Faire ses cosmétiques soi-même : le guide pour se lancer

Faire ses cosmétiques soi-même : le guide pour se lancer
Depuis plusieurs années, nombreuses sont les femmes à se détourner des produits cosmétiques conventionnels pour se lancer dans le fait maison. Propulsés par la tendance du Do it yourself (DIY) et par une envie de retourner au naturel, les cosmétiques maison sont accessibles à toutes les bourses et relativement simples à fabriquer. Pour jouer au petit chimiste et préparer vos produits de beauté personnalisés, certains ingrédients et un minimum de matériel sont indispensables. Toutefois, faire ses cosmétiques maison nécessite aussi de suivre certaines règles d’hygiène et mesures de précautions pour éviter toute réaction indésirable. Pharma GDD fait le point sur cette tendance en plein essor et vous explique la marche à suivre pour des cosmétiques maison réussis.

Pourquoi faire ses cosmétiques soi-même ?

Fabriquer ses produits de beauté soi-même est avant tout une manière de contrôler les ingrédients, que ce soit leur provenance ou leur dosage. En effet, certaines substances utilisées par les laboratoires de cosmétiques conventionnels peuvent entraîner des réactions cutanées indésirables comme des rougeurs, des plaques de sécheresse, des picotements ou des démangeaisons. Dans certains cas, le fait de passer aux cosmétiques maison est une alternative plus respectueuse de la peau et de sa sensibilité.

La cosmétique maison est aussi la meilleure façon de réaliser des soins sur-mesure par rapport aux besoins de la peau et des cheveux. En effet, ceux-ci évoluent en fonction de plusieurs facteurs (saison, hygiène de vie) et ne sont pas les mêmes tout au long de l’année, ce qui explique que certains produits conventionnels semblent ne plus convenir ou perdre de leur efficacité. En optant pour des cosmétiques faits maison, vous pouvez choisir des actifs qui correspondent à vos besoins à l’instant T, ce qui est plus efficace mais aussi plus économique. Vous pouvez également fabriquer toutes sortes de produits : crème ou sérum pour le visage, lait pour le corps, gommage, masque capillaire, savon, etc.

La décision de réaliser soi-même ses produits d’hygiène et de beauté s’inscrit généralement dans une démarche écologique plus globale et une volonté de respecter l’environnement en réduisant la production de déchets et en retournant à des produits « bruts » qui n’impliquent aucun mode de transformation polluant.

Enfin, la cosmétique maison implique également un aspect ludique qui plaît à de nombreuses personnes. Le fait de découvrir de nouveaux ingrédients, de manipuler différents actifs et de travailler les textures et les parfums jusqu’à l’obtention du produit désiré peut être source d’un réel épanouissement et devenir un loisir à part entière.

Les ingrédients indispensables en cosmétique maison

La cosmétique maison repose sur plusieurs bases dont la principale consiste à sélectionner les bons ingrédients. Pour cela, nous vous recommandons de vous tourner vers des produits d’origine naturelle et, dans l’idéal, certifiés biologiques. Privilégiez des ingrédients polyvalents avec lesquels vous pourrez réaliser plusieurs produits différents : huiles végétales et essentielles, eaux florales, beurres végétaux, argiles… Nous vous proposons ci-dessous notre sélection des ingrédients indispensables à avoir dans vos placards si vous voulez fabriquer vos cosmétiques vous-même.

Les huiles végétales

Les huiles végétales sont obtenues à la suite de la pression à froid des fruits, des graines ou des noix issus des plantes oléagineuses. Naturellement riches en lipides, vitamines et acides gras, elles disposent de multiples vertus et peuvent ainsi s’adapter à tous les types de peaux. Les huiles végétales peuvent être utilisées de différentes manières pour faire vos cosmétiques maison : seules ou en association avec des huiles essentielles, dans l’élaboration des crèmes et gommages pour le visage et pour le corps ou en soin pour les cheveux. Nous vous conseillons de choisir deux ou trois huiles végétales qui conviennent à votre type de peau afin que celle-ci bénéficie pleinement de leurs bienfaits. Notre fiche conseil « Reconnaître et entretenir chaque type de peau » vous aidera à déterminer le vôtre. Voici une liste non exhaustive des huiles végétales couramment utilisées pour réaliser des cosmétiques maison : jojoba, noyau d'abricot et avocat pour les peaux sèches ; amande douce, noyau d'abricot et coco pour les peaux normales ; jojoba, noisette et nigelle pour les peaux mixtes à grasses ; argan, rose musquée et onagre pour les peaux matures.


