Quel est le rôle du foie dans notre organisme ?

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 20/07/2022 à 15h07, publié le 07/04/2022 à 12h04
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Quel est le rôle du foie dans notre organisme ?
Tout le monde se rappelle ce dessin animé appelé « La Vie » montrant diverses molécules et substances représentées par des personnages agissant dans le corps afin de simplifier l’explication de manière ludique pour comprendre le fonctionnement. Replongez-vous dedans pour imaginer tout ce qu’il se passe dans notre foie, l’organe qui assure plus de 300 fonctions vitales. Ce véritable laboratoire de chimie et centre d’épuration, influence bon nombre de procédés physiques. Pharma GDD vous explique les principales fonctions du foie, ce qu’il se passe en cas de dysfonctionnement, les solutions pour en prendre soin et lui faciliter la tâche. 
 

Le foie


Le foie est le plus gros organe abdominal qui fait partie de l'appareil digestif qui sécrète notamment la bile. Cet organe remplit plus de 300 fonctions vitales comme la fonction d'épuration, de synthèse et de stockage. Le foie a pour principale fonction de permettre le transport et le stockage des nutriments du sang. Le foie est situé dans la partie supérieure droite de l'abdomen et partiellement protégé par les côtes. Il est séparé des poumons et du cœur par le diaphragme et localisé à droite de l'estomac, au-dessus du duodénum et de l'angle colique droit. Le foie se divise en 4 lobes inégaux et est rattaché à la vésicule biliaire. Le foie est constitué de milliards de cellules, de vaisseaux sanguins et de tissus conjonctifs. L'artère hépatique amène le sang riche en oxygène de l'aorte vers le foie pour l'alimenter. Le sang à traiter par le foie provient de la veine porte qui a, en premier lieu, irrigué l'appareil digestif et la rate. Le sang est ensuite détourné vers la veine hépatique qui rejoint la veine cave conduisant directement au cœur.

Les diverses fonctions du foie

Le foie est un véritable laboratoire de chimie, une centrale énergétique et une station d'épuration. Il influence la digestion, le métabolisme, la circulation du sang et la teneur en hormones. Régénérant, le foie est le seul organe qui possède une capacité particulière de reconstituer des parties qui lui ont été enlevées afin de continuer à fonctionner. Lorsqu'une partie du foie est ôtée, elle se développera à nouveau pendant plusieurs mois jusqu'à ce que le tissu hépatique manquant soit remplacé. 

Fonction de synthèse et nutritionnelle du foie

Les aliments ingérés sont disloqués dans l'estomac et dans l'intestin grêle pour devenir des composants utilisables. Les nutriments sont absorbés au niveau de l'intestin grêle puis véhiculés par le sang via la veine porte vers le foie. Le foie les stocke et en transforme avant de les redonner dans la circulation générale. Ce dernier transforme les protéines, les glucides et les lipides que le corps va utiliser en guise d'énergie

Les sucres

Le foie joue un rôle dans le métabolisme des sucres, à savoir le glucose, le fructose et le galactose. Il participe à la néoglucogenèse, la fabrication d'une nouvelle molécule de glucose à partir d'une molécule non-glucidique. Il permet la libération de glucose à partir du glycogène sous l'effet de glucagon, la glycogénolyse. Le foie contribue au stockage du glucose sous forme de glycogène sous l'effet de l'insuline. Il est le seul organe capable de cataboliser et de métaboliser le galactose. 

Les protéines

Les protéines sont apportées par l'alimentation, puis dégradées en acides aminés et transportées vers le foie via la veine porte. À partir de ces protéines, le foie crée l'albumine essentiellement responsable de la pression oncotique, c'est-à-dire au maintien de la quantité de liquide dans le secteur vasculaire. Le foie crée les protéines pro-coagulation et anti pro-coagulation en quantité équivalente pour garantir un équilibre en cas de besoin. Les cellules hépatiques fabriquent la protéine plasmatique issue du fibrinogène soluble pour devenir des brins de fibrine insoluble contribuant à former le caillot sanguin, jouant un rôle de catalyseur impliqué dans les réactions de coagulations. La transferrine transporte le fer dans le sang et la céruloplasmine transporte le cuivre. Elles sont synthétisées par le foie et libérées dans le sang où elles seront utilisées afin de transporter ces métaux. 

Les lipides

Le foie est le principal site de synthèse du cholestérol. Il assure une trentaine d'étapes enzymatiques. Après avoir été synthétisé, le cholestérol est soit stocké dans les membranes cellulaires, soit estérifié. En cas de quantité trop importante de cholestérol, ce surplus est éliminé directement par la bile et utilisé pour être transformé en sel biliaire

