Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

Les maladies cardiovasculaires affectent le bon fonctionnement des artères et sont susceptibles d'engendrer l'obstruction des vaisseaux sanguins (infarctus du myocarde), la rupture d'une artère cérébrale (accident vasculaire cérébral) ou d'être à l'origine d'une artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

Les facteurs de risque favorisant l'apparition de ces maladies sont nombreux. Plus ils sont cumulés, plus la probabilité de développer une maladie cardiovasculaire est importante. C'est pourquoi il est capital de les identifier rapidement afin de limiter et prévenir le développement de ces maladies.

Des facteurs de risque cardiovasculaire non modifiables

L'âge, le sexe et les antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires sont des facteurs de risque reconnus.

Avant 60 ans, le risque de maladie cardiovasculaire est plus élevé chez l'homme que chez la femme, qui bénéficie de la protection des hormones estrogènes jusqu'à la ménopause. En revanche, après 60 ans, il s'équilibre pour les deux sexes.

Le risque cardiovasculaire augmente également :

  • si un parent proche a contracté une maladie cardiovasculaire avant 50 ans,
  • si le sujet a des antécédents personnels d'accident cardiovasculaire.

Prévenir au quotidien

L'hypertension artérielle, l'excès de cholestérol, le diabète et le tabagisme sont les facteurs qui impactent le plus sur le risque cardiovasculaire. L'obésité, la consommation excessive d'alcool et le stress s'ajoutent à ses facteurs. En changeant ses habitudes de vie, il est possible de retarder et/ou de limiter le développement d'une pathologie cardiovasculaire.

L'hypertension artérielle se manifeste par une pression sanguine excessive qui fragilise les parois des artères. Elle oblige ainsi le cœur à travailler davantage et l'affaiblit progressivement. Contrôler régulièrement votre tension artérielle à l'aide d'un tensiomètre permet de limiter les risques d'accidents cardiovasculaires (AVC, infarctus du myocarde).

L'excès de cholestérol ou de triglycérides entraîne la formation de plaques de « graisses » qui réduisent le flux sanguin dans les artères. Si vous avez un taux de cholestérol élevé, votre médecin vous conseillera un régime hypocholestérolémiant associé ou non à des compléments alimentaires (levure de riz rouge, arkogélules Oméga 3). En cas d'excès de triglycérides, il faudra avant tout diminuer votre apport en sucres rapides et votre consommation d'alcool.

Le diabète se caractérise par un taux de glucose sanguin élevé appelé hyperglycémie, qui altère la paroi des artères. Pour réduire le risque cardiovasculaire, il est important de contrôler votre glycémie avec des appareils de mesure (lecteurs de glycémie, bandelettes) et de suivre un régime alimentaire et un traitement adaptés. 

L'obésité et le surpoids augmentent fortement la probabilité de développer une hypertension artérielle, un excès de cholestérol et du diabète. Elle est également favorisée par la sédentarité. Pour maintenir un poids de santé (Indice de Masse Corporelle [IMC] compris entre 18 et 25), conservez une alimentation variée, équilibrée et pratiquez une activité physique régulière.

Le tabagisme favorise le dépôt de cholestérol sur les parois des artères, entraîne un rétrécissement des vaisseaux et augmente le risque d'accident cardiovasculaire. Si vous fumez, il est important de stopper votre consommation de tabac au plus tôt. Des substituts nicotiniques peuvent vous y aider.

Une consommation excessive d'alcool est susceptible d'augmenter la tension artérielle et le taux de triglycérides. Pour prévenir les maladies cardiovasculaires, buvez avec modération.

Enfin, une personne régulièrement stressée (stress chronique) est plus sujette à l'hypertension artérielle et au diabète. Pensez donc à lutter contre l'anxiété au quotidien pour ne pas être submergé.



Si vous êtes concerné par un ou plusieurs de ces facteurs de risque, parlez-en avec votre médecin traitant. Ce dernier évaluera votre risque cardiovasculaire global et vous donnera les conseils hygiéno-diététiques permettant de le réduire. Un traitement complémentaire peut être prescrit lorsque ces mesures sont insuffisantes.