Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits de la Bruyère

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 06/05/2024 à 09h05, publié le 22/08/2023 à 16h08
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits de la Bruyère

La Bruyère est le nom général d’un petit arbrisseau tortueux et dense à petites feuilles et à fleurs mellifères roses apparaissant de juillet à octobre, commun dans toute l’Europe. Il désigne deux plantes différentes, la Bruyère callune, en latin Calluna vulgaris et la Bruyère cendrée, Erica cinerea qui ont à peu près la même composition et les mêmes indications, mais qui ne poussent pas exactement dans le même environnement.  

Leurs propriétés sont voisines d’une autre plante appartenant aussi à la famille des Ericacées (comme la canneberge), la busserole ou Arctostaphyllos uva ursi. Leurs compositions diffèrent dans la teneur en leur composant essentiel l’arbutoside, le composant à l’origine des propriétés anti-infectieuses de ces plantes, utilisées principalement en phytothérapie pour aider à lutter contre les affections des voies urinaires. La bruyère est moins riche en arbutoside que la busserole, ce qui n’en fait pas une plante moins intéressante, car contrairement à la busserole, elle est utilisable chez la femme enceinte. Il convient, cependant, de ne pas confondre Bruyère et busserole. 

Qu’est-ce que la Bruyère ? 

La Bruyère est un arbuste qui pousse spontanément dans les lieux arides, la Bruyère callune se trouvant partout en France, surtout sur les terrains siliceux comme les bois, les coteaux ou les landes et la Bruyère cendrée étant localisée plus spécifiquement dans l’ouest de la France, dans les zones sablonneuses et crayeuses comme les landes et les falaises. 

La Bruyère était reconnue, chez les Celtes comme une plante magique, qui était réputée porter chance. On fabriquait des balais avec les branches sèches de la bruyère, d’où son nom Calluna vulgaris, calluna venant du grec kallune, qui signifie « beau » avec l’idée de nettoyer ou de brosser. Dès le XVIe siècle, on utilisait des tisanes de bruyère pour dissoudre les calculs rénaux, d’où le nom Erica cinerea, Erica signifiant en grec « briser ». Puis au XIXe, on commence à lui reconnaître des vertus pour soigner les voies urinaires.  

Composition de la Bruyère 

Les composants actifs de la Bruyère se situent surtout dans les sommités fleuries (haut de la tige florale). La plante est récoltée pendant l’été et l’automne. Ensuite, soit elle est directement transformée à l’état frais en extrait fluide ou en teinture mère, soit elle est séchée pour fabriquer une tisane ou bien, après séchage, elle est réduite en poudre ou extraite par un solvant comme l’eau ou l’alcool. 

La bruyère callune et la Bruyère cendrée sont riches en composés phénoliques dont un composant glycosidique de l’hydroquinone, l’arbutoside (2%), appelé aussi arbutine. D’autres composants phénoliques sont présents comme l’épicatéchine et la catéchine. Elles contiennent aussi des tanins condensés, les proanthocyanidines, des flavonoïdes, les flavones et des triterpènes comme l’acide oléanolique, l’acide ursolique et l’acide bétulinique.  

Propriétés et bienfaits de la Bruyère 

L’arbutoside, une fois dans l’organisme, est transformé grâce aux bactéries du microbiote intestinal en hydroquinone, qui est un phénol responsable de l’activité anti-infectieuse, puis l’hydroquinone est éliminée par les urines. L’épicatéchine et la catéchine ont des propriétés antibactériennes contre les bactéries pathogènes de la flore vaginale tout en respectant les bonnes bactéries. La Bruyère est donc utilisée traditionnellement comme antiseptique léger pour les voies urinaires et les voies génitales avec une action protectrice de la flore vaginale. Les proanthocyanidines ont la propriété d’empêcher l’adhérence des bactéries aux cellules de la paroi de la vessie, ce qui aide à l’action anti-infectieuse urinaire. Les proanthocyanidines, les flavonoïdes et les triterpènes expliquent son effet anti-inflammatoire et antioxydant. Par ailleurs la Bruyère a une action diurétique grâce ses flavonoïdes et ses glucosides, qui lui permettent de favoriser l’élimination des déchets urinaires : acide urique, acide oxalique et urée. 

La Bruyère est donc conseillée comme adjuvant dans les troubles urinaires bénins, en cas de cystites récidivantes, de prostatites. Elle est recommandée pour les douleurs inflammatoires que l’on retrouve en cas de rhumatismes, en cas d’inflammation des reins et de la vessie et pour favoriser l’élimination rénale de l’eau et en cas de goutte.  

En usage externe, la bruyère permet de diminuer les rhumatismes au niveau des articulations gonflées par la goutte en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et éliminatrices de l’acide urique. 

Des études cliniques ont montré que la Bruyère Calluna vulgaris avait une action antiseptique in vitro sur les germes E. Coli, Enterococcus faecalis et Proteus vulgaris, bactéries les plus fréquemment retrouvées dans les infections urinaires.  

