CortiSédermyl 0,5% crème 15g


Piqûres, coups de soleil localisés - A partir de 6 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie cutanée
  • Femme enceinte Femme enceinte : Autorisé
  • Allaitement Allaitement : Autorisé
  • Forme Forme : Crème
Fabriqué en France

3,65 â‚¬
3,65 â‚¬
CortiSédermyl 0,5% est un médicament sous forme de crème à utiliser en cas de piqûres d'orties, d'insectes ou lors de coups de soleil localisés.

C'est un tube de 15g.

Son principe actif est l'hydrocortisone 0,50 g pour 100g de crème. Les autres composants sont : alcool stéarylique, alcool cétylique, alcool isopropylique, graisse de laine, stéarate de macrogol 1000, stéarate de macrogol 4000, stéarate de macrogol 6000, eau purifiée.

Posologie de CortiSédermyl 0,5% crème

Il faut appliquer la crème en couche mince, puis on l'étale en massant légèrement jusqu'à ce qu'elle soit entièrement absorbée deux fois par jour. 

Le traitement est limitée à 3 jours, en cas de persistance des symptômes, il faut consulter votre médecin.

Contre-indications de CortiSédermyl 0,5% crème

L'utilisation de CortiSédermyl 0,5% en crème vous est contre-indiqué en cas d'allergie à l'hydrocortisone ou à l'un des composants de la crème, sur des plaies, sur de l'acné ou une rosacée, sur une peau infectée, que l'origine soit bactérienne, virale, mycosique ou parasitaire.

Il vous est conseillé de voir votre médecin avant l'utilisation de Cortidedermyl si vous avez une apparition de cloques après un coup de soleil.

Comme ce médicament contient un corticoïde,il ne faut pas augmenter la quantité, ni le nombre d'applications, cela n'améliorerait pas l'activité du produit mais pourrait provoquer des effets indésirables. Il ne faut pas non plus traiter de grandes surfaces, pas recouvrir d'un pansement fermé, afin que le principe actif n'aille pas dans le sang, d'autres produits à usage dermatologique ne doivent pas être appliqués sur la surface traitée, et bien respecter les recommandations d'utilisation. 

Comme ce médicament contient de l'alcool stéarylique, de l'alcool cétylique et de la graisse de laine, cela peut provoquer des réactions cutanées locales (par exemple : eczéma).

En cas de prise de médicaments en parallèle ou récemment, vous devez en informer votre médecin. 

En cas de grossesse ou d'allaitement, mieux vaut demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant utilisation de ce produit. 

Consultez la notice avant usage ou demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

L’eczéma de contact est une inflammation de la peau non contagieuse due à une réaction allergique après le contact prolongé ou répété de substances allergènes avec la peau. Cet eczéma concerne principalement les adultes et certains types de professions : métiers du bâtiment, de la coiffure, du secteur alimentaire... Cette affection nécessite la mise en place d’un traitement en cas de démangeaisons avec des dermocorticoïdes comme l'hydrocortisone contenue dans Cortisédermyl .

Les causes de l'eczéma de contact

Lors de fortes expositions ou de longues expositions à un allergène, la peau n’a pas le temps de finir son processus de cicatrisation, cela favorise ainsi le développement d’une hypersensibilité de la peau et entretient ainsi l’eczéma.
Parmi les allergènes en cause, nous pouvons citer les détergents, les savons, les solvants, les métaux, les plastiques, caoutchouc, plantes… mais aussi des substances alimentaires comme le kiwi, le blé, les œufs.
Les cas les plus fréquemment observés concernent les métaux avec l’allergie au nickel, les parfums et les conservateurs.

Mécanisme de l’eczéma

L’eczéma chez une personne s’installe en deux phases. La première phase dite de sensibilisation se caractérise par le premier contact de l’allergène avec la peau et la sensibilise. Le système immunitaire va garder en mémoire l’allergène pour la prochaine phase dite de révélation. Lors de cette phase, il y a un second contact avec l’allergène, celui-ci est reconnu par notre organisme, la peau ne peut pas se défendre et les premiers symptômes de l’eczéma apparaîtront.

Les symptômes de l’eczéma

Les différents symptômes rencontrés débutent par des plaques rouges, sèches et irrégulières au niveau de la zone de contact avec l’allergène. Ces plaques provoquent généralement des démangeaisons et des vésicules remplies de liquide peuvent se former. De plus, ces plaques peuvent se transformer en croûtes.
En cas d’eczéma chronique, les plaques, si elles sont toujours en contact avec l’allergène, vont s’épaissir et se fissurer. Cela peut être une porte d’entrée pour les bactéries qui vont entraîner des infections de la peau : c’est ce qu’on appelle l’impétiginisation.

Le lieu d’eczéma sera fonction de la localisation de la peau qui entre en contact avec l’allergène. Cela peut être au niveau des doigts, poignets ou cou si la personne est allergique au nickel (bijoux), au visage si l’allergie provient d’un produit cosmétique par exemple.

Les traitements de l’eczéma de contact

L’éviction de l’allergène est la clé du traitement de l’eczéma de contact. En effet, l’eczéma est réversible. Le spécialiste peut pratiquer des tests allergiques afin d’identifier l’agent responsable. Ce test passe par l’application de patchs sur une zone du corps du patient qui seront lus à 48 et 72 heures plus tard.
Si ces substances sont présentes en milieu professionnel, un reclassement est nécessaire. Dans les cas où l’allergène est présent dans de nombreux endroits ou encore si la personne est sensible à une substance souvent retrouvée, comme la laine par exemple, elle devra adaptée son quotidien afin de préserver sa peau. L'utilisation d'une crème barrière peut également être une bonne alternative quand l'éviction est problématique. Elle va former un film protecteur isolant sur la peau pour éviter le contact prolongé avec la substance allergisante.

En cas de fortes poussées d’eczéma, le traitement préconisé repose sur l’utilisation de dermocorticoïdes, médicaments anti-inflammatoires. En fonction de la localisation, la forme peut être différente : pommade (lésions sèches), lotion (cuir chevelu), crème (lésions suintantes).
Le médicament CortiSédermyl est un dermocorticoïde à faible activité. Ce corticoïde a une efficacité assez rapide sur les démangeaisons c’est pour cela qu’il est tentant de vouloir le réutiliser mais l’automédication peut engendrer une aggravation des lésions.
De plus, son utilisation peut provoquer une dépendance qui entraine une amélioration de moins en moins visible avec un retour rapide des lésions après l’arrêt du traitement. C'est pourquoi vous devez respecter la durée de traitement indiquée et faire des pauses entre les cures.
CortiSédermyl peut néanmoins se révéler insuffisant dans les formes plus sévères : il ne faut pas augmenter les doses mais consulter un médecin qui pourra vous prescrire un corticoïde de plus forte activité.

Pour prévenir la réapparition, il est important de bien hydrater sa peau à l’aide d’une crème émolliente en évitant les bains trop chauds qui favorisent la déshydratation.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis à jour le 06/07/2020