Kraken GDD

Notre marque de soins naturels GDD s’engage aux côtés d’Halvard Mabire, skipper du Kraken GDD, dans la Route du Rhum 2022. Vivez l’aventure jusqu’au départ, découvrez les coulisses et partageons ensemble des moments de liberté !

Suivre les actualités de la course
Ce catamaran portera le nom de GDD, notre gamme de cosmétiques imaginés dans le respect de la peau et de l'environnement par nos pharmaciens.
Kraken GDD Kraken GDD

Le Kraken GDD

Un bateau racé à taille humaine

Le Kraken GDD est un bateau sobre, mais combatif. Sobre car propulsé à l’énergie électrique, à taille humaine, et aux lignes en harmonie avec la mer. Combatif car ultra léger, nerveux et typé course, capable d'atteindre 25 nœuds, c'est-à-dire 46 km/h.

« Ce bateau à taille humaine, en prise directe avec la mer et les éléments, porte nos valeurs de respect environnemental chez GDD. C’est une aventure humaine et passionnée qui s’écrit » - Philippe Lailler, pharmacien à Caen et fondateur de GDD.

14.000heures de travail
22personnes ayant oeuvré à sa construction
394m² de voilure

Halvard Mabire

Le navigateur normand Halvard Mabire, histoire vivante de quarante ans de course au large sera le skipper du catamaran GDD. À contre-courant de la course à l’armement de ces dernières années et des bateaux qui volent toujours plus haut, Halvard veut retrouver l’élan des transats originelles, celles où l’on partait la peur au ventre et des étoiles dans les yeux.

Halvard Mabire Halvard Mabire

Une aventure normande

Numéro de course 64 comme…

50 + 14l’addition des départements respectifs de la marque GDD (14, Calvados) et de son skipper (50, Manche)
1964la victoire historique d’Eric Tabarly dans la Transat anglaise 1964, avec qui Halvard a fait ses gammes
1964l’année de création de GDD par
Jacques Lailler
Saint-Malo Logo Route du Rhum 2022

OBJECTIF ROUTE DU RHUM

GDD prendra le départ de cette course mythique le 6 novembre prochain.

Imaginée en 1978, la Route du Rhum est la reine des courses en solitaire à travers l’Atlantique. Reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pitre tous les quatre ans, elle aligne au départ le plus grand nombre de bateaux de la voile océanique. Elle réunit les skippers les plus célèbres, à l’instar des Tabarly, Arthaud, Peyron ou Joyon, comme les amateurs les plus anonymes, dans un format inédit ouverts à toutes les catégories de bateaux.

Le 6 novembre prochain, 138 bateaux s’élanceront dans cette course folle à l’assaut de l’Atlantique.

Nous vous donnons rendez-vous du 25 octobre au 6 novembre sur le village du départ à St Malo, venez nous rencontrer !

Plus d’informations sur le site de la course

Les héros du Rhum

En 11 éditions, la Route du Rhum aura connu 10 vainqueurs au scratch. La multiplication des classes, ou catégories, augmente d’autant le nombre des vainqueurs, et il est désormais difficile de minimiser le vainqueur en Class40 par exemple, du vainqueur en Ultime, même si plus de deux semaines les séparent à l’arrivée.

La course est entrée dans la légende dès sa première édition en 1978, grâce à un formidable finish entre deux marins, Michel Malinowski et le canadien Mike Birch. A l’infime écart, 98 secondes au terme de 23 jours de course, s’ajoute l’avènement des multicoques. C’est en effet à la barre d’un tout petit trimaran de 16 mètres, Olympus, que Mike Birch s’impose dans les derniers hectomètres de la course. Une course endeuillée par la disparition tragique d’Alain Colas sur son trimaran Manureva. Du sport, de l’émotion, de l’aventure, du tragique, la Route du Rhum rentre alors chez tous les Français grâce à la télévision.

Chaque édition a, depuis, livré son lot d’intenses batailles navales, de drames et de surprises. Comme la première victoire d’une femme dans une course au large majeure qui arrive en 1990. Florence Arthaud, aux commandes d’un aussi puissant que rapide trimaran de 60 pieds, Pierre 1er, déjoue tous les pronostics et vient prendre la première place à la barbe des ténors de la voile. La Route du Rhum prend, cette année-là, une ampleur médiatique inégalée.

La course continue d’évoluer dans les plus hautes sphères des exploits sportifs ou simplement humains. Un jeune navigateur Suisse, un peu tête brûlée, Laurent Bourgnon inscrit à deux reprises son nom au palmarès de la Route du Rhum, en 1994 et 1998. C’est l’âge d’or des trimarans de la Classe Orma, multicoques légers et surtoilés de 18,28 m. Ils connaissent un brutal arrêt de leur développement dès l’édition suivante en 2002. Ils sont pourtant 18 au départ, chiffre record, mais en trois jours, 6 d’entre eux auront chaviré. Seuls trois solitaires abîmés rejoindront Pointe à Pître pour y être classés.

La Route du Rhum s’attache depuis à refléter parfaitement les envies et les évolutions de la course au large. Les voiliers de plus en plus performants changent radicalement d’architecture, et impressionnent le grand public, qu’ils soient à une ou trois coques.

Les voiliers du Vendée Globe, de la classe Imoca (18,28 m de long) séduisent grand nombre de skippers qui voient en la Route du Rhum un test grandeur nature avant de s’élancer seul autour de la planète.

Les multicoques ont pris du muscle. Ils entrent désormais dans la catégorie dite Ultime, 23 mètres de large et… 32 mètres de long. Un de ces « monstres » dévore tout sur chacun de ses passages depuis 2010. Aux mains de skippers et d’armateurs différents, un maxi trimaran lancé en 2006 sur plan par van Petheghem-Lauriost Prévost rafle toutes les premières places, battant au passage à chaque fois le record de l’épreuve. Groupama III de Franck Cammas, puis Banque Populaire VII avec Loïck Peyron, et enfin Idec Sport de Francis Joyon ont remporté les trois dernières éditions de la course.

Francis Joyon détient depuis 2018 le record de l’épreuve en 7 jours, 14 heures et 21 minutes, deux semaines plus vite que Mike Birch en 1978.

L’édition 2022 de la route du Rhum bat une nouvelle fois des records de participation, avec 137 navigateurs solitaires engagés et répartis en 5 classes distinctes : Monocoques de la classe Imoca, Monocoques de la classe40, multicoques de la classe Ocean Multi (50 pieds), trimarans Ultimes de 30 mètres et plus et monocoques et multicoques de la Classe Rhum comme le Kraken GDD, voiliers mesurant entre 45 et 60 pieds, non comptabilisés dans aucune des jauges précédemment citées.

Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Kraken GDD
Kraken GDD
Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Halvard Mabire - Kraken GDD
Crédits images © Christophe Huchet