Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Griffonia

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 24/05/2024 à 16h05, publié le 26/04/2024 à 15h04
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Griffonia
Connaissez-vous une alternative végétale aux antidépresseurs ? Depuis quelques dizaines d’années les scientifiques s’intéressent au Griffonia, une plante originaire d’Afrique dont on a découvert une concentration importante de 5-Hydroxytryptophane dans ses gousses et qui semble avoir un avenir prometteur en tant que « Prozac » végétal. Suivez-nous à la découverte de cette plante prometteuse.

Qu’est-ce que le Griffonia ?

Le Griffonia simplicifolia ou Bandeiraea simplicifolia, appelé Baillon, est un arbuste tropical originaire d'Afrique de l'Ouest qui pousse naturellement en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Togo.
Cet arbuste d’une hauteur d'environ 3 mètres, de la famille des Fabacées (Légumineuses), pousse parfois en grimpant le long des arbres comme une liane. Il porte des fleurs verdâtres et des fruits, des gousses noires. Lorsque les fruits sont murs, les graines qu’ils contiennent sont récoltées puis séchées et exportées sur tous les continents.
Le Griffonia est utilisé ancestralement dans la cuisine africaine et également en médecine traditionnelle africaine. Ses tiges, ses racines et ses feuilles sont employées pour soigner divers troubles comme les infections urinaires, la diarrhée, les vomissements ou les maux d’estomac.  Ses graines transformées en pâtes, en extraits ou en poudres sont incorporées à des aliments ou à des boissons. Elles sont réputées avoir des propriétés antibiotiques mais également des effets sur le système nerveux central et des effets aphrodisiaques.
Le Griffonia est utilisé en phytothérapie uniquement pour ses graines qui sont le plus souvent réduites en poudre ou bien extraites pour être mises en gélules ou en comprimés.
Le Griffonia est également à l’origine de l’extraction du 5-Hydroxytryptophane (5-HTP) que l’on retrouve parfois directement sous forme de molécule extraite dans certains compléments alimentaires.

Composition du Griffonia

Le Griffonia est une plante qui possède une composition phytochimique bien à part.
Ses gousses contiennent de la sérotonine mais elles contiennent surtout en quantité importante, 6 à 14 % des composants, du 5-Hydroxytryptophane, ou 5-HTAP, ce qui en fait LA plante de la dépression.
En effet, le 5-Hydroxy-tryptophane est le précurseur naturel de la sérotonine qui est un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l’humeur.
Si la sérotonine est absorbée par voie orale, elle ne peut pas jouer son rôle de neuromédiateur dans le cerveau pour réguler l’humeur car elle ne traverse pas la barrière hématoencéphalique (le filtre qui protège la matière grise du cerveau).
Seul le 5-HTP peut la traverser.
Le Griffonia contient également des tanins, des flavonols dont le kaempférol, la quercétine, la myricétine, la juglanine, la myricitrine, des flavanols (aromadendrine, taxifoline, ampélopsine…), des flavanones, des flavan-3-ols, des alcaloïdes et des lectines.
Les extraits de gousses de Griffonia peuvent être titrés (dosés) en 5-Hydroxytryptophane. La teneur par comprimé ou par gélule peut varier de 10 mg à 100 mg.

Propriétés et bienfaits du Griffonia 

Les propriétés du 5-Hydroxy-tryptophane ou 5-HTP et celles du Griffonia ont été très étudiées en laboratoire et chez l’animal. Cependant, elles ne sont pas reconnues par les autorités de santé en raison du manque d’études chez l’homme.

