Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Lin

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 17/06/2024 à 10h06, publié le 17/11/2023 à 09h11
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Lin
Le Lin est une plante tombée en désuétude qui revient sur le devant de la scène depuis quelques années. Et pour cause ! L’intégralité de la plante est utilisée, que ce soit sa graine, sa tige, ses fibres pour les textiles, les matériaux, l’horticulture, l’énergie et la santé, la plante montre de nombreux atouts ! Si l’Or bleu de Normandie est surtout cultivé en France pour sa fibre textile, il n’en reste pas moins que le Lin est tout autant intéressant pour la santé ! Chez Pharma GDD, nous sommes heureux de vous présenter ses nombreuses propriétés médicinales.

Qu’est-ce que le Lin ?

Le Lin cultivé ou flaxseed en anglais, de son nom latin Linum usitatissimum, appartient à la famille des Linacées comme de très nombreuses autres espèces de Lin avec lesquelles il ne doit pas être confondu.
Le Lin se présente comme une tige à peine ramifiée portant une fleur bleue au bout de chaque ramification.
En phytothérapie et en nutrition, sa graine est utilisée soit réduite en poudre, soit pressée en huile.
La culture du Lin aurait démarré, pour le textile, pendant la préhistoire au Néolithique dans une région du Proche-Orient puis elle s’est répandue peu à peu dans le monde entier.
Cultivé en France, dans les domaines royaux, on retrouve sa présence dans la célèbre Tapisserie de Bayeux, témoignage de son utilisation ancestrale et de la solidité de sa fibre !
Le Lin est aussi utilisé très tôt dans l’alimentation en raison des grandes qualités nutritives de ses graines.
Son utilisation comme plante médicinale est recommandée dès l’Antiquité pour ses propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires : une trentaine de médicaments à base de graines de lin est, dès lors, utilisée jusqu’au Moyen-âge, médicaments que l’on retrouve de nos jours dans les pharmacopées traditionnelles chinoise et ayurvédique.

Composition du Lin

Le Lin est utilisé pour sa graine dont le tégument est riche en fibres plus ou moins solubles dans l’eau et capables de retenir jusqu’à huit fois leur poids en eau.
La graine contient jusqu’à 45 % d’huile. Cette huile est très particulière, car elle renferme des acides gras très intéressants pour la santé, les acides gras polyinsaturés oméga-3 avec l’acide alpha-linolénique et les acides gras polyinsaturés oméga-6 avec l’acide linoléique.
La graine est aussi riche en protéines (environ 25 %) et elle contient des fibres, les polysaccharides, de grosses molécules dont l’ensemble forme ce que l’on appelle le mucilage.
Elle présente des dérivés phénoliques, les lignanes dont le sécoisolaricirésinol, le matairésinol, l’entérodiol et l’entérolactone.
La présence, en très faible quantité d’hétérosides cyanogènes dont le linamaroside, ne pose pas de problème de toxicité.

Propriétés et bienfaits du Lin

Transit

Les graines de Lin, prises par voie orale, ont un effet mécanique sur le transit intestinal et agissent comme laxatif de lest. Les polysaccharides qu’elles contiennent, lorsqu’elles sont absorbées avec de l’eau forment un gel visqueux fermentant peu dans les intestins. Ce mucilage permet, au niveau du côlon, d'augmenter la masse, l’hydratation et l'acidité du bol fécal, facilitant l’évacuation des selles. Par conséquent, les mucilages vont soulager la constipation en retenant l’eau des aliments digérés, ce qui ramollit les selles. Le Lin est intégré dans des compléments alimentaires contre la constipation à base fibres.

Le Lin pourrait améliorer les symptômes du syndrome du côlon irritable notamment la constipation et les douleurs à l’estomac ainsi que ceux de la colite spasmodique.

Microbiote intestinal

Le Lin a d'autres avantages au niveau intestinal : il est détoxifiant. En effet, il solubilise et permet d’évacuer les déchets issus du métabolisme, les pesticides, métaux lourds et les toxines produites par les mauvaises bactéries et les levures comme Candida albicans de l'intestin. Ce dernier aime se développer dans les intestins en cas de constipation créant ainsi une candidose intestinale difficile à traiter. Le Lin améliore également la qualité du microbiote et par conséquent, les ballonnements chez les personnes constipées.