D’après l’ANSM, dans le RCP (Résumé des caractéristiques du produit) des médicaments traditionnels à base de Bruyère, les sommités fleuries de Erica cinerea ont les deux indications suivantes : pour favoriser l’élimination rénale d’eau et comme adjuvant dans les troubles urinaires bénins en favorisant la diurèse. 

Utilisation traditionnelle de la Bruyère 

Tisane 

En cas de rhumatismes, en cas de rétention d’eau ou pour aider à la prise en charge d’une infection urinaire bénigne, la tisane de Bruyère peut être utilisée sous forme d’infusion : on utilisera 20 à 50 grammes de sommités fleuries (fraîches ou séchées) pour 1 litre d’eau. L’eau doit être portée à ébullition avant de plonger la plante dans l’eau bouillonnante durant 3 minutes puis de la laisser infuser pendant 10 minutes. On recommande de boire au long de la journée de 500 ml à 1 litre d’infusion par jour.  

Pour la prévention de cystites récidivantes, surtout dans les périodes de fatigue ou de stress, on réalisera une infusion de 20 g par litre d’eau de sommités fleuries et on conseillera 3 à 6 tasses de tisane, soit de 500 ml à 1 litre d’infusion par jour. 

Poudre de plante 

Les fleurs d’Erica cinerea sont séchées puis broyées et conditionnées sous forme de gélules. La posologie dépend de la quantité de poudre dans les gélules et il convient de bien respecter la posologie préconisée par le laboratoire fabricant. Il sera très important de prendre un grand verre d’eau à chaque prise (300 ml).  

Gemmothérapie 

Les extraits fluides de gemmothérapie sont obtenus par macération des bourgeons de jeunes pousses de Bruyère dans une solution d'alcool, de glycérine et d'eau. La posologie conseillée est de 5 à 15 gouttes par jour dans un demi-verre d’eau. 

Usage externe 

Après avoir fait infuser les fleurs de Bruyère, faire refroidir l’infusion, imprégner une compresse puis appliquer sur les articulations atteintes de rhumatismes douloureux. Il est aussi possible d’utiliser l’infusion par balnéothérapie : verser trois litres d’infusion dans un bain et en profiter pendant vingt minutes pour un effet décontractant musculaire et pour diminuer les courbatures ou les rhumatismes dans le dos. 

La Bruyère pour l’entretien des voies urinaires 

La Bruyère, en raison de la présence de nombreux antioxydants et de nombreux phénols antiseptiques dans sa composition et grâce à ses propriétés diurétiques, peut être utilisée pour l’entretien de la vessie.

 

Il est possible de trouver la Bruyère associée à des plantes aux propriétés antiseptiques urinaires comme la busserole, canneberge, le cumin, la guimauve, l’hibiscus pour éliminer, la mauve, la myrtille, le solidage ou à des huiles essentielles aux propriétés antibactériennes comme l’huile essentielle de cannelle de Ceylan, de niaouli, de romarin ou de sarriette, à des plantes diurétiques comme le frêne. On peut la trouver associée à des probiotiques comme Lactobacillus plantarum LP01 et Lactobacillus reuteri LRE02, Lactobacillus rhamnosus Rosell-11. 
 

La bruyère associée sous forme de comprimés ou de gélules 

  

La bruyère associée sous forme de sachets, de sirop ou d'ampoules : 

 

La Bruyère pour éliminer

La Bruyère a un effet diurétique qui permet de lutter contre la rétention d’eau. On peut la trouver dans des compléments alimentaires pour la minceur comme les monodoses à boire Detox express, où la bruyère est associée à d’autres plantes diurétiques comme la reine des prés, le frêne, à des plantes à action détoxifiante comme le radis noir cholérétique, le romarin, l’orme, l’artichaut ou au guarana brûleur de calories

Quels sont les effets indésirables de la Bruyère ? 

Les effets indésirables de la tisane de bruyère sont liés à son amertume en raison des tanins qu’elle contient. Il peut aussi y avoir des nausées ou des vomissements chez les personnes présentant une sensibilité au niveau de l’estomac.  

Quelles sont les précautions d’emploi liées à la Bruyère ? 

La Bruyère contient de l’arbutoside qui est transformé dans l’organisme en hydroquinone qui s’avère toxique à forte dose. Il est par conséquent recommandé de bien suivre les posologies indiquées pour la tisane, les médicaments ou les compléments alimentaires à base de Bruyère. 

L’utilisation de la Bruyère chez les enfants de moins de 12 ans n’est pas recommandée. 

En cas de grossesse, l’usage de la Bruyère n’est pas contre-indiqué, mais il doit se faire avec prudence et sur un traitement de courte durée. 

En cas d’infection urinaire récidivante, il est important de consulter un médecin. La prise de Bruyère consiste en un traitement adjuvant à une prise en charge médicale. 

À retenir 

La Bruyère, que ce soit Calluna vulgaris ou Erica cinerea est une plante traditionnellement utilisée pour le confort des voies urinaires et génitales, comme traitement adjuvant en cas de cystites bénignes, de cystites récidivantes ou de prostatites. On l’emploie aussi pour faciliter l’élimination rénale de l’eau en cas de rétention d’eau, en traitement adjuvant d’un régime amincissant ou pour une détoxification urinaire.  
 