Notre sélection d'huiles végétales :

Les huiles essentielles

Les plantes peuvent aussi être utilisées pour fabriquer des huiles essentielles. Après avoir été récoltées, elles sont distillées à la vapeur d’eau afin de libérer leurs essences aromatiques. Les huiles essentielles sont des substances actives très puissantes et concentrées, d’où la nécessité de faire preuve d’une grande prudence au cours de leur utilisation et de respecter scrupuleusement les recommandations. En cosmétique maison, elles sont toujours diluées dans des huiles ou des beurres végétaux pour apporter un soin plus intense ou un parfum particulier. Pour des raisons de sécurité, leur concentration ne doit pas excéder 2 % de la préparation finale pour les soins visage et 5 % pour les produits pour le corps. Le tableau ci-dessous présente quelques huiles essentielles que vous pouvez utiliser pour fabriquer vos produits de beauté vous-même.

Huiles essentielles Propriétés Indications
Lavande fine Calmante, cicatrisante, antiseptique Irritations de la peau
Arbre à thé (tea-tree) Antibactérienne, antiseptique Acné
Ylang ylang Tonifiante, équilibrante, séborégulatrice Excès de sébum
Géranium Anti-inflammatoire, cicatrisante, régénérante Vergetures, cellulite, vieillissement cutané
Camomille romaine Anti-inflammatoire, apaisante Eczéma, psoriasis, couperose, dermites
Niaouli Purifiante, assainissante Acné, cuir chevelu gras


Nous détaillons un peu plus bas toutes les règles à suivre pour intégrer sans danger les huiles essentielles dans vos cosmétiques maison.

Les eaux florales ou hydrolats

Issues du même processus que les huiles essentielles, les eaux florales (ou hydrolats) sont le résultat de l’eau évaporée lors de la distillation. Elles sont moins concentrées que les huiles essentielles et donc moins agressives. Il existe de nombreuses eaux florales visant à répondre à des besoins très variés. Elles peuvent être utilisées pour fabriquer des soins pour le visage, le corps ou les cheveux.

Nous vous proposons un aperçu rapide des eaux florales les plus connues et les plus utilisées en cosmétique maison, à choisir selon votre type de peau et ses éventuelles problématiques. L’eau florale de géranium est équilibrante, astringente, régénérante et apaisante. Elle convient à tous les types de peaux et possède une senteur très fraîche et parfumée. L’eau florale de lavande, très appréciée pour son odeur, est purifiante, tonifiante, cicatrisante et anti-rides. Elle soigne les brûlures, les rougeurs et les coups de soleil. Les peaux mixtes à grasses peuvent se tourner vers les eaux florales de romarin, de tea-tree ou de menthe poivrée qui ont des vertus purifiantes, régulatrices et astringentes. L’hydrolat de bleuet est généralement intégré aux démaquillants pour les yeux car il possède des propriétés décongestionnantes, drainantes et apaisantes très efficaces sur les poches. Enfin, l’eau florale de rose convient parfaitement aux peaux normales à sèches. Elle apaise les rougeurs dues par exemple à la couperose ou à une réaction allergique. Elle est également tonifiante et rafraîchissante.


Notre sélection d'eaux florales :

Les beurres végétaux

Si vous voulez vous lancer dans la fabrication de vos cosmétiques, les beurres végétaux peuvent vous être utiles, notamment pour la réalisation de crèmes pour le corps ou de masque capillaire. Les beurres végétaux sont des corps gras qui ont les mêmes propriétés que les huiles mais qui se présentent sous forme solide. Ils sont nourrissants, réparateurs et protègent des agressions extérieures. Ils peuvent être utilisés seuls directement sur la peau ou les cheveux ou ajoutés dans une préparation pour l’épaissir et lui donner une texture plus riche. Nous vous recommandons de choisir des beurres végétaux souples comme le beurre de karité ou le beurre de mangue ainsi qu’un beurre « dur » comme le beurre de cacao, idéal pour apporter davantage de consistance à vos produits faits maison.