Système cardiovasculaire

Le Lin permettrait de diminuer l’absorption des lipides au niveau intestinal, ce qui diminuerait le risque de prise de poids. Il pourrait être utilisé en cas de cholestérol ou de triglycérides élevés.
Le gel mucilagineux formé par le tégument des graines de Lin avec l’eau pris lors d’un repas, ralenti le passage des aliments vers l’intestin ce qui permet de diminuer le pic de glucose sanguin qui suit le repas, la glycémie postprandiale.
La graine de Lin est la meilleure source végétale d’acide linolénique oméga-3 qui augmentent le « bon » cholestérol, diminuent la pression artérielle et le risque de crise cardiaque. Deux cuillerées à soupe de graines de lin apportent plus de 140 % de l’apport quotidien recommandé en oméga-3.
Le Lin, grâce à ces propriétés pourrait ainsi aider dans la prévention des maladies cardiovasculaires

Bouffées de chaleur

Les lignanes contenus dans les graines de Lin ont des propriétés de modulation hormonale, ce sont des phytoœstrogènes. Ils interfèrent dans la liaison des œstrogènes avec leurs récepteurs, modifiant ainsi l’action hormonale. Les bouffées de chaleur étant liées à une baisse du taux d’œstrogènes chez les femmes lors de la ménopause, les lignanes peuvent ainsi les remplacer au niveau de leurs récepteurs et avoir une action modulée à leur place.

Peau

Lorsque l’on utilise localement l’huile de graines de lin, celle-ci montre un effet apaisant et émollient. En effet, les acides gras oméga-3 et oméga-6 qu’elle contient ont des propriétés anti-inflammatoires et la petite proportion de polysaccharides contenus dans le tégument de la graine de Lin sont suffisants pour adsorber l’eau et former un film qui conserve l’humidité sur la peau et évite qu’elle ne s’irrite.

Cheveux

La graine de lin, grâce à ses polysaccharides qui forment un mucilage épais en présence d’eau, est intégrée dans les shampoings, gels ou après-shampoing pour gainer le cheveu à la base et le rendre soyeux, plus volumineux et facile à coiffer.  

L’EMA, Agence européenne du médicament considère comme « bien établi » l’usage des graines de Lin pour « le traitement de la constipation habituelle, ainsi que toutes les situations dans lesquelles une émission de selles molles est nécessaire ». Elle considère comme « traditionnellement établi l’utilisation d’une préparation émolliente pour le traitement symptomatique d’un inconfort gastro-intestinal ».

L’ESCOP, Coopération scientifique européenne en phytothérapie, a reconnu l’usage des graines de Lin dans le traitement « des constipations, du syndrome de l’intestin irritable, des diverticulites, et lors de gastrite ou d’entérite ».

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît « l’usage des graines de Lin dans le traitement de la constipation chronique, lorsque le côlon a été lésé par l’abus de laxatifs (stimulants), lors de syndrome du côlon irritable ou de diverticulite, sous forme de mucilages dans le cas de gastrite ou d’entérite ». En usage externe, elle reconnaît son utilisation « sous forme de cataplasmes lors d’inflammation locale ».

Utilisation du Lin

Confort intestinal

Les graines de Lin Iphym peuvent être utilisées pour améliorer un transit lent. Pour cela, faire tremper 5 à 10 grammes de graines de lin, entières ou finement hachées, dans un minimum de 150 ml d’eau (l’équivalent d’un grand verre d’eau) pendant 20 minutes, trois fois par jour. Ne pas prendre avant le coucher.
Les graines peuvent également être utilisées entières ou broyées dans des recettes. 

Recette des Muffins aux graines de lin
  • 3 cuillères à soupe de graines de lin
  • 6 cuillères à soupe d’eau froide
  • 200 g de farine
  • 1/2 cuillère à café de levure
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 100 g de sucre en poudre
  • 4 cuillères à soupe de purée d’amande biologique
  • 250 ml de lait végétal ou animal
Réduire les graines de Lin en poudre au robot.
Mélanger la poudre obtenue avec l’eau et laisser reposer quelques minutes.
Pendant ce temps, mélanger entre eux les 4 ingrédients secs.
Mélanger la préparation aux graines de lin avec les deux derniers ingrédients (ingrédients liquides).
Intégrer ce mélange liquide progressivement au mélange des ingrédients secs.
Cuire dans des moules à 180 ° pendant +/- 30 minutes.

