Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits de la Réglisse

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 17/06/2024 à 10h06, publié le 24/11/2023 à 12h11
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits de la Réglisse
La Réglisse…qui ne connaît pas le petit bâton à mâcher ? Peut-être connaissez-vous mieux les bonbons Zan, les rouleaux de Réglisse ou la boisson Antésite ? La Réglisse a toujours retenu l’attention de l’homme en raison de son goût particulier ! Après avoir découvert les propriétés de la plante sur la digestion, retrouvez nos compléments alimentaires à base de Réglisse entre tisanes pour dormir et pastilles pour adoucir la gorge !

Qu’est-ce que la Réglisse ?

La Réglisse est avant tout connue en confiserie comme ses différents noms le laissent penser.  Appelée également bois sucré, racine sucrée, racine douce, régalisse ou liquorice en Angleterre et caliche en Belgique, la Réglisse est avant tout une plante ayant des vertus thérapeutiques.
Elle appartient à une très grande famille de plantes à fleurs, source de protéines végétales grâce à leurs fruits, les fèves, comme le Lupin, la famille des Fabacées, Faba signifiant « fève » en latin. Cette famille se distingue aussi par ses racines aromatiques, racines à l’origine de l’usage de la Réglisse en phytothérapie.
De son nom latin Glycyrrhiza glabra ou Glycyrrhiza uralensis, la Réglisse est originaire d’Europe du Sud et d’Asie où elle figure parmi les dix premières plantes utilisées en médecine traditionnelle chinoise.  
La Réglisse est connue depuis l’Antiquité pour son action médicinale particulière de soulagement des ulcères. Elle est utilisée traditionnellement dans toutes les régions du monde depuis des millénaires pour des indications variées, comme l’asthme, les maux de gorge et comme antitussif, les troubles digestifs, les douleurs à l'estomac, les ulcères, les douleurs articulaires, les fractures osseuses, les troubles féminins hormonaux, les maladies cardiaques ou même pour étancher la soif lors des traversées du désert. Ces diverses propriétés mettent en évidence une plante complexe et très utile à l’Homme.
La Réglisse est également utilisée depuis des siècles en confiserie et en pâtisserie en raison de son goût caractéristique.
Sa composition riche en composants très actifs est l’objet d’un intérêt croissant pour les scientifiques…

Composition de la Réglisse 

La Réglisse n’est utilisée que pour sa racine séchée, que l’on trouve sous forme de bâton à mâcher. La racine est utilisée réduite en poudre et extraite par l’eau ou l’alcool dans les compléments alimentaires.
La racine de Réglisse contient un très grand nombre de composants très divers :
  • des saponosides triterpéniques essentiellement représentés par la glycyrrhizine, un dérivé de l'acide glycyrrhétique appelé aussi enoxolone et dont la quantité est variable lorsque la Réglisse est sous forme d’extrait. L’enoxolone est un composant anti-inflammatoire, qui peut être fabriqué chimiquement et qui entre dans la formule de médicaments utilisés pour calmer les inflammations de la bouche, de la peau ou pour soulager les hémorroïdes.
  • des flavonoïdes, dont le glabrol, le liquiritoside, l'isoliquiritoside, la liquiritigénine, la naringénine et des isoflavonoïdes aux activités oestrogéniques comme la glabridine, la licoricidine, la formononétine, des chalcones telles que l'isoliquiritigénine, l'isoliquiritine, la néoisoliquiritine ,néolicuraside, licuraside, la licochalcone B ...
  • de l’acide salicylique qui se transforme en salicylate de méthyle aux propriétés antidouleurs et anti-inflammatoires bien connues.
  • en faible quantité des composants stéroïdiques, les phytostérols à activité phytoœstrogénique et progestéronique tels que le béta-sitostérol et le stigmastérol.
  • des fibres polysaccharidiques ayant des effets intéressants sur la santé.

L’odeur et le goût caractéristique de la racine de Réglisse est liée à la présence de maltol, un composant au goût sucré, utilisé par l’industrie comme exhausteur de goût.

En raison de la présence d’alcaloïdes comme l’atropine, la Réglisse ne doit pas être utilisée en grande quantité et sur une longue durée.  

