Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Desmodium

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 27/02/2024 à 10h02, publié le 12/01/2024 à 11h01
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Desmodium
Si vous souhaitez prendre soin de votre foie alors, suivez-nous à la découverte du Desmodium !  

Qu’est-ce que le Desmodium ?

Le Desmodium est une plante d’Afrique, utilisée de façon traditionnelle depuis des millénaires en Afrique de l’Ouest, en Amérique latine, en Inde et en Chine.
Le Desmodium procumbens, également appelé Desmodium adscendens ou Amor seco au Brésil, pousse naturellement dans les pays chauds et humides. Ses tiges s’enroulent le long des arbres, cacaoyers ou palmiers. Cette plante, de la famille des Fabacées, est présente depuis longtemps à la pharmacopée africaine et en médecine traditionnelle chinoise. Elle est en effet utilisée sous forme de jus ou de thé pour lutter contre un large éventail de maladies.  
Son étude en France remonte aux années 60, lorsque deux médecins français font la découverte d’une plante aux propriétés impressionnantes pour son effet protecteur du foie.
En effet, son utilisation pour lutter contre les hépatites notamment en Côte d’Ivoire ou au Cameroun, contre l’asthme au Guana, contre l’épilepsie au Venezuela ainsi que contre la constipation et la dysenterie, amène les médecins à porter leur attention sur cette plante aux vertus incroyables et à l’étudier plus en profondeur.
Les propriétés impressionnantes du Desmodium en feront une plante très convoitée menant à son exploitation trop intense. Depuis, des cultures maîtrisées de la plante voient le jour pour un meilleur respect de l’environnement et de la santé et pour la pérennité de la plante dans son environnement.

Composition du Desmodium

Le Desmodium est utilisé pour ses feuilles et ses tiges qui contiennent de nombreux constituants phytoactifs agissant en synergie. Ces composants sont :
  • des polyphénols avec des flavonoïdes tels que des anthocyanes, la vitexine et l’isovitexine, des tanins et des acides phénols dont un dérivé de quercétine.
  • des polyols dont le d-pinitol,
  • des saponosides triterpénoïdes dont les soyasaponines I et III, la déhydrosoyasapogénine I et le soyasapogénol E,
  • des phényléthylamines avec les dérivés de la tyramine, de la tryptamine et de l’hordénine,
  • des alcaloïdes dont l’indole-3-alkylamine, des ptérocarpanes, des phospholipides et des stérols.
Les études en laboratoire et chez l’animal ont montré un très large spectre d’action du Desmodium dont des activités antioxydantes et hépatoprotectrices mais aussi des effets protecteurs de l’estomac, du cœur et du cerveau notamment pour la mémoire. Le Desmodium a également présenté des propriétés antiasthmatiques, antidiabétiques, immunomodulatrices, anti-inflammatoires, antidouleurs, antispasmodiques ainsi qu’antiparasitaires et antivirales.

Propriétés et bienfaits du Desmodium

Le Desmodium serait actif pour protéger le foie. Cette propriété serait essentiellement liée à sa teneur importante en saponosides triterpénoïdes, en particulier en soyasaponines, qui ont des actions antioxydantes, anti-inflammatoires, protectrices du foie et anticancéreuses. Les soyasaponines favorisent le bon fonctionnement des cellules hépatiques et limitent ainsi la libération des enzymes hépatiques signes d’une souffrance hépatique (ASAT et ALAT). Le Desmodium soutient le bon fonctionnement du foie et donc celui de l’organisme.
Le Desmodium pourrait ainsi être utilisé pour la protection du foie en cas d’excès alimentaire et également pour le protéger contre des substances toxiques qui pourraient l’attaquer telles que l’alcool en consommation importante ou certains médicaments en excès comme le paracétamol ou les médicaments de chimiothérapie et d’autres substances.
Le foie est un organe vital qu’il convient de protéger. Le rôle du foie est celui d’un émonctoire, c'est-à-dire qu’il décompose les substances absorbées telles que l'alcool, les médicaments ou les toxines présentes dans le sang. Une fois décomposés, ces composants peuvent être éliminés du corps par les selles ou par les urines. Si le foie fonctionne mal, les substances peuvent causer des dégâts, car elles restent dans le sang, se diffusent dans les organes et les altèrent.

