Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Ginseng

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 28/03/2024 à 16h03, publié le 15/03/2024 à 09h03
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Ginseng
Vous connaissez le Ginseng en raison de son usage important en médecine traditionnelle chinoise comme tonique et aphrodisiaque, mais savez-vous que la racine de Ginseng est utilisée pour lutter contre la fatigue et que des études ont montré son efficacité dans les troubles de l’érection ? Suivez-nous à la découverte de tous les secrets du Ginseng grâce à Pharma GDD.

Qu’est-ce que le Ginseng ?

Le Ginseng, que l’on appelle également le « ginseng » de Chine ou de Corée ou le Panax de Chine, est une plante qui pousse naturellement dans les sous-bois en Chine, en Corée, au Vietnam et au Japon. Parmi ces Ginsengs officinaux le plus prisé est le Ginseng coréen.
Le Ginseng ou Panax ginseng en latin est une plante de 30 à 50 cm de hauteur portant des feuilles en corolle. C’est une plante de la famille des Araliacées comme l’éleuthérocoque. Après quelques années de vie, la plante fleurit et de petites fleurs blanches groupées en ombelle apparaissent et elles seront succédées par des fruits sous forme de baies rouges en grappes. Dans la terre, les racines poussent très lentement en développant de plus en plus de ramifications.
La racine du Ginseng a une forme particulière en raison de ses ramifications qui augmentent avec l’âge et qui prennent comme une forme humaine expliquant son nom chinois “jin seng” qui signifie “homme-racine”. Cette caractéristique permet de la différencier d’autres racines, notamment celles qui ont des indications proches du Ginseng telles que la racine de maca qui est plus ronde et qui n’a qu’une seule ramification principale comme le navet.
Les racines fabriquent de nombreux composants qui seront à l’origine de l’usage médicinal de la plante. Mais pour que les composants se forment en quantité suffisante, la racine doit mûrir pendant 4 à 6 ans.
La racine de Ginseng ne doit donc pas être récoltée au minimum avant l’âge de 5 ans.
Cette dernière se consomme fraîche sous forme de boisson à infuser ou bien râpée en assaisonnement. Elle peut également être utilisée après séchage sous forme concassée ou broyée en poudre.
Il existe deux sortes de Ginseng : le blanc ou le rouge. Le Ginseng blanc correspond au Ginseng originaire de Corée dont la racine a été récoltée dès maturité à l’âge de 4 ou 5 ans, puis a été lavée, nettoyée, raclée puis séchée au soleil. Ses racines deviennent de couleur ocre. Le Ginseng rouge, quant à lui, est originaire du Japon et ses racines qui sont récoltées à l’âge de 6 ans, sont mises dans un bain de sucre puis traitées à la vapeur pendant quelques heures avant d’être séchées. Elles deviennent alors translucides et de couleur rouge.
Il convient d’être prudent lors de l’achat de racines entières de Ginseng en raison de leurs différences importantes de qualité selon que le Ginseng est jeune ou âgé, originaire de Corée ou d’ailleurs, cultivé ou sauvage. Certains plants cultivés étant fortement traités aux pesticides, le choix se portera sur des racines de qualité biologique, dites semi-sauvages ou bien des racines d’origine sauvage.  
De nombreuses plantes portent le nom de Ginseng. Il est important de ne pas les confondre même si la plupart sont des plantes adaptogènes. Ce sont le Ginseng du Pérou ou maca, le Ginseng du Brésil ou Pfaffia, le Ginseng du pauvre homme ou Codonopsis, le Ginseng indien ou Ashwagandha, le Ginseng de Sibérie ou éleuthérocoque, le Ginseng de la Toundra ou rhodiole et le Ginseng thaïlandais ou curcuma rond.

La racine de Ginseng, appelée « racine en forme d’homme » est utilisée depuis des millénaires en médecine chinoise et elle est inscrite à la pharmacopée traditionnelle pour ses effets tonifiants du Qi (énergie vitale) et tonifiants du cœur. Le Ginseng est reconnu comme plante adaptogène qui augmente la résistance de l’organisme face au stress et comme plante qui stimule le système immunitaire. Elle est utilisée pour tonifier en cas de fatigue, en convalescence, pour la perte de mémoire et pour améliorer les performances cognitives et la concentration en particulier chez les personnes d’un certain âge. Le Ginseng est également traditionnellement utilisé comme aphrodisiaque et dans l’impuissance.