Propriétés et bienfaits de la Réglisse 

Les effets biologiques de la Réglisse sont nombreux. Ils ont été évalués par des expériences in vivo et in vitro.
La Réglisse a montré :
  • des propriétés anti-infectieuses avec des activités antimicrobiennes, antivirales, antifongiques. Des effets antimicrobiens contre plusieurs bactéries, telles qu'Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Pseudomonas fluorescens, Enterococcus faecalis, Candida albicans, C. glabrata, S. pyogenes, Haemophilus influenza et Aspergillus niger ont été prouvés.
  • des propriétés anti-inflammatoires,
  • des propriétés immunostimulantes,
  • des propriétés antioxydantes et anticancéreuses,
  • des propriétés antihistaminiques,
  • des propriétés adaptogènes
  • des propriétés protectrices du foie et des reins,
  • des propriétés légèrement diurétiques.

La plante pourrait ainsi être utilisée dans plusieurs pathologies :
  • en complément de traitement en cas d'angines ou de bronchites. Son activité antivirale contre différents virus pourrait aussi aider à prendre en charge les grippes, les maladies à virus d’Herpès, les hépatites virales, le SARS ou le HIV. Son action anti-inflammatoire et apaisante est retrouvée dans de nombreux bonbons en pharmacie et pastilles pour la gorge irritée. Ces propriétés anti-inflammatoires sur l’arbre bronchique et ses propriétés antihistaminiques expliqueraient son rôle dans les infections bronchiques et dans l’asthme.
  • pour les troubles de la digestion. Les fibres de la racine de Réglisse ont un effet antiulcéreux : en plus de l’activité anti-inflammatoire de la Réglisse, elles améliorent la sécrétion du mucus gastrique pour la protection de l’estomac. Les propriétés antibactériennes de la Réglisse font qu’elle pourrait également être utilisée pour soigner les gastrites et les ulcères gastriques et duodénaux à Helicobacter pylori.
  • pour les troubles du sommeil. La présence de glabrol, un flavonoïde présent dans la racine expliquerait l’effet hypnotique de la Réglisse. La racine de Réglisse, grâce à son goût et grâce à ces propriétés, est souvent intégrée dans les tisanes pour se détendre.
  • pour ses effets antidépresseurs, anxiolytiques et anticonvulsivants.
  • pour son action anti-inflammatoire, antidouleur, antiseptique et cicatrisante locale. L’extrait de racine de Réglisse peut être utilisé dans les ulcérations buccales comme les aphtes. On retrouve ainsi la Réglisse dans certains dentifrices ou bains de bouche purifiants.
  • pour le confort qu'elle procure en cas de règles douloureuses ou de maux de ventre en raison de ses flavonoïdes qui ont une action antispasmodique et en raison de ses propriétés œstrogéniques qui aident à régulariser l'équilibre hormonal.

La glycyrrhizine est le composant le plus actif et le plus souvent à l’origine d’effets importants sur l’organisme. Pour éviter cet inconvénient, les extraits de Réglisse sont parfois déglycyrrhizinés, c’est-à-dire qu’ils ne contiennent plus de glycyrrhizine.

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage de la racine de Réglisse pour traiter les inflammations comme la laryngite, la trachéite, la bronchite, la sinusite et pour prévenir et traiter les ulcères de l’estomac et du duodénum.

L'ESCOP, la Coordination scientifique européenne en phytothérapie reconnaît l’usage traditionnel de la Réglisse comme expectorant pour aider à soulager les affections respiratoires telles que l'accumulation du mucus (catarrhes), la toux et la bronchite et pour aider à soulager les affections inflammatoires du tube digestif, telles que la gastrite chez l'adulte.

Utilisation traditionnelle de la Réglisse

La racine de Réglisse est utilisée en usage traditionnel pour diminuer l'inflammation des voies respiratoires en cas d’infections ORL et pour diminuer et prévenir les douleurs inflammatoires de l’estomac comme les brûlures gastriques ou des intestins.  Elle est également utilisée dans d’autres indications comme les douleurs, les troubles du sommeil ou l’hygiène buccodentaire.