Les argiles

L’argile est un ingrédient qui revient dans de nombreuses recettes de cosmétiques maison. Il en existe différents types, sous forme de poudre ou de pâte prête à l’emploi. Elle est surtout recommandée pour fabriquer des masques pour le visage ou les cheveux.

L’argile verte est destinée principalement aux peaux mixtes à grasses sujettes aux imperfections. Elle est purifiante, clarifiante et absorbe l’excès de sébum. Plus douce, l’argile blanche est idéale pour nettoyer en douceur les peaux les plus sensibles. Les peaux normales à mixtes qui n’ont pas de problématique cutanée particulière peuvent se tourner vers l’argile rouge qui redonne de l’éclat et atténue les éventuelles rougeurs. Enfin, l’argile rose est plutôt apaisante et adoucissante et convient à tous les types de peaux.


Notre sélection d'argiles :

Les actifs

Un produit cosmétique se compose de plusieurs éléments : une phase aqueuse, une phase huileuse, un émulsifiant (pour lier les deux phases), des actifs et des additifs (coloration, parfum). Plusieurs actifs sont utilisés en cosmétique maison et permettent de donner sa spécificité à chaque produit. Vous pouvez les trouver en magasins bio ou sur internet mais aussi, et c’est tout l’intérêt de faire ses cosmétiques soi-même, directement dans les placards de votre cuisine !

L’aloe vera est l’un des actifs les plus connus dans le domaine. Riche en vitamines et en oligo-éléments, il est hydratant, cicatrisant et apaisant. Il possède également des effets tenseur et anti-âge qui permettent de lutter contre le vieillissement cutané. L’acide hyaluronique est également très utilisé, notamment dans les soins visage, en raison de son fort pouvoir hydratant. Il s’adapte à tous les types de peaux, préserve du dessèchement et freine l’apparition des signes de l’âge. Enfin, l’allantoïne et la cire d’abeille sont appréciées pour leurs vertus cicatrisantes et réparatrices. Pour les soins capillaires, les céramides végétaux permettent de maintenir l’hydratation et la cohésion des écailles et de renforcer la fibre en profondeur.

Pour fabriquer vos propres cosmétiques, vous pouvez aussi utiliser des produits du quotidien. Le bicarbonate de soude alimentaire peut ainsi être intégré dans un tonique pour la peau, dans un shampooing antipelliculaire, dans un déodorant ou dans un dentifrice pour blanchir les dents. D’autres ingrédients peuvent être intéressants pour vos cosmétiques maison : le citron, contre le teint terne et les imperfections (uniquement le soir car il est photosensibilisant) ; le sucre et le sel, ajoutés à de l’huile végétale pour un gommage 100 % naturel ; le lait, pour ses vertus hydratantes ; le miel, polyvalent et adapté à toutes les peaux ; l’huile d’olive pour nourrir peau et cheveux ; le marc de café, très efficace pour gommer la peau et lutter contre la cellulite.

Les conservateurs

Les produits naturels recommandés pour faire ses cosmétiques soi-même ne contenant pas de conservateurs, il est indispensable d’en ajouter lors de la préparation de votre soin maison. Sans cet élément, le temps de conservation au réfrigérateur est de trois jours maximum. L’ajout d’un conservateur permet donc d’augmenter la durée de conservation des produits faits maison jusqu’à 3 mois et de les protéger des agents nocifs comme les bactéries, les levures et les champignons.

Plusieurs conservateurs sont désormais facilement accessibles aux adeptes des cosmétiques maison. Nous pouvons par exemple citer l’huile de germe de blé, la vitamine E, le naticide (d’origine naturelle) ou le sodium benzoate (conservateur de synthèse autorisé en cosmétique bio). L’extrait de pépins de pamplemousse est également un très bon conservateur, surtout lorsqu’il est intégré à des préparations contenant de l’eau et des hydrolats. La vitamine E possède une action antioxydante intéressante pour conserver les produits à base d’huiles et de beurres de manière optimale.