Griffonia et régulation de l’humeur

En temps normal, l'acide aminé l-tryptophane apporté par l’alimentation à partir de nombreux aliments comme les produits laitiers, la viande, le poisson, les fruits à coque, le chocolat noir, les bananes ou le riz complet, est transformé près du cerveau, dans le bulbe rachidien en 5-Hydroxy-tryptophane, qui est, en temps normal toujours présent en faible quantité dans le système nerveux central.
Le L-tryptophane ne peut passer le filtre du cerveau, appelé barrière hématoencéphalique qui protège le cerveau de pathogènes toxiques. Il doit obligatoirement être transformé en 5-HTP.
Il est possible de l’apporter directement comme avec le Griffonia.
Une fois que le 5-HTP a traversé le filtre, il se trouve dans le cerveau et il est alors transformé en 5-Hydroxytryptamine ou 5-HT qui est la sérotonine.
La sérotonine est le neurotransmetteur qui joue un rôle important dans la régulation de l'humeur, la vigilance et de la mémoire et qui est impliquée dans de nombreuses autres fonctions de l’organisme comme la régulation de l'appétit, la perception de la douleur, la régulation de la température du corps et la libido.
La sérotonine ne peut pas non plus passer le filtre du cerveau, on ne peut donc pas en apporter par supplémentation.
Ce sont des études chez l’animal qui ont confirmé que l'administration de 5-HTP chez les animaux augmentait les concentrations de la sérotonine, dans le système nerveux central et au niveau des intestins, avec une restauration du microbiote intestinal ( qui pouvait être altéré chez des animaux dépressifs).
Par conséquent, le Griffonia simplicifolia, riche en 5-HTP, pourrait donc représenter une réponse au traitement des troubles liés au déficit en sérotonine, la carence en sérotonine étant reconnue depuis quelques années comme un facteur contribuant à l'anxiété, à la dépression, à la schizophrénie et à la toxicomanie.
Le Griffonia permettrait ainsi réguler l’humeur, l’anxiété, aider à prendre en charge les troubles de panique et les dépressions qui sont en lien avec une carence en sérotonine comme la dépression lors de la ménopause en lien avec un déficit hormonal en œstrogènes ou bien la dépression du SPM en lien avec des perturbations hormonales.
Le Griffonia pourrait donc être une alternative naturelle au traitement médical des troubles de l’humeur, de l’anxiété et de la dépression.

Griffonia et régulation du sommeil

Le 5-HTP entraîne également une augmentation de la mélatonine, l’hormone du sommeil grâce à la transformation de la sérotonine en mélatonine dans la glande pinéale.
Le Griffonia pourrait être une aide à l’endormissement pour lutter contre l’insomnie.

Griffonia et addictions

La carence en sérotonine est un facteur contribuant à la toxicomanie et le 5-HTP a un effet sur l’augmentation du cortisol. Le Griffonia pourrait donc aider à diminuer les addictions, notamment alimentaires en particulier lors de l’arrêt du tabac où l’envie de fumer se reporte souvent sur le besoin de manger.
De la même façon, le Griffonia permet de lutter contre le grignotage et les compulsions alimentaires liées à l’insatisfaction.

Griffonia et régulation du poids

La carence en sérotonine est un facteur contribuant à la prise de poids et à l’obésité.
Le Griffonia permettrait également d’augmenter la sensation de satiété, de diminuer la sensation de faim en cas d’anxiété, de moduler l’appétit notamment en cas de boulimie ou de prise de poids liées à une carence en sérotonine.

Griffonia et douleurs

Le 5-HTP intervient sur l’augmentation des bêta-endorphines, le Griffonia pourrait ainsi agir sur les douleurs migraineuses, liées aux règles et les douleurs de la fibromyalgie.

Utilisation traditionnelle du Griffonia

Le Griffonia pour les troubles de l’humeur

Le Griffonia soutient l’activité cérébrale en raison de sa richesse en 5-HTP, précurseur de la sérotonine.
On le trouve seul en gélules sous forme de poudre des graines de ses gousses.
On le trouve également associé au safran pour l’humeur.

Le Griffonia contre le stress

Le Griffonia contient du 5-HTP, un acide aminé précurseur de la sérotonine, elle-même neuromédiateur impliqué dans la régulation de l’humeur. 
Le Griffonia peut se trouver dans les compléments alimentaires pour la détente comme Relaxphyt ou CBD antistress associé à des plantes adaptogènes contre le stress comme le basilic sacré pour la détente, le Bacopa pour la nervosité, l’Ashwagandha pour la fatigue, le cannabidiol (CBD) ou la rhodiola.