Infections ORL

Les différents composants de la racine de Réglisse lui apportent des propriétés anti-infectieuses, antibactériennes et antivirales. Son action anti-inflammatoire importante permet aussi de calmer l’inflammation de l’arbre bronchique et notamment la gorge. Son effet immunostimulant est aussi intéressant dans le cadre d’une infection. Elle peut être associée à d’autres plantes anti-infectieuses comme l’Eucalyptus pour les bronches ou le cyprès anti infectieux
On trouve la racine de Réglisse sous sa forme naturelle, en bâton à mâcher pour soulager les maux de gorge, dans des sprays pour le nez ou des compléments alimentaires pour la toux comme des tisanes apaisantes ou des sirops contre la toux sèche.
Elle peut être associée à d’autres plantes sédatives de la toux comme le grindelia antibactérien, le plantain adoucissant, l’hélichryse anti-inflammatoire, la mauve antitussive, la violette antidouleur...

Confort digestif

En raison de ses propriétés protectrices de l’estomac et du foie, anti-inflammatoires et anti-infectieuses, la Réglisse peut être conseillée pour les problèmes de brûlures d’estomac, de digestion ou de transit.  
La racine de Réglisse se trouve sous forme de tisanes favorisant la digestion ou bien favorisant le transit. Ces tisanes se composent de plusieurs plantes associées à la Réglisse comme le fenouil pour les intestins, le pissenlit prébiotique intestinal, la menthe digestive, le gingembre contre les nausées, la chicorée dépurative, l’anis digestif, la cardamome contre les flatulences, la rhubarbe pour le transit, le boldo digestif, le séné stimulant, la bourdaine pour les intestins.



On la trouve également sous forme de comprimés, de gélules ou de pastilles pour favoriser la digestion, mais aussi pour calmer les maux d’estomac. Leurs formules peuvent contenir du bicarbonate de soude anti acide, des plantes comme la mélisse antispasmodique ou du bambou anti-inflammatoire.
On trouve également l’extrait de racine de Réglisse dans des compléments alimentaires pour améliorer le transit et lutter contre la constipation. Il y est associé au radis noir détoxifiant, à la guimauve laxative, au psyllium pour le transit, au chardon-marie pour le foie ou à l’artichaut cholérétique.

Sommeil

La Réglisse a des propriétés hypnotiques et anxiolytiques qui sont mises à profit dans certaines tisanes relaxantes. Ces tisanes associent par ailleurs d’autres plantes pour le sommeil comme le tilleul apaisant, la lavande pour se détendre, l’avoine, la camomille romaine contre la dépression, la passiflore contre l’anxiété, la mélisse antidépressive, la matricaire hypnotique.

Douleurs

Grâce à ses actions anti-inflammatoires, anti-douleurs et antispasmodiques, la Réglisse permet, lorsqu’elle est associée à d’autres plantes, d’agir sur les problèmes de jambes lourdes ou sur les règles douloureuses comme dans les tisanes Vitaflor ou Pukka.

Dents

Les extraits de Réglisse entrent dans la composition de nombreux dentifrices ou bains de bouche. En effet, ses propriétés antiseptiques bien connues, bénéfiques sur la plaque dentaire, sont utiles en prévention de la carie dentaire.

Quels sont les effets indésirables de la Réglisse ?

À la dose recommandée, il existe peu d’effets indésirables. À l’opposé des effets indésirables importants et relativement graves, comme une augmentation de votre tension artérielle ou une crise cardiaque, peuvent survenir lorsque la Réglisse est prise en grandes quantités ou pendant une durée prolongée. Toutes les prises de Réglisse sont concernées : du bâton, à l’extrait de Réglisse en passant par les boissons, les pastilles ou les confiseries.
L'ANSES, agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande de ne pas consommer plus de 10 mg par jour de glycyrrhizine, de ne pas multiplier les sources (aliments, médicaments, produits de tabac) et de consommer la Réglisse de manière ponctuelle et modérée.
La Réglisse pourrait également entraîner une allergie de contact.

Quelles sont les contre-indications de la Réglisse ?

