Repas de fêtes : que faire avant, pendant et après pour faciliter la digestion ?

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 26/01/2023 à 14h01, publié le 22/12/2022 à 11h12
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Repas de fêtes : que faire avant, pendant et après pour faciliter la digestion ?
Le saviez-vous ? Il est possible de préparer son organisme à mieux accepter le repas de mamie et ses dix plats tous aussi copieux les uns que les autres. Et si malgré cela, la digestion n’est pas top, il existe d’autres solutions pour améliorer sa digestion. Elles sont valables pour tous repas de fête même plus légers que ceux de Mamie.

Comment préparer son organisme à un copieux repas ?

Il est possible de limiter les troubles de la digestion (sensation de trop-plein, douleurs ou brûlures d’estomac, ballonnements, nausées, éructations…) qui peuvent accompagner un repas trop copieux.
  • Quelques jours avant, on privilégie des repas légers et sains.
  • La veille, il ne faut pas se priver de manger pour « laisser de la place pour le soir ». La seule conséquence est que l’estomac va saturer dès la fin de l’apéritif. Il est en revanche recommandé de consommer des fibres, des légumes et des fruits, qui vont tonifier les différents organes du système digestif.
  • Deux à trois heures avant le début du repas, on boit une bonne quantité d’eau pour hydrater l’organisme et le rendre plus enclin à une digestion efficace.
  • Une demi-heure avant le repas, plusieurs solutions sont envisageables pour préparer au mieux l’estomac, le foie et les intestins à recevoir cette grande quantité de nourriture.
On peut prendre une cuillère à café de bicarbonate de soude diluée dans un verre d’eau, son effet antiacide limite la survenue de brûlures d’estomac pendant la digestion.

Tout en étant très vigilant aux contre-indications, on peut prendre une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur un comprimé neutre ou un sucre qui va aider à préparer le système digestif et à le mettre en bonnes conditions, notamment car celle-ci bénéficierait de vertus stimulantes pour l’estomac et le pancréas et serait aussi régulatrice et protectrice au niveau du foie et anti-nauséeuse.  

Quels sont les bons réflexes à adopter pendant le repas ?

Pendant le repas, on mange lentement et on prend le temps de bien mastiquer ses aliments pour ne pas surcharger l’estomac et faciliter l’écoulement des aliments vers les intestins, sans que la vésicule biliaire soit soumise à une pression trop forte.
Il est important de ne pas trop boire pendant le repas et notamment de l’alcool, car celui-ci met intensément à contribution le foie pour être assimilé par l’organisme.
Il est conseillé de se dégourdir les jambes, voire prendre l’air entre les plats pour encourager la circulation et donc la métabolisation des aliments.

Il ne faut pas se forcer et continuer à manger dès que l’on sent que l’estomac est déjà trop rempli.
Il est important de savoir se raisonner même s’il faut se priver de dessert ou d’un plat savoureux afin de ne pas surcharger le tube digestif, ce qui amènera des troubles dans la majorité des cas.

Il est possible d’intégrer du jus de citron dans les plats les plus riches pour en faciliter la digestion, car cet agrume a pour bénéfice de stimuler la production d’enzymes par le foie.
Juste après avoir terminé de festoyer, il est conseillé d’aller marcher pendant au moins une petite demi-heure, sans bien sûr forcer l’allure, mais cela contribue à éliminer les effets des excès alimentaires.

Les jours suivants, pour permettre à l’organisme de reprendre un rythme normal, une pratique sportive (course à pied, vélo, piscine…) est conseillée.
Le jeune intermittent peut également être indiqué pour son action détox et purifiante du corps. Il permet d'éliminer les toxines accumulées par l'organisme et de mieux assimiler les vitamines, minéraux et oligo-éléments.
 

Et quand l’inconfort digestif persiste…

Les médicaments

Les médicaments pour la digestion difficile vont apporter davantage de confort, et venir à bout des ballonnements, crampes d’estomac et douleurs spasmodiques.

Les solutions naturelles

Boire une infusion pour la digestion ou un thé vert peut s’avérer très efficace. De nombreuses plantes facilitent la digestion comme le chardon-marie, le curcuma, le fenouil, le gingembre, le romarin, l’hibiscus, la menthe, la sauge ou l’anis vert.
Croquées à la fin du repas, les graines de carvi ou de cumin sont de puissants toniques digestifs.
De manière générale, la phytothérapie est source de nombreuses solutions pour faciliter la digestion. Des végétaux comme le radis noir, le brocoli ou la mélisse possèdent des propriétés drainantes pour le foie et augmentent la quantité et la fluidité de la bile.



Les huiles essentielles sont également susceptibles de soulager les désagréments déclenchés par la digestion. Cependant, comme elles sont susceptibles d’avoir différents effets secondaires, il est important de se tourner vers un médecin, un thérapeute ou un pharmacien pour vérifier la posologie ainsi que l’absence de risque.
À noter que l’huile essentielle de basilic est particulièrement indiquée en cas de digestion difficile ou de ballonnements ; l’huile essentielle de citron a des effets drainants et purifiants pour le foie ; l’huile essentielle d’estragon est considérée comme une excellente stimulante digestive.


 

L’homéopathie

L’homéopathie peut aussi s’avérer très utile pour venir à bout des troubles digestifs. Il est important, comme pour les huiles essentielles, de se faire établir une prescription par un professionnel de santé, en l’occurrence un médecin homéopathe, afin que celui-ci définisse avec précision le traitement adapté, à savoir la souche et le dosage, ceux-ci dépendant des caractéristiques physiologiques, des symptômes ainsi que du terrain de l’individu.
Certaines souches telles que Carbo vegetabilis 9 CH à base de charbon végétal pourront réduire les gaz. Antimonium crudum 9CH réduira la sensation d’estomac lourd. Lycopodium 9 CH soulagera les ballonnements ou encore Nux vomica 9 CH stoppera les nausées.

En bonus, un remède de grand-mère

Boire un verre d’eau citronnée tiède 2 à 3 fois dans la journée est un excellent moyen de stimuler le système digestif, notamment en stimulant le foie et en réchauffant l’estomac pour réussir à activer encore davantage la digestion. Cependant, ce remède n’est pas indiqué en cas de reflux gastro œsophagien car cela accentuerait l’acidité.

Profitez des bonnes résolutions de la nouvelle année en stoppant l'alcool en janvier avec le challenge Dry January
 

Commentaires (0)

info
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article !
Me connecter et continuer