Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits de l'Ashwagandha

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 27/02/2024 à 11h02, publié le 12/01/2024 à 10h01
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits de l'Ashwagandha
Que cache l’Ashwagandha ? Quels sont ses bienfaits ? Quelle est son efficacité ? Ses propriétés sont-elles reconnues en France ? Comment l’utiliser en toute sécurité ?
Pharma GDD vous apporte les réponses sur cette plante très réputée en Inde.

Qu’est-ce que l’Ashwagandha ?

L’Ashwagandha est une plante originaire des zones tropicales et subtropicales de l’Inde. Elle pousse aussi aux îles Canaries, en zone Méditerranéenne, en Afrique, en Chine, au Sri Lanka et au Moyen-Orient.
L’Ashwagandha est le nom donné en Inde au ginseng indien ou coqueret somnifère, de son nom latin Withania somnifera. Appelée également winter cherry ou poison goose berry traduit littéralement par « baie poison de l’oie » en anglais, c’est une plante de la famille des Solanacées comme la belladone et le tabac. Les Solanacées sont caractérisées par la présence d’alcaloïdes, les tropanes rendant les Solanacées plus ou moins actives ou toxiques selon la dose et dont les usages en tant que médicament ou plante hallucinogène sont connus.
L’Ashwagandha fait partie de la médecine traditionnelle ayurvédique en Inde où elle est utilisée depuis 3000 ans dans le tantra Rasayana : elle a la réputation de rajeunir le corps et de favoriser la santé de tous les tissus. Elle favoriserait la longévité, la jeunesse, l'absence de maladies, la mémoire, la concentration, l'intelligence, la stabilité de l’humeur, la force physique, le maintien de la santé des organes sensoriels, le maintien de l'éclat et du teint de peau et celui du timbre de la voix…
Traditionnellement, le ginseng indien est utilisé pour traiter les douleurs des articulations liées à l’inflammation, les ulcères, l'asthme, le goitre et les troubles du système nerveux tels que l'anxiété ou l'insomnie. Ces utilisations pourraient être expliquées par ses propriétés adaptogènes pour lutter contre le stress et également par les propriétés de ses composants actifs pour son effet anti-inflammatoire.

Composition de l’Ashwagandha

L’Ashwagandha est une plante complexe très étudiée dont les feuilles et les racines sont très riches en composants parfois uniques dans la plante :
  • des lactones à structure stéroïdienne appelées les whitanolides, dont les plus présents la withaférine-A, le withanolide-D et la whitanone expliquent à eux seuls certaines propriétés de la plante,
  • des alcaloïdes tropaniques comme la whitanine, la whitasomnine, la somniferine, la nicotine,
  • des glycosides avec les withanosides et les sitoindosides,
  • des saponines stéroïdiques,
  • des polyphénols avec des flavonoïdes tels que kaempférol et quercétine, des tanins, des acides phénols,
  • des phytostéroïdes comme le béta-sitostérol, le cholestérol, le stigmastérol…
  • des acides aminés.

Propriétés et bienfaits de l’Ashwagandha

L’extrait aqueux de racines d’Ashwagandha a montré des effets calmants sur le stress chronique avec une réduction du taux de cortisol, une diminution de l’anxiété et une amélioration du sommeil avec réduction du temps d’endormissement…
Les travaux scientifiques menés sur les divers constituants actifs de la plante, les whitanolides, ont montré des activités antioxydantes, anticancéreuses, anti-inflammatoires, antidouleurs, antispasmodiques, immunomodulatrices et antiostéoclastiques (contre l’ostéoporose).