La Réglisse est contre-indiquée avant l’âge de 18 ans.
En cas de grossesse ou d’allaitement, la Réglisse est formellement contre-indiquée.
La Réglisse est contre-indiquée chez les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle, de pathologies cardiaques ou rénales, de pathologies du foie et de tout trouble de l’équilibre hydro-électrique comme l’hypokaliémie. Elle est également contre-indiquée en cas de cancer ou de maladie hormonodépendants comme le cancer du sein, de l’utérus, des ovaires, l’endométriose ou bien les fibromes utérins. Ne prenez pas de Réglisse si vous souffrez de dysfonction érectile : la Réglisse peut l’aggraver.
Ne prenez pas de Réglisse si vous prenez des médicaments diurétiques, antihypertenseurs, hétérosides cardiotoniques, anticoagulants, anticancéreux, corticoïdes, laxatif stimulants, pilule contraceptive, certains anti-ulcéreux, certains immunosuppresseurs ou d’autres médicaments pouvant modifier l’équilibre hydro-électrique.
Ne prenez pas de Réglisse si vous devez subir une intervention chirurgicale. Arrêtez de la prendre au moins 15 jours avant l’intervention.
Plus généralement, quel que soit le médicament que vous prenez, demandez l’avis de votre médecin ou de nos pharmaciens avant la prise de cette plante.
Ne prenez pas de Réglisse si vous êtes allergique à la plante ou à la famille des Fabacées.
 