Muffin

Le Lin est également utilisé sous forme d’extrait ou de poudre de sa graine dans des compléments alimentaires. Ces derniers sont proposés pour améliorer le transit en cas de troubles occasionnels, pour le maintien d’un côlon sain par la détoxification intestinale, pour prévenir les ballonnements, améliorer le microbiote intestinal et favoriser un ventre plat.
Dans les gélules Solgar Multiple Fibre Formula ou dans les sachets de Relaxtransit, le Lin peut être associé à :
  • des plantes à effet laxatif de lest comme les plantes riches en polysaccharides telles que le fucus, le son d’avoine, la graine de psyllium, l’orme rouge
  • des plantes à pectine ou à acide organique comme le pamplemousse ou la pomme
  • des plantes cholagogues ou comme le fenouil cholérétique,
  • des plantes sédatives des spasmes douloureux en cas de constipation comme la mélisse,
  • des prébiotiques comme l’inuline pour réguler le microbiote intestinal
  • des probiotiques tels que le ferment lactique Lactobacillus helveticus pour aider à améliorer la flore intestinale modifiée par la constipation ou la diarrhée.

Prévention cardiovasculaire

L’huile de graines de lin est l’huile la plus riche en acide gras oméga-3, l’acide alpha-linolénique à qui elle a donné son nom. L’acide alpha-linolénique est un acide gras essentiel très précieux pour notre organisme. En effet, notre corps ne peut pas le fabriquer seul. Par ailleurs, cet acide gras intervient dans le fonctionnement de l’ensemble de l’organisme. Il agit notamment pour la prévention des maladies cardiovasculaires en favorisant la baisse des triglycérides, du cholestérol total et du LDL cholestérol. De plus, l’acide alpha-linolénique réduit le risque cardiaque en inhibant l’agrégation plaquettaire qui est responsable de l’obstruction des artères irriguant le cœur.
Elle contient également des oméga-6 avec l’acide linolénique avec l’un des meilleurs rapports pour la santé entre acides gras omégas 3 et omégas 6.

L’huile de graines de Lin, est intégrée à des compléments alimentaires permettant d’équilibrer le rapport entre acides gras oméga 3, oméga 6 et oméga 9. 
On la trouve ainsi associée à d’autres huiles végétales qui apportent leurs acides gras spécifiques :
- l’huile de poisson riche en omégas 3, EPA et DHA
- l’huile de bourrache particulièrement riche en omégas 6, acide linoléique et acide gamma-linolénique,
- l’huile de tournesol surtout riche en omégas 6, acide linoléique et omégas 9, acide oléique.
Ces compléments alimentaires peuvent aussi être enrichis en vitamines, minéraux, antioxydants, agents digestifs ou microbiotiques grâce aux extraits de plantes qu’ils contiennent comme l’ananas riche en papaïne, l’ail, le son d’avoine, le chardon-marie digestif, l’échinacée pour l’immunité, la spiruline détoxifiante, la chlorelle, le ginseng de Sibérie ou éleuthérocoque et la pectine de pomme.

Bouffées de chaleur

La graine de Lin contient des phytoœstrogènes qui ont une action de prévention des bouffées de chaleur.
On la trouve dans les compléments alimentaires pour lutter contre les désagréments de la ménopause comme les gélules de Ménophytea, de Triolinum jour/nuit ou de Menalya Femilyane Menopause.
Ces compléments alimentaires associent la graine de Lin à des plantes apportant leurs bienfaits pendant cette période délicate où les bouffées de chaleur côtoient les troubles digestifs, les changements d’humeur, les problèmes de sommeil et les douleurs. Ces plantes peuvent être le houblon sédatif, la chicorée digestive, le kudzu équilibrant, la mélisse pour la détente , le romarin diurétique, l’huile de krill pour l’arthrite. Elle peut également être associée à des minéraux comme le fer, le zinc ou à des vitamines comme la vitamine C pour la peau.

