Onctose Hydrocortisone crème 30 g


Démangeaisons, piqûres d'insectes - A partir de 30 mois
  • Pour qui Pour qui : Dès 30 mois
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie cutanée
  • Femme enceinte Femme enceinte : Autorisé
  • Allaitement Allaitement : Autorisé
  • Forme Forme : Crème

5,30 â‚¬
5,30 â‚¬
Le médicament Onctose hydrocortisone est une crème composée d' un dermocorticoïde, d'un antihistaminique et d'un anesthésique local. Elle est indiquée pour soulager les démangeaisons, en particulier celles occasionnées par les piqûres d'insectes. Elle est présentée en tube de 30g
Les substances actives de ce médicament sont (pour 100g de crème) : l' acétate d'hydrocortisone 0,250 g , le chlorhydrate de lidocaine 1,000 g et le méthylsulfate de méfénidramium 2,000 g. Les excipients sont composés de cire émulsionnable non ionique au cétomacrogol 1000, de stéarate de diéthylèneglycol, de  propylène glycol et d'eau purifiée( pour 100g de crème).

Contre indications de Onctose hydrocortisone

La crème Onctose hydrocortisone ne doit pas être utilisée sur l’acné, une rosacée ou sur une peau infecté quel qu’en soit son origine (virale,bactérienne ou due à un champignon), ni sur une lésion suintante ou ulcérée. Elle ne doit pas être utilisée également sur les muqueuses, sur une grande surface, avec un pansement occlusif ni chez le nourrisson ou le jeune enfant en raison du risque de passage dans le sang des principes actifs. Ne pas l'appliquer à proximité des yeux.
Si vous êtes allergique à un anesthésique local, à un antihistaminique ou à l'hydrocortisone, vous ne devez pas utiliser ce médicament.
La crème Onctose hydrocortisone contient un principe actif pouvant provoquer une réaction positive lors des contrôles antidopages.

Posologie d'Onctose hydrocortisone

L'utilisation de la crème Onctose hydrocortisone se fait uniquement en voie cutanée et elle est réservée à l'adulte et à l' enfant de plus de 30 mois, à raison d' 1 application 2 à 3 fois par jour. Attention de bien vous laver les mains après son utilisation.
Sa durée d’utilisation est limitée à 3 jours.Si les symptômes de démangeaisons persistent au delà de trois jours, vous devez consulter un médecin.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La dyshidrose est une affection cutanée eczémateuse présentant des petites vésicules dures qui atteint les zones palmaires et plantaires, zones reconnues pour leur humidité.

Qu'est ce que la dyshidrose ?

Les vésicules apparaissent le plus souvent sur le côté et le bout des doigts de la main, du pied, de la paume ou de la voûte plantaire. Ces vésicules peuvent être soit douloureuses (sensation de brûlures) ou asymptomatique, mais provoquent souvent des démangeaisons, en aucun cas elles ne doivent être percées car le liquide contenu dedans, en se déversant peut former une croûte qui peut provoquer le craquement de la peau et ralentir le processus de guérison. Au-delà du stade de vésicules, on peut noter une desquamation de la peau.
 
Aux pieds, les cloques s’observent sur les orteils et entre les orteils, dans le creux et sur la face latérale.

Cette dyshidrose est une maladie chronique qui évolue donc par poussées avec des périodes sans symptômes ou alors très peu. Elle peut donc réapparaître après une longue période ou bien revenir de façon ponctuelle, comme tout aussi bien disparaître complètement.

Les traitements de la dyshidrose

Les soins doivent être effectués jusqu’au bout pour obtenir une rémission complète. Il n’existe pas de traitements réellement spécifiques à l’heure actuelle car celui-ci repose surtout sur une bonne hygiène des mains et des pieds. Le principal traitement repose donc sur l’évitement des facteurs déclencheurs.
Les traitements pour les démangeaisons dues à la dyshidrose reposent sur l’application de dermocorticoïdes sous forme de crème comme Onctose hydrocortisone, qui aura une action rapide sur le prurit et l’inflammation.
Si ce traitement est insuffisant, votre médecin pourra vous prescrire un corticoïde de plus forte activité. Il ne sera utilisé que sous forme de cures intermittentes avec des périodes de repos entre les traitements.

Il est recommandé d’ailleurs de continuer à et pieds à l’aide de crèmes apaisante/hydratante, pour cela il faut toujours appliquer en premier le dermocorticoïde puis la crème de soin.

Les facteurs favorisants la dyshidrose

Cette dyshidrose serait liée à une surtout lors des périodes de stress, d’anxiété, chez d’autres elle peut se déclencher suivant les saisons, au printemps et en automne ou encore suite à de fortes expositions au soleil. Les causes allergiques proviennent des allergies aux métaux ou encore des allergies alimentaires par exemple.
Les contacts des mains avec des produits irritants, avec l’eau ou le port prolongé de gants sont des facteurs favorisant l’apparition d’eczéma cutanée et concernent les métiers de bouche et de restauration, les professionnels de santé ou encore les métiers en contact avec l’eau et l’atmosphère humide.

Conseils en cas de dyshidrose

Pour éviter les surinfections et favoriser une meilleure guérison, il ne faut pas essayer de gratter les vésicules pour les percer.
Si vous devez vous laver les mains, utiliser de l’eau tiède avec un , hypoallergénique et sans parfum. Il ne faut pas se laver les mains trop souvent et évitez les gels hydroalcooliques.
Le port de gants en matière plastique est à utiliser de façon ponctuelle, il est plutôt recommandé d’employer des gants ou des sous gants en coton.
Penser à appliquer une crème émolliente après chaque contact avec de l’eau ou le froid, quand votre peau est encore légèrement humide, en évitant les crèmes contenant des parfums ou des conservateurs chimiques. Le soir avant de vous coucher, vous pouvez appliquer une crème plus grasse qu’en journée.
L’usage d’anti transpirants mains ou pieds peut aussi aider.
Le port de chaussette est recommandé dans les chaussures, de plus, dès que possible penser à marcher pieds nus en cas de dyshidrose plantaire pour éviter la macération.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis à jour le 05/12/2019