À retenir

La Réglisse est utilisée pour sa racine aux propriétés anti-infectieuses, anti-inflammatoires, antidouleurs et immunostimulantes. Elle entre dans la composition de compléments alimentaires pour les infections ORL, pour les brûlures d’estomac et le transit. Ses propriétés sédatives sont mises à profit dans des tisanes pour se relaxer le soir avant de dormir.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Wang D, Liang J, Zhang J, Wang Y, Chai X. Natural Chalcones in Chinese Materia Medica: Licorice. Evid Based Complement Alternat Med. 2020 Mar 16;2020:3821248.
Asl, M. N. and Hosseinzadeh, H. Review of pharmacological effects of Glycyrrhiza sp. and its bioactive compounds. Phytother Res 2008;22(6):709-724
Sharifi-Rad J, Quispe C, Herrera-Bravo J, Belén LH, Kaur R, Kregiel D, Uprety Y, Beyatli A, Yeskaliyeva B, Kırkın C, Özçelik B, Sen S, Acharya K, Sharopov F, Cruz-Martins N, Kumar M, Razis AFA, Sunusi U, Kamal RM, Shaheen S, Suleria HAR. Glycyrrhiza Genus: Enlightening Phytochemical Components for Pharmacological and Health-Promoting Abilities. Oxid Med Cell Longev. 2021 Jul 24;2021:7571132. doi: 10.1155/2021/7571132.
Yang G, Yu Y. Immunopotentiating effect of traditional Chinese drugs--ginsenoside and glycyrrhiza polysaccharide. Proc Chin Acad Med Sci Peking Union Med Coll. 1990; 5(4):188-93.
Brush, J., Mendenhall, E., Guggenheim, A., Chan, T., Connelly, E., Soumyanath, A., Buresh, R., Barrett, R., and Zwickey, H. The effect of Echinacea purpurea, Astragalus membranaceus and Glycyrrhiza glabra on CD69 expression and immune cell activation in humans. Phytother Res 2006;20(8):687-695.
Winston David, Maimes Steven. Adaptogens: Herbs for Strength, Stamina, and Stress Relief, Healing Arts Press, 2007
Mitscher LA, Park YH, Clark D, Beal JL. Antimicrobial agents from higher plants. Antimicrobial isoflavanoids and related substances from Glycyrrhiza glabra L. var. typica. J Nat Prod. 1980 Mar-Apr;43(2):259-69. 
Thom E and Wollan T. A controlled clinical study of kanjang mixture in the treatment of uncomplicated upper respiratory tract infections. Phytotherapy Research 1997;11:207-210.
Hatano T, Kusuda M, Inada K, Ogawa TO, Shiota S, Tsuchiya T, Yoshida T. Effects of tannins and related polyphenols on methicillin-resistant Staphylococcus aureus. Phytochemistry. 2005 Sep;66(17):2047-55.
M. Malek Jafarian et coll. Réglisse contre Helicobacter pylori -Mashhad University of medical sciences dept microbiology, Mashad, Iran (3° congrès international santé, environnement et produits naturels Mashad, Iran, 25 - 28 sept 2004)
Fatima A, Gupta VK, Luqman S, Negi AS, Kumar JK, Shanker K, Saikia D, Srivastava S, Darokar MP, Khanuja SP. Antifungal activity of Glycyrrhiza glabra extracts and its active constituent glabridin. Phytother Res. 2009 Aug;23(8):1190-3.
Nagao Y, Sata M, Tanikawa K, Kameyama T. A case of oral lichen planus with chronic hepatitis C successfully treated by glycyrrhizin. Kansenshogaku Zasshi. 1995 Aug;69(8):940-4.
Da Nagao Y, Sata M, Suzuki H, Tanikawa K, Itoh K, Kameyama T. Effectiveness of glycyrrhizin for oral lichen planus in patients with chronic HCV infection.J Gastroenterol. 1996 Oct;31(5):691-5.
Baba, M. and Shigeta, S. Antiviral activity of glycyrrhizin against varicella-zoster virus in vitro. Antiviral Res 1987;7(2):99-107. 
Ito, M., Nakashima, H., Baba, M., Pauwels, R., De Clercq, E., Shigeta, S., and Yamamoto, N. Inhibitory effect of glycyrrhizin on the in vitro infectivity and cytopathic activity of the human immunodeficiency virus [HIV (HTLV- III/LAV)]. Antiviral Res 1987;7(3):127-137.
Hattori, T., Ikematsu, S., Koito, A., Matsushita, S., Maeda, Y., Hada, M., Fujimaki, M., and Takatsuki, K. Preliminary evidence for inhibitory effect of glycyrrhizin on HIV replication in patients with AIDS. Antiviral Res 1989;11(5-6):255-261
Eisenburg, J. [Treatment of chronic hepatitis B. Part 2: Effect of glycyrrhizic acid on the course of illness]. Fortschr.Med 7-30-1992;110(21):395-398.
Fujisawa, Y., Sakamoto, M., Matsushita, M., Fujita, T., and Nishioka, K. Glycyrrhizin inhibits the lytic pathway of complement--possible mechanism of its anti-inflammatory effect on liver cells in viral hepatitis. Microbiol Immunol 2000;44(9):799-804