Composition du Ginseng

Les principes actifs du Ginseng sont essentiellement contenus dans sa racine. Ce sont des saponines triterpéniques, principalement des saponines protopanaxadiols tétracycliques de type dammarane, des saponines protopanaxatriols et des saponines pentacycliques de type oléanane que l’on appelle globalement les « ginsénosides » et dont il existe plus de 150 composants actifs. Plus la racine est issue d’une plante âgée et d’une variété sauvage, plus leur teneur est importante.
La teneur en ginsénosides dépend de la préparation de la racine de Ginseng : le Ginseng blanc contient tous les ginsénosides sous leur forme naturelle. Lors de la préparation du Ginseng rouge, les ginsénosides subissent une transformation qui leur permettra d’être plus rapidement absorbés par l’organisme, expliquant son effet plus énergisant.
Par ailleurs, dans certains compléments alimentaires, la teneur en ginsénosides est quantifiée (titrée) pour donner l’assurance d’une quantité certaine de ginsénosides dans l’extrait. Un titrage à 7% de ginsénosides avec un plant âgé de 5 ans ou plus, assurent l’efficacité du Ginseng.
Les ginsénosides ont une structure chimique et une activité proche de certaines hormones stéroïdiennes expliquant certains effets du Ginseng, comme l’effet immunostimulant, l’effet anti-inflammatoire, l’effet adaptogène, l’effet anabolisant et d’autres effets stimulants hormonaux comme un effet œstrogène-like. Ils ont également une action sur le système nerveux central et une action neuroprotectrice.
Le Ginseng contient d’autres composants phytoactifs tout autant nécessaires pour assurer l’efficacité d’action des ginsénosides. Ce sont :
  • l’huile essentielle de Ginseng riche en monoterpènes,
  • des polysaccharides aux propriétés anti-inflammatoires notamment au niveau intestinal,
  • des stérols,
  • des œstrogènes,
  • des vitamines du groupe B, de la vitamine C,
  • des acides aminés,
  • des acides gras.

Propriétés et bienfaits du Ginseng

Le Ginseng est réputé comme remède naturel pour aider à soigner de nombreux troubles. De nombreuses études en laboratoire, chez l’animal ou chez l’homme ont prouvé ses propriétés variées qui confirment son utilisation ancestrale pour de nombreux troubles.
  • Le Ginseng peut aider à prévenir de nombreuses affections liées à l’âge comme les pertes de mémoire, les troubles de la concentration et il pourrait agir en prévention des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson,
  • Le Ginseng pourrait aider à prendre en charge les problèmes de sexualité tels que des problèmes de libido et des troubles de l’érection chez l’homme âgé ou bien, chez la femme, des troubles liés à la baisse des hormones sexuelles notamment lors de la ménopause.
  • Le Ginseng aide en cas de fatigue en améliorant les performances physiques et intellectuelles.
  • Le Ginseng pourrait aider à gérer le stress, notamment avec anxiété ou tendance dépressive, en particulier lors de la ménopause, mais pas uniquement. En effet, le Ginseng est LA plante adaptogène de référence, la plus anciennement reconnue comme telle : elle augmente la résistance de l’organisme et diminue la sensation de fatigue face aux évènements stressants.
  • Le Ginseng pourrait aider à soigner les infections virales comme la grippe tout en ayant également une activité de prévention infectieuse en raison de son activité immunostimulante.
  • Le Ginseng pourrait aider en cas de diarrhées liées à un problème inflammatoire au niveau intestinal.
  • Le Ginseng protégerait le cœur, l’estomac, les reins et les yeux. Il aurait également des propriétés de lutte contre le cholestérol et de lutte contre le diabète qui lui permettraient d’être utilisé dans le syndrome métabolique en prévention de l’obésité, de maladies cardiovasculaires ou de certains cancers.
  • Chez les sportifs, le Ginseng augmenterait la capacité d’absorption de l’oxygène, diminuerait l’acide lactique, abaisserait la fréquence cardiaque et réduirait la sécrétion trop importante d'adrénaline.
Le Ginseng est également un tonique du métabolisme et en même temps un sédatif.

