Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Pruneau

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 31/05/2024 à 16h05, publié le 24/05/2024 à 09h05
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Pruneau
Vous connaissez certainement le Pruneau, le petit fruit sec délicieux à déguster à tous moments de la journée. Savez-vous qu’il s’agit du premier fruit à bénéficier d’une allégation de santé ? Avec Pharma GDD découvrez les propriétés du Pruneau et son utilisation pour les intestins.

Qu’est-ce que le Pruneau ?

Le Pruneau est le fruit du Prunier d’Ente, une variété de Prunier au nom latin de Prunus domestica. Le Pruneau est très connu sous son illustre nom de pruneau d’Agen indiquant une indication géographique protégée.
Le Prunier appartient à la famille des Rosacées comme la fraise. Le fruit du Prunier est la prune qui, une fois séchée donne le Pruneau.
Le séchage de la prune remonte au XVIIe siècle. Originaire d’Orient, la prune fut introduite en France et notamment dans le verger du monastère de Clairac où les moines bénédictins faisaient sécher la prune au soleil pour mieux la conserver. Diffusée par la suite dans la région du Lot-et-Garonne, elle prit alors le nom de pruneau d’Agen.
De nos jours, les prunes sont séchées en four à des températures précises puis elles sont réhydratées selon des normes contrôlées.
Le séchage par la chaleur, qui entraîne des réactions d’oxydation dans le fruit, explique la composition différente du Pruneau par rapport à la prune d’origine.
Les propriétés du Pruneau pour la santé étaient déjà reconnues par le médecin grec Hippocrate dans l’Antiquité et le Pruneau est toujours utilisé en médecine traditionnelle en Arabie et en Turquie pour lutter contre les troubles digestifs, la constipation, l’hypertension et l’hyperglycémie.

Composition du Pruneau

Le Pruneau contient de nombreux composants bénéfiques pour la santé.
  • Le Pruneau est riche en pigments noirs anthocyaniques issus de la transformation, à la chaleur, des composés phénoliques contenus dans la prune. Les pigments du Pruneau ont des propriétés antioxydantes plus importantes que les composés phénoliques initiaux.
  • Le Pruneau contient des sucres permettant sa conservation naturelle. Ces sucres sont le glucose, le fructose et surtout le sorbitol, un sucre au pouvoir sucrant important, mais qui ne fait pas grossir et qui est connu pour ses propriétés laxatives. Le sorbitol est aussi retrouvé dans le jus de pruneau. Le sorbitol est à la base du médicament, Sorbitol Delalande pour la constipation et les troubles digestifs.
  • Le Pruneau comprend des acides phénols antioxydants en quantité importante comme l’acide chlorogénique et l’acide hydroxycinnamique qui contribueraient à l'action laxative du Pruneau et qui retarderaient l'absorption du glucose expliquant un effet antidiabétique par diminution du pic glycémique. Ils inhiberaient également l'oxydation du cholestérol ce qui est favorable pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Cet effet est particulièrement intéressant pour les femmes ménopausées qui présentent des risques plus importants de maladies cardiaques. Ces composants du Pruneau aideraient également à la prévention des cancers.
  • Le Pruneau est riche en fibres jusqu’à 7 g pour 100 g de pruneau composées de pectine, une fibre prébiotique, de cellulose, d’hémicellulose et de lignanes, qui sont utiles pour leurs propriétés laxatives et coupe-faim.
  • Le Pruneau contient encore des vitamines avec les vitamines B, la vitamine K, la vitamine E, la vitamine A et le bêta-carotène un composant très antioxydant, des oligo-éléments avec notamment une richesse en fer pour lutter contre l’anémie , en bore pour lutter contre l’ostéoporose notamment après la ménopause, en magnésium pour la détente nerveuse et musculaire et en potassium, pour la santé cardiovasculaire.

Propriétés du Pruneau

Le Pruneau est un fruit délicieux, qui ne fait pas grossir, grâce à l’index glycémique faible de son sucre, le sorbitol. Il apporte cependant de l’énergie tout au long de la journée grâce à la dégradation lente du sorbitol.

Le Pruneau est également riche en minéraux utiles en cas de carence en oligo-éléments liée à un régime alimentaire induisant une carence nutritionnelle, à une activité sportive intense, à la croissance ou à la ménopause.