Hoever G, Baltina L, Michaelis M, Kondratenko R, Baltina L, Tolstikov GA, Doerr HW, Cinatl J Jr. Antiviral activity of glycyrrhizic acid derivatives against SARS-coronavirus. J Med Chem. 2005 Feb 24;48(4):1256-9.
Liu J, Manheimer E, Tsutani K, Gluud C. Medicinal herbs for hepatitis C virus infection: a Cochrane hepatobiliary systematic review of randomized trials. Am J Gastroenterol. 2003 Mar;98(3):538-44.
Fiore, C., Eisenhut, M., Krausse, R., Ragazzi, E., Pellati, D., Armanini, D., and Bielenberg, J. Antiviral effects of Glycyrrhiza species. Phytother Res 2008;22(2):141-148. 
Gomaa AA, Mohamed HS, Abd-Ellatief RB, Gomaa MA, Hammam DS. Advancing combination treatment with glycyrrhizin and boswellic acids for hospitalized patients with moderate COVID-19 infection: a randomized clinical trial. Inflammopharmacology 2022;30(2):477-486.
Carmeli, E. and Fogelman, Y. Antioxidant effect of polyphenolic glabridin on LDL oxidation. Toxicol.Ind.Health 2009;25(4-5):321-324.
Carmeli, E., Harpaz, Y., Kogan, N. N., and Fogelman, Y. The effect of an endogenous antioxidant glabridin on oxidized LDL. J Basic Clin Physiol Pharmacol 2008;19(1):49-63.
Chin, Y. W., Jung, H. A., Liu, Y., Su, B. N., Castoro, J. A., Keller, W. J., Pereira, M. A., and Kinghorn, A. D. Anti-oxidant constituents of the roots and stolons of licorice (Glycyrrhiza glabra). J Agric Food Chem 6-13-2007;55(12):4691-4697
Ohuchi K, Kamada Y, Levine L, Tsurufuji S. Glycyrrhizin inhibits prostaglandin E2 production by activated peritoneal macrophages from rats. Prostaglandins Med. 1981 Nov;7(5):457-63.
Akamatsu, H., Komura, J., Asada, Y., and Niwa, Y. Mechanism of anti-inflammatory action of glycyrrhizin: effect on neutrophil functions including reactive oxygen species generation. Planta Med 1991;57(2):119-12.
Rackova, L., Jancinova, V., Petrikova, M., Drabikova, K., Nosal, R., Stefek, M., Kostalova, D., Pronayova, N., and Kovacova, M. Mechanism of anti-inflammatory action of liquorice extract and glycyrrhizin. Nat Prod Res 2007;21(14):1234-1241. 
Burgess, J. A., van der Ven, P. F., Martin, M., Sherman, J., and Haley, J. Review of over-the-counter treatments for aphthous ulceration and results from use of a dissolving oral patch containing glycyrrhiza complex herbal extract. J Contemp.Dent Pract. 2008;9(3):88-98. 
Schleimer, R. P. Potential regulation of inflammation in the lung by local metabolism of hydrocortisone. Am J Respir.Cell Mol.Biol. 1991;4(2):166-173. 
Fu Y, Hsieh TC, Guo J, Kunicki J, Lee MY, Darzynkiewicz Z, Wu JM. Licochalcone-A, a novel flavonoid isolated from licorice root (Glycyrrhiza glabra), causes G2 and late-G1 arrests in androgen-independent PC-3 prostate cancer cells. Biochem Biophys Res Commun. 2004 Sep 10;322(1):263-70
Sheela ML, Ramakrishna MK, Salimath BP. Angiogenic and proliferative effects of the cytokine VEGF in Ehrlich ascites tumor cells is inhibited by Glycyrrhiza glabra. Int Immunopharmacol. 2006 Mar;6(3):494-8
Badr, A. E., Omar, N., and Badria, F. A. A laboratory evaluation of the antibacterial and cytotoxic effect of Liquorice when used as root canal medicament. Int Endod.J 2011;44(1):51-58
Anonymous. Treatment of duodenal ulcer with glycyrrhizinic-acid-reduced liquorice. A multicentre trial. Br Med J 1971;3(773):501-503.
Engqvist, A., von Feilitzen, F., Pyk, E., and Reichard, H. Double-blind trial of deglycyrrhizinated liquorice in gastric ulcer. Gut 1973;14(9):711-715
Rees, W. D., Rhodes, J., Wright, J. E., Stamford, L. F., and Bennett, A. Effect of deglycyrrhizinated liquorice on gastric mucosal damage by aspirin. Scand.J Gastroenterol. 1979;14(5):605-607. 
Khayyal MT, el-Ghazaly MA, Kenawy SA, Seif-el-Nasr M, Mahran LG, Kafafi YA, Okpanyi SN. Antiulcerogenic effect of some gastrointestinally acting plant extracts and their combination. Arzneimittelforschung. 2001;51(7):545-53. 
Wittschier N, Faller G, Hensel A. Aqueous extracts and polysaccharides from liquorice roots (Glycyrrhiza glabra L.) inhibit adhesion of Helicobacter pylori to human gastric mucosa. J Ethnopharmacol. 2009 Sep 7;125(2):218-23