Fonction de stockage du foie

Le foie stocke les vitamines, le fer et les oligo-éléments. Il assure cette réserve pour les moments où le corps peut être en déficit d'énergie. Le liquide biliaire produit par le fer se dirige vers l'intestin par les voies biliaires. De ce fait, les déchets et les toxines sont détournées vers l'intestin. Ce tri permet une meilleure assimilation des matières grasses. Le foie régule la glycémie dans le plasma. Hypoglycémiant, il stocke le glucose sous forme de glycogène et hyperglycémiant lorsqu'il libère le glucose dans le sang à la suite d’une glycogénolyse. En période de jeûne, le foie rejette le glucose dans le sang. Lorsque le corps commence à ressentir le manque de calories, il déclenche la glycogénolyse qui permet de continuer à générer de l'énergie. Ce procédé se produit au niveau du foie. La sécrétion d'insuline diminue pour faire place à une autre hormone, le glucagon. À l'inverse de l'insuline, qui permet de stocker le glucose dans le foie, le glucagon favorise la libération du glycogène dans le sang. Pour être assimilable par les organes, le glycogène est découpé en petits morceaux par des enzymes donnant la glycogénolyse.

Fonction sanguine du foie

Le foie joue un rôle dans la régulation du débit sanguin lié au volume de l'organe qui pèse 1 500 g en moyenne et qui se trouve très vascularisé. Le foie décompose l'hémoglobine et produit l'albumine, une protéine vitale qui stabilise le flux sanguin dans les vaisseaux et transporte des acides gras, des vitamines et les médicaments. L'albumine a également pour mission de capter des toxines insolubles. Les cellules hépatiques agissent en fabriquant des éléments coagulants du sang et fabriquent une protéine spéciale la (CRP) jouant un rôle essentiel dans la lutte contre les infections.

Fonction endocrine du foie

Le foie est un organe à la fois endocrine et exocrine. Sa principale fonction exocrine est la sécrétion de la bille dans le tube digestif. Sa fonction endocrine consiste à contrôler la composition du sang provenant du tube digestif pour être dirigé vers la circulation générale. Le foie transforme également le cholécalciférol en calciférol qui est la forme circulante de la vitamine D

Fonction détoxifiante du foie

Le foie et les reins travaillent en collaboration pour la détoxification de l'organisme. Le foie trie et élimine les éléments toxiques provenant de l'alimentation, de l'environnement, des médicaments ou des produits nocifs comme l'alcool et le tabac. 
Il élimine l'ammoniaque nocive présente dans le corps provenant de la décomposition des protéines. Il transforme l’ammoniaque en urée qui est ensuite éliminée dans les urines. Le foie joue un rôle dans le métabolisme des protéines, la destruction des hématies et des leucocytes vieillis, des bactéries. Le foie possède des cellules de Kupffer se trouvant le long des vaisseaux hépatiques qui libèrent le sang de toutes les substances étrangères comme les bactéries. Elles ont également la capacité de trier les globules rouges défectueux ou trop anciens en les envoyant vers la rate pour être éliminés par les macrophages. Le foie favorise la transformation de la bilirubine libre qui est toxique en bilirubine conjuguée. Cette bilirubine est le résultat de la dégradation des globules rouges dans la rate. Le métabolisme des xénobiotiques, également appelé biotransformation s'effectuent selon deux procédés en fonction de leur solubilité. S'ils sont hydrosolubles, ces déchets sont éliminés par filtration simple au niveau des reins. S'ils sont liposolubles pour une action à l'intérieur des cellules, ils sont transformés pour diminuer leur activité pharmacologique pour ensuite pouvoir être éliminés. C'est ce que l'on appelle la réaction de biotransformation des médicaments. Le foie est également capable de détecter et de bloquer des cellules tumorales. Cet organe est essentiel au système immunitaire.

L'importance du foie dans notre corps

Lorsque le foie ne peut plus remplir ses fonctions, le corps subit une chute de glycémie qui engendre une détérioration des cellules du cerveau. Une production insuffisante de protéines provoque des troubles dans la fabrication des enzymes et des hormones. Les effets sur la coagulation sanguine sont des saignements et des toxines métaboliques non détruites ce qui pourrait conduire à une détérioration des cellules. La mélatonine est métabolisée par le foie. Lorsque le foie ne produit pas suffisamment de mélatonine, cela influe sur le sommeil.

Quelles sont facteurs endommageant le foie ?

Une alimentation permanente trop grasse et/ou trop volumineuse, tout comme les repas trop rapides compliquent la tâche du foie. Le manque d'activités physiques et d'hydratation rendent le foie mal irrigué. Le surpoids, l’obésité, conséquence d'un excédent de graisse stocké dans les cellules hépatiques entraine à long à terme une déficience des fonctions du foie comme une stéatose hépatique ou un foie graisseux. La consommation excessive d'alcool empêche la décomposition des acides gras qui vont rester stockés dans les cellules hépatiques qui s'engraissent. En effet, 90% de l'alcool absorbé est décomposé dans le foie puis transformé. Le tabac, la consommation fréquente de médicaments, les produits insecticides, les métaux lourds, les additifs chimiques dans l'alimentation fatiguent le foie. Il stocke le plomb, le cuivre, le cadmium absorbés par la nourriture. Les anabolisants, en d'autres termes, les produits chimiques de synthèse des protéines qui ont pour but de produire davantage de protéines dans le corps sous forme de muscle va entrainer un engraissement du foie.