Peau sèche

L'huile de graine de Lin limite l’état de sécheresse de la peau en formant un film protecteur de la déshydratation et elle prévient l’inflammation et les rougeurs qui accompagnent souvent la peau sèche. Pharma GDD vous propose l’Huile de Lin Bio Waam ou le Gel de Lin Bio de Waam.

Cheveux ternes et cassants

En cas de cheveux fins et fragilisés, l’Huile de Lin Bio Waam ou le Gel de Lin Bio de Waam peuvent être appliqués sur la chevelure aussi bien pour gainer les cheveux, les rendre plus forts, redessiner les boucles que pour les protéger des agressions extérieures. Le Lin permet aussi de redonner du peps aux cheveux bouclés ou crêpus.
Des shampoings et après-shampoings à base d’extrait de graines de Lin gainent les cheveux fins, facilitent leur coiffage et leur tenue pour une chevelure naturellement plus volumineuse comme le Shampoing au Lin Bio Klorane et l’Après-shampoing au Lin Klorane.

 

Quels sont les effets indésirables du Lin ?

Lorsqu'il est pris dans les conditions recommandées, c'est-à-dire avec suffisamment d’eau par rapport à la quantité prise, le Lin peuvent entraîner certains effets indésirables digestifs les premiers jours, tels que des gaz, ballonnements, maux d’estomac, des nausées ou des troubles du transit. Il est possible de réduire ces effets en diminuant la dose quotidienne de Lin, puis en l'augmentant de nouveau progressivement et en prenant le Lin en début de repas.
Il existe un risque d’hypersensibilité avec crise d’asthme ou choc anaphylactique en cas de manipulation ou de consommation de Lin chez les personnes à terrain allergique, atopique ou chez les personnes asthmatiques.
Les graines de Lin entières ne sont pas recommandées en cas d'intestin irritable ou de diverticulite, car leur tégument peut entraîner une irritation de l’intestin. Il est nécessaire de n’en consommer qu’une cuillère à café et de les réduire en poudre juste avant leur utilisation pour ne pas aggraver l’irritation.
Lorsqu’il n’est pas pris dans les conditions recommandées, c'est-à-dire avec suffisamment d'eau, les graines de Lin peuvent entraîner une obstruction de l’intestin avec une constipation importante
Le Lin peut entraîner des effets œstrogéniques en cas de surdosage ou en cas d’usage prolongé.
Le Lin peut augmenter le risque de saignement et d’ecchymoses en raison de sa richesse en acides gras oméga 3.
Le Lin peut entraîner un risque d’hypotension artérielle en cas de prise de médicaments contre la tension artérielle et un risque d’hypoglycémie en cas de prise de médicaments contre le diabète.
Bien suivre les recommandations de dosage et les durées d’utilisation préconisées par les laboratoires fabricants.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Lin ?

L’usage des graines de Lin est déconseillé chez les enfants de moins de douze ans.
Chez la femme enceinte ou allaitante, la consommation du Lin est déconseillée en raison de ses propriétés œstrogéniques.
Le Lin est déconseillé chez la personne âgée en raison d'un risque d'occlusion digestive. 
Il est recommandé de demander un avis médical avant l’utilisation du Lin pour une prise en charge de longue durée, notamment dans la prise en charge des symptômes de la ménopause.

Ne prenez pas de graine de Lin si :
  • vous êtes allergique au Lin ou aux plantes de la famille des Linacées.
  • vous avez des difficultés à avaler, vous souffrez de nausées, de vomissements, de fièvre ou de douleur abdominale, vous avez du sang dans les selles dont la présence n’a pas été expliquée
  • vous souffrez d’une maladie modifiant le diamètre ou la motricité de l’intestin, d’une menace d’obstruction des intestins (sténose intestinale), d’une paralysie de l’intestin ou d’un mégacôlon, d’un adénome colorectal, d’un fécalome, d’une constipation ou de diarrhée persistent au-delà de trois jours de traitement ou d’une constipation alors que vous prenez déjà d’autres laxatifs
  • vous êtes épileptique, que vous souffrez et que vous êtes traité pour de troubles bipolaires, du diabète traité par insuline, d’une maladie du cœur ou d’hypertension artérielle, d’une maladie de l’œsophage ou du cardia,  
  • vous souffrez, vous avez déjà souffert ou si un membre de votre famille a déjà souffert d’une maladie hormonodépendante comme le cancer du sein, de l’utérus ou de l’ovaire, si vous souffrez d’une mastose, de kystes ovariens ou d’endométriose...
  • vous prenez des médicaments opiacés (morphine...), des anti-diarrhéiques tels que le lopéramide ou des médicaments anticoagulants ou antiplaquettaire.
  • vous devez subir une intervention chirurgicale : interrompez le Lin deux semaines avant l’intervention et jusqu’à deux semaines après.
Dans tous ces cas, une consultation médicale s’impose et une réévaluation régulière devra être réalisée.