Ai, M., Yamaguchi, T., Odaka, T., Mitsuhashi, K., Shishido, T., Yan, J., Seza, A., and Saisho, H. Objective assessment of the antispasmodic effect of shakuyaku-kanzo-to (TJ-68), a Chinese herbal medicine, on the colonic wall by direct spraying during colonoscopy. World J Gastroenterol 2-7-2006;12(5):760-764
Ohuchi K, Kamada Y, Levine L, Tsurufuji S. Glycyrrhizin inhibits prostaglandin E2 production by activated peritoneal macrophages from rats. Prostaglandins Med. 1981 Nov;7(5):457-63.
Imanishi N, Kawai H, Hayashi Y, Yatsunami K, Ichikawa A. Effects of glycyrrhizin and glycyrrhetinic acid on dexamethasone-induced changes in histamine synthesis of mouse mastocytoma P-815 cells and in histamine release from rat peritoneal mast cells. Biochem Pharmacol. 1989 Aug 1;38(15):2521-6.
Jin, C. Y., Wang, D. L., and Fang, Z. D. [Effect of integrative Chinese and Western medicine in treating chronic urticaria and its impact on interleukin-10 and interleukin-8 in peripheral blood]. Zhongguo Zhong.Xi.Yi Jie.He.Za Zhi 2008;28(4):358-360
Chang GH, Lin YS, Hsu KH, et al. Nasal irrigation with Glycyrrhiza glabra extract for treatment of allergic rhinitis - A study of in vitro, in vivo and clinical trial. J Ethnopharmacol 2021;275:114116. 
Rajesh MG, Latha MS. Protective activity of Glycyrrhiza glabra Linn. on carbon tetrachloride-induced peroxidative damage. Indian J Pharmacol [serial online] 2004 [cited 2012 Feb 20];36:284-7
Lee, C. H., Park, S. W., Kim, Y. S., Kang, S. S., Kim, J. A., Lee, S. H., and Lee, S. M. Protective mechanism of glycyrrhizin on acute liver injury induced by carbon tetrachloride in mice. Biol Pharm Bull. 2007;30(10):1898-1904.
Chien, C. F., Wu, Y. T., and Tsai, T. H. Biological analysis of herbal medicines used for the treatment of liver diseases. Biomed.Chromatogr. 2011;25(1-2):21-38.
Fukai T, Satoh K, Nomura T, Sakagami H. Preliminary evaluation of antinephritis and radical scavenging activities of glabridin from Glycyrrhiza glabra. Fitoterapia. 2003 Dec;74(7-8):624-9.
Snait Tamir, Mark Eizenberg, Dalia Somjen, Naftali Stern, Rayah Shelach, Alvin Kaye, Jacob Vaya. Estrogenic and Antiproliferative Properties of Glabridin from Licorice in Human Breast Cancer Cells. Cancer Res October 10, 2000 60; 5704
Somjen D, Knoll E, Vaya J, Stern N, Tamir S. Estrogen-like activity of licorice root constituents: glabridin and glabrene, in vascular tissues in vitro and in vivo. J Steroid Biochem Mol Biol. 2004 Jul;91(3):147-55.
Yang H, Kim HJ, Pyun BJ, Lee HW. Licorice ethanol extract improves symptoms of polycytic ovary syndrome in Letrozole-induced female rats. Integr Med Res. 2018 Sep;7(3):264-270. doi: 10.1016/j.imr.2018.05.003.
Cho S, Park JH, Pae AN, Han D, Kim D, Cho NC, No KT, Yang H, Yoon M, Lee C, Shimizu M, Baek NI. Hypnotic effects and GABAergic mechanism of licorice (Glycyrrhiza glabra) ethanol extract and its major flavonoid constituent glabrol. Bioorg Med Chem. 2012 Jun 1;20(11):3493-501. doi: 10.1016/j.bmc.2012.04.011. Epub 2012 Apr 11. PMID: 22543233.
Dhingra D, Sharma A. Antidepressant-like activity of Glycyrrhiza glabra L. in mouse models of immobility tests. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2006 May;30(3):449-54. doi: 10.1016/j.pnpbp.2005.11.019. Epub 2006 Jan 27. PMID: 16443316.
Goultschin, J., Palmon, S., Shapira, L., Brayer, L., and Gedalia, I. Effect of glycyrrhizin-containing toothpaste on dental plaque reduction and gingival health in humans. A pilot study. J Clin Periodontol 1991;18(3):210-212.
Agarwal, A., Gupta, D., Yadav, G., Goyal, P., Singh, P. K., and Singh, U. An evaluation of the efficacy of licorice gargle for attenuating postoperative sore throat: a prospective, randomized, single-blind study. Anesth Analg 2009;109(1):77-81
Akbari N, Asadimehr N, Kiani Z. The effects of licorice containing diphenhydramine solution on recurrent aphthous stomatitis: A double-blind, randomized clinical trial. Complement Ther Med. 2020;50:102401.
Kim YR, Nam SH. A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Clinical Trial of a Mouthwash Containing Glycyrrhiza uralensis Extract for Preventing Dental Caries. Int J Environ Res Public Health 2021;19(1):242.