Le Ginseng est reconnu par certaines autorités de santé et sa racine, sa feuille et son fruit sont inscrits à la pharmacopée française.
Le Ginseng est reconnu par l’ESCOP, Coordination Scientifique Européenne de Phytothérapie en cas de diminution des capacités physiques et mentales, telles qu’en cas de fatigue, d’épuisement, de faiblesse, ainsi que lors de périodes de convalescence.
L’EMA, Agence européenne du médicament, considère que la racine de Ginseng peut être utilisée dans les états de fatigue et de faiblesse.
La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage du Ginseng en tant que tonique et fortifiant en période de faiblesse, de fatigue, de diminution de capacités intellectuelles et en période de convalescence.
Le Ginseng est reconnu par l’OMS, Organisation mondiale de la santé, comme agent de prévention et agent tonifiant pour améliorer les capacités mentales et physiques en cas de faiblesse, d'épuisement, de fatigue et de perte de concentration et lors la convalescence.

Utilisations du Ginseng

Le Ginseng est reconnu pour ses propriétés de lutte contre la fatigue.
On le trouve dans les compléments alimentaires pour lutter contre la fatigue que l’on rencontre dans certaines situations comme le vieillissement, lors de périodes de stress, en cas d’activité physique ou sportive prolongées ou lors de régimes minceur.    
On le retrouve également dans les compléments alimentaires pour l’immunité.
Le Ginseng apporte aussi ses bienfaits en cas de problèmes touchant la sexualité comme une baisse de libido ou une panne sexuelle. 
Le Ginseng peut se trouver seul sous forme d’extrait de sa racine ou bien associé à d’autres plantes dans des compléments alimentaires sous forme de gélules de poudre de racine, sous forme d’extrait sec en comprimés, en poudre ou également en unidose, en shoot ou en ampoules. 

Fatigue

Le Ginseng est utilisé pour lutter contre la fatigue.
Dans certains compléments alimentaires, on le trouve seul, certains extraits étant obtenus à partir de racines de 6 ans d’âge et étant titrés en ginsénosides.

Il peut également se trouver associé à la vitamine C, à un complexe de vitamines ou de minéraux ou également à des ferments lactiques.

Le Ginseng en comprimés contre la fatigue

Le Ginseng peut être associé à des plantes qui peuvent être :
  • des plantes stimulantes comme le guarana riche en vitamine C, le maté, le cola ou le gingembre tonique,
  • des plantes antioxydantes comme le sureau, la mûre, la myrtille anti âge ou la cannelle de Ceylan,
  • des plantes pour l’équilibre émotionnel comme la sauge à feuilles de lavande et la lavande apaisante,
  • des plantes comme l’éleuthérocoque adaptogène,
  • des plantes fortifiantes comme l’avoine et la gentiane jaune,
  • des plantes circulatoires pour la mémoire comme le ginkgo pour la concentration ou la cannelle de Ceylan.
Il peut aussi être associé à la gelée royale énergisante.

Dans Nuit blanche et Vitascorbol boost 5 G+, le Ginseng est associé à des plantes stimulantes et à de la vitamine C.

Dans d’autres comprimés, le Ginseng et d’autres plantes pour lutter contre la fatigue sont associés à des vitamines et minéraux pour parer aux carences alimentaires.

     
Le Ginseng peut se présenter sous forme de comprimés effervescents ou de gummies.

Le Ginseng en formes buvables contre la fatigue

On trouve également le Ginseng en unidoses, en ampoules ou sous forme de solutions buvables.

Le Ginseng pour la fatigue pour la femme, l’homme, l’enfant ou dès 45 ans

Des compléments alimentaires spécifiques en fonction du sexe ou de l’âge sont enrichis en Ginseng.

Stress

Le Ginseng est une plante adaptogène : elle aide l’organisme à s’adapter au stress en luttant contre la fatigue. Elle permet ainsi une meilleure adaptation au surmenage professionnel et personnel.
Dans les compléments alimentaires contre le stress, on trouve le Ginseng sous forme de comprimé, de spray buccal ou de gummies où il est associé d’autres plantes comme la rhodiola adaptogène et le safran anti stress dans les comprimés Granions anti stress or rouge.

Sport

Le Ginseng permet d’améliorer les capacités physiques et mentales en cas de pratique d’un sport ou d’une activité physique importante. On le retrouve dans les boosters d’énergie comme les comprimés Taurine Synergy + ou les gélules Turbo Testo series où le Ginseng est associé à des acides aminés, des vitamines et des minéraux qui sont souvent en carence dans l’organisme en cas d’effort physique prolongé.