Les études in vitro et chez l’animal ont également montré :
  • des activités de neuroprotection pour améliorer la mémoire, la concentration et la cognition en cas de stress et pour diminuer le risque d’épilepsie. Des activités de protection envers les neurones dopaminergiques qui permettraient de lutter contre la maladie de Parkinson et un effet protecteur vis-à-vis de la protéine bêta-amyloïde contre la maladie d’Alzheimer, ont également été prouvées.
  • des propriétés protectrices du foie,
  • des propriétés sur le cœur à la fois protectrices et toniques ainsi que des effets antiplaquettaires et profibrinolytiques,
  • une augmentation des hormones thyroïdiennes en cas d’hypothyroïdie
  • une amélioration de la fertilité masculine.

Des études chez l’homme ont montré que l’Ashwagandha pourrait améliorer la force musculaire chez les personnes en rééducation et qu’elle pourrait également augmenter le taux de testostérone.

Utilisations de l’Ashwagandha

La racine d’Ashwagandha est reconnue pour son usage traditionnel par les autorités de santé.

Stress 

On la trouve dans des compléments alimentaires :
  • à utiliser en cas de stress : elle pourrait aider à lutter contre les conséquences du stress comme la fatigue chronique,
  • pour améliorer le sommeil : l’Ashwagandha pourrait aider à lutter contre l’insomnie engendrée par le stress,
  • pour les problèmes de mémoire pendant les examens en cas stress, le stress pouvant être responsable de troubles de la concentration, de la cognition et de la mémoire,
  • pour les problèmes sexuels en contribuant à des relations sexuelles épanouies,
  • qui contribuent à une fonction thyroïdienne normale en cas d’hypothyroïdie.

L’Ashwagandha est utilisé pour ses racines qui sont riches en composants actifs, les whitanolides qui sont recherchés dans les extraits par titrage. Certains compléments alimentaires proposent une teneur en whitanolides à une certaine teneur de façon à garantir leur biodisponibilité dans l’extrait.

L’Ashwagandha peut se trouver seul dans les compléments alimentaires. La plante peut être présentée en gélules, en comprimés ou sous forme de poudre comme Waam poudre d'Ashwagandha bio 

Fatigue

Les nombreux composants contenus dans l’Ashwagandha en font une plante que l’on qualifie d’adaptogène : l’Ashwagandha permet de lutter contre la fatigue physique ou mentale due à un stress chronique.

L’Ashwagandha peut être associé aux vitamines du groupe B ou au magnésium contre la fatigue, la carence en magnésium étant fréquente en cas de stress.

L’Ashwagandha peut également être associé à d’autres plantes pour lutter contre la fatigue ou pour aider à la relaxation comme :

Insomnie liée au stress

Le stress et l’anxiété peuvent être à l’origine de difficultés à s’endormir ; l’Ashwagandha pourrait être utile à l’endormissement et au maintien de la qualité du sommeil.
On le trouve associé à la mélisse calmante et au houblon apaisant dans Sedivitax Pronight, au mélange de fleurs de Bach dans Rescue Nuits paisibles ou à la mélatonine dans UPSA Nourished Sommeil.

Minceur

Les régimes minceur peuvent entraîner une fatigue qui pourrait décourager la poursuite du régime minceur. L’Ashwagandha permet de parer à cette fatigue. On le trouve dans Manhaé Minceur Expert associé au kola riche en caféine, à la mauve pour le ventre plat et à la queue de cerise drainante.

Mémoire

Les composants de l’Ashwagandha ont des propriétés pour protéger les cellules du cerveau, en particulier en période d’examens. On le trouve associé à d’autres plantes dans le sirop Granions Kid Bio Calme Concentration à la rhodiola adaptogène et à la mélisse pour la relaxation.

Stimulation sexuelle

L’Ashwagandha entre dans la composition de compléments alimentaires pour les troubles sexuels chez l’homme comme ErecTab Stimulant sexuel ou Erection Booster qui mélangent l’Ashwagandha à d’autres plantes adaptogènes comme l’astragale, au tribulus pour la libido, au gingembre tonique sexuel et au ginseng.

