Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Chardon-Marie

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 27/02/2024 à 09h02, publié le 12/01/2024 à 11h01
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Chardon-Marie
Connaissez-vous le Chardon-Marie avec sa belle fleur en chardon ? Chez Pharma GDD, nous vous expliquons tout, de son usage traditionnel en phytothérapie pour la santé du foie, de la vésicule biliaire et des reins à son utilisation pour la minceur et la beauté.

Qu’est-ce que le Chardon-Marie ?

Le chardon-Marie est une plante que l’on trouve sur tous les continents, notamment dans la région méditerranéenne dont elle affectionne le climat.
Appelée milk thistle en anglais et de son nom latin Silybum marianum, cette plante de la famille des Astéracées comme l’artichaut est facilement reconnaissable en raison de sa fleur mauve et de ses feuilles vertes, tachetées de blanc.
Selon la légende, ses feuilles auraient reçu quelques gouttes du lait de la vierge Marie allaitant l’enfant Jésus, ce qui serait le signe de son utilisation pour favoriser la lactation selon la théorie des signatures.
Loin de cette légende, les propriétés du Chardon-Marie sont connues depuis l’Antiquité pour soigner les troubles du foie et de la vésicule biliaire tels que la jaunisse.
Le foie étant un organe filtre chargé d’éliminer les substances toxiques de l’organisme, nous comprenons que, très tôt, son importance ait été reconnue et que les plantes pour favoriser l’entretien du système digestif et pour protéger les organes de la digestion, comme le foie ou la vésicule, furent rapidement recherchées.
Le chardon-Marie est consommé dans l’alimentation depuis des temps très anciens. Nos ancêtres mangeaient les feuilles dont ils avaient retiré les épines et les boutons fleuris. Ils en connaissaient l’usage pour stimuler la digestion et augmenter l’appétit.
 

Composition du Chardon-Marie

La composition du Chardon-Marie avec sa richesse en huile (lipides), ses protéines et ses sucres, surtout dans ses fruits, explique son usage en tant qu’aliment à valeur nutritive.
Le Chardon-Marie contient de nombreux polyphénols comme les flavonoïdes dont l’apigénine, la naringénine, la quercétine, la taxifoline et les acides phénols. Il contient également des tocophérols (vitamine E) et des phytostérols avec le campestrol, le sitostérol, le stigmastérol…
Ces composants ont des activités antioxydantes importantes. Certains d’entre eux, comme l’apigénine, la naringénine, la quercétine et la taxifoline, ont une action protectrice du foie.
À la suite de l’utilisation ancestrale du Chardon-Marie en tant qu’aliment et médicament, des recherches scientifiques menées dans les années 1960 ont permis de mettre à jour l’un de ses composants fondamentaux pour son action protectrice sur le foie : la silymarine.
La silymarine est un mélange de flavanones, comme la silybine la plus importante, la silydianine et la silychristine qui sont des composants issus de la classe des flavonolignanes que l’on retrouve dans la paroi des vaisseaux conducteurs de la sève des plantes comme le Chardon-Marie.
La silymarine est présente dans l’intégralité de la plante et surtout dans ses fruits (que l’on appelle aussi ses graines).
 