Le matériel pour débuter en cosmétique maison

Fabriquer ses cosmétiques soi-même ne nécessite pas forcément un investissement énorme en termes de matériel car la récupération et l’utilisation d’ustensiles courants suffisent largement pour débuter. Il vous faudra tout d’abord trouver des flacons et des pots de différentes tailles afin d’y verser vos préparations. Les petits contenants (15, 30 et 50 ml) conviennent parfaitement pour les crèmes visage tandis que les flacons plus grands seront adaptés aux produits pour le corps. Pour réaliser les mélanges, des bols de formats variés, de préférence en verre, sont amplement suffisants. Investissez également dans un kit de protection (gants, lunettes, masque) que vous porterez lors de la fabrication de vos produits afin d’éviter toute réaction liée à certains composants.

Une balance électronique de précision vous sera très utile pour peser chaque ingrédient et réaliser correctement vos cosmétiques maison. Du côté des ustensiles, les cuillères doseuses, les éprouvettes et pipettes graduées vous permettront de respecter les dosages indiqués dans les recettes. Un fouet et une spatule de type maryse suffisent ensuite pour mélanger les ingrédients et transférer les préparations dans les flacons. Un batteur-mousseur peut éventuellement être intéressant pour apporter une texture plus agréable. Enfin, les étiquettes sont indispensables pour distinguer vos cosmétiques maison et préciser leur date limite d’utilisation.


Notre sélection :

Les précautions et règles d’hygiène

Si la fabrication de cosmétiques maison est une activité ludique, elle implique également un certain nombre de règles d’hygiène et des précautions à suivre. En effet, l’environnement n’est pas stérile et cela implique un risque de contamination des produits par des micro-organismes. Avant de vous lancer dans la fabrication d’un produit, il est important de désinfecter correctement tout le matériel utilisé ainsi que le plan de travail. Si besoin, n’hésitez pas à faire bouillir les ustensiles avant et après les avoir utilisés ou utilisez à défaut de l’alcool médical.

Portez systématiquement des gants et éventuellement un masque pour vous protéger et manipuler les ingrédients sans risque. Vous pouvez utilisez des pipettes ou une petite spatule pour prélever les doses dont vous avez besoin sans toucher l’intégralité du produit. Comme en cuisine, veillez à bien respecter les dosages pour obtenir un produit conforme à vos attentes.

Pour ce qui est des contenants, choisissez-les de préférence hermétiques, opaques et en verre. Conservez ceux que vous n’utilisez pas dans une boîte en carton ou un placard fermé pour les tenir à l’abri de la poussière et des moisissures. Désinfectez-les également avant d’y verser vos cosmétiques maison.

Vos ingrédients de base doivent eux aussi être conservés dans un endroit sec, éloignés de la chaleur et de la lumière. Ne les utilisez pas s’ils ont dépassé leur date limite d’utilisation ou s’ils ont changé d’aspect ou d’odeur. N’utilisez jamais un ingrédient inconnu sans prendre connaissance des précautions d’emploi, du mode d’utilisation et du dosage recommandé. Ces informations sont généralement précisées sur les fiches techniques ou les notices fournies par les fabricants.

Lorsque votre cosmétique maison est prêt, n’oubliez pas de l’étiqueter et d’indiquer sa date de réalisation, sa date limite d’utilisation et son indication. Effectuez toujours un test cutané avant la première utilisation en appliquant une petite quantité dans le pli du coude. Attendez 48 heures et, en cas de réaction, n’utilisez pas le produit.

Si vous utilisez des huiles essentielles pour fabriquer vos cosmétiques vous-même, demandez toujours conseil à un pharmacien au préalable. En effet, certaines huiles essentielles peuvent être interdites aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants en-dessous d’un certain âge. Les huiles essentielles, en particulier celles qui sont issues d’agrumes, peuvent laisser des marques d’hyperpigmentation en cas d’exposition au soleil. Il faut systématiquement effectuer un test cutané avant d’utiliser une huile essentielle afin d’évaluer sa tolérance.

