Rejoignez-nous !
Livraison prévue demain !

Vacances : quels médicaments intégrer dans une trousse de secours ?

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Vacances : quels médicaments intégrer dans une trousse de secours ?

La trousse de secours est indispensable au quotidien. À domicile, en voiture ou en vacances, personne n'est à l'abri d'un accident ou d'une maladie. Pour pouvoir traiter rapidement les symptômes, certains médicaments peuvent entrer dans la composition de la trousse de secours. Certains pays à haut risque sanitaire demandent un suivi vaccinal ou des traitements préventifs. Pharma GDD vous informe sur les médicaments à avoir sur soi et sur les modalités à effectuer pour voyager dans les pays étrangers avec sérénité.

La présentation des médicaments

Les médicaments doivent être emportés dans leur emballage initial avec la notice d'utilisation. Avant chaque départ, les dates de péremption de chacun des médicaments doivent être vérifiées.
Dans la trousse de secours, il faut privilégier les formes orales solides comme les lyophilisats, les comprimés, les comprimés orodispersibles, les gélules ou les sachets. Les suppositoires et les sirops ne sont pas conseillés : les premiers ont tendance à fondre à la chaleur, les seconds se contaminent facilement après ouverture. Pour les yeux, il est préférable de choisir des collyres sous forme unidoses, qui permettent une meilleure conservation.
Tout traitement régulier doit être emmené dans la trousse de secours, accompagné de l'ordonnance. Pour retrouver plus facilement un médicament lors d'un voyage à l'étranger, pensez à connaître sa dénomination commune internationale (DCI).
Les médicaments stupéfiants ou assimilés stupéfiants font l'objet de contrôle dans de nombreux pays, en particulier les médicaments de substitution aux opioïdes (MSO), certains antalgiques et les médicaments indiqués dans les troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité. Il faudra vous munir de votre ordonnance et d'un modèle traduit dans la langue du pays ou faute de mieux en anglais et d'une attestation délivrée pour vous déplacer avec un traitement de substitution des pharmacodépendances. Pour plus de renseignements, il est possible de consulter les sites internet : www.ars.sante.fr. ou stupetpsy@ansm.sante.fr. 

Quels médicaments prévoir en vacances ?

Plusieurs classes de médicaments peuvent être utiles pendant un voyage.

Douleurs et fièvre

Tout d'abord, emmenez des médicaments anti-douleurs (Paracétamol, Aspirine, Ibuprofène) pour traiter les maux les plus courants tels que les céphalées, les douleurs dentaires, la fièvre...


Il faudra prendre adapter le dosage en fonction du poids du patient et vérifier les contre-indications

La constipation

La constipation est signe d'un dérèglement du transit. L'appareil digestif a ses petites habitudes quotidiennes et connaît nos habitudes alimentaires et les horaires de nos repas. Les nerfs présents dans les intestins savent la quantité d'eau que nous avons l'habitude de boire et les efforts physique moyens effectués au quotidien. Le décalage horaire, les longs trajets en avion, en voiture, les nouveaux régimes alimentaires et le manque d'hydratation font vaciller notre système digestif. Il peut apparaître un ralentissement du transit intestinal accompagné de crampes abdominales et de ballonnements. Pour aider à retrouver un transit normal, il existe des médicaments nommés laxatifs afin de contrer ces effets. 

Anti-spasmodiques en cas de douleurs abdominales

La diarrhée 

La diarrhée du voyageur également appelée Tourista s'attrape principalement en Afrique, en Asie, en Amérique latine, dans les pays tropicaux et ceux où l'hygiène est précaire. Elle peut aussi apparaître en Amérique du Nord, en Europe du Sud et en Australie, dans les pays tempérés chauds. Elle se transmet de différentes manières, par les aliments contaminés, les aliments crus, froids ou peu cuits, les viandes et poissons servis tièdes, les fruits et légumes non pelés, l'eau et les glaçons. Bien sûr la mauvaise hygiène des mains est un vecteur de contamination, tout comme la présence de mouches. Des médicaments contre la diarrhée sont disponibles sans ordonnance. Les ralentisseurs de transit contenant du loperamide viennent bloquer la diarrhée sur une courte durée mais peut causer une constipation. Il n'est pas conseillé de prendre ce type de traitement lors d'une diarrhée provoquée par une infection car le transit étant ralenti, les germes et les toxines passent plus de temps dans l'intestin. Les antisécrétoires permettent de limiter la sécrétion d'eau dans l'intestin et ainsi éviter la déshydratation. Ils réduisent ainsi la liquidité des selles. Les pansements digestifs vont également absorber l'eau et recouvrir les parois de l'intestin et ainsi les protéger des agressions tout en raccourcissant la durée de la diarrhée. Les médicaments contenant un antiseptique intestinal vont aider à lutter contre la prolifération bactérienne à l'origine de la diarrhée. En cas de diarrhée, il sera important de proposer une solution de réhydratation aux enfants et aux nourrissons pour éviter la déshydratation.

