Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits de l'Hibiscus

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 08/04/2024 à 14h04, publié le 29/03/2024 à 10h03
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits de l'Hibiscus
L’Hibiscus a tout pour plaire et pour se faire remarquer avec sa fleur majestueuse, symbole de l’incarnation terrestre de la perfection et de la grâce divine en Chine, symbole de l’immortalité en Corée, fleur d’offrande à la déesse Kālī en Inde, fleur nationale d’Hawaï et de la Malaisie, emblème des drapeaux de la Corée du Sud et de la Malaisie, motif japonisant d’art nouveau, Boisson nationale en Afrique et fleur exotique d’ornement de la chevelure…  Que ce soit par sa couleur rouge vif, son goût acidulé ou par ses qualités nutritionnelles et médicinales exceptionnelles, l’Hibiscus ne vous laissera pas indifférent !

Qu’est-ce que l’Hibiscus ?

L’Hibiscus, de son nom latin Hibiscus sabdariffa, appelé également oseille de Guinée, karkadé, bissap, thé rose ou thé de l’empire est une plante de la famille des Malvacées, une famille caractérisée par ses très belles fleurs comme la mauve, la rose trémière ou la lavatère.
Originaire d’Afrique (Angola, Guinée), cultivé depuis l’Antiquité en Asie, puis en Europe et en Amérique du Sud, l’Hibiscus se présente comme un sous-arbrisseau mesurant 2 à 3 mètres de haut portant de grandes feuilles vertes ou rouges et de grandes fleurs blanches, roses, orangées ou rouge vif au cœur pourpre. Ses fleurs sont constituées d’un calice portant 5 pétales qui devient rouge et charnu lorsque les pétales tombent.
Utilisée depuis des millénaires comme boisson rafraichissante en Afrique subsaharienne où, selon les régions, cette dernière portant le nom de « karkadé » ou « bissap », la fleur d’Hibiscus, une fois séchée, est utilisée pour son calice épais pour préparer des compotes, des sauces, des confitures, des sirops et des infusions bues chaudes ou fraiches.  
L’Hibiscus est ancestralement utilisé en médecine traditionnelle Africaine comme antibactérien en association à d’autres plantes notamment pour le traitement des infections urinaires et des cystites. 
L’Hibiscus en décoction ou en infusion est utilisé traditionnellement dans une dizaine de pays à travers le monde dans le traitement de l'hypertension et de l'hyperlipidémie.

Composition de l’Hibiscus

L’Hibiscus contient des composants assez caractéristiques de l’arbuste :
  • des tannins,
  • des flavonoïdes notamment les flavones avec :
  1. les dérivés hétérosidiques de la gossypétine qui a des propriétés antioxydantes, antibactériennes, hypoglycémiantes, anti-athérosclérotiques (par diminution des LDL protéines),
  2. des anthocyanosides avec la delphinidine et le cyanidol et leurs dérivés hétérosidiques qui ont des actions antioxydantes, anti-inflammatoires et qui influencent et augmentent la production de monoxyde d’azote (NO) par l'endothélium des vaisseaux sanguins avec effet vasorelaxant et donc effet antihypertenseur. Ces dérivés ont aussi la propriété de diminuer la formation de dépôts graisseux (effet anti-athérogène et antithrombotique) pour la protection du système cardiovasculaire. L’effet vasorelaxant au niveau rénal explique, en plus, un certain effet diurétique de l’Hibiscus.
L’ensemble de ces flavonoïdes ont, parallèlement, un effet inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et par conséquent un effet de lutte contre l’hypertension artérielle. L’effet de réduction de la glycémie et du cholestérol s’ajoute pour diminuer le risque de syndrome métabolique avec le risque d’obésité et le risque cardiaque qui s’ensuivent.
  • des acides organiques (jusqu’à 30 %) comme l’acide ascorbique (vitamine C) uniquement dans la plante est fraîche, l’acide allohydroxycitrique, l’acide citrique, l’acide malique, l’acide oxalique et l’acide tartrique aux effets laxatifs,
  • des phytostérols qui diminuent le cholestérol, des alcaloïdes et des terpénoïdes,
  • des polysaccharides tels que mucilages, pectines qui peuvent agir comme probiotiques et qui expliquent un effet laxatif doux de l’Hibiscus,
  • des minéraux avec le calcium, le phosphore, le fer, le sodium et le potassium.