Régimes minceur

Dans Metadhryne, un complément alimentaire brûle-graisse, le Ginseng, qui permet de lutter contre la fatigue engendrée par un régime minceur, est associé au thé vert pour la silhouette, au café vert, au maté brûleur de graisse, à l’éleuthérocoque adaptogène, au griffonia contre la nervosité, au garcinia contre les graisses, au guarana riche en caféine, au gymnéma pour réduire l’appétit, au laminaire coupe faim, au bouleau diurétique et à l’Alfalfa reminéralisante.
Contre la rétention d’eau, la solution buvable DRAINAXYL 500 contient de nombreuses plantes pour éliminer comme la reine des prés drainante, la verge d’or ou le pissenlit diurétique, mais également des plantes tonifiantes comme le Ginseng et le guarana et des plantes circulatoires comme l’hamamélis ou la vigne rouge.

Infections hivernales et immunité

Le Ginseng permet de lutter contre les infections grâce à son activité immunostimulante et son action antifatigue lors de la convalescence.
Le Ginseng est souvent retrouvé dans les compléments alimentaires destinés à renforcer l’immunité où il se trouve à côté d’autres plantes pour renforcer l’organisme.
Ces plantes pour lutter contre les infections hivernales comprennent :
  • des plantes comme l’acérola riche en vitamine C,
  • des plantes comme le sureau pour l’immunité,
  • des plantes contre la fatigue comme le guarana ou le gingembre.
On retrouve également des souches prébiotiques comme le Lactobacillus rhamnosus, de la gelée royale ou de la propolis, des vitamines et des minéraux pour le bon fonctionnement immunitaire.

Troubles sexuels

Le Ginseng est recommandé pour les problèmes de sexualité en particulier chez l’homme âgé et chez la femme ménopausée notamment pour la fatigue sexuelle engendrée par le stress, pour les troubles de la libido et les troubles de l’érection chez l’homme.

Dans les compléments alimentaires pour la sexualité de l’homme, le Ginseng est associé à :
Le Ginseng est présent dans les compléments alimentaires pour les problèmes de sexualité liés à la fois à la fatigue et au manque de libido ou bien à la fois à la fatigue et aux troubles de l’érection.
 
Le Ginseng est également présent dans les compléments alimentaires pour les problèmes de sexualité liés aux 3 composantes : fatigue, manque de libido et troubles de l’érection comme Men Size XL ou Sex Perform Caps.

Des plantes puissamment stimulantes comme le gingembre ou riches en caféine comme le guarana sont associées à ces formules antifatigue et aphrodisiaques pour les troubles sexuels dans certains compléments alimentaires.


Les compléments alimentaires pour les troubles sexuels chez la femme, notamment chez la femme ménopausée, contiennent du Ginseng pour la libido et d’autres plantes aphrodisiaques telles que le Muira puama ainsi que des plantes comme le gingembre ou la rhodiole pour lutter contre la fatigue induite par le stress, fatigue souvent présente lors de la ménopause.

Beauté

Le Ginseng est intégré dans un soin démaquillant, la Gelée démaquillante Marilou Bio. Il contribue à stimuler la micro-circulation de manière à accélérer la détoxification des cellules et à tonifier le derme en cas de relâchement lié à l’âge.

Quels sont les effets indésirables du Ginseng ?

En cas d’usage à posologie élevée, le Ginseng peut être responsable de diarrhée.
Le Ginseng pourrait également être à l’origine d’hypertension artérielle, d’une augmentation du rythme cardiaque, de palpitations, de maux de tête, de vertiges, d’hypertonie des muscles ainsi que de troubles du sommeil avec insomnie, de nervosité, de gynécomastie chez l’homme, de tension de la poitrine chez la femme et de saignement vaginaux lors de la ménopause.
Il peut également être à l’origine de réactions allergiques, de lésions hémorragiques et de lésions graves du foie.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Ginseng ?