Les graines et l’huile de Lin doivent être entreposées à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur, car elles peuvent rancir rapidement.
 

Interactions entre le Lin et les médicaments

Les graines de Lin peuvent entraîner un retard à l’absorption de médicaments ou peut diminuer leur absorption. 
Par conséquent, il est nécessaire de les prendre deux heures avant ou après la prise d’autres médicaments.
Les graines de Lin, prises même sur quelques jours, peuvent modifier l’effet de nombreux médicaments ou compléments alimentaires :
  • médicaments contre le cholestérol,
  • fluidifiants sanguins,
  • insuline,
  • hormone thyroïdienne,
  • pilule contraceptive,
  • médicaments œstrogéniques,
  • minéraux : fer, calcium, zinc, magnésium…
  • vitamines notamment vitamine B12.
Dans tous ces cas, il est nécessaire de parler de votre prise de Lin à votre médecin pour qu’il vous aide à ajuster la dose de votre médicament.

Interactions entre le Lin et les plantes

Le Lin n’entre pas en interaction avec les autres plantes, il est donc possible de l’associer. Cependant, il est déconseillé de la prendre en même temps que d’autres plantes à propriétés œstrogéniques telles que l’actée à grappes (cimicifuga), l’airelle rouge, l’alfalfa (luzerne) l’angélique, l’anis, l’armoise, l’avoine, la badiane, la berce, la cataire, le carvi, le cerfeuil des Alpes (méon), cyprès, le fenouil, le fenugrec, le framboisier, le gingembre, le kudzu, le houblon, le niaouli, le persil, la réglisse, la ronce de Corée, la sauge officinale ou la sauge sclarée, le saule blanc, le soja ou le trèfle rouge sans l’avis de votre médecin.

À retenir
Le Lin permet de compléter l’apport alimentaire en fibres naturellement, tout en contribuant au confort digestif notamment en cas de constipation, de diarrhée, de troubles du microbiote, d’inflammation de l’intestin... Parallèlement, il peut aider à soulager les bouffées de chaleur. Le Lin est également recommandé pour la peau sèche et pour les cheveux fragilisés.

Retrouvez également toutes nos informations sur les bienfaits du psyllium.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.


