Plaquénil 200mg 30 comprimés


Maladies articulaires - A partir de 6 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

 La lĂ©gislation française ne permet pas la vente en ligne des mĂ©dicaments sur ordonnance.
Référence Prix
3400936441460 5,19 â‚¬
Plaquénil 200 mg comprimé est un médicament composé de sulfate d'hydroxychloriquine. 

Il est indiqué chez l'adulte pour : le traitement des maladies articulaires d'origine inflammatoire telles que la polyarthrite rhumatoïde, pour le traitement préventif des lucites (allergies au soleil), ou encore pour le traitement de certaines formes de lupus (maladie inflammatoire susceptible d'entraîner l'atteinte de plusieurs organes).
Chez l'enfant, il est préconisé pour le traitement des maladies articulaires d'origine inflammatoire comme l'arthrite juvénile idiopathique (d'origine inconnue), en association avec d'autres médicaments, pour le traitement de certaines formes de lupus. 

La substance active de Plaquénil 200 mg comprimé est le sulfate d'hydroxychoroquine, dosé à 200 mg par comprimé pelliculé. 
Les autres composants qui entrent dans sa formule sont le lactose monohyraté, la povidone, le stéarate de magnésium et l'amidon de maïs. 
Pelliculage : Hypromellose, macrogol 4000, dioxyde de titane (E171), lactose monohydraté.
Excipient à effet notoire : Lactose.

Posologie de Plaquénil 200 mg comprimé

Ce médicament est réservé aux adultes et aux enfants âgés de plus de 6 ans. 
Les comprimés de plaquénil 200 mg sont à avaler après la fin des repas. 
La posologie varie selon l'indication.

Concernant la posologie, la fréquence d'administration et la durée du traitement, il est important de se conformer strictement à l'ordonnance fournie par votre médecin. 

En cas de surdosage, il est nécessaire de prévenir immédiatement un médecin ou le centre anti-poison de votre région. 

Contre-indications à l'utilisation de Plaquénil 200 mg comprimé

Ce médicament ne doit pas être utilisé si vous êtes allergique à la chloroquine, à ses dérivés ou à l'un de ses autres composants.
Il ne doit pas non plus être employé en cas d'allaitement, d'affection de l’œil portant sur la rétine, et chez l'enfant de moins de 6 ans, en raison de la forme comprimé qui n'est pas adaptée avant cet âge. 

Plaquénil 200 mg comprimé ne doit être pris que sous surveillance médicale. 

Si une perturbation visuelle (acuité visuelle, vision des couleurs ...) se produit, vous devez prévenir votre médecin immédiatement. 
Si un traitement par ce médicament doit être entrepris au long court, un examen ophtalmologique vous sera prescrit, et répété au moins une fois par an, dans le but de dépister une atteinte de la rétine qui imposerait l'arrêt du traitement. 

Plaquénil 200 mg comprimé est déconseillé chez les sujets qui présentent une intolérance au galactose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou encore un déficit en lactase de Lapp, car il contient du lactose. 

En cas de maladies du foie, des reins, de maladie héréditaire avec accumulation de pigments dans l'organisme (porphyrie) ou de psoriasis, signalez-le à votre médecin afin qu'il adapte le traitement. 
Ce dernier doit également être prévenu si vous (ou un membre de votre famille) êtes atteints d'un déficit en Glucode-6-Phosphate Déshydrogénase, car il existe un risque d'hémolyse avec d'autres médicaments de la même classe que Plaquénil 200 mg comprimé. 

Ce médicament ne doit généralement pas être préconisé au cours de la grossesse.
Si une grossesse est découverte en cours de traitement, consultez votre médecin, dans le but d'adapter le traitement. 
Concernant l'allaitement, vous ne devez pas allaiter votre enfant si votre médecin vous prescrit ce médicament. 
Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre tout médicament. 

Les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines doivent être informés sur les risques de troubles de l'accommodation attachés à l'utilisation de Plaquénil 200 mg comprimé, pouvant causer une vision floue. 


Conditionnement : boîte de 30 comprimés

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La photosensibilisation est une réaction excessive de la peau exposée aux UVs (soleil ou cabine de bronzage) en relation avec l’utilisation d’un médicament. Elle entraine des brûlures et des éruptions eczématiformes.

Qu'est ce que la photosensibilisation ?

On distingue 2 types de réactions :
  • La phototoxicité : c’est un phénomène fréquent lié aux propriétés chimiques du médicament. Elle survient sans sensibilisation préalable, rapidement après l’exposition. Un érythème cutané douloureux apparaît, semblable à un coup de soleil mais disproportionné par rapport à l’intensité de l’exposition. S’il s’agit d’un traitement par voie cutanée, seules les zones d’application sont sensibilisées. En revanche, en cas de traitement par voie générale, tout le corps peut être concerné y compris les yeux. Les symptômes disparaissent rapidement à l’arrêt du traitement.
  • La photoallergie : plus rare, il s’agit d’une réaction de type allergique qui se manifeste après plusieurs jours d’exposition. La réaction provoque un érythème accompagné de démangeaisons comme de l’eczéma ou de l’urticaire. Elle touche toutes les zones du corps, exposées ou non.

Les médicaments photosensibilisants

Les médicaments concernés sont les suivants :
  • Les anti-inflammatoires notamment ceux utilisés pour traiter les problèmes articulaires mais aussi intestinaux (Salazopyrine®) mais également sous forme de pommade notamment à base de kétoprofène.
  • Les antibiotiques : les fluoroquinolones, les tétracyclines, les sulfamides
  • Les anticancéreux : certaines chimiothérapies sont photosensibilisantes
  • Les antiarythmiques et autres médicaments du cœur : amiodarone, diltiazem, nifedipine, quinine
  • Les anxiolytiques, les antidépresseurs, les antiépileptiques : alprazolam, carbamazépine, fluvoxamine, imipraminiques, les phénothiazines, le millepertuis.
  • Les diurétiques : furosémide, hydrochlorothiazide
  • Les statines, les fibrates, le glipizide utilisés dans le traitement du cholestérol et du diabète
  • Les médicaments utilisés en dermatologie : isotrétinoïne, méthoxypsoralène, hydroxychloroquine c'est à dire le Plaquénil, acide para-aminobenzoïque, peroxyde de benzoyle, adapalène
  • Les antitussifs : oxomémazine
  • Les anti-allergiques locaux et les antiseptiques : corticoïdes, hexamidine, chlorhexidine, triclocarban
Ils sont signalés par un pictogramme spécifique sur la boite et cette réaction est toujours notée sur la notice du médicament.

Prévention contre la réaction au soleil

La meilleure prévention reste d’interrompre le traitement pendant la période estivale quand cela est possible, comme pour la prise en charge de l’acné.
Toutefois, quand le traitement est indispensable, il faut rappeler le risque encouru au patient qui prend son médicament depuis longtemps.
L’application d’un écran total, le port de vêtements anti-UVs, de lunettes de soleil et bien sûr ne pas sortir ni s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée (entre 12h et 16h).
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 17/01/2020