Le Ginseng est contre-indiqué chez la femme enceinte ou qui allaite.
Le Ginseng est contre-indiqué chez les enfants et les adolescents.
Ne prenez pas de Ginseng en cas de :
  • maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques, le lupus érythémateux disséminé ou la polyarthrite rhumatoïde,
  • greffe d’organe,
  • prise d’immunosuppresseurs, de corticoïdes,
  • hypertension artérielle non contrôlée ou prise de médicaments pour le système cardiovasculaire (antihypertenseurs, digoxine, digitaline, diurétiques, nifédipine..),
  • troubles de la coagulation (hémophilie, maladie de Willebrand)
  • prise d’anticoagulants, d’antiagrégants tels que warfarine (Coumadine),
  • dépression avec prise d’IMAO ou de psychoses telles qu’un état maniaque, une bipolarité ou une schizophrénie avec prise de médicaments neuroleptiques (halopéridol, dropéridol...),
  • prise de médicaments provoquant de la somnolence, benzodiazépines, antihistaminiques
  • toxicomanie avec traitement de substitution par méthadone,
  • insomnie ou troubles nerveux,
  • infection VIH traitée par des médicaments tels que raltégravir (Isentress) ou Kaletra,
  • prise d’Imatinib ( Glivec),
  • prise de midazolam (Buccolam),
  • prise de fexofénadine (Telfast),
  • obésité,
  • diabète et prise d’hypoglycémiants notamment l’insuline,
  • prise de triptans,
  • prise de médicaments stimulants,
  • cancers et antécédents de cancers gynécologiques, tels que cancer de l’utérus, des ovaires,
  • cancers et antécédents de cancers hormonodépendants chez l’homme ou la femme tels qu’un cancer du sein,
  • maladie hormonodépendante sensible aux œstrogènes ou telle qu’un fibrome utérin, une mastose ou une endométriose,
  • prise de la pilule contraceptive.

Pour obtenir une action thérapeutique du Ginseng dans l’organisme, une cure d’au moins 3 semaines et jusqu’à 2 mois est recommandée. Aucun effet n’est ressenti avant 5 à 7 jours de traitement.
Ne pas dépasser 3 mois de traitement sans avis médical. Ne jamais dépasser 6 mois de traitement.
Arrêter votre traitement par Ginseng quinze jours avant une opération chirurgicale.
Si vous prenez des médicaments, demandez toujours l’avis de votre médecin ou de l’un de nos pharmaciens avant de prendre du Ginseng : il pourrait augmenter leur activité et leurs effets indésirables.
Il est recommandé d’éviter la consommation de boissons ou d’aliments riches en caféine (café, thé, boisson à base de cola, chocolat…) et d’éviter la consommation de compléments alimentaires contenant des plantes riches en caféine comme le guarana, le maté ou la noix de kola. Il est également déconseillé de consommer en même temps des plantes pouvant entraîner des troubles de la coagulation telles que l’ail, la camomille, le cornouiller sanguin, le Curcuma, l’éleuthérocoque, le fenugrec, la fève de Tonka, le Ginkgo, le Kava, le Linum usitatissimum (graines), le marronnier d’Inde, le mélilot, le peuplier noir ou tremble, la reine des prés ou spirée ulmaire, le saule blanc ou la vigne rouge.