Utilisations du Desmodium

Le Desmodium est utile pour protéger le foie en cas de contact avec des substances ayant une toxicité hépatique. Cela peut être :
  • des repas trop copieux et trop riches en graisses saturées et en sucres, pouvant être responsable de la stéatose hépatique non alcoolique ou maladie du foie gras appelée également NAFLD/NASH.
  • l’alcool à dose importante ou sur une longue durée qui peut être responsable d’une cirrhose,
  • certains médicaments pris à haute dose ou de façon prolongée. Cela peut concerner des médicaments anticancéreux, le paracétamol, certains antibiotiques, certains médicaments contre les mycoses comme le voriconazole ou VFend®, certains anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le diclofénac, des médicaments psychotropes tels qu'antidépresseurs ou neuroleptiques, des médicaments pour le cœur, des traitements hormonaux comme la pilule contraceptive…
  • le gaz carbonique ou monoxyde de carbone inhalé sur un lieu de travail ou en cas de système de chauffage défectueux,
  • des agents infectieux responsables d’hépatites virales, en particulier A et B, chroniques ou aigües. Dans ce cas, le Desmodium peut être pris en complément du traitement médical contre l’hépatite.
  • des anticorps responsables d’hépatites auto-immunes,
  • des allergènes alimentaires.
Le Desmodium va agir en tant que détoxifiant et draineur hépatique en favorisant leur élimination du foie.
En favorisant l’élimination des déchets toxiques, le Desmodium purifie le foie et permet d’éviter également l’accumulation de toxines comme les allergènes ; il pourrait, par conséquent, agir contre les allergies respiratoires ou l’asthme.

Tisane

Le Desmodium peut être utilisé sous forme de tisane de feuilles coupées comme Iphym Desmodium pour la santé du foie ou en soutien de traitements médicaux contre l’asthme. Dans ce cas, disposer 10 g de plante séchée pour 1 litre d’eau froide et mettre à bouillir pendant 15 minutes. Filtrer et boire 2 ou 3 tasses par jour.

Compléments alimentaires pour la détox hépatique

Les compléments alimentaires à base de Desmodium sont obtenus par extraction aqueuse des feuilles de Desmodium et obtention d’extraits liquides en ampoules, en solution buvable ou d’extraits secs en comprimés.
On l’utilise également sous forme de poudre après séchage et broyage des feuilles et mise en gélules.
En tant que protecteur hépatique, le Desmodium peut se trouver seul dans certains compléments alimentaires.

On le trouve ainsi sous forme de gélules, d’ampoules ou de solution buvable.


Le Desmodium peut être associé à d’autres plantes pour le foie comme le chardon-Marie hépatoprotecteur, l’artichaut cholagogue, le boldo cholérétique ou le romarin détoxifiant et également à d’autres plantes pour la détox comme le pissenlit pour les reins.  
 
Le Desmodium peut également être associé à d’autres plantes pour la digestion dans des compléments alimentaires pour diminuer les ballonnements comme Flatuplexin qui contient du radis noir, de l’aneth, de la coriandre et du fenouil pour favoriser la digestion ainsi que du charbon végétal activé pour lutter contre les gaz et des fructo-oligosaccharides ou FOS pour le microbiote.

Combien de temps prendre un traitement par Desmodium ?

Un complément alimentaire à base de Desmodium est recommandé en cures de 10 à 15 jours par mois, voire jusqu’à 4 semaines.

Quels sont les effets indésirables du Desmodium ?

Le Desmodium peut entraîner des troubles digestifs tels que des diarrhées, nausées ou vomissements.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Desmodium ?

Le desmodium est déconseillé en cas de grossesse ou d’allaitement.  
Le Desmodium n’est pas conseillé avant l’âge de 12 ans.
Le Desmodium ne doit pas être utilisé en cas d’œdème lié à une insuffisance cardiaque ou rénale.