Propriétés et bienfaits de l’Hibiscus 

De nombreuses études ont été réalisées sur l’Hibiscus et elles ont montré ses propriétés qui confirment son usage traditionnel : des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antibactériennes, antihypertensives, antidiabétiques, antihyperlipidémiques, diurétiques, protectrices du cœur, du foie, des reins, du pancréas.
L’Hibiscus a été le sujet de nombreuses études chez l’animal et chez l’homme. Ces études ont montré un effet potentiel de l’Hibiscus sur différents troubles :
  • des problèmes inflammatoires liés à des infections notamment au niveau ORL ou des voies urinaires,
  • les problèmes rénaux comme les infections urinaires et les cystites en raison de ses propriétés protectrices rénales, diurétiques, anti-inflammatoires et anti-infectieuses,
  • les problèmes de foie et de vésicule biliaire en raison de ses propriétés protectrices du foie et cholagogues,
  • la protection du pancréas,
  • les troubles du cholestérol, des triglycérides, le diabète, les altérations de la tension artérielle, la prévention cardiovasculaire, le syndrome métabolique notamment chez la femme d’un âge, l’obésité, la dégénérescence neurologique avec troubles cognitifs liés au diabète.

Des études ont également montré un effet bénéfique de l’association de l’Hibiscus avec l’olivier pour le cœur.

L’Hibiscus est reconnu pour l’usage traditionnel de ses calices et de ses calicules (sépales) qui sont inscrits à la pharmacopée française sur la liste A des plantes médicinales utilisées traditionnellement.

La Commission E du ministère de la Santé allemand site l’usage de l’Hibiscus pour la perte d’appétit, les refroidissements, pour dissoudre les mucosités liées aux catarrhes des voies aériennes supérieures, pour les troubles gastriques, comme laxatif doux, comme diurétique et pour les troubles de la circulation, sans base de reconnaissance en tant qu’agent thérapeutique.

Utilisation traditionnelle de l’Hibiscus

L’usage traditionnel et les études sur l’Hibiscus concordent, mais ces dernières ne sont pas suffisantes pour justifier de l’utilisation de l’Hibiscus en tant que plante d’action médicinale pour ces troubles :
  • inflammation liée à une infection des voies respiratoires supérieures,
  • pathologies liées à une carence en antioxydants en cas de régime alimentaire déséquilibré notamment régime minceur,
  • troubles de la circulation veineuse avec sensation de jambes lourdes,
  • rétention d’eau ou troubles métaboliques (glycémie, cholestérol, triglycérides) à l’origine d’un surpoids
  • troubles urinaires tels qu’inflammation et infection des voies urinaires,
  • troubles du transit tels que constipation.

L’Hibiscus se trouve dans de nombreux compléments alimentaires.

Par ailleurs, les propriétés émollientes et hydratantes des mucilages pour la peau ou les cheveux, les propriétés exfoliantes douces des acides organiques et la composition riche en antioxydants de l’Hibiscus permettent de l’utiliser pour la peau sèche, la peau mature, le cuir chevelu gras ou la chute de cheveux.

Tisane d’Hibiscus

L’Hibiscus se présente sous forme de tisane comme Iphym Hibiscus Fleur ou Nat et Form Hibiscus Bio fleur. Chez l’adulte et la personne de plus de 18 ans, la posologie est de 5 g de plante séchée dans 250 ml d'eau bouillante à laisser infuser 30 minutes et à répéter jusqu’à 2 fois par jour.   

L’Hibiscus pour le confort hivernal

L’Hibiscus est très riche en composants antioxydants, antibactériens et anti-inflammatoires notamment pour les voies respiratoires. Il pourrait également fluidifier les sécrétions bronchiques.
On le retrouve dans des compléments alimentaires pour l'immunité comme les pastilles à sucer Ladrôme Propolis à la racine de guimauve apaisante et à la propolis pour l’immunité. On le retrouve aussi dans la tisane Pukka Sureau et Echinacée qui associe l’Hibiscus au sureau antiviral et à l’échinacée immunostimulante.