Propriétés et bienfaits du Chardon-Marie 

Le Chardon-Marie pour le foie

Le foie est un organe essentiel pour la santé. Les atteintes du foie ou hépatites sont surveillées de près par le dosage des enzymes hépatiques et d’autres marqueurs et par des échographies.
Les études scientifiques ont montré que la silymarine possède des propriétés pour protéger le foie :
  • elle agit en inhibant la liaison des substances toxiques aux récepteurs des cellules du foie.
  • elle améliore la régénération et la multiplication des cellules du foie
  • elle est antioxydante et donc protège le foie de la production de radicaux libres et de la peroxydation lipidique qui est à l’origine de la production de molécules cancérigènes.
  • elle permet de lutter contre la fibrose du foie, la fibrose étant une réaction cicatricielle du foie lorsqu’il est attaqué par des substances inflammatoires toxiques, comme l’alcool, avant d’atteindre le stade ultime la cirrhose.
La silymarine réduit ainsi les lésions hépatiques causées par l’alcool, les médicaments ou d’autres substances toxiques telles que les toxines mortelles du champignon amanite phalloïde. La silymarine est utilisée pour traiter les maladies alcooliques du foie, les altérations médicamenteuses du foie comme celles engendrées par la chimiothérapie, les hépatites aiguës et chroniques dues aux virus comme les virus de l’hépatite A, B ou C. La silymarine diminue la prolifération de cellules cancéreuses dans divers cancers. Elle possède également des effets immunosuppresseurs.
En usage traditionnel, le Chardon-marie est conseillé pour détoxifier le foie, favoriser l’élimination des toxiques et améliorer la digestion en cas d’excès alimentaire lié à une alimentation trop riche en sucres ou graisses saturées ou bien en cas de traitements médicamenteux.

Le Chardon-Marie pour la vésicule biliaire

Le Chardon-Marie est conseillé pour favoriser la production de bile par la vésicule biliaire, ce qui permettrait d’améliorer la digestion et de diminuer le risque de formation de calculs biliaires.

Le Chardon-marie pour les reins

Le Chardon-Marie est également protecteur des reins ce qui est utile en cas de régime minceur où la consommation de protéines est souvent importante. En effet, les reins doivent éliminer les déchets, comme l’urée, produits par les protéines et cela peut progressivement les fragiliser, notamment en cas d’insuffisance rénale.

Le Chardon-marie pour la beauté

Le Chardon-Marie est recommandé pour la beauté et la santé de la peau et des cheveux.
En effet, grâce à ses flavonolignanes antioxydants, le Chardon-Marie agit sur la protection de la peau :
  • le Chardon-Marie agit contre l’accumulation, dans le foie, de substances toxiques à l’origine de démangeaisons de la peau pouvant engendrer eczéma ou psoriasis ou à l’origine de boutons tels que l’acné. En effet, ces substances mal éliminées par le foie se déposent dans la peau et créent diverses inflammations à l’origine de ces problèmes de peau. L’élimination de ces substances par le foie permet d’avoir une peau nette.
  • le Chardon-Marie permet d’agir contre les effets nocifs du soleil. Il ralentit le photovieillissement cutané et le risque de cancérisation de la peau.   
Le Chardon-Marie est également utilisé pour prévenir la chute des cheveux après une maladie infectieuse telle qu’une grippe ou une bronchite.
L’EMA, Agence européenne du médicament considère comme traditionnellement établi l’utilisation du Chardon-Marie pour soulager les troubles digestifs hépatiques, une fois que le médecin a éliminé une maladie grave du foie.
La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l'usage du Chardon-Marie pour les troubles digestifs. Elle reconnaît également l’utilisation d’extraits dosés à un minimum de 70 % de silymarine, dans les hépatites toxiques en complément de la prise en charge médicale des hépatites chroniques et de la cirrhose.
L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaît l’usage traditionnel du Chardon-Marie dans le traitement des troubles digestifs et des calculs biliaires. Elle reconnaît comme validé cliniquement l’utilisation d’extraits titrés de silymarine en complément du traitement médical des hépatites aiguës et chroniques provoquées par un excès d’alcool, par certaines substances et médicaments toxiques.