Les compléments alimentaires détox du foie

Le foie nécessite une détox régulière pour aider à éliminer les déchets, les impuretés, les métaux lourds qui sont emprisonnés. Des compléments alimentaires détox sous forme d'ampoules, de comprimés ou de stick favorisent le bon fonctionnement du foie. L'artichaut contient de la cynarine dans ses grandes feuilles, au niveau de la tige. Cette substance aide à l'élimination des toxines dans le foie. 


L'huile essentielle de citron serait drainante pour les toxines et purifiante pour le foie.


Une cure détox doit durer entre 3 et 6 semaines pas plus de fois 3 par an.

Les compléments alimentaires pour la digestion

Certains compléments alimentaires pour digestion difficile ont pour rôle de contribuer à faciliter l’assimilation des graisses. Le chardon-marie améliore la capacité de purification du foie. Il aide le foie à éliminer les toxines. L'artichaut peut aider à diminuer le taux de lipides sanguins et favoriser la perte de poids. Le curcuma favorise la production normale de bile et contribue à une meilleure digestion des graisses. La choline contribue à l'équilibre du foie en favorisant le métabolisme des graisses. Le desmodium favorise le fonctionnement hépatique et aide au drainage du foie. Le boldo soutient la fonction du foie et la fonction biliaire et contribue au confort digestif. 


La bromélaïne contenue dans les feuilles, la tige et les racines de l'ananas facilite la digestion, en particulier celle des protéines. Le charbon actif végétal aide à détoxifier l'organisme en adsorbant les toxines et même les poisons et les métaux lourds comme le mercure, le plomb, les hydrocarbures, les chlorures et les pesticides, les bactéries de types salmonelles ou staphylocoques, mais aussi les hormones de synthèse et les médicaments.

Les diverses maladies du foie

Le foie peut être touché par des tumeurs, des maladies du système immunitaire et du métabolisme ou encore des infections virales comme les hépatites B et C. Il peut aussi être touché par des maladies toxiques par empoisonnement à la suite de l'ingestion de champignons, de substances nocives environnementales, des médicaments, en particulier le paracétamol. Les pathologies du foie débouchent sur une destruction des cellules hépatiques rétrécissant le foie.

L'hépatite A est une maladie appelée hépatite des voyages, car elle est souvent conséquente aux mauvaises conditions d'hygiène, par l'eau non assainie, d’aliments mais ne devient pas chronique et conduit à une immunité à vie. Les hépatites A et B peuvent être évitées par la vaccination contrairement à l'hépatite C.

La stéatose hépatique non alcoolique ou NASH est une pathologie due à l'accumulation de graisse dans le foie liée à de mauvaises habitudes alimentaires et à la sédentarité. Cette maladie se caractérise par des anomalies du bilan hépatique comme l'augmentation du taux de transaminases ou de gamma GT dans le sang. Le surpoids et l'obésité constituent le point de départ du syndrome métabolique. Il peut entre autre être responsable d'une déficience en insuline, augmenter le risques de maladies cardiovasculaire ou encore favoriser un déséquilibre hormonal chez la femme.

La jaunisse est un symptôme d'un trouble fonctionnel ou d'une détérioration du foie, de calculs biliaires, d’une inflammation des voies biliaires ou encore d'une tumeur. Tel un signal d'alarme. Elle se manifeste par la coloration jaune de la peau, des muqueuses et de la conjonctive au niveau des yeux. Ceci est la conséquence du blocage de la bilirubine jaune, un pigment présent en très faible quantité lors de la décomposition des globules rouges dans le foie. D’ordinaire, cette substance cette substance est éliminée par les reins et l'urine et exclusivement évacuée avec le liquide biliaire par les intestins, dans les selles. Sournoises, les pathologies hépatiques ne provoquent aucune douleur et ne présente pas de signes avertissant un dysfonctionnement. Seuls une fatigue, des difficultés de concentration, un dégoût pour certains plats, en particulier pour la viande, une sensation de pression sur le côté droit du ventre peuvent être une piste.  
En cas de maladie du foie plus évoluée, des symptômes plus sévères apparaissent comme des démangeaisons dans tout le corps, des hématomes importants inexpliqués, la coloration jaune de la peau et des yeux, des selles claires, une urine sombre, des nausées, des vomissements et des ballonnements.

À retenir

Le foie est un organe se régénérant, incroyablement efficace et multitâches, qui interagit avec une multitude de substances. Il est important d’en prendre soin en mangeant équilibré, en pratiquant une activité physique régulière et en effectuant des cures de détox pour l’aider à se débarrasser des toxines et des graisses l’asphyxiant, augmentant les risques de maladies hépatiques. En cas de symptômes ou de mal-être, dirigez-vous vers un médecin qui saura vous conseiller et vous indiquer comment prendre soin de votre foie. 

Sources
https://hal.univ-lorraine.fr/tel-01775749/document
https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01770807/document
https://agritrop.cirad.fr/414609/1/document_414609.pdf
https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734453/document
https://hal.univ-lorraine.fr/THESES-EX-PHARMA-UL/hal-01770807v1