Le Griffonia pour le sommeil

Le Griffonia est riche en 5-Hydroxytryptophane. Le 5-HTP est naturellement contenu dans l’organisme.
Il est transformé au niveau du cerveau en sérotonine qui, elle-même, est transformée au niveau de la glande pinéale en mélatonine.
Dans Somniphyt et Somniplex contenant de la mélatonine aux dosages respectifs de 1 mg et 1,9 mg, le Griffonia, est associé à la valériane ou à l’Escholtzia (pavot de Californie), plantes favorisant le sommeil.

Le Griffonia pour la minceur

Le Griffonia pourrait réguler l’appétit en cas de stress ou d’anxiété. On le retrouve dans les comprimés de Métadhryne où il est associé à des plantes pour lutter contre le surpoids comme le garcinia pour l’obésité, le maté vert, le guarana  ou le thé vert riches en caféine, le laminaire coupe-faim et des plantes pour s’adapter au stress comme le ginseng anti fatigue, l’éleuthérocoque stimulant et à l’alfalfa pour la reminéralisation en cas de régime alimentaire.

Combien de temps poursuivre le traitement par le Griffonia ?

Le Griffonia ne doit pas être utilisé pour une durée supérieure à 6 semaines. Si les symptômes ne passent pas au-delà de cette durée, Pharma GDD vous recommande de consulter votre médecin.

Quels sont les effets indésirables du Griffonia ?

En cas d’usage à haute dose ou de façon prolongée, le Griffonia peut entraîner une somnolence, des troubles digestifs comme des nausées ou des vomissements, de maux d'estomac, une diarrhée, des troubles de la vision ou des problèmes cardiaques.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Griffonia ?

Le Griffonia ne doit pas être pris pendant la grossesse ou l’allaitement.
L’usage du Griffonia est réservé aux adultes.

Il est préférable de prendre le Griffonia en fin de journée après 17 heures.

Si vous prenez du Griffonia, consultez rapidement un médecin si vous ressentez des​ symptômes tels que :
  • confusion mentale,
  • agitation,
  • sueurs,
  • contractions musculaires,
  • et/ou convulsions.

Le Griffonia, ne doit pas être pris simultanément avec certains médicaments :
  • antidépresseurs (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS) ou inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO)) en raison du risque d’augmentation importante de la sérotonine au niveau du cerveau,
  • carbidopa,
  • dextrométorphane,
  • tramadol,
  • autres sédatifs du système nerveux central.
Demandez systématiquement l'avis de votre médecin si vous consommez ces médicaments.

Ne pas utiliser le Griffonia en cas de telles pathologies:
  • problèmes cardiaques,
  • tension artérielle élevée,
  • antécédents d’AVC,
  • épilepsie,
  • trisomie 21 (risque de convulsions),
  • sclérodermie,
  • tumeur carcinoïde (qui produit de la sérotonine).

Le Griffonia ne doit pas être pris avec certaines plantes qui augmentent le taux de sérotonine circulant comme le millepertuis, le Bacopa, l’Escholtzia, le kava-kava, la passiflore, la rhodiole, la valériane, le safran...
Si vous consommez des compléments alimentaires ou des médicaments à base de plantes et que vous souhaitez consommer du Griffonia, demandez toujours l’avis de votre médecin ou de nos pharmaciens.

Le Griffonia est contre-indiqué en cas d’allergie aux plantes de la famille des Fabacées.

À retenir

Le Griffonia pourrait être le substitut végétal des antidépresseurs pour lutter contre le manque de sérotonine dans le cerveau. En effet, ses fruits sont riches en 5-Hydroxytryptophane, un acide aminé naturel qui passe la barrière hématoencéphalique pour être transformé en sérotonine, neuromédiateur impliqué dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété, du sommeil et de l’appétit.