Utilisations du Chardon-Marie

Le Chardon-Marie est utilisé pour ses parties aériennes, mais le plus souvent pour ses fruits (graines).
Le Chardon-Marie peut être utilisé pour les troubles digestifs ayant pour cause une atteinte du foie après que le médecin a éliminé une maladie grave du foie. En cas de maladie grave du foie, le Chardon-marie peut également être utilisé mais uniquement sous surveillance médicale.
Le Chardon-Marie peut également être utilisé pour protéger les reins dans le cadre de régimes minceur avec consommation importante de protéines.
On l’emploie également pour protéger la peau, en prendre soin et embellir la chevelure en cas de troubles cutanés ou de perte de cheveux liés à une surcharge hépatique.
Après extraction de ses fruits, on garantit la teneur en principe actif, en dosant la silymarine de façon à obtenir un titrage de plus de 70 % de sa teneur dans l’extrait.
Les formes des compléments alimentaires à base de chardon-Marie sont variées : comprimés, gélules, gummies, ampoules, sirops…

Le Chardon-Marie pour la santé du foie et de la vésicule biliaire

Le Chardon-Marie contribue au bon fonctionnement du foie. C’est un détoxifiant du foie qui aide à éliminer les toxines. Il contribue aussi au fonctionnement normal de la vésicule biliaire.
On le trouve sous forme de tisane Iphym Chardon Marie plante coupée. Pour réaliser une tisane de de Chardon-Marie, on commencera par couper la plante sèche ou bien moudre les graines (juste avant l’utilisation) et l’on utilisera une dose de 3,5 g pour 150 ml d’eau, que l’on fera bouillir à petit feu pendant une demi-heure. Cette tisane (150 ml) peut être bue 3 fois par jour.
Il existe des compléments alimentaires contenant seulement du Chardon-Marie. Ce sont des gélules ou des solutions buvables à base d’extraits des fruits (graines) de Chardon-Marie ou bien à base de poudre totale de ses fruits (graines).


Le Chardon-Marie peut se trouver associé avec d’autres plantes pour améliorer la digestion comme :
- des plantes protectrices et réparatrices du foie telles que l’artichaut, le desmodium protecteur, le romarin détoxifiant hépatique, le fenouil hépatoprotecteur, le chrysanthellum cholérétique ou le citron pour la fatigue du foie,
- des plantes pour l’estomac comme le curcuma protecteur de l'estomac,
- des plantes stimulantes de la digestion comme le poivre, le radis noir pour la vésicule biliaire ou le boldo pour l’insuffisance biliaire,
- des plantes à action diurétiques comme le sureau ou le pissenlit draineur 
- des plantes favorisant le transit telles que le psyllium blond, la mauve anti inflammatoire, l’anis vert contre les spasmes intestinaux ou la fumeterre antispasmodique.
Il peut être associé à d’autres plantes sous forme sèche à avaler avec un verre d’eau.

Il peut aussi se trouver sous forme buvable en ampoules ou sirops.

Le Chardon-Marie pour la minceur

Le Chardon-Marie est un protecteur des reins. Les reins peuvent être fatigués en cas de régime minceur hyperprotéiné.
Dans les compléments alimentaires pour la détox, le Chardon-Marie est souvent associé à :
  • d’autres plantes protectrices rénales comme le curcuma ou la bardane,
  • des plantes pour protéger le foie et la vésicule biliaire comme l’artichaut, le citron, le radis noir ou le romarin,
  • des plantes digestives comme la papaye qui digère les protéines ou l’aubier de tilleul,
Il peut être associé à d’autres plantes sous forme sèche comme les comprimés, les gélules ou les gummies.

Il peut aussi se trouver sous forme buvable en ampoules ou en sirops.

Le chardon-Marie pour la beauté

Le Chardon-Marie est traditionnellement utilisé pour la détox de la peau. Il pourrait diminuer les démangeaisons de la peau liées à des plaques d’eczéma ou de psoriasis, réduire les boutons et atténuer le photovieillissement cutané. 
On utilise également le Chardon-Marie pour embellir la chevelure en luttant contre la chute des cheveux après une pathologie hivernale. Les gélules Anacaps Expert associent les cheveux de vénus, la myrtille pour la circulation et le zinc pour les cheveux au Chardon-Marie détoxifiant.

Combien de temps prendre un traitement par le Chardon-Marie ?

Le Chardon-Marie peut s’utiliser pour une cure d’une durée de deux semaines au maximum. Une cure de Chardon-Marie est recommandée à chaque changement de saison pour l’entretien du foie.