L’Hibiscus pour la fatigue

L’Hibiscus, en raison de sa très grande richesse en antioxydants est souvent associé à des vitamines et à des minéraux dans des compléments alimentaires contre la fatigue liée à des carences alimentaires. Ces carences alimentaires peuvent être liées au mode de vie où domine une alimentation déséquilibrée et pauvre en fruits et légumes sources de vitamines, minéraux et antioxydants. Ces carences peuvent aussi se voir quand l’alimentation ne répond pas suffisamment aux besoins nutritionnels du corps comme en cas de stress chronique qui va épuiser les réserves de nutriments nécessaires au métabolisme, en cas de maladie gastro-intestinale comme les MICI ou en cas de régimes alimentaires spéciaux (végétalisme, régimes minceur ...) ou chez les personnes âgées, les adolescents en croissance ou les femmes enceintes.
UPSA Energie multivitamines Hibiscus comprimés 5 en 1 est un complément alimentaire pour adultes renfermant de l'Hibiscus associé à 9 vitamines (vitamines C et du groupe B) et 2 minéraux (magnésium et zinc). 
Floradix Fer et Plantes est un complément alimentaire destiné aux adultes, aux adolescents et aux enfants à partir de 3 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes.
La Tisane Pukka Tisane Secret de cassis Majesté intérieure Bio contient, en plus de l’hibiscus, d’autres plantes comme le zeste d’orange ou la baie d’églantier qui sont très riches en antioxydants, et également des plantes pour le bien-être intérieur avec la graine de fenouil et la racine de réglisse pour la digestion.

L’Hibiscus pour la circulation

L’Hibiscus posséderait une action diurétique qui pourrait diminuer le phénomène de rétention d’eau à l’origine d’œdèmes des jambes et de la sensation de jambes lourdes.
On le trouve dans la tisane Herbesan Bio Circulation qui en plus de l’hibiscus renferme des plantes pour la circulation veineuse comme le cassis riche en OPC, le marron d’Inde pour le tonus veineux et la vigne rouge.

L’Hibiscus pour la minceur

L’Hibiscus, grâce à ses propriétés pour l’élimination rénale de l’eau, se retrouve dans les compléments alimentaires pour les cures détox spéciales minceur.
On le trouve dans deux types de compléments alimentaires pour la minceur où il est associé avec d’autres plantes pour affiner la silhouette :
  1. les compléments alimentaires drainants : ils agissent pour l’élimination rénale de l’eau et permettent d’agir contre la rétention d’eau (et la formation d’œdèmes) et pour la détox rénale,
  2. les compléments alimentaires minceur 2 en 1 : ils agissent à la fois pour l’élimination et la détox rénale et contre les graisses.

L’Hibiscus dans les compléments alimentaires drainants

Dans les compléments pour la rétention d’eau, notamment dans les tisanes drainantes ou dans les comprimés Menophytea Silhouette, l’Hibiscus diurétique est associé à d’autres plantes pour le drainage rénal telles que :

L’Hibiscus dans les compléments minceur 2 en 1

Dans les compléments alimentaires brûle graisses, en particulier dans les tisanes minceurs et dans la solution buvable Anaca 3 draineur 4 en 1, l’Hibiscus est associé à :
  • des plantes pour lutter contre la rétention d’eau telles que le cassis pour le drainage rénal, le frêne élevé, l’écorce d’orange amère, la réglisse, l’artichaut ou la queue de cerise,
  • des plantes contre les graisses telles que le café vert, la noix de cola riche en caféine, le thé vert, le guarana pour la cellulite ou le maté pour les graisses.

L’Hibiscus pour le confort urinaire

Grâce aux propriétés diurétiques de l’Hibiscus, ce dernier, lorsqu’il est associé dans les compléments alimentaires pour le confort urinaire, permet d’aider au drainage des voies urinaires et à l’élimination des bactéries responsables de cystites.
Manhaé Cys Mannose en stick associe l’Hibiscus et également la propolis pour la stimulation de l’immunité et pour son effet antibactérien.
La solution buvable Ergycranberryl contient du jus de cranberry, de la bruyère anti infectieuse et des plantes pour compenser la fuite urinaire de minéraux telles que la prêle et le lithotamme.
Ces compléments alimentaires sont souvent recommandés en complément d’un traitement médical mis en place par le médecin pour une cystite.
Boire deux litres d’eau par jour conditionne la réussite du traitement.

