: experimental and clinical data. Pharmacol.Rep. 2011;63(1):12-18. 
Chung JH, Choi DH, Choi JS. Effects of oral epigallocatechin gallate on the oral pharmacokinetics of verapamil in rats. Biopharm Drug Dispos. 2009 Mar;30(2):90-3
Lucie Aigueperse. Plantes à l’officine : soyons phytovigilants !. Sciences pharmaceutiques. 2014. ffdumas-01212190