À retenir

Le Ginseng est reconnu pour ses propriétés de lutte contre la fatigue mentale et physique. Il est également utilisé en cas d’asthénie liée au stress, à la pratique d’une activité physique intense ou résultante d’un régime minceur. Ses actions immunostimulantes et antifatigue permettent de l’utiliser dans les infections hivernales telles que la grippe. Il permet également de stimuler en cas de troubles sexuels liés à la fatigue, au stress, au manque de libido qui peut en découler ou à des troubles circulatoires fonctionnels.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Tanaka O, Nagai M, Shibata S. Chemical studies on the oriental plant drugs. XVI. The stereochemistry of protopanaxadiol, a genuine sapogenin of ginseng. Chem Pharm Bull (Tokyo). 1966 Oct;14(10):1150-6. 
O. Tanaka, M. Nagai, S. Shibata. The stereochemistry of protopanaxadiol, a genuine sapogenin of ginseng. Tetrahedron Letters, Volume 5, Issue 33, 1964, Pages 2291–2297
Vogler BK, Pittler MH, Ernst E. The efficacy of ginseng. A systematic review of randomised clinical trials. Eur J Clin Pharmacol. 1999 Oct;55(8):567-75. 
Goetz P, Stoltz P, Delaporte D. Le ginseng. Vertus thérapeutiques d'une plante adaptogène. Ed. Springer. 2009.
Jia L, Zhao Y. Current evaluation of the millennium phytomedicine--ginseng (I): etymology, pharmacognosy, phytochemistry, market and regulations. Curr Med Chem. 2009;16(19):2475-84
Jia L, Zhao Y, Liang XJ. Current evaluation of the millennium phytomedicine- ginseng (II): Collected chemical entities, modern pharmacology, and clinical applications emanated from traditional Chinese medicine. Curr Med Chem. 2009;16(22):2924-42
Yun YS, Moon HS, Oh YR, Jo SK, Kim YJ, Yun TK. Effect of red ginseng on natural killer cell activity in mice with lung adenoma induced by urethan and benzo(a)pyrene. Cancer Detect Prev Suppl. 1987;1:301-9. 
Yang G, Yu Y. Immunopotentiating effect of traditional Chinese drugs--ginsenoside and glycyrrhiza polysaccharide. Proc Chin Acad Med Sci Peking Union Med Coll. 1990; 5(4):188-93. 
Scaglione F, Cattaneo G, Alessandria M, Cogo R. Efficacy and safety of the standardised Ginseng extract G115 for potentiating vaccination against the influenza syndrome and protection against the common cold. Drugs Exp Clin Res. 1996;22(2):65-72. 
Sun J, Hu S, Song X. Adjuvant effects of protopanaxadiol and protopanaxatriol saponins from ginseng roots on the immune responses to ovalbumin in mice. Vaccine. 2007 Jan 22;25(6):1114-20. 
Takei M, Tachikawa E, Umeyama A. Dendritic Cells Promoted by Ginseng Saponins Drive a Potent Th1 Polarization. Biomark Insights. 2008 Apr 18;3:269-286. 
Kang S, Min H. Ginseng, the “Immunity Boost”: The Effects of Panax ginseng on Immune System. Journal of Ginseng Research. 2012;36(4):354-368.
Lee DC, Lau AS. Effects of Panax ginseng on Tumor Necrosis Factor-α-Mediated Inflammation: A Mini-Review. Molecules 2011, 16, 2802-2816.
Hongyan Zhao, Wandong Zhang, Cheng Xiao, Cheng Lu, Shaohua Xu, Xiaojun He, Xiaobin Li, Shilin Chen, Dajian Yang, Albert Sun-chi Chan, Aiping Lu. Effect of ginseng polysaccharide on TNF-alpha and IFN-gamma produced by enteric mucosal lymphocytes in collagen induced arthritic rats. Journal of Medicinal Plants Research 2010 Vol. 5(9), pp. 1536-1542
Punnonen R, Lukola A. Oestrogen-like effect of ginseng. Br Med J 1980;281:1110.
Attele AS, Wu JA, Yuan CS. Ginseng pharmacology: multiple constituents and multiple actions. Biochem Pharmacol. 1999 Dec 1;58(11):1685-93
Eagon PK, Elm MS, Hunter DS, et al. Medicinal herbs: modulation of estrogen action. Era of Hope Mtg, Dept Defense; Breast Cancer Res Prog, Atlanta, GA 2000;Jun 8-11.
Lee Y, Jin Y, Lim W, Ji S, Choi S, Jang S, Lee S. A ginsenoside-Rh1, a component of ginseng saponin, activates estrogen receptor in human breast carcinoma MCF-7 cells. J Steroid Biochem Mol Biol 2003;84(4):463-8.
Cho J, Park W, Lee S, et al. Ginsenoside-Rb1 from Panax ginseng C.A. Meyer activates estrogen receptor-alpha and -beta, independent of ligand binding. J Clin Endocrinol Metab 2004;89:3510-5.