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale. 

Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin. 
 

Sources 

Cazin F-J. Traité pratique et raisonné des plantes médicinales indigènes. Ed. de l'Envol. Mane. 1997. 

Brachet, J. ; Paris, R. R. Proanthocyanidins of Calluna vulgaris: separation and characterization of these substances in the green branches. (Proanthocyanes de Calluna vulgaris L. Séparation et caractérisation de ces substances dans les rameaux verts). Phytochemistry 1970 Vol.9 pp.435-9 ref.bibl.  

Daovy P. Allais, Alain Simon, Bachir Bennini, Albert J. Chulia, Mourad Kaouadji, Delage Christiane. Flavone and flavonol glycosides from Calluna vulgaris. Phytochemistry, Volume 30, Issue 9, 1991, Pages 3099–3101 

Albert J. Chulia , Bachir Bennini , Mourad Kaouadji , Daovy P. Allais , Christiane Delage. Two Flavonol Conjugates from Erica cinerea. J. Nat. Prod., 1995, 58 (4), pp 560–563 

Vucić DM, Petković MR, Rodić-Grabovac BB, Stefanović OD, Vasić SM, Comić LR. Phenolic content, antibacterial and antioxidant activities of Erica herbacea L. Acta Pol Pharm. 2013 Nov-Dec;70(6):1021-6. PMID: 24383325. 

Szakiel A, Niżyński B, Pączkowski C., Triterpenoid profile of flower and leaf cuticular waxes of heather Calluna vulgaris, Nat Prod Res. 2012 Nov 13. 

Pavlović RD, Lakušić B, Došlov-Kokoruš Z, Kovačević N. Arbutin Content and Antioxidant Activity of Some Ericaceae Species. Pharmazie. 2009:64656–659. 

Deliorman-Orhan D, Şenol S, Kartal M, Orhan I. Assessment of antiradical potential of Calluna vulgaris (L.) Hull and its major flavonoid. J Sci Food Agr. 2009;89(5):809–814 

Prévention des infections urinaires par les plantes, Pierre HOELLINGER, thèse présentée le 11/07/2017 à l’Université de Lorraine. https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932311/document 

Yarnell E. Botanical medicines for the urinary tract. World J Urol. 2002 Nov;20(5):285-93. doi: 10.1007/s00345-002-0293-0.  

Sticher O, Soldati F, Lehmann D. Hochleistungsflüssigchromotographische Trennung und quantitative Bestimmung von Arbutin, Methylarbutin, Hydrochinon und Hydrochinonmonomethylaether in Arctostaphylos-, Bergenia-, Calluna- und Vaccinium Arten [High-performance liquid chromatographic separation and quantitative determination of arbutin, methylarbutin, hydroquinone and hydroquinone-monomethylether in Arctostaphylos, Bergenia, Calluna and Vaccinium species (author's transl)]. Planta Med. 1979 Mar;35(3):253-61. German. doi: 10.1055/s-0028-1097213. 

Ghedira, K., Goetz, P. Bruyère commune: Calluna vulgaris (L.) Hull. ou Calluna vulgáris Salisb. (Ericaceae). Phytothérapie 11, 52–55 (2013). 

Vučić DM, Petković MR, Rodić-Grabovac BB, Stefanović OD, Vasić SM, Comić LR. In vitro activity of heather [Calluna vulgaris (L.) Hull] extracts on selected urinary tract pathogens. Bosn J Basic Med Sci. 2014 Nov 15;14(4):234-8. doi: 10.17305/bjbms.2014.4.40. PMID: 25428676; PMCID: PMC4333975. 

Farrell DJ, Morrissey I, Rubeis DD, Robbins M, Felmingham D. Une étude multicentrique britannique sur la sensibilité aux antimicrobiens des agents pathogènes bactériens provoquant une infection des voies urinaires. Infection J. 2003 ; 46 (2):94–100. http//dx.doi.org/10.1053/jinf.2002.1091 

Vučić DM, Petković MR, Rodić-Grabovac BB, Stefanović OD, Vasić SM, Comić LR. In vitro activity of heather [Calluna vulgaris (L.) Hull] extracts on selected urinary tract pathogens. Bosn J Basic Med Sci. 2014 Nov 15;14(4):234-8. doi: 10.17305/bjbms.2014.4.40. PMID: 25428676; PMCID: PMC4333975. 

Mandim F , Barros L , Heleno SA , Pires TCSP , Dias MI , Alves MJ , Santos PF , Ferreira ICFR . Phenolic profile and effects of acetone fractions obtained from the inflorescences of Calluna vulgaris (L.) Hull on vaginal pathogenic and non-pathogenic bacteria. Food Funct. 2019 May 22;10(5):2399-2407. doi: 10.1039/c9fo00415g. PMID: 31049501. 

Vostinaru, Oliviu & Dinte, Elena & Soran, Maria-Loredana & Lung, Ildiko & Opriş, Ocsana & Mogosan, Cristina. (2018). Evaluation of the Anti-Gout Potential of Calluna vulgaris L. (Ericaceae) in Rats. Records of Natural Products. 12. 432-444. 10.25135/rnp.71.18.03.253.