Sources :
Cunnane SC, Ganguli S, Menard C, et al. High alpha-linolenic acid flaxseed (Linum usitatissimum): some nutritional properties in humans. Br J Nutr 1993;69:443-53.
Warrand J, Michaud P, Picton L, Muller G, Courtois B, Ralainirina R, Courtois J. Flax (Linum usitatissimum) seed cake: a potential source of high molecular weight arabinoxylans? J Agric Food Chem. 2005 Mar 9;53(5):1449-52
Naran R, Chen G, Carpita NC. Novel rhamnogalacturonan I and arabinoxylan polysaccharides of flax seed mucilage. Plant Physiol. 2008 Sep;148(1):132-41.
Guilloux K, Gaillard I, Courtois J, Courtois B, Petit E. Production of arabinoxylan-oligosaccharides from flaxseed (Linum usitatissimum). J Agric Food Chem. 2009 Dec 9;57(23):11308-13
Basch E, Bent S, Collins J, Dacey C, Hammerness P, Harrison M, Smith M, Szapary P, Ulbricht C, Vora M, Weissner W; Natural Standard Resource Collaboration. Flax and flaxseed oil (Linum usitatissimum): a review by the Natural Standard Research Collaboration. J Soc Integr Oncol. 2007 Summer;5(3):92-105. 
Sairanen U, Piirainen L, Nevala R, Korpela R. Yoghurt containing galacto-oligosaccharides, prunes and linseed reduces the severity of mild constipation in elderly subjects. Eur J Clin Nutr 2007;61:1423-8. 
Cockerell KM, Watkins AS, Reeves LB, et al. Effects of linseeds on the symptoms of irritable bowel syndrome: a pilot randomised controlled trial. J Hum Nutr Diet 2012;25:435-43. 
Sun J, Bai H, Ma J, et al. Effects of flaxseed supplementation on functional constipation and quality of life in a Chinese population: A randomized trial. Asia Pac J Clin Nutr. 2020;29(1):61-67. 
Bierenbaum ML, Reichstein R, Watkins TR. Reducing atherogenic risk in hyperlipemic humans with flaxseed supplementation: a preliminary report. J Am Coll Nutr 1993;12:501-4. 
Prasad K, Mantha SV, Muir AD, Westcott ND. Reduction of hypercholesterolemic atherosclerosis by CDC-flaxseed with very low alpha-linolenic acid. Atherosclerosis 1998;136:367-75. 
Brouwer IA, Katan MB, Zock PL. Dietary alpha-linolenic acid is associated with reduced risk of fatal coronary heart disease, but increased prostate cancer risk: a meta-analysis. J Nutr 2004;134:919-22
Bloedon LT, Balikai S, Chittams J, et al. Flaxseed and cardiovascular risk factors: results from a double blind, randomized, controlled clinical trial. J Am Coll Nutr 2008;27:65-74. 
Haghighatsiar N, Askari G, Saraf-Bank S, Feizi A, Keshmiri H. Effect of flaxseed powder on cardiovascular risk factor in dyslipidemic and hypertensive patients. Int J Prev Med. 2019;10:218. 
Khandouzi N, Zahedmehr A, Mohammadzadeh A, Sanati HR, Nasrollahzadeh J. Effect of flaxseed consumption on flow-mediated dilation and inflammatory biomarkers in patients with coronary artery disease: a randomized controlled trial. Eur J Clin Nutr. 2019;73(2):258-265.
Rodriguez-Leyva D, Rodriguez-Portelles A, Weighell W, Guzman R, Maddaford TG, Pierce GN. The effects of dietary flaxseed on cardiac arrhythmias and claudication in patients with peripheral arterial disease (1). Can J Physiol Pharmacol. 2019;97(6):557-561.
Caligiuri SP, Aukema HM, Ravandi A, Guzman R, Dibrov E, Pierce GN. Flaxseed consumption reduces blood pressure in patients with hypertension by altering circulating oxylipins via an a-linolenic acid-induced inhibition of soluble epoxide hydrolase. Hypertension. 2014 Jul;64(1):53-9. 
Khalesi S, Irwin C, Schubert M. Flaxseed consumption may reduce blood pressure: a systematic review and meta-analysis of controlled trials. J Nutr. 2015 Apr;145(4):758-65.
Javidi A, Mozaffari-Khosravi H, Nadjarzadeh A, Dehghani A, Eftekhari MH. The effect of flaxseed powder on insulin resistance indices and blood pressure in prediabetic individuals: a randomized controlled clinical trial. J Res Med Sci. 016 Sep 1;21:70.
Toulabi T, Yarahmadi M, Goudarzi F, Ebrahimzadeh F, Momenizadeh A, Yarahmadi S. Effects of flaxseed on blood pressure, body mass index, and total cholesterol in hypertensive patients: A randomized clinical trial. Explore (NY) 2021