4 points à savoir si vous êtes traité pour un cancer par chimiothérapie :
Si vous souhaitez prendre du Desmodium pour diminuer l’effet toxique sur le foie de vos médicaments de chimiothérapie, il est nécessaire d’en parler avant tout à votre médecin. En effet, le Desmodium présente deux risques en cas de prise pendant votre cure de chimiothérapie :
  • un effet accélérant l’élimination de certains médicaments : dans ce cas, le Desmodium rendrait votre chimiothérapie inefficace.  Le Desmodium pourrait dans ce cas être pris sans risque entre les cures de chimiothérapie en laissant un espace de 24 heures à quelques jours après l‘arrêt de la cure de chimiothérapie ou avant la reprise de la cure,
  • ou pour d’autres médicaments, un effet d’inhibition des enzymes nécessaires à leur élimination par le foie (enzymes des cytochromes CYP2E). Le Desmodium pourrait alors être responsable d’un surdosage de votre chimiothérapie.
Dans tous les cas, si vous êtes suivi pour un cancer et que vous êtes sous chimiothérapie, ne prenez jamais le Desmodium pendant la cure de chimiothérapie.
Pour une prise entre les cures, il est donc nécessaire de voir avec votre médecin si la prise de Desmodium est possible, car seul votre médecin sait comment vos médicaments de chimiothérapie sont éliminés par l’organisme.
Si vos médicaments sont éliminés par les enzymes des cytochromes CYP2E, le Desmodium est formellement contre-indiqué, que ce soit pendant la chimiothérapie, ou entre les cures de chimiothérapie.

Concernant la prise d’autres plantes pendant la consommation de Desmodium, Il est déconseillé de prendre en même temps, à doses élevées et de façon prolongée, des compléments alimentaires contenant d’autres plantes ayant les mêmes propriétés que le Desmodium.

Quelles sont les contre-indications du Desmodium ?

Le Desmodium est contre-indiqué en cas d’allergie à la plante et en cas d’allergie aux plantes de la famille des Fabacées.

À retenir

Le Desmodium est LA plante de la protection du foie. Elle peut être utilisée pour la bonne santé du foie en cas d’alimentation surchargée ou en cas de maladies du foie telles qu’hépatite ou cirrhose et également en cas de prise importante ou de longue durée de médicaments éliminés par le foie comme le paracétamol ou de médicaments de chimiothérapie.