L’Hibiscus pour le transit

La tisane Nat et Form Transit Bio associe les vertus laxatives et probiotiques de l’Hibiscus aux vertus laxatives de lest de la racine de guimauve et aux vertus dépuratives de la racine de chicorée.

L’Hibiscus pour la beauté

L’Hibiscus sous forme de poudre ou d’extrait de fleur est ajouté dans les cosmétiques pour ses effets apaisants et hydratants pour la peau. Ses acides organiques, aux légers effets exfoliants, favorisent le renouvellement cellulaire. La peau et le cuir chevelu sont réhydratés et régénérés.
On retrouve la poudre de fleur d’Hibiscus dans la poudre Waam pour fabriquer ses propres cosmétiques maison
La poudre d’Hibiscus s’utilise :
  • telle quelle en mélange avec d’autres poudres pour le maquillage,
 
  • en infusion pour servir de phase aqueuse à vos crèmes maison pour les peaux sèches et matures pour son action antioxydante, protectrice et émolliente
infusion hibiscus

Préparation de l’infusion :
  1. peser 10 g de poudre d’Hibiscus et mesurer 100 ml d’eau,
  2. faire bouillir l’eau,
  3. mettre à infuser la poudre dans l’eau pendant 30 minutes,
  4. filtrer l’infusion obtenue,
  5. attendre le refroidissement.
  Poudre Hibiscus

Préparation du masque (visage ou cheveux) :
  1. mélanger 2 cuillères à café d’argile blanche pour la peau ou de ghassoul pour les cheveux, 1 cuillère à café de poudre de moringa et 1 cuillère à café de poudre d’hibiscus,
  2. ajouter de l’eau et mélanger pour obtenir une pâte homogène,
  3. ajouter 10 gouttes d’huile d’amande douce et bien mélanger, 
  4. appliquer le masque sur la peau ou le cuir chevelu,
  5. laisser poser 5 à 10 minutes,
  6. bien rincer.



L’Hibiscus se retrouve dans des produits cosmétiques comme le nettoyant visage solide Lamazuna pour les peaux sèches, le déodorant bille Bio Avril, la laque végétale Phytolaque.

Quels sont les effets indésirables de l’Hibiscus ?

L’Hibiscus présente rarement des effets indésirables à dose recommandée. Cela peut être des maux d’estomac, de la constipation ou des ballonnements.

Quelles sont les précautions d’emploi liées à l’Hibiscus ?

L’Hibiscus ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte ou chez la femme qui allaite sans avis médical.
L’Hibiscus est réservé aux adultes et aux enfants de plus de 12 ans.
L’Hibiscus n’est pas recommandé :
  • en cas de diabète : il existe un risque de baisse de la glycémie à surveiller en cas de prise de médicament antidiabétique,
  • en cas d’hypertension artérielle : il existe un risque d’hypotension, il est nécessaire de surveiller votre tension artérielle régulièrement pendant toute la durée du traitement par Hibiscus.

Ne prenez pas d’Hibiscus si :
  • vous souffrez d’hypotension artériellel’Hibiscus pouvant l’aggraver,
  • vous prenez du diclofenac (Voltarene®, Flector®),
  • vous prenez du losartan (Cozaar®, Fortzaar®, Hyzaar®),
  • vous prenez de la simvastatine (Zocor®).

A noter l’Hibiscus peut entraîner de faux positifs au test de détection de la digoxine.
Quel que soit le médicament que vous prenez, demandez conseil à votre médecin ou à nos pharmaciens.
L’Hibiscus n’entre pas en interaction avec les autres plantes, il est donc possible de l’associer.
Il est toutefois déconseillé de le prendre avec d’autres plantes qui pourraient agir sur la glycémie ou la tension artérielle sans un avis pharmaceutique ou médical.
L’Hibiscus est contre-indiqué en cas d’allergie aux plantes de la famille des Rosacées
 

À retenir

L’Hibiscus est utilisé traditionnellement en cas d’infection hivernale pour le confort des voies respiratoires, pour combler les carences alimentaires en antioxydants, pour diminuer la rétention d’eau en cas de sensation de jambes lourdes, pour favoriser l’élimination rénale des bactéries en cas de cystite et pour favoriser le transit. On le trouve dans certains cosmétiques pour la peau sèche ou mature et pour les problèmes capillaires.