Pan A, Sun J, Chen Y, et al. Effects of a flaxseed-derived lignan supplement in type 2 diabetic patients: a randomized, double-blind, cross-over trial. PLoS ONE 2007;2:e1148. 
Mani UV, Mani I, Biswas M, Kumar SN. An open-label study on the effect of flax seed powder (Linum usitatissimum) supplementation in the management of diabetes mellitus. J Diet Suppl 2011;8:257-65.
Hutchins AM, Brown BD, Cunnane SC, Domitrovich SG, Adams ER, Bobowiec CE. Daily flaxseed consumption improves glycemic control in obese men and women with pre-diabetes: a randomized study. Nutr Res. 2013 May;33(5):367-75. 
Mohammadi-Sartang M, Sohrabi Z, Barati-Bodaji R, Raeisi-Dehkordi H, Mazloom Z. Flaxseed supplementation on glucose control and insulin sensitivity: a systematic review and meta-analysis of 25 randomized, placebo-controlled trials. Nutr Rev. 2018 Feb 1;76(2):125-39.
Soltanian N, Janghorbani M. Effect of flaxseed or psyllium vs. placebo on management of constipation, weight, glycemia, and lipids: A randomized trial in constipated patients with type 2 diabetes. Clin Nutr ESPEN. 2019;29:41-48.
Yari Z, Cheraghpour M, Hekmatdoost A. Flaxseed and/or hesperidin supplementation in metabolic syndrome: an open-labeled randomized controlled trial. Eur J Nutr. 2021;60(1):287-298. 
Finnegan YE, Minihane AM, Leigh-Firbank EC, et al. Plant- and marine-derived n-3 polyunsaturated fatty acids have differential effects on fasting and postprandial blood lipid concentrations and on the susceptibility of LDL to oxidative modification in moderately hyperlipidemic subjects. Am J Clin Nutr 2003;77:783-95.
Edel AL, Rodriguez-Leyva D, Maddaford TG, Caligiuri SP, Austria JA, Weighell W, Guzman R, Aliani M, Pierce GN. Dietary flaxseed independently lowers circulating cholesterol and lowers it beyond the effects of cholesterol-lowering medications alone in patients with peripheral artery disease. J Nutr. 2015 Apr;145(4):749-57.
Hadi A, Askarpour M, Salamat S, Ghaedi E, Symonds ME, Miraghajani M. Effect of flaxseed supplementation on lipid profile: An updated systematic review and dose-response meta-analysis of sixty-two randomized controlled trials. Pharmacol Res. 2020;152:104622.
Yang C, Xia H, Wan M, et al. Comparisons of the effects of different flaxseed products consumption on lipid profiles, inflammatory cytokines and anthropometric indices in patients with dyslipidemia related diseases: systematic review and a dose-response meta-analysis of randomized controlled trials. Nutr Metab (Lond) 2021;18(1):91
Sadat Masjedi M, Mohammadi Pour P, Shokoohinia Y, Asgary S. Effects of Flaxseed on Blood Lipids in Healthy and Dyslipidemic Subjects: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Curr Probl Cardiol 2022;47(7):100931.
Bongartz U, Hochmann U, Grube B, et al. Flaxseed Mucilage (IQP-LU-104) Reduces Body Weight in Overweight and Moderately Obese Individuals in a 12-week, Three-arm, Double-blind, Randomized and Placebo-controlled Clinical Study. Obes Facts 2022. 
Adlercreutz H, Fotsis T, Bannwart C, et al. Determination of urinary lignans and phytoestrogen metabolites, potential antiestrogens and anticarcinogens, in urine of women on various habitual diets. J Steroid Biochem 1986;25:791-7.. 
Adlercreutz, H., Bannwart, C., Wähälä, K., Mäkelä, T., Brunow, G., Hase, T., Arosemena, P. J., Kellis, J. T., Jr, & Vickery, L. E. (1993). Inhibition of human aromatase by mammalian lignans and isoflavonoid phytoestrogens. The Journal of steroid biochemistry and molecular biology, 44(2), 147–153.
Haggans CJ, Hutchins AM, Olson BA, et al. Effect of flaxseed consumption on urinary estrogen metabolites in postmenopausal women. Nutr Cancer 1999;33:188-95.
Haggans CJ, Travelli EJ, Thomas W, et al. The effect of flaxseed and wheat bran consumption on urinary estrogen metabolites in premenopausal women. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2000;9:719-25
Parikh M, Maddaford TG, Austria JA, Aliani M, Netticadan T, Pierce GN. Dietary Flaxseed as a Strategy for Improving Human Health. Nutrients. 2019 May 25;11(5). pii: E1171