Shim IS, Won JS, Lee JK, Song DK, Kim SE, Huh SO, Kim YH, Suh HW. Modulatory effect of ginseng total saponin on dopamine release and tyrosine hydroxylase gene expression induced by nicotine in the rat. J Ethnopharmacol. 2000 May;70(2):161-9
Kennedy DO, Scholey AB, and Wesnes KA. Differential, dose dependent changes in cognitive performance following acute administration of a Ginkgo biloba/Panax ginseng combination to healthy young volunteers. Nutr.Neurosci. 2001;4(5):399-412.
Choi SE, Choi S, Lee JH, Whiting PJ, Lee SM, Nah SY. Effects of ginsenosides on GABA(A) receptor channels expressed in Xenopus oocytes. Arch Pharm Res. 2003 Jan;26(1):28-33
Kennedy, D. O., Haskell, C. F., Wesnes, K. A., and Scholey, A. B. Improved cognitive performance in human volunteers following administration of guarana (Paullinia cupana) extract: comparison and interaction with Panax ginseng. Pharmacol Biochem Behav 2004;79(3):401-411. 
Kim SE, Shim I, Chung JK, Lee MC. Effect of ginseng saponins on enhanced dopaminergic transmission and locomotor hyperactivity induced by nicotine. Neuropsychopharmacology. 2006 Aug;31(8):1714-21.
Nah SY, Kim DH, Rhim H. Ginsenosides: are any of them candidates for drugs acting on the central nervous system? CNS Drug Rev. 2007 Winter;13(4):381-404
Van Kampen J, Robertson H, Hagg T, Drobitch R. Neuroprotective actions of the ginseng extract G115 in two rodent models of Parkinson's disease. Exp Neurol. 2003 Nov;184(1):521-9. 
Cho I-H. Effects of Panax ginseng in Neurodegenerative Diseases. Journal of Ginseng Research. 2012;36(4):342-353
Van Kampen JM, Baranowski DB, Shaw CA, Kay DG. Panax ginseng is neuroprotective in a novel progressive model of Parkinson's disease. Exp Gerontol. 2014 Feb;50:95-105
Watanabe H, Ohta H, Imamura L, Asakura W, Matoba Y, Matsumoto K. Effect of Panax ginseng on age-related changes in the spontaneous motor activity and dopaminergic nervous system in the rat. Jpn J Pharmacol. 1991 Jan;55(1):51-6
Wei-Yi Ong, Tahira Farooqui, Hwee-Ling Koh, Akhlaq A. Farooqui, Eng-Ang Ling. Protective effects of ginseng on neurological disorders. Front Aging Neurosci. 2015; 7: 129. PMCID: PMC450393
Salman Khan, Alev Tosun, Yeong Shik Kim. Ginsenosides as Food Supplements and Their Potential Role in Immunological and Neurodegenerative Disorders. Bioactive Nutraceuticals and Dietary Supplements in Neurological and Brain Disease, Academic Press, 2015, Pages 303-309
Heo JH, Lee ST, Chu K, Oh MJ, Park HJ, Shim JY, Kim M. An open-label trial of Korean red ginseng as an adjuvant treatment for cognitive impairment in patients with Alzheimer's disease. Eur J Neurol. 2008 Aug;15(8):865-8
Ahn CM, Hong SJ, Choi SC, Park JH, Kim JS, Lim DS. Red ginseng extract improves coronary flow reserve and increases absolute numbers of various circulating angiogenic cells in patients with first ST-segment elevation acute myocardial infarction. Phytother Res 2011;25(2):239-49. 
Hui Chen, Jun Yin, Yanping Deng, Min Yang, Lingling Xu, Fukang Teng, Defang Li, Yufan Cheng, Sha Liu, Dong Wang, Tingting Zhang, Wanying Wu, Xuan Liu, Shuhong Guan, Baohong Jiang and Dean Guo. The protective effects of ginsenoside Rg1 against hypertension target-organ damage in spontaneously hypertensive rats. BMC Complementary and Alternative Medicine 2012. 
Ma, L., Liu, H., Xie, Z., Yang, S., Xu, W., Hou, J., & Yu, B. (2014). Ginsenoside Rb3 protects cardiomyocytes against ischemia-reperfusion injury via the inhibition of JNK-mediated NF-κB pathway: a mouse cardiomyocyte model. PloS one, 9(8), e103628
Hui H, Tang G, Go VL. Hypoglycemic herbs and their action mechanisms. Chin Med. 2009 Jun 12;4:11. 
Oh MR, Park SH, Kim SY, Back HI, Kim MG, Jeon JY, Ha KC, Na WT, Cha YS, Park BH, Park TS1, Chae SW. Postprandial glucose-lowering effects of fermented red ginseng in subjects with impaired fasting glucose or type 2 diabetes: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. BMC Complement Altern Med. 2014 Jul 11;14(1):237.