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Sanogo Rokia, Diallo Drissa, Diarra Seydou, Ekoumou Colette, Bougoudogo Flabou. Activite antibactérienne et antalgique de deux recettes traditionnelles utilisées dans le traitement des infections urinaires et la cystite au Mali. Mali Médical 2006 T XXI N° 1.
Ali, B. H., Al, Wabel N., and Blunden, G. Phytochemical, pharmacological and toxicological aspects of Hibiscus sabdariffa L.: a review. Phytother.Res 2005;19(5):369-375.
Frank, T., Netzel, G., Kammerer, D. R., Carle, R., Kler, A., Kriesl, E., Bitsch, I., Bitsch, R., and Netzel, M. Consumption of Hibiscus sabdariffa L. aqueous extract and its impact on systemic antioxidant potential in healthy subjects. J Sci Food Agric. 8-15-2012;92(10):2207-2218.
Herrera-Arellano A, Miranda-Sánchez J, Avila-Castro P, Herrera-Alvarez S, Jiménez-Ferrer JE, Zamilpa A, Román-Ramos R, Ponce-Monter H, Tortoriello J. Clinical effects produced by a standardized herbal medicinal product of Hibiscus sabdariffa on patients with hypertension. A randomized, double-blind, lisinopril-controlled clinical trial. Planta Med. 2007 Jan;73(1):6-12.
McKay DL, Chen CY, Saltzman E, Blumberg JB. Hibiscus sabdariffa L. tea (tisane) lowers blood pressure in prehypertensive and mildly hypertensive adults. J Nutr. 2010 Feb;140(2):298-303.
Inuwa I, Ali BH, Al-Lawati I, Beegam S, Ziada A, Blunden G. Long-term ingestion of Hibiscus sabdariffa calyx extract enhances myocardial capillarization in the spontaneously hypertensive rat. Exp Biol Med (Maywood). 2012 May;237(5):563-9.
Hopkins AL, Lamm MG, Funk JL, Ritenbaugh C. Hibiscus sabdariffa L. in the treatment of hypertension and hyperlipidemia: a comprehensive review of animal and human studies. Fitoterapia. 2013 Mar;85:84-94.
Guardiola S, Mach N. Potencial terapéutico del Hibiscus sabdariffa: una revisión de las evidencias científicas [Therapeutic potential of Hibiscus sabdariffa: a review of the scientific evidence]. Endocrinol Nutr. 2014 May;61(5):274-95.
Serban C, Sahebkar A, Ursoniu S, Andrica F, Banach M. Effect of sour tea (Hibiscus sabdariffa L.) on arterial hypertension: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. J Hypertens. 2015 Jun;33(6):1119-27.
Najafpour Boushehri S, Karimbeiki R, Ghasempour S, Ghalishourani SS, Pourmasoumi M, Hadi A, Mbabazi M, Pour ZK, Assarroudi M, Mahmoodi M, Khosravi A, Mansour-Ghanaei F, Joukar F. The efficacy of sour tea (Hibiscus sabdariffa L.) on selected cardiovascular disease risk factors: A systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials. Phytother Res. 2020 Feb;34(2):329-339.
Elkafrawy N, Younes K, Naguib A, Badr H, Kamal Zewain S, Kamel M, Raoof GFA, M El-Desoky A, Mohamed S. Antihypertensive efficacy and safety of a standardized herbal medicinal product of Hibiscus sabdariffa and Olea europaea extracts (NW Roselle): A phase-II, randomized, double-blind, captopril-controlled clinical trial. Phytother Res. 2020 Dec;34(12):3379-3387. 
Al-Anbaki M, Cavin AL, Nogueira RC, et al. Hibiscus sabdariffa, a Treatment for Uncontrolled Hypertension. Pilot Comparative Intervention. Plants (Basel) 2021;10(5):1018.
Hernandez-Perez, F. and Herrera-Arellano, A. [Therapeutic use Hibiscus sabadariffa extract in the treatment of hypercholesterolemia. A randomized clinical trial]. Rev.Med Inst.Mex.Seguro.Soc. 2011;49(5):469-480. 