Quels sont les effets indésirables du Chardon-Marie ?

Le Chardon-Marie peut entraîner des réactions allergiques (urticaire, anaphylaxie, asthme…) mais aussi quelques troubles digestifs mineurs tels qu’une diarrhée, des nausées, des maux d’estomac, des gaz, mais également des maux de tête.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Chardon-Marie ?

Le chardon-Marie est déconseillé en cas de grossesse ou d’allaitement.
Il n’est autorisé qu’à partir de 18 ans.  
En cas de maladie grave du foie, telle qu’une hépatite ou une cirrhose, le Chardon-Marie ne sera pris que sous surveillance médicale en accompagnement d’un traitement médicamenteux.
En cas de crise de calculs biliaires, il est essentiel de voir votre médecin avant la prise de Chardon-Marie.
Si vous souffrez de douleurs abdominales, de fièvre ou de nausées, il est nécessaire de voir votre médecin avant toute prise de Chardon-marie pour éliminer une crise de cholécystite, provoquée par la présence de calculs biliaires.
En cas de diarrhée pendant la prise de Chardon-Marie, cessez le traitement et consultez votre médecin.  
En cas d’utilisation du Chardon-Marie pour les troubles de la digestion, prenez-le avant les repas.
Si vous prenez des médicaments contre les maux d’estomac ou la constipation (laxatifs osmotiques), prendre le Chardon-Marie au moins deux heures avant ou après leur prise.
En cas de diabète, le Chardon-Marie pourrait diminuer la glycémie, il est nécessaire de prévenir votre médecin pour qu’il adapte la posologie de vos médicaments si nécessaire.
Le Chardon-Marie est efficace pour éliminer les substances, mais il peut également éliminer de façon indésirable un médicament. Il est donc nécessaire de prévenir votre médecin avant toute prise de Chardon-Marie si vous prenez un médicament, notamment contre les douleurs, contre l’épilepsie, le diabète, le cholestérol, un traitement neuroleptique, des médicaments contre le VIH, un médicament antifongique, un antibiotique, un traitement cardiaque, des anticoagulants comme la warfarine, la pilule contraceptive, etc.
Les flavonolignanes contenus dans le Chardon-marie ont des propriétés phytoœstrogéniques : ils pourraient avoir une activité hormonale. Demandez l’avis de votre médecin si vous souffrez d’une maladie hormonodépendante telle qu’un cancer de l’utérus, du sein, des ovaires, une endométriose ou un fibrome de l’utérus, car le Chardon-Marie pourrait agir sur votre maladie ou sur votre traitement.
Il est déconseillé de prendre en même temps à doses élevées et de façon prolongée des compléments alimentaires contenant d’autres plantes ayant les mêmes propriétés que le Chardon-Marie.
Ne dépassez pas les doses et les durées de traitement recommandées par les laboratoires.

Quelles sont les contre-indications du Chardon-Marie ?

Le Chardon-Marie est contre-indiqué en automédication en cas de maladies graves du foie, comme une hépatite, une cirrhose ou de la vésicule biliaire, comme une cholécystite.
Le Chardon-Marie est contre-indiqué en cas d’allergie à la plante ou aux plantes de la famille des Astéracées comme l’ambroisie, la camomille, l’échinacée, le pissenlit, l’artichaut...

À retenir

Le Chardon-Marie, riche en silymarine, peut être utilisé pour lutter contre les troubles digestifs sans gravité liés au foie ou dans le cadre d’un régime amincissant ou encore pour améliorer la beauté de la peau et des cheveux.