    

Pensez également à emmener des comprimés de désinfection de l'eau dans les pays qui ne disposent pas de l'eau potable. Elle vous servira à boire de l’eau saine et à vous rincer la bouche après vous être lavé les dents…

Nausées, vomissements et mal des transports

Tout comme la diarrhée, les nausées et vomissements sont également des symptômes significatifs d’une infection. Des médicaments peuvent calmer ces désagréments Si vous êtes sujet au mal des transports, prévoyez également des médicaments spécifiques. Le mal des transports se manifeste par une série de troubles telles que les nausées et les vertiges, une somnolence et des maux de tête apparaissant lors d'un voyage en bateau, en avion ou en voiture. Ce phénomène courant est lié au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux et l'immobilité du corps perçue par l'oreille interne.

Digestion et Anti-acides

Les changements des habitudes alimentaires surtout dans les pays utilisant des épices et des piments comme en Inde, en Afrique ou en Amérique du Sud peuvent entrainer des brûlures d'estomac, des remontées acides. Il est important de se munir de médicaments contre l‘acidité gastrique pour réduire ces désagréments en cas de découvertes gustatives.

    

Les irritations oculaires

Une irritation oculaire peut être causée par une blépharite, une conjonctivite allergique entraînant une gêne et un écoulement de larmes. En cas de gêne oculaire, il est préférable d’avoir avec soi des unidoses d’acide borique et de collyre antiseptique pour nettoyer, soulager la muqueuse et à apporter un confort oculaire.

    

Les allergies

Une allergie apparaît quand l'organisme est en contact avec une substance à laquelle il est sensible. C'est à partir de là que l'histamine est libérée en quantité massive générant une dilatation des petits vaisseaux sanguins entraînant une rougeur cutanée. Cela va augmenter la libération d'eau par les vaisseaux responsable d'un œdème et une baisse de la pression artérielle, provoquant une accélération du rythme cardiaque et une constriction des bronches. Enfin, l'histamine agit sur les terminaisons nerveuses induisant des démangeaisons associées aux allergies nasales, oculaires et cutanées. Cette réaction peut également apparaître en cas d’allergies aux piqûres d'insectes pouvant créer une rougeur, des démangeaisons et un gonflement.


    
Les personnes sujettes aux allergies doivent également prévoir des antihistaminiques en cas d’allergie et de réaction comme une rhinite, les écoulements nasaux, les éternuements et les démangeaisons.

  
Certaines allergies peuvent provoquer un œdème pharyngé ou laryngé que l'on appelle un œdème de Quincke, une crise d'asthme importante. Le choc anaphylactique se produit après l'ingestion d'aliments allergènes, en cas de réactions liée à une piqûre de guêpes, d’abeille, de frelon ou au contact du latex. Cette réaction allergique est la forme la plus grave touchant tout l'organisme. Ce choc va créer des troubles du rythme cardiaque, un malaise voire une syncope, une détresse respiratoire et une urticaire diffuse voire un œdème de Quincke. Le choc anaphylactique doit être traité en urgence par l'injection intramusculaire d'adrénaline et une hospitalisation. L'adrénaline par injection est une substance qui augmente le rythme cardiaque, la pression artérielle et dilate les bronches. Les personnes à risque ont déjà connu ce phénomène qui savent comment agir en présence de symptômes. Ils conservent sur eux un traitement d'urgence avec une dose d'adrénaline auto-injectable.

Le séjour en zone tropicale

Certaines situations amènent à consulter son médecin. En effet, lors de séjours dans les pays chauds, certains vaccins sont obligatoires pour passer la frontière. Il existe de nombreuses maladies signalées et justifiant une vaccination avant le séjour. De même, si vous comptez voyager dans un pays où sévit le paludisme, un traitement préventif est recommandé. Le traitement sera débuté la veille ou le jour du départ en zone d'endémie. Il sera poursuivi pendant la durée du risque d'impaludation et 7 jours après avoir quitté la zone d'endémie. Ces médicaments ne sont délivrés qu’en officine sur ordonnance d'un médecin. 

Le Jet lag

Lors d’un voyage long courrier, de diverses escales aux quatre coins du monde et on traverse divers fuseaux horaires, ce qui dérègle le sommeil. Il est compliqué de s’endormir dans un autre pays alors qu’il est habituellement 14 heures chez soi… Ce décalage horaire demande un rééquilibre du rythme circadien. Il existe des compléments alimentaires à base de mélatonine qui favorisent l’endormissement et atténuent l’effet du décalage horaire. La mélatonine aide à s’endormir de manière naturelle et contribue à améliorer la qualité du sommeil. Il suffit de prendre un comprimé 30 minutes à 1 heure avant d'aller dormir.

À retenir

Les médicaments, comme tous les composants de la trousse de secours, doivent être choisis en fonction de la destination, du moyen de transport et des pathologies individuelles. Pensez à emporter avec vous les ordonnances et les attestations concernant un traitement important et le nécessaire pour soigner rapidement tout mal pour être serein et profiter sans stress. Enfin, assurez-vous qu’il ne manque rien dans votre trousse de secours, en particulier, un antiseptique, des pansements ou encore de quoi traiter une brûlure superficielle.

expand_less