Recettes de cosmétiques maison

Pour conclure ce guide de la cosmétique maison, nous vous proposons cinq recettes à réaliser chez vous en suivant bien évidemment les précautions que nous vous avons indiquées.

Le baume à lèvres

Les ingrédients (pour environ 15 ml) : 10 g de beure de karité ; 10 ml d’huile végétale (amande douce, argan, coco) ; 4 g de cire d’abeille ; 4 gouttes de conservateur ; 4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce ; 4 gouttes d’eau de fleur d’oranger

Le protocole : Faîtes fondre le beurre de karité, l’huile de coco et la cire d’abeille au bain marie. Laissez refroidir puis incorporez l’huile essentielle d’orange douce, l’eau de fleur d’oranger et le conservateur. Mélangez bien la préparation jusqu’à l’obtention d’une texture lisse et onctueuse. Versez-la dans un petit pot préalablement désinfecté. Placé le pot au réfrigérateur le temps que le baume soit figé.

Le gommage corps

Les ingrédients (pour 1 utilisation) : 4 cuillères à soupe de sucre en poudre ; 1 cuillère à soupe de gros sel ; 2 cuillères à soupe d’huile végétale (olive, noisette, jojoba) ; 3 gouttes d’huile essentielle (orange, citron, lavande)

Le protocole : Versez les huiles végétales et les huiles essentielles dans un petit bol et mélangez. Ajoutez le sucre en poudre et le gros sel avant de mélanger à nouveau. Utilisez ensuite sur peau humide.

Le baume hydratant pour le corps

Les ingrédients (pour 100 ml de baume) : 25 g de beurre de karité ; 25 g de beurre de mangue ; 30 g d’huile de coco ; jusqu’à 10 gouttes de l’huile essentielle de votre choix ; 5 gouttes de conservateur

Le protocole : Faîtes fondre les beurres végétaux et l’huile de coco au bain marie. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une texture homogène. Laissez refroidir avant d’ajouter les gouttes d’huile essentielle. Versez dans un pot et placez au frais pour que le produit durcisse.

Le gommage visage

Les ingrédients (pour 1 utilisation) : 1 cuillère à café de farine de riz ; 1 cuillère à café de bicarbonate de soude ; 1 cuillère à soupe d’huile végétale de votre choix ; 2 gouttes d’huile essentielle

Le protocole : Comme pour le gommage corps, mélangez dans un bol l’huile végétale, le bicarbonate de soude et la farine de riz puis ajoutez les huiles essentielles. appliquez sur la peau préalablement nettoyée et humidifiée en mouvements circulaires.

Le démaquillant biphasé

Les ingrédients (pour 100 ml) : 50 ml d’huile végétale selon votre peau ; 50 ml d’eau florale de lavande ou de bleuet ; 2 gouttes de conservateur ; jusqu’à 10 gouttes d’huile essentielle (selon vos besoins)

Le protocole : Dans un petit bol, versez l’huile végétale et l’eau florale. Incorporez les huiles essentielles et le conservateur puis versez le tout dans un flacon adapté. Les deux phases ne se mélangeant pas, secouez bien le flacon avant chaque utilisation.

A retenir

Fabriquer ses produits de beauté soi-même peut être une alternative économique, écologique et ludique à l’utilisation de cosmétiques conventionnels. Encore faut-il choisir les bons ingrédients et connaître les règles d’hygiène essentielles pour éviter les mésaventures. Les cosmétiques maison peuvent être réalisés avec des huiles végétales et essentielles, des beurres végétaux, des eaux florales et de nombreux actifs naturels. L’utilisation de conservateurs est indispensable si vous voulez utiliser vos produits de beauté maison sur une longue durée et les protéger des bactéries. Des ouvrages spécialisés dans le domaine de la beauté au naturel vous permettront de trouver des recettes adaptées à vos besoins et de vous perfectionner dans la fabrication de vos cosmétiques. Internet est également une mine d’or inépuisable et accessible à tous.