Lucas EA, Wild RD, Hammond LJ, et al. Flaxseed improves lipid profile without altering biomarkers of bone metabolism in postmenopausal women. J Clin Endocrinol Metab 2002;87:1527-32. 
Lemay A, Dodin S, Kadri N, et al. Flaxseed dietary supplement versus hormone replacement therapy in hypercholesterolemic menopausal women. Obstet Gynecol 2002;100:495-504.
Dodin S, Lemay A, Jacques H, et al. The effects of flaxseed dietary supplement on lipid profile, bone mineral density, and symptoms in menopausal women: a randomized, double-blind, wheat germ placebo-controlled clinical trial. J Clin Endocrinol Metab 2005;90:1390-7.
Lewis JE, Nickell LA, Thompson LU, et al. A randomized controlled trial of the effect of dietary soy and flaxseed muffins on quality of life and hot flashes during menopause. Menopause 2006;13:631-42. 
Colli MC, Bracht A, Soares AA, et al. Evaluation of the efficacy of flaxseed meal and flaxseed extract in reducing menopausal symptoms. J Med Food 2012;15:840-5.
Pruthi S, Qin R, Terstreip SA, et al. A phase III, randomized, placebo-controlled, double-blind trial of flaxseed for the treatment of hot flashes: North Central Cancer Treatment Group N08C7. Menopause 2012;19:48-53.  
Mohammadi-Sartang M, Sohrabi Z, Barati-Bodaji R, Raeisi-Dehkordi H, Mazloom Z. Flaxseed supplementation on glucose control and insulin sensitivity: a systematic review and meta-analysis of 25 randomized, placebo-controlled trials. Nutr Rev. 2018 Feb 1;76(2):125-39.
De Souza Franco E, de Aquino CM, de Medeiros PL, Evêncio LB, da Silva Góes AJ, de Souza Maia MB. Effect of a Semisolid Formulation of Linum usitatissimum L. (Linseed) Oil on the Repair of Skin Wounds. Evid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:270752.
Katiba, Berouel & Z, Maameri & Halmi, Sihem & B, Benlakssira & A, Agabou & Youcef, hamdi pacha. (2013). Effects of Linum usitatissimum L. ingestion and oil topical application on hair growth in rabbit. International journal of medicinal and aromatic plants. 3. 459-463.
Beroual K, Agabou A, Abdeldjelil MC, Boutaghane N, Haouam S, Hamdi-Pacha Y. Evaluation Of Crude Flaxseed (Linum Usitatissimum L) Oil In Burn Wound Healing In New Zealand Rabbits. Afr J Tradit Complement Altern Med. 2017 Mar 1;14(3):280-286.
Pagano C, Baiocchi C, Beccari T, Blasi F, Cossignani L, Ceccarini MR, Orabona C, Orecchini E, Di Raimo E, Primavilla S, Salvini L, Michele AD, Perioli L, Ricci M. Emulgel Loaded with Flaxseed Extracts as New Therapeutic Approach in Wound Treatment. Pharmaceutics. 2021 Jul 21;13(8):1107
Allman, M. A., Pena, M. M., and Pang, D. Supplementation with flaxseed oil versus sunflowerseed oil in healthy young men consuming a low fat diet: effects on platelet composition and function. Eur.J Clin.Nutr. 1995;49(3):169-178.
Alonso L, Marcos ML, Blanco JG, et al. Anaphylaxis caused by linseed (flaxseed) intake. J Allergy Clin Immunol 1996;98:469-70. 
Alvarez-Perea A, Alzate -Pérez D, Doleo Maldonado A, Baeza ML. Anaphylaxis caused by flaxseed. J Investig Allergol Clin Immunol. 2013;23(6):446-7
Koizumi Y, Arai H, Nagase H, Kano S, Tachizawa N, Sagawa T, Yamaguchi M, Ohta K. [Case report: anaphylaxis caused by linseed included in baked bread]. Arerugi. 2014 Jul;63(7):945-50. 
Cotterchio M, Boucher BA, Kreiger N, et al. Dietary phytoestrogen intake--lignans and isoflavones--and breast cancer risk (Canada). Cancer Causes Control 2008;19:259-72.
Khan G, Penttinen P, Cabanes A, et al. Maternal flaxseed diet during pregnancy or lactation increases female rat offspring's susceptibility to carcinogen-induced mammary tumorigenesis. Reprod Toxicol 2007;23:397-406.
Goss PE, Li T, Theriault M, et al. Effects of dietary flaxseed in women with cyclical mastalgia. Breast Cancer Res Treat 2000;64:49
Freese R, Mutanen M. Alpha-linolenic acid and marine long-chain n-3 fatty acids differ only slightly in their effects on hemostatic factors in healthy subjects. Am J Clin Nutr 1997;66:591-8.