Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Kudzu

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 10/07/2024 à 14h07, publié le 24/11/2023 à 15h11
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Kudzu
Le Kudzu ou kuzu est une plante originaire d’Asie. Très utilisée en médecine traditionnelle chinoise et indienne depuis des millénaires, elle fait également partie des traditions culinaires sous forme de bouillies, de galettes, de tofus, de beignets, de gâteaux ou de salade et elle est toujours utilisée dans la confection de certains vêtements artisanaux en Asie.

Qu’est-ce que le Kudzu ?

Le Kudzu est une plante grimpante envahissante qui ressemble à la vigne vierge. La plante se présente sous forme de tiges qui grimpent sur les arbres et les envahit progressivement tout en émettant de longues lianes, qui arrivent sur le sol et s’enracinent, émettant de nouvelles tiges. Les racines formées sont épaisses, elles forment un gros tubercule qui peut peser plus de 100 kg. Ce tubercule peut être réduit en fécule qui est très riche en amidon et en protéines, ce qui en fait un excellent aliment à bonne valeur nutritive. Ses feuilles vertes et ses fleurs pourpres de type papilionacées, comme la vesce, sont également utilisées pour l’usage alimentaire. Ses fruits sont des gousses contenant des haricots. Seules ses racines, et parfois ses feuilles, sont utilisées en phytothérapie.
De son nom latin, Pueraria lobata, Pueraria montana ou Radix puerariae, le Kudzu est aussi appelé vigne Kudzu, vigne japonaise, puéraire hirsute, népalem, gegen, kouzou ou Kakou. C’est une plante de la famille des Fabacées comme le soja.
Cette plante ne doit pas être confondue avec le manioc ou le dictame qui donnent également tous deux une fécule.

Composition du Kudzu 

La racine de Kudzu est surtout composée de flavonoïdes particuliers, les isoflavones avec parmi eux la puérarine, la daïdzéine, la daïdzine, la génistéine, la formononétine et la biochanine A. Elle possède également des saponosides triterpéniques comme la soyasaponine et la kudzusaponine, des coumarines et des phytostéroïdes.
Elle est riche en protéines, sucres, minéraux et fibres.

Propriétés et bienfaits du Kudzu

Les isoflavones sont des composants aux propriétés phytoœstrogéniques, c’est-à-dire qu’ils se fixent aux récepteurs des œstrogènes dans l’organisme et agissent à leur place. Cette propriété du Kudzu expliquerait son mode d’action pour traiter les troubles de la ménopause tels que les bouffées de chaleur qui sont liées à un déséquilibre hormonal.
Lors d’expériences chez l’animal, la puerarine a montré des effets neuroprotecteurs et une action dopaminergique qui expliqueraient son action contre de nombreux troubles neurologiques, notamment les maladies cérébrales, l'épilepsie, les troubles cognitifs, la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, le stress, l'anxiété et la dépression. Le Kudzu favoriserait la mémoire et l’apprentissage, notamment pendant de la ménopause. Il pourrait également aider en cas de stress lors de l’arrêt du tabac .
Enfin, la daïdzine, la daïdzéine et la puerarine joueraient un rôle dans la diminution de la prise d’alcool et pourraient être un soutien pour le sevrage alcoolique 
 Les saponosides du Kudzu auraient une action protectrice sur le foie.

Utilisations du Kudzu 

Ménopause et préménopause

La racine de Kudzu est riche en isoflavones qui ont des propriétés phyto-œstrogéniques. Elle pourrait agir sur les troubles de la ménopause. La racine de Kudzu peut se trouver seule et réduite en poudre dans les gélules Nat et Form Kudzu. Le Kudzu est associé à d’autres plantes aux propriétés œstrogéniques telles que les graines de lin ou les cônes de houblon dans des compléments alimentaires tels que Ménophytea bouffées de chaleur.

Stress et fatigue mentale

En gemmothérapie, le spray Herbalgem Accrogem associe le Kudzu contre l’anxiété à des actifs issus de bourgeons et jeunes pousses d'arbre pour l’équilibre nerveux. Des macérats glycérinés de bourgeons d’arbres comme le pommier, l’amandier et le noisetier sont associés à des plantes comme la prêle reminéralisante, l’avoine, l’aigremoine et la valériane apaisante.

En cas de stress, la mémoire, la concentration et la vigilance sont altérées. Neurogenius Stress-Out peut apaiser et agir sur la gestion du stress, la confiance en soi, la fatigue mentale grâce au Kudzu et à la rhodiola adaptogène.

Pour soutenir le stress lié à l’arrêt du tabac, les gélules Inaldea Seranil sont composées de vitamines C et B6 et d’oligo éléments, le sélénium antioxydant et le magnésium antistress. Elles associent aussi le Kudzu à la valériane.

Quels sont les effets indésirables du Kudzu ?

Le Kudzu pourrait ralentir la coagulation sanguine. Cela pourrait aggraver les saignements et les troubles de la coagulation.
Le Kudzu a des propriétés hypoglycémiantes.
Le Kudzu peut entraîner des effets œstrogéniques en cas de surdosage ou en cas d’usage prolongé.
Le Kudzu pourrait avoir des effets toxiques sur le foie et sur le cœur (arythmies) en cas de prises à fortes doses ou à doses prolongées.
Le Kudzu pourrait être à l’origine d’allergies cutanées de contact en cas de manipulation de sa fécule.
Bien suivre les recommandations de dosage et les durées d’utilisation préconisées par les laboratoires fabricants.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Kudzu ?

Le Kudzu est déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes.
Il ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 12 ans.
Faites contrôler l’état de votre foie et de votre cœur avant tout démarrage de sevrage alcoolique ou tabagique avec le Kudzu.
La consommation prolongée de Kudzu est contre-indiquée en cas de cancer ou de maladie hormonodépendante du fait de la présence des isoflavones. Il est recommandé de demander un avis médical avant l’utilisation