Thyroïde

Dans les comprimés de Nathyroïd iode l’Ashwagandha est associé à l’iode et au sélénium qui contribuent à une fonction thyroïdienne normale, aux vitamines du groupe B et au magnésium contre la fatigue, au guggul et au cumin noir qui auraient la capacité d’activer la fonction thyroïdienne.

Quels sont les effets indésirables de l’Ashwagandha ?

À haute dose ou en cas d’utilisation prolongée, l'Ashwagandha pourrait donner des nausées, des brûlures de l’estomac ou de l’œsophage, de la diarrhée. Cette plante peut également être à l’origine de céphalées et d’un risque de saignements.
L'Ashwagandha pourrait être à l’origine de problèmes hépatiques. Il est nécessaire de ne pas utiliser l'Ashwagandha plus de 3 mois d’affilée.

Quelles sont les précautions d’emploi liées à l’Ashwagandha ?

L'Ashwagandha ne doit pas être utilisée en cas de grossesse ou d’allaitement
Son utilisation est réservée aux adultes.
Soyez prudent si vous souffrez d’une maladie et que vous prenez des médicaments pour :
  • le diabète comme l’insuline ou d’autres antidiabétiques, car l'Ashwagandha pourrait faire diminuer votre glycémie,
  • une hypertension artérielle, l'Ashwagandha pourrait augmenter l’effet de vos médicaments antihypertenseurs et faire diminuer la tension de façon trop importante,
  • une maladie du système nerveux central comme une dépression ou une anxiété, l’association de l'Ashwagandha à vos médicaments pourrait être à l’origine d’une somnolence non désirée,
  • une hypothyroïdie, car l'Ashwagandha pourrait augmenter le taux d’hormones thyroïdiennes.
  • une maladie auto-immune telle que la sclérose en plaques ou la polyarthrite rhumatoïde ou une greffe, l'Ashwagandha pourrait interagir avec vos médicaments.
Dans tous les cas, quel que soit le médicament que vous prenez et votre pathologie, demandez l’avis de votre médecin avant toute prise d’Ashwagandha en automédication.
L’Ashwagandha ne doit pas être utilisé en cas de bipolarité, d’état maniaque et de schizophrénie.
En cas de maladie hépatique, l’Ashwagandha est déconseillé en raison du risque d’augmentation des troubles hépatiques.
Ne pas utiliser l’Ashwagandha en cas d’ulcère gastrique ou de l’œsophage.
Il est indispensable de bien respecter les doses et les durées d’utilisation recommandées par les fabricants pour chaque complément alimentaire à base d’Ashwagandha.

