Sedacollyre collyre 10 unidoses


Affections superficielles de l'oeil - Adulte
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie oculaire
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Conditionnement Conditionnement : Unidose(s)
Fabriqué en France

4,20 â‚¬
4,20 â‚¬
Sedacollyre Cetylpuridium 0,25‰ des laboratoires Cooper est un collyre antiseptique indiqué dans certaines affections superficielles de l’œil et de ses annexes.

Ce médicament est sous forme d’unidoses. Vous en avez 10 dans la boîte.
Les autres composants sont : sodium hydrogénophosphate dodécahydraté, potassium hydrogénophosphate, eau purifiée.

Posologie de Sedacollyre

Il vous est conseillé d’instiller une goutte, trois à quatre fois par jour.

La posologie doit être respectée et le traitement ne doit pas être prolongé plus de sept jours et si vos symptômes persistent ou s’aggravent vous devez consulter votre médecin (vision floue, douleur notamment).

En cas de traitement en parallèle par un autre collyre, vous devez laisser un intervalle de 15 minutes entre l’instillation de ce collyre et l’autre collyre utilisé.

Lavez-vous bien les mains avant l’administration de votre collyre. L’instillation de la goutte de collyre doit se faire dans le cul de sac conjonctival inférieur de l’œil à traiter, en tirant la paupière inférieure légèrement vers le bas, et en regardant vers le haut. Faites bien attention à ne pas toucher l’œil avec l’extrémité de l’unidose et jeter celle-ci après chaque application pour être sûr que la solution est toujours stérile.

Précautions d’emploi de Sedacollyre

Sedacollyre ne doit pas être utilisé en cas d’antécédent d’allergie à un des constituants du collyre ou à un autre ammonium quaternaire.

Si vous prenez en parallèle un ou plusieurs médicaments même si vous les avez obtenu sans ordonnance, veuillez à en informer votre médecin ou votre pharmacien pour éviter les interactions et surdosages. Vous ne devez pas utiliser simultanément plusieurs collyres antiseptiques (sels d’argent, acide borique, et salicylates) ou d’autres collyres comme la fluorescéine, et le nitrate de pilocarpine.

Les porteurs de lentilles de contact doivent éviter ce collyre.

Un avis médical au préalable sera conseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

Mis Ă  jour le 24/11/2020