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Carnevale G, Di Viesti V, Zavatti M, Zanoli P. Anxiolytic-like effect of Griffonia simplicifolia Baill. seed extract in rats. Phytomedicine. 2011 Jul 15;18(10):848-51.
Birdsall TC. 5-Hydroxytryptophan: A Clinically-Effective Serotonin Precursor. Altern Med Rev 1998;3:271-80.
Gijsman HJ, van Gerven JM, de Kam ML, Schoemaker RC, Pieters MS, Weemaes M, de Rijk R, van der Post J, Cohen AF. Placebo-controlled comparison of three dose-regimens of 5-hydroxytryptophan challenge test in healthy volunteers. J Clin Psychopharmacol. 2002 Apr;22(2):183-9.
Fellows Linda E, Bell E. A. 5-hydroxy--tryptophan, 5-hydroxytryptamine and tryptophan-5-hydroxylase in griffonia simplicifolia. Phytochemistry 1970, vol 9 (11), pp 2389-2396
Gottumukkala V. Subbaraju, Sukala Kannababu, Katta Vijayakumar, Papolu B. S. Murthy, Mulabagal Vanisree, Hsin-Sheng Tsay. Spectrophotometric Estimation of L- 5-Hydroxytryptophan in Griffonia simplicifolia Extracts and Dosage Forms. International Journal of Applied Science and Engineering 2005. 3, 2: 111-116 
Lemaire PA, Adosraku RK. An HPLC method for the direct assay of the serotonin precursor, 5-hydroxytrophan, in seeds of Griffonia simplicifolia. Phytochem Anal. 2002 Nov-Dec;13(6):333-7.
Wang XZ, Wu FH, Qu W, Liang JY. A new β-carboline alkaloid from the seeds of Griffonia simplicifolia. Chin J Nat Med. 2013 Jul;11(4):401-5. 
Den Boer JA, Westenberg HG. Behavioral, neuroendocrine, and biochemical effects of 5-hydroxytryptophan administration in panic disorder. Psychiatry Res. 1990 Mar;31(3):267-78.
Carnevale G, Di Viesti V, Zavatti M, Zanoli P. Anxiolytic-like effect of Griffonia simplicifolia Baill. seed extract in rats. Phytomedicine. 2011 Jul 15;18(10):848-51
Emanuele E, Bertona M, Minoretti P, Geroldi D. An open-label trial of L-5-hydroxytryptophan in subjects with romantic stress. Neuro Endocrinol Lett. 2010;31(5):663-6.
Angst J, Woggon B, Schoepf J. The treatment of depression with L-5-hydroxytryptophan versus imipramine. Results of two open and one double-blind study. Arch Psychiatr Nervenkr (1970). 1977 Oct 11;224(2):175-86.
van Hiele LJ. l-5-Hydroxytryptophan in depression: the first substitution therapy in psychiatry? The treatment of 99 out-patients with 'therapy-resistant' depressions. Neuropsychobiology 1980;6:230-40. 
Poldinger W, Calanchini B, Schwarz W. A functional-dimensional approach to depression: serotonin deficiency as a target syndrome in a comparison of 5-hydroxytryptophan and fluvoxamine. Psychopathology 1991;24:53-81.
Iovieno, N., Dalton, E. D., Fava, M., and Mischoulon, D. Second-tier natural antidepressants: review and critique. J Affect.Disord. 2011;130(3):343-357
Jangid P, Malik P, Singh P, Sharma M, Gulia AK. Comparative study of efficacy of l-5-hydroxytryptophan and fluoxetine in patients presenting with first depressive episode. Asian J Psychiatr 2013;6:29-34.
Meloni M, Puligheddu M, Carta M, Cannas A, Figorilli M, Defazio G. Efficacy and safety of 5-hydroxytryptophan on depression and apathy in Parkinson's disease: a preliminary finding. Eur J Neurol. 2020 May;27(5):779-786.
Javelle F, Lampit A, Bloch W, Häussermann P, Johnson SL, Zimmer P. Effects of 5-hydroxytryptophan on distinct types of depression: a systematic review and meta-analysis. Nutr Rev. 2020 Jan 1;78(1):77-88.
Wu L, Ran L, Wu Y, Liang M, Zeng J, Ke F, Wang F, Yang J, Lao X, Liu L, Wang Q, Gao X. Oral Administration of 5-Hydroxytryptophan Restores Gut Microbiota Dysbiosis in a Mouse Model of Depression. Front Microbiol. 2022 Apr 28;13:864571.
Wyatt, R. J., Vaughan, T., Galanter, M., Kaplan, J., and Green, R. Behavioral changes of chronic schizophrenic patients given L-5- hydroxytryptophan. Science 9-22-1972;177(54):1124-1126.