Les fibres non digestibles du Pruneau et riches en pectine permettent d’avoir une action laxative pour lutter contre la constipation grâce à :
  • leur action de gonflement dans l’estomac en présence d’eau permettant d’apporter une sensation de satiété,
  • l’augmentation du volume du bol alimentaire pour améliorer le transit,
  • leur effet prébiotique, les fibres permettant de nourrir les bactéries du microbiote intestinal.
Elles ont par ailleurs la capacité de diminuer l’absorption des sucres et des graisses de l’alimentation avec un effet antidiabétique et un effet hypocholestérolémiant

En 2014, l’EFSA, l’Autorité de Sécurité Sanitaire Européenne et la Commission Européenne ont autorisé l’allégation selon laquelle le Pruneau contribuait à une fonction intestinale normale pour un apport quotidien de 100 g.

Utilisation du Pruneau

Le Pruneau pour le transit

Grâce à ses fibres prébiotiques non digestibles qui gonflent dans l’estomac et à sa richesse en sorbitol qui n’apportent pas de calories, le Pruneau est un laxatif doux qui favorise naturellement le transit.

Le Pruneau est associé à d’autres plantes dans de nombreux compléments alimentaires contre la constipation.
Ces plantes peuvent être :
  • des plantes à effet laxatif doux telles que les plantes riches en mucilages pour favoriser l’évacuation des selles comme la guimauve adoucissante, le psyllium ou ispaghul et les plantes ou les fruits riches en fibres comme le son d’avoine, le son de blé, la figue ou le tamarinier, la pectine de pomme, la gomme d’acacia ou les FOS,
  • des plantes à effet laxatif stimulant comme le canéficier, la rhubarbe, l'aloe vera,
  • des plantes riches en fibres prébiotiques comme l’inuline de chicorée,
  • des plantes qui favorisent la digestion comme l’artichaut, la graine de coriandre, la semence du fenouil, le romarin,
  • des plantes pour diminuer la fermentation intestinale et les ballonnements comme le carvi ou l'anis vert,
  • des plantes pour diminuer les douleurs spasmodiques au niveau des intestins comme la matricaire.

On trouve le Pruneau sous forme de comprimés, de gélules ou de cubes à mâcher. Après avoir mâché les cubes, il est nécessaire d’avaler un grand verre d’eau (200 ml).
Laxeov peut être pris à partir de 3 ans et Ergyfibral à partir de 6 ans et uniquement sur avis médical entre 6 et 12 ans.

Le Pruneau se présente également sous forme d’ampoules ou de sticks.
 
Pour le jeune enfant à partir de 3 ans, il est possible d’utiliser le Pruneau sous forme de sirop ou de gummies pour le transit.
Le Pruneau est présent également dans les petits pots et dans le sirop Pediakid Transit Doux pour le bébé à partir de 4 mois.

Le Pruneau se trouve également dans Fibreline Pruneau ou Transifibre Constipation, des compléments alimentaires destinés à des personnes ayant des troubles chroniques du transit comme les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes prenant des médicaments favorisant la constipation, les personnes souffrant d’obésité ou de troubles du comportement alimentaire entraînant des carences en fibres. Ces compléments alimentaires doivent être pris sous surveillance médicale. Leur consommation chez l’enfant de moins de 8 ans nécessite un avis médical.

Le Pruneau pour la détox

Le Pruneau, grâce à ses propriétés laxatives, permet d’éliminer rapidement les toxines. Dans Herbalgem Détox express, il est associé à des macérats glycérinés de bourgeons de bouleau pubescent, de bouleau verruqueux et de jeunes pousses de bruyère qui favorisent l’élimination rénale ainsi qu’à des macérats glycérinés de jeunes pousses de romarin, de bourgeons d’orme, de bourgeons de châtaignier pour une action purifiante en profondeur.

Le Pruneau pour la minceur

Le Pruneau est favorable à un microbiote intestinal sain et il permet de maintenir une fonction intestinale normale. De ce fait, il intervient dans le maintien d’un transit intestinal régulier et contribue ainsi au maintien d’un ventre plat
On le trouve dans les unidoses de Drainaflore où il est associé à des plantes drainantes rénales comme la reine des prés ou le bouleau verruqueux et dans les ampoules Arkofluides Programme Minceur qui contiennent des plantes pour 3 types d’action, drainage, réduction de la cellulite et effet brûle graisse avec notamment du pissenlit drainant, du maté anticellulite et du guarana contre les graisses.