Vuksan V, Stavro MP, Sievenpiper JL, Beljan-Zdravkovic U, Leiter LA, Josse RG, Xu Z. Similar postprandial glycemic reductions with escalation of dose and administration time of American ginseng in type 2 diabetes. Diabetes Care. 2000 Sep;23(9):1221-6
Shibata S. Chemistry and cancer preventing activities of ginseng saponins and some related triterpenoid compounds. J Korean Med Sci. 2001 Dec;16 Suppl:S28-37
Abdel-Wahhab MA, Hassan NS, El-Kady AA, Khadrawy YA, El-Nekeety AA, Mohamed SR, Sharaf HA, Mannaa FA. Red ginseng extract protects against aflatoxin B1 and fumonisins-induced hepatic pre-cancerous lesions in rats. Food Chem Toxicol 2010;48(2):733-42
Tachikawa E, Kudo K, Kashimoto T, Takahashi E. Ginseng saponins reduce acetylcholine-evoked Na+ influx and catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. J Pharmacol Exp Ther. 1995 May;273(2):629-36. 
Kudo K, Tachikawa E, Kashimoto T, Takahashi E. Properties of ginseng saponin inhibition of catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. Eur J Pharmacol. 1998 Jan 12;341(2-3):139-44
Choi HK, Seong DH, Rha KH. Clinical efficacy of Korean red ginseng for erectile dysfunction. Int J Impot Res 1995;7(3):181-6.
Gillis CN. Panax ginseng pharmacology: a nitric oxide link? Biochem Pharmacol. 1997 Jul 1;54(1):1-8
Jang DJ, Lee MS, Shin BC, Lee YC, Ernst E. Red ginseng for treating erectile dysfunction: a systematic review. Br J Clin Pharmacol. 2008 Oct;66(4):444-50.
Ernst E, Posadzki P, Lee MS. Complementary and alternative medicine (CAM) for sexual dysfunction and erectile dysfunction in older men and women: an overview of systematic reviews. Maturitas. 2011 Sep;70(1):37-41.
Tode T, Kikuchi Y, Hirata J, Kita T, Nakata H, Nagata I. Effect of Korean red ginseng on psychological functions in patients with severe climacteric syndromes. Int J Gynaecol Obstet. 1999 Dec;67(3):169-74
Ito, T. Y., Trant, A. S., and Polan, M. L. A double-blind placebo-controlled study of ArginMax, a nutritional supplement for enhancement of female sexual function. J Sex Marital Ther 2001;27(5):541-549.
Becker BN. Ginseng-induced diuretic resistance. JAMA 1996;276:606-7. 
Dega H, Laporte JL, Frances C, et al. Ginseng as a cause of Stevens-Johnson syndrome. Lancet 1996;347:1344. 
 Kitts D, Hu C. Efficacy and safety of ginseng. Public Health Nutr. 2000 Dec;3(4A):473-85. 
Vaes LP, Chyka PA. Interactions of warfarin with garlic, ginger, ginkgo, or ginseng: nature of the evidence. Ann Pharmacother. 2000 Dec;34(12):1478-82. 
Coon JT, Ernst E. Panax ginseng: a systematic review of adverse effects and drug interactions. Drug Saf. 2002;25(5):323-44
L.Y. Chan, P.Y. Chiu, T.K. Lau. An in‐vitro study of ginsenoside Rb1‐induced teratogenicity using a whole rat embryo culture model. Hum. Reprod. (2003) 18 (10): 2166-2168 
Dasgupta A, Tso G, Wells A. Effect of Asian ginseng, Siberian ginseng, and Indian ayurvedic medicine Ashwagandha on serum digoxin measurement by Digoxin III, a new digoxin immunoassay. J Clin Lab Anal 2008;22:295-301
Bilgi N, Bell K, Ananthakrishnan AN, Atallah E. Imatinib and Panax ginseng: a potential interaction resulting in liver toxicity. Ann Pharmacother 2010;44(5):926-8
Shin IS, Lee MY, Kim Y, Seo CS, Kim JH, Shin HK. Subacute toxicity and stability of Soshiho-tang, a traditional herbal formula, in Sprague--Dawley rats. BMC Complementary and Alternative Medicine 2012, 12:266 (27 December 2012) 
Yu, K., Chen, F., and Li, C. Absorption, disposition, and pharmacokinetics of saponins from Chinese medicinal herbs: what do we know and what do we need to know more? Curr Drug Metab 6-1-2012;13(5):577-598. 
https://www.escop.com/downloads/ginseng-radix-ginseng/
https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-summary/ginseng-root-summary-public_en.pdf
List of German Commission E Monographs (Phytotherapy) Ginseng root (Ginseng radix) January 17, 1991.
https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0184/
WHO monographs on selected medicinal plants 12 December 2006
https://iris.who.int/bitstream/handle/10665/42052/9241545178.pdf?sequence=1