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Site officiel du Desmodium adscendens du Docteur Pierre TUBERY à propos du Desmodium : http://tubery.pierre.free.fr/
Muanda FN, Bouayed J, Djilani A, Yao C, Soulimani R, Dicko A. Chemical Composition and, Cellular Evaluation of the Antioxidant Activity of Desmodium adscendens Leaves. Evid Based Complement Alternat Med. 2011;2011:620862.
Ma X, Zheng C, Hu C, Rahman K, Qin L. The genus Desmodium (Fabaceae)- traditional uses in Chinese medicine, phytochemistry and pharmacology. J Ethnopharmacol. 18 nov 2011;138(2):314‑32.
Rastogi S, Pandey MM, Rawat AK. An ethnomedicinal, phytochemical and pharmacological profile of Desmodium gangeticum (L.) DC. and Desmodium adscendens (Sw.) DC. J Ethnopharmacol. 2011 Jun 22;136(2):283-96.
Lorrain, Éric. « 30. Le desmodium », Grand Manuel de phytothérapie. sous la direction de Lorrain Éric. Dunod, 2019, pp. 461-470.
Heard O . «Contribution à l’étude du Desmodium Adscendens : chimie et pharmacologie ». Thèse de pharmacie - Université de Tours - France . 1994.
François C, Fares M, Baiocchi C, Maixent JM. Safety of Desmodium adscendens extract on hepatocytes and renal cells. Protective effect against oxidative stress. J Intercult Ethnopharmacol. 2015 Jan-Mar;4(1):1-5
Addy, M. E. (1989). Several chromatographically distinct fractions of Desmodium adscendens inhibit smooth muscle contractions. International Journal of Crude Drug Research, 27(2), 81-91.
Addy M.E. et al., Effect of Desmodium adscendens fraction 3 on contractions of respiratory smooth muscle, J. of Ethnopharmacology, 1990, 29(3) ; 325-335.
Bonsu, A. S., Amoateng, P., Bugyei, K. A., Asiedu-Larbi, J., Antwi, S., Asiedu-Ofei, A. A., ... & Kombian, S. B. (2020). Antinociceptive effects of an ethanolic extract of Desmodium adscendens: possible involvement of opioidergic, adrenergic, potassium channels and serotoninergic pathways. Health Sciences Investigations Journal, 1(2), 71-85.
Addy ME, Burka JF. Effect of Desmodium adscendens fractions on antigen- and arachidonic acid-induced contractions of guinea pig airways. Can J Physiol Pharmacol. 1988 Jun;66(6):820-5
Sharma Vikas, Dhar K. L., Sharma Pooja, Sharma Parul. Indian Herbal Medicine- A Natural Cure to Asthma. International Journal of Pharmacognosy and Phytochemical Research 2013-14; 5(4); 302-310
Miyao H, Arao T, Udayama M , Kinjo J, Nohara T. Kaikasaponin III and soyasaponin I, major triterpene saponins of Abrus cantoniensis, act on GOT and GPT : influence on transaminase elevation of rat liver cells concomitantly exposed to CCl4 for one hour. Planta Med 1998 ;64 :5-7.
Gurfinkel DM, Rao AV. Soyasaponins: the relationship between chemical structure and colon anticarcinogenic activity. Nutr Cancer. 2003;47(1):24-33. 
Guang C, Chen J, Sang S, Cheng S. Biological functionality of soyasaponins and soyasapogenols. J Agric Food Chem. 2014 Aug 20;62(33):8247-55
Magielse J, Arcoraci T, Breynaert A, van Dooren I, Kanyanga C, Fransen E, Van Hoof V, Vlietinck A, Apers S, Pieters L, Hermans N. Antihepatotoxic activity of a quantified Desmodium adscendens decoction and D-pinitol against chemically-induced liver damage in rats. J Ethnopharmacol. 2013 Mar 7;146(1):250-6
Chuisseu, P. D., Galani, B. R., Younang, N. C., Kouam, A. F., Simo, B. F., Tchana, A. N., ... & Moundipa, P. F. (2020). Aqueous extracts of Desmodium adscendens (Fabaceae) possess in vitro antioxidant properties and protect hepatocytes from Carbone tetrachloride-induced injury and Hepatitis C Virus infection. Invest. Med. Chem. Pharmacol. 3 (1): 36; 
Tubéry Pierre, Ragot Jaqueline, Lagarde Philippe, Authier-Derivaux Dominique, Pidoux Michel, Rasolohery Claudine, Bourdy Geneviève. « Desmodium adscendens. De l’usage traditionnel camerounais contre les hépatites à l’accompagnement des chimiothérapies », Hegel, 2015/4 (N° 4), p. 268-282.
François C, Fares M, Baiocchi C, Maixent JM. Safety of Desmodium adscendens extract on hepatocytes and renal cells. Protective effect against oxidative stress. J Intercult Ethnopharmacol. 2015 Jan-Mar;4(1):1-5
Quaye O, Cramer P, Ofosuhene M, Okine LKN, Nyarko AK. Acute and Subchronic Toxicity Studies of Aqueous Extract of Desmodium adscendens (Sw) DC. J Evid Based Complementary Altern Med. 2017 Oct;22(4):753-759.
Natacha Brachet. Phytothérapie : principales indications et interactions médicamenteuses. Sciences pharmaceutiques. 2023. ffdumas-03982132f
Quaye Osbourne. Biochemical Toxicology of Desmodium adscendens. Thèse biochimie, University of Ghana, September, 2001