Quels sont les effets indésirables du Pruneau ?

Le Pruneau à doses élevées peut entraîner des ballonnements intestinaux, des gaz, des nausées, des crampes d'estomac, des vomissements ou de la diarrhée.
Il peut être à l’origine d’allergies cutanées ou générales.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Pruneau ?

Certains compléments alimentaires à base de Pruneau sont sur avis médical en cas de grossesse ou d’allaitement et chez les enfants de moins de 8 ans.

Si vous souffrez de diabète ou de cholestérol, il est recommandé d’aviser votre médecin de la prise et de surveiller votre glycémie à chaque prise de Pruneau en raison de ses actions hypoglycémiante et hypocholestérolémiante qui pourraient déséquilibrer votre traitement.

En cas d’intestin irritable, le Pruneau est déconseillé.

En cas d’allergie aux plantes de la famille des Rosacées ou aux pollens de bouleau, ne consommez pas de Pruneau.

À retenir
Le Pruneau est une plante traditionnellement utilisée pour les troubles digestifs et les troubles du transit. Reconnu par les autorités de santé pour le maintien d’une fonction intestinale normale, on le trouve dans des compléments alimentaires pour le transit et la minceur.

Attention les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Stacewicz-Sapuntzakis M, Bowen PE, Hussain EA, Damayanti-Wood BI, Farnsworth NR. Chemical composition and potential health effects of prunes: a functional food? Crit Rev Food Sci Nutr. 2001 May;41(4):251-86.
Del Caro A, Piga A, Pinna I, Fenu PM, Agabbio M. Effect of drying conditions and storage period on polyphenolic content, antioxidant capacity, and ascorbic acid of prunes. J Agric Food Chem. 2004 Jul 28;52(15):4780-4.
Gallaher CM, Gallaher DD. Dried plums (prunes) reduce atherosclerosis lesion area in apolipoprotein E-deficient mice. Br J Nutr. 2009 Jan;101(2):233-9.
Qaiser Jabeen* and Naveed Aslam, The pharmacological activities of prunes: The dried plums. Journal of Medicinal Plants Research Vol. 5(9), pp. 1508-1511, 4 May, 2011
Stacewicz-Sapuntzakis, M. (2013). Dried Plums and Their Products: Composition and Health Effects–An Updated Review. Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 53(12), 1277–1302.
Igwe EO, Charlton KE. A Systematic Review on the Health Effects of Plums (Prunus domestica and Prunus salicina). Phytother Res. 2016 May;30(5):701-31. doi: 10.1002/ptr.5581. Epub 2016 Mar 16. PMID: 26992121.
Hong MY, Kern M, Nakamichi-Lee M, Abbaspour N, Ahouraei Far A, Hooshmand S. Dried Plum Consumption Improves Total Cholesterol and Antioxidant Capacity and Reduces Inflammation in Healthy Postmenopausal Women. J Med Food. 2021 Nov;24(11):1161-1168.
Damani JJ, De Souza MJ, VanEvery HL, Strock NCA, Rogers CJ. The Role of Prunes in Modulating Inflammatory Pathways to Improve Bone Health in Postmenopausal Women. Adv Nutr. 2022 Oct 2;13(5):1476-1492.
Alasalvar, C.; Chang, S.K.; Kris-Etherton, P.M.; Sullivan, V.K.; Petersen, K.S.; Guasch-Ferré, M.; Jenkins, D.J.A. Dried Fruits: Bioactives, Effects on Gut Microbiota, and Possible Health Benefits—An Update. Nutrients 2023, 15, 1611.
Koyama T, Nagata N, Nishiura K, Miura N, Kawai T, Yamamoto H. Prune Juice Containing Sorbitol, Pectin, and Polyphenol Ameliorates Subjective Complaints and Hard Feces While Normalizing Stool in Chronic Constipation: A Randomized Placebo-Controlled Trial. Am J Gastroenterol. 2022 Oct 1;117(10):1714-1717.
https://efsa.onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.2903/j.efsa.2014.3892
https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2013:160:0004:0008:EN:PDF
https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2005/revue-medicale-suisse-15/syndrome-oral-croise-et-allergies-alimentaires