À retenir

L’Ashwagandha pourrait permettre de lutter contre la fatigue et l’insomnie liée au stress. Elle améliorerait également les facultés intellectuelles en cas de stress. Il convient cependant de respecter certaines précautions d’emploi.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Balasubramani S.P., Venkatasubramanian P., Kukkupuni S.K., Patwardhan B. Plant-based Rasayana drugs from Ayurveda. Chin. J. Integr. Med. 2011;17(2):88–94.
Speers AB, Cabey KA, Soumyanath A, Wright KM. Effects of Withania somnifera (Ashwagandha) on Stress and the Stress- Related Neuropsychiatric Disorders Anxiety, Depression, and Insomnia. Curr Neuropharmacol. 2021;19(9):1468-1495.
Begum VH, Sadique J. Long term effect of herbal drug Withania somnifera on adjuvant induced arthritis in rats. Indian J Exp Biol. 1988 Nov;26(11):877-82.
Rasool M, Varalakshmi P. Suppressive effect of Withania somnifera root powder on experimental gouty arthritis: An in vivo and in vitro study. Chem Biol Interact. 2006 Dec 15;164(3):174-80.
Ichikawa H, Takada Y, Shishodia S, Jayaprakasam B, Nair MG, Aggarwal BB. Withanolides potentiate apoptosis, inhibit invasion, and abolish osteoclastogenesis through suppression of nuclear factor-kappaB (NF-kappaB) activation and NF-kappaB-regulated gene expression. Mol Cancer Ther. 2006 Jun;5(6):1434-45.
Palliyaguru D. L., Chartoumpekis D. V., Wakabayashi N., Skoko J. J., Yagishita Y., Singh S. V., et al. (2016). Withaferin A induces Nrf2-dependent protection against liver injury: Role of Keap1-independent mechanisms. Free Radic. Biol. Med. 101, 116–128.
Sayed N., Khurana A., Saifi M. A., Singh M., Godugu C. (2019). Withaferin A reverses bile duct ligation‐induced liver fibrosis by modulating extracellular matrix deposition: Role of LOXL2/Snail1, vimentin, and NFκB signaling. BioFactors 45 (6), 959–974.
Sari A. N., Bhargava P., Dhanjal J. K., Putri J. F., Radhakrishnan N., Shefrin S., et al. (2020). Combination of withaferin-A and CAPE provides superior anticancer potency: Bioinformatics and experimental evidence to their molecular targets and mechanism of action. Cancers 12 (5), 1160.
Tewari D., Chander V., Dhyani A., Sahu S., Gupta P., Patni P., et al. (2022). Withania somnifera (L.) Dunal: Phytochemistry, structure–activity relationship, and anticancer potential. Phytomedicine 98, 153949. 10.1016/j.phymed.2022.153949 
Pandey A., Bani S., Dutt P., Kumar Satti N., Avtar Suri K., Nabi Qazi G. (2018). Multifunctional neuroprotective effect of Withanone, a compound from Withania somnifera roots in alleviating cognitive dysfunction. Cytokine 102, 211–221
Kumar P., Singh R., Nazmi A., Lakhanpal D., Kataria H., Kaur G. (2014). Glioprotective effects of Ashwagandha leaf extract against lead induced toxicity. BioMed Res. Int. 2014, 182029.
Baitharu I., Jain V., Deep S. N., Shroff S., Sahu J. K., Naik P. K., et al. (2014). Withanolide A prevents neurodegeneration by modulating hippocampal glutathione biosynthesis during hypoxia. PLOS ONE 9 (10), e105311. 10.1371/journal.pone.0105311 
Anju T. R., Smijin S., Jobin M., Paulose C. S. (2018). Altered muscarinic receptor expression in the cerebral cortex of epileptic rats: Restorative role of Withania somnifera. Biochem. Cell Biol. 96 (4), 433–440.
Jayaprakasam B., Padmanabhan K., Nair M. G. (2010). Withanamides in Withania somnifera fruit protect PC‐12 cells from β‐amyloid responsible for Alzheimer’s disease. Phytotherapy Res. 24 (6), 859–863.
Prakash J., Yadav S. K., Chouhan S., Singh S. P. (2013). Neuroprotective role of Withania somnifera root extract in maneb–paraquat induced mouse model of parkinsonism. Neurochem. Res. 38 (5), 972–980. 10.1007/s11064-013-1005-4
Dar N. J., Muzamil N. (2020). Neurodegenerative diseases and Withania somnifera (L.): An update. J. Ethnopharmacol. 256, 112769