Peng CH, Chyau CC, Chan KC, Chan TH, Wang CJ, Huang CN. Hibiscus sabdariffa polyphenolic extract inhibits hyperglycemia, hyperlipidemia, and glycation-oxidative stress while improving insulin resistance. J Agric Food Chem. 2011 Sep 28;59(18):9901-9.
Venkatesan T, Sorimuthu Pillai S. Antidiabetic activity of gossypin, a pentahydroxyflavone glucoside, in streptozotocin-induced experimental diabetes in rats. J Diabetes. 2012 Mar;4(1):41-6.
Abubakar SM, Ukeyima MT, Spencer JPE, Lovegrove JA. Acute effects of Hibiscus sabdariffa calyces on postprandial blood pressure, vascular function, blood lipids, biomarkers of insulin resistance and inflammation in humans. Nutrients. 2019;11(2). pii: E341.
Jamrozik D, Borymska W, Kaczmarczyk-Żebrowska I. Hibiscus sabdariffa in Diabetes Prevention and Treatment-Does It Work? An Evidence-Based Review. Foods. 2022 Jul 19;11(14):2134.
Naidoo K, Khathi A. The Potential Role of Gossypetin in the Treatment of Diabetes Mellitus and Its Associated Complications: A Review. Int J Mol Sci. 2023 Dec 18;24(24):17609
Gurrola-Diaz, C. M., Garcia-Lopez, P. M., Sanchez-Enriquez, S., Troyo-Sanroman, R., Andrade-Gonzalez, I., and Gomez-Leyva, J. F. Effects of Hibiscus sabdariffa extract powder and preventive treatment (diet) on the lipid profiles of patients with metabolic syndrome (MeSy). Phytomedicine. 2010;17(7):500-505.
Ajiboye TO, Raji HO, Adeleye AO, Adigun NS, Giwa OB, Ojewuyi OB, Oladiji AT. Hibiscus sabdariffa calyx palliates insulin resistance, hyperglycemia, dyslipidemia and oxidative rout in fructose-induced metabolic syndrome rats. J Sci Food Agric. 2016 Mar 30;96(5):1522-31.
YUSNI, Yusni et MEUTIA, Firdalena. Action Mechanism of Rosella (Hibiscus sabdariffa L.) Used to Treat Metabolic Syndrome in Elderly Women. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2020, vol. 2020.
Lee WC, Wang CJ, Chen YH, Hsu JD, Cheng SY, Chen HC, Lee HJ. Polyphenol extracts from Hibiscus sabdariffa Linnaeus attenuate nephropathy in experimental type 1 diabetes. J Agric Food Chem. 2009 Mar 25;57(6):2206-10.
Builders PF, Kabele-Toge B, Builders M, Chindo BA, Anwunobi PA, Isimi YC. Wound healing potential of formulated extract from hibiscus sabdariffa calyx. Indian J Pharm Sci. 2013 Jan;75(1):45-52.
Showande SJ, Adegbolagun OM, Igbinoba SI, Fakeye TO. In vivo pharmacodynamic and pharmacokinetic interactions of Hibiscus sabdariffa calyces extracts with simvastatin. J Clin Pharm Ther. 2017;42(6):695-703.
Fakeye TO, Adegoke AO, Omoyeni OC, Famakinde AA. Effects of water extract of Hibiscus sabdariffa, Linn (Malvaceae) 'Roselle' on excretion of a diclofenac formulation. Phytother Res. 2007;21(1):96-8
Ahad A, Raish M, Bin Jardan YA, Alam MA, Al-Mohizea AM, Al-Jenoobi FI. Effect of Hibiscus sabdariffa and Zingiber officinale on the antihypertensive activity and pharmacokinetic of losartan in hypertensive rats. Xenobiotica. 2020:1-11. 
Frész T, Nagy E, Hilbert A, Tomcsányi J. The role of flavonoids in false positive digoxin assays caused by the consumption of hibiscus flower and rose hip tea. Int J Cardiol. 2014 Feb 1;171(2):273-4.
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/03/25/liste-a-des-plantes-medicinales-utilisees-traditionnellement-4.pdf
List of German Commission E Monographs (Phytotherapy) Hibiscus (Hibisci flos) Published February 1, 1990.
https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0199/