Vaillancourt, K.; LeBel, G.; Pellerin, G.; Ben Lagha, A.; Grenier, D. Effects of the Licorice Isoflavans Licoricidin and Glabridin on the Growth, Adherence Properties, and Acid Production of Streptococcus mutans, and Assessment of Their Biocompatibility. Antibiotics 2021, 10, 163.
O'Connell, R. L., White, I. R., White, J. M., and McFadden, J. P. Liquorice extract in a cosmetic product causing contact allergy. Contact Dermatitis 2008;59(1):52
Gatica-Ortega ME, Pastor-Nieto MA. Allergic contact dermatitis to Glycyrrhiza inflata root extract in an anti-acne cosmetic product. Contact Dermatitis 2021;85(4):454-455
Barrella, M., Lauria, G., Quatrale, R., and Paolino, E. Hypokaliemic rhabdomyolysis associated with liquorice ingestion: report of an atypical case. Ital.J Neurol.Sci 1997;18(4):217-220. 
Chamberlain, J. J. and Abolnik, I. Z. Pulmonary edema following a licorice binge. West J Med 1997;167(3):184-185. 
Hasegawa, J., Suyama, Y., Kinugawa, T., Morisawa, T., and Kishimoto, Y. Echocardiographic findings of the heart resembling dilated cardiomyopathy during hypokalemic myopathy due to licorice-induced pseudoaldosteronism. Cardiovasc.Drugs Ther 1998;12(6):599-600.
Heck AM, DeWitt BA, Lukes AL. Potential interactions between alternative therapies and warfarin. Am J Health Syst Pharm. 2000 Jul 1;57(13):1221-7; quiz 1228-30.
Edelman ER, Butala NM, Avery LL, Lundquist AL, Dighe AS. Case 30-2020: A 54-Year-Old Man with Sudden Cardiac Arrest. N Engl J Med. 2020;383(13):1263-1275. 
Crean, A. M., Abdel-Rahman, S. E., and Greenwood, J. P. A sweet tooth as the root cause of cardiac arrest. Can J Cardiol 2009;25(10):e357-e358.
Soma R, Ikeda M, Morise T, Miyamori I, Takeda R. Effect of glycyrrhizin on cortisol metabolism in humans. Endocr Regul. 1994 Mar;28(1):31-4
Fan ZJ, Liu JM, Li XX, et al. Glycyrrhizin-Induced Pseudohyperaldosteronism: A Case Report. Chin J Integr Med 2022. 
Bisogni V, Rossi GP, Calò LA. Apparent mineralcorticoid excess syndrome, an often forgotten or unrecognized cause of hypokalemia and hypertension: case report and appraisal of the pathophysiology. Blood Press. 2014 Jun;23(3):189-92. 
Awad N, Makar G, Burroughs V, Ravi P, Burroughs SR. Licorice-induced apparent mineralocorticoid excess causing persistent hypertension and hypokalemia. Acta Endocrinol (Buchar) 2020;16(4):508-510. 
Roemer HC, Kunz L, Botzenhardt S. The influence of excessive consumption of liquorice on phenprocoumon (Marcumar®): a case report. J Int Med Res. 2021 Nov;49(11):3000605211049649.
Abe K, Higurashi T, Takahashi M, et al. Concomitant Use of High-dose Methotrexate and Glycyrrhizin Affects Pharmacokinetics of Methotrexate, Resulting in Hepatic Toxicity. In Vivo 2021;35(4):2163-2169
Ha Y, Wang T, Li J, et al. Herb-Drug Interaction Potential of Licorice Extract and Paclitaxel: A Pharmacokinetic Study in Rats. Eur J Drug Metab Pharmacokinet. 2020;45(2):257-264.
VIGITOX, Centre Antipoison, Centre de Pharmacovigilance de Lyon http://www.centres-antipoison.net/lyon/vigitox39/Vigitox_N39_janvier_2009.pdf
European Scientific Cooperative On Phytotherapy. Escop Monographs The Scientific Foundation For Herbal Medicinal Products. 2ND EDITION, LIQUIRITIAE RADIX – Liquorice Root, 2003.
https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0227/  May 15, 1985; Revised March 13, 1990; April 19, 1991, and September 21, 1991.List of German Commission E Monographs (Phytotherapy) Licorice root (Liquiritiae radix).
https://www.anses.fr/fr/system/files/Toxicovigilance2022AUTO0077Ra.pdf “Effets indésirables induits par la réglisse consommée dans le cadre alimentaire “consulté le 20/11/2023
World Health Organization. Evaluation of certain food additives. Sixty-first report of the Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives. 2004.
Scientific Committee on Food. Opinion of the Scientific Committee on Food on Glycyrrhizinic acid and its Ammonium Salt, SCF/CS/ADD/EDUL/225 Final. Bruxelles: European Commission, Health and Consumer Protection Directorate-General; 2003.