Mohanty I., Arya D. S., Dinda A., Talwar K. K., Joshi S., Gupta S. K. (2004). Mechanisms of cardioprotective effect of Withania somnifera in experimentally induced myocardial infarction. Basic Clin. Pharmacol. Toxicol. 94 (4), 184–190
Ziegenfuss TN, Kedia AW, Sandrock JE, Raub BJ, Kerksick CM, Lopez HL. Effects of an Aqueous Extract of Withania somnifera on Strength Training Adaptations and Recovery: The STAR Trial. Nutrients. 2018 Nov 20;10(11):1807.
Sandhu JS, Shah B, Shenoy S, Chauhan S, Lavekar GS, Padhi MM. Effects of Withania somnifera (Ashwagandha) and Terminalia arjuna (Arjuna) on physical performance and cardiorespiratory endurance in healthy young adults. Int J Ayurveda Res. 2010 Jul;1(3):144-9.
Lopresti AL, Drummond PD, Smith SJ. A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Crossover Study Examining the Hormonal and Vitality Effects of Ashwagandha ( Withania somnifera) in Aging, Overweight Males. Am J Mens Health. 2019 Mar-Apr;13(2):1557988319835985.
Paul S., Chakraborty S., Anand U., Dey S., Nandy S., Ghorai M., et al. (2021). Withania somnifera (L.) dunal (ashwagandha): A comprehensive review on ethnopharmacology, pharmacotherapeutics, biomedicinal and toxicological aspects. Biomed. Pharmacother. 143, 112175. 
Behl T., Sharma A., Sharma L., Sehgal A., Zengin G., Brata R., et al. (2020). Exploring the multifaceted therapeutic potential of withaferin A and its derivatives. Biomedicines 8 (12), 571. 10.3390/biomedicines8120571
Bashir A, Nabi M, Tabassum N, Afzal S, Ayoub M. An updated review on phytochemistry and molecular targets of Withania somnifera (L.) Dunal (Ashwagandha). Front Pharmacol. 2023 Mar 29;14:1049334.
Haron MH, Dale O, Martin K, Avula B, Chittiboyina AG, Khan IA, Gurley BJ, Khan SI. Evaluation of the Herb-Drug Interaction Potential of Commonly Used Botanicals on the US Market with Regard to PXR- and AhR-Mediated Influences on CYP3A4 and CYP1A2. J Diet Suppl. 2023;20(5):763-776.
Panda S, Kar A. Changes in thyroid hormone concentrations after administration of ashwagandha root extract to adult male mice. J Pharm Pharmacol. 1998 Sep;50(9):1065-8
Durg S, Bavage S, Shivaram SB. Withania somnifera (Indian ginseng) in diabetes mellitus: A systematic review and meta-analysis of scientific evidence from experimental research to clinical application. Phytother Res. 2020 May;34(5):1041-1059.
Anwer T, Sharma M, Pillai KK, Iqbal M. Effect of Withania somnifera on insulin sensitivity in non-insulin-dependent diabetes mellitus rats. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2008 Jun;102(6):498-503.
Lopresti AL, Smith SJ, Malvi H, Kodgule R. An investigation into the stress-relieving and pharmacological actions of an ashwagandha (Withania somnifera) extract: A randomized, double-blind, placebo-controlled study. Medicine (Baltimore). 2019 Sep;98(37):e17186.
Ziauddin M, Phansalkar N, Patki P, Diwanay S, Patwardhan B. Studies on the immunomodulatory effects of Ashwagandha. J Ethnopharmacol. 1996 Feb;50(2):69-76.
Tharakan A, Shukla H, Benny IR, Tharakan M, George L, Koshy S. Immunomodulatory Effect of Withania somnifera (Ashwagandha) Extract-A Randomized, Double-Blind, Placebo Controlled Trial with an Open Label Extension on Healthy Participants. J Clin Med. 2021 Aug 18;10(16):3644.
Philips CA, Valsan A, Theruvath AH, Ravindran R, Oommen TT, Rajesh S, Bishnu S, Augustine P; Liver Research Club India. Ashwagandha-induced liver injury-A case series from India and literature review. Hepatol Commun. 2023 Sep 27;7(10):e0270.
Gannon JM, Forrest PE, Roy Chengappa KN. Subtle changes in thyroid indices during a placebo-controlled study of an extract of Withania somnifera in persons with bipolar disorder. J Ayurveda Integr Med. 2014 Oct-Dec;5(4):241-5.
Hatfield J, Saad S, Housewright C. Dietary supplements and bleeding. Proc (Bayl Univ Med Cent). 2022 Sep 15;35(6):802-807.
Dhuley JN. Adaptogenic and cardioprotective action of ashwagandha in rats and frogs. J Ethnopharmacol. 2000 Apr;70(1):57-63.