den Boer JA, Westenberg HG. Behavioral, neuroendocrine, and biochemical effects of 5-hydroxytryptophan administration in panic disorder. Psychiatry Res. 1990 Mar;31(3):267-78.
Angst J, Woggon B, Schoepf J. The treatment of depression with L-5-hydroxytryptophan versus imipramine. Results of two open and one double-blind study. Arch Psychiatr Nervenkr (1970). 1977 Oct 11;224(2):175-86.
De Benedittis G, Massei R. Serotonin precursors in chronic primary headache. A double-blind cross-over study with L-5-hydroxytryptophan vs. placebo. J Neurosurg Sci 1985;29:239-48. 
Titus F, Dávalos A, Alom J, Codina A. 5-Hydroxytryptophan versus methysergide in the prophylaxis of migraine. Randomized clinical trial. Eur Neurol. 1986;25(5):327-9.
Ribeiro CA. L-5-Hydroxytryptophan in the prophylaxis of chronic tension-type headache: a double-blind, randomized, placebo-controlled study. Headache 2000;40:451-6. 
LJ Miller, KL Kubes. Serotonergic agents in the treatment of fibromyalgia syndrome. Ann Pharmacother April 1, 2002 36:707-712
Pathak Suresh Kumar, Tahilani Praveen, Jain, NishiPrakash, Banweer Jitendra. INTERNATIONAL JOURNAL OF PHARMACY & LIFE SCIENCES A review on Griffonia simplicifollia - an ideal herbal anti-depressant. July, 2010
Ceci F, Cangiano C, Cairella M, et al. The effects of oral 5-hydroxytryptophan administration on feeding behavior in obese adult female subjects. J Neural Transm 1989;76:109-17.
Cangiano C, Ceci F, Cairella M, et al. Effects of 5-hydroxytryptophan on eating behavior and adherence to dietary prescriptions in obese adult subjects. Adv Exp Med Biol 1991;294:591-3.
Cangiano C, Ceci F, Cancino A, et al. Eating behavior and adherence to dietary prescriptions in obese adult subjects treated with 5-hydroxytryptophan. Am J Clin Nutr 1992;56:863-7. 
Rondanelli M, Klersy C, Iadarola P, et al. Satiety and amino-acid profile in overweight women after a new treatment using a natural plant extract sublingual spray formulation. Int J Obes (Lond) 2009;33:1174-1182
Carnevale G, Di Viesti V, Zavatti M, Benelli A, Zanoli P. Influence of Griffonia simplicifolia on male sexual behavior in rats: behavioral and neurochemical study. Phytomedicine. 2011 Aug 15;18(11):947-52
Rondanelli M, Opizzi A, Faliva M, Bucci M, Perna S. Relationship between the absorption of 5-hydroxytryptophan from an integrated diet, by means of Griffonia simplicifolia extract, and the effect on satiety in overweight females after oral spray administration. Eat Weight Disord. 2012 Mar;17(1):e22-8.
Pardo JV. Mania following addition of hydroxytryptophan to monoamine oxidase inhibitor. Gen Hosp Psychiatry. 2012 Jan-Feb;34(1):102.e13-4.
Coleman M. Infantile spasms associated with 5-hydroxytryptophan administration in patients with Down's syndrome. Neurology. 1971 Sep;21(9):911-9.
Sternberg EM, Van Woert MH, Young SN, Magnussen I, Baker H, Gauthier S, Osterland CK. Development of a scleroderma-like illness during therapy with L-5-hydroxytryptophan and carbidopa. N Engl J Med. 1980 Oct 2;303(14):782-7.
Lampert, A., Joly, P., Thomine, E., Ortoli, J.C., Lauret, P. Syndrome sclérodermiforme à type de morphées bulleuses au cours d'un traitement par 5-hydroxy-tryptophane, carbidopa et flunitrazepam. Ann Dermatol Venereol. 1992;119:209–211.
Yesu T. Das, Manashi Bagchi, Debasis Bagchi, Harry G. Preuss. Safety of 5-hydroxy-tryptophan. Toxicology Letters, Volume 150, Issue 1, 15 April 2004, Pages 111-122
Singhal AB, Caviness VS, Begleiter AF, Mark EJ, Rordorf G, Koroshetz WJ. Cerebral vasoconstriction and stroke after use of serotonergic drugs. Neurology. 2002 Jan 8;58(1):130-3.