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Bode, J. C., Schmidt, U., and Durr, H. K. Silymarin for the treatment of acute viral hepatitis? Report of a controlled trial. Med Klin. 3-25-1977;72(12):513-518.
Hikino, H., Kiso, Y., Wagner, H., and Fiebig, M. Antihepatotoxic actions of flavonolignans from Silybum marianum fruits. Planta Med 1984;50(3):248-250. 
Valenzuela, A., Lagos, C., Schmidt, K., and Videla, L. A. Silymarin protection against hepatic lipid peroxidation induced by acute ethanol intoxication in the rat. Biochem.Pharmacol 6-15-1985;34(12):2209-2212.
Carini, R., Comoglio, A., Albano, E., and Poli, G. Lipid peroxidation and irreversible damage in the rat hepatocyte model. Protection by the silybin-phospholipid complex IdB 1016. Biochem Pharmacol 5-28-1992;43(10):2111-2115.
Schuppan D, Strosser W, Burkard G, and et al. Influence of Legalon(TM) 140 on the metabolism of collagen in patients with chronic liver disease--Review by measurement of PIIINP-values. Zeitschrift fur Allgemeinmedizin 1998;74:577-584.
Rambaldi, A., Jacobs, B. P., and Gluud, C. Milk thistle for alcoholic and/or hepatitis B or C virus liver diseases. Cochrane.Database.Syst.Rev 2007;(4):CD003620.
Hernández-Aquino E, Muriel P. Beneficial effects of naringenin in liver diseases: Molecular mechanisms. World J Gastroenterol. 2018 Apr 28;24(16):1679-1707
Yue S, Xue N, Li H, Huang B, Chen Z, Wang X. Hepatoprotective Effect of Apigenin Against Liver Injury via the Non-canonical NF-κB Pathway In Vivo and In Vitro. Inflammation. 2020 Oct;43(5):1634-1648.
 Chen L, Liu J, Mei G, Chen H, Peng S, Zhao Y, Yao P, Tang Y. Quercetin and non-alcoholic fatty liver disease: A review based on experimental data and bioinformatic analysis. Food Chem Toxicol. 2021 Aug;154:112314.
Ding C, Zhao Y, Chen X, Zheng Y, Liu W, Liu X. Taxifolin, a novel food, attenuates acute alcohol-induced liver injury in mice through regulating the NF-κB-mediated inflammation and PI3K/Akt signalling pathways. Pharm Biol. 2021 Dec;59(1):868-879.
Flora K, Hahn M, Rosen H, Benner K. Milk thistle (Silybum marianum) for the therapy of liver disease. Am J Gastroenterol. 1998 Feb;93(2):139-43.
Csupor D, Csorba A, Hohmann J. Recent advances in the analysis of flavonolignans of Silybum marianum. J Pharm Biomed Anal. 2016 Oct 25;130:301-317
Marmouzi I, Bouyahya A, Ezzat SM, El Jemli M, Kharbach M. The food plant Silybum marianum (L.) Gaertn.: Phytochemistry, Ethnopharmacology and clinical evidence. J Ethnopharmacol. 2021 Jan 30;265:113303.
Bokemeyer, C., Fels, L. M., Dunn, T., Voigt, W., Gaedeke, J., Schmoll, H. J., Stolte, H., and Lentzen, H. Silibinin protects against cisplatin-induced nephrotoxicity without compromising cisplatin or ifosfamide anti-tumour activity. Br J Cancer 1996;74(12):2036-2041
Fallahzadeh, M. K., Dormanesh, B., Sagheb, M. M., Roozbeh, J., Vessal, G., Pakfetrat, M., Daneshbod, Y., Kamali-Sarvestani, E., and Lankarani, K. B. Effect of addition of silymarin to renin-angiotensin system inhibitors on proteinuria in type 2 diabetic patients with overt nephropathy: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Am.J.Kidney Dis. 2012;60(6):896-903.
Katiyar, S. K., Korman, N. J., Mukhtar, H., and Agarwal, R. Protective effects of silymarin against photocarcinogenesis in a mouse skin model. J Natl.Cancer Inst. 4-16-1997;89(8):556-566.
Vostálová J, Tinková E, Biedermann D, Kosina P, Ulrichová J, Rajnochová Svobodová A. Skin Protective Activity of Silymarin and its Flavonolignans. Molecules. 2019 Mar 14;24(6):1022.
Saurat JH, Reygagne P, Josse G, Hamidou Z, Bianovici S, Ramel F, Durbise E, Lovati C, Bellani E, Bystrzanowska D, Chlebus E, Kowalska-Oledzka E, D'Auzers G, Le Digabel J, Filiol J, Lauze C, Ortiz-Brugues A, Nocera T. Long-Term Use of Silybum marianum fruit extract Contributes to Homeostasis in Acne-Prone Skin-A 12-Month Follow-Up International "Real Life" Cohort Study. J Pers Med. 2022 Dec 31;13(1):96.
Mironets VI, Krasovskaia EA, and Polishchuk II. [A case of urticaria during Carsil treatment]. Vrach Delo 1990;7:86-87
Velussi M, Cernigoi AM, Viezzoli L, and et al. Silymarin reduces hyperinsulinemia, malondialdehyde levels, and daily insulin need in cirrhotic diabetic patients. Curr Ther Res 1993;53(5):533-545.
Anon. Adverse reaction: milk thistle-associated toxicity. Nurse Drug Alert 1999;23(7):51.
Beckmann-Knopp S, Rietbrock S, Weyhenmeyer R, et al. Inhibitory effects of silibinin on cytochrome P-450 enzymes in human liver microsomes. Pharmacol Toxicol 2000;86:250-6. 
Budzinski JW, Foster BC, Vandenhoek S, Arnason JT. An in vitro evaluation of human cytochrome P450 3A4 inhibition by selected commercial herbal extracts and tinctures. Phytomedicine 2000;7:273-82.
Fallah Huseini, H., Larijani, B., Fakhrzadeh, H., Rajabi Pour, B., Akhondzadeh, S., Toliat, T., and Heshmat, R. The clinical trial of Silybum Marianum seed extract (Silymarin) on type II diabetic patients with hyperlipidemia. Iran J.Diabetes Lipid Disord. 2004;3(2):201-206.
Gurley, B. J., Barone, G. W., Williams, D. K., Carrier, J., Breen, P., Yates, C. R., Song, P. F., Hubbard, M. A., Tong, Y., and Cheboyina, S. Effect of milk thistle (Silybum marianum) and black cohosh (Cimicifuga racemosa) supplementation on digoxin pharmacokinetics in humans. Drug Metab Dispos. 2006;34(1):69-74.
Budzinski JW, Trudeau VL, Drouin CE, et al. Modulation of human cytochrome P450 3A4 (CYP3A4) and P-glycoprotein (P-gp) in Caco-2 cell monolayers by selected commercial-source milk thistle and goldenseal products. Can J Physiol Pharmacol 2007;85:966-78.
Wallace, S., Vaughn, K., Stewart, B. W., Viswanathan, T., Clausen, E., Nagarajan, S., and Carrier, D. J. Milk thistle extracts inhibit the oxidation of low-density lipoprotein (LDL) and subsequent scavenger receptor-dependent monocyte adhesion. J Agric Food Chem 6-11-2008;56(11):3966-3972. 
Aboras SI, Korany MA, El-Yazbi AF, Ragab MAA, Abdine HH. In-depth investigation of the Silymarin effect on the pharmacokinetic parameters of sofosbuvir, GS-331007 and ledipasvir in rat plasma using LC-MS. Biomed Chromatogr 2022;36(9):e5427.
Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) EMA/HMPC/294187/2013 20 September 2016
https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-monograph/draft-european-union-herbal-monograph-silybum-marianum-l-gaertn-fructus_en.pdf
Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) EMA/HMPC/294188/2013 5 June 2018 https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-silybum-marianum-l-gaertn-fructus_en.pdf
European Herbal Traditions And Monographs https://www.escop.com/wp-content/uploads/2017/01/CzApt-BS.pdf
List of German Commission E Monographs (Phytotherapy) Published March 13, 1986.
https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0251/
WHO monographs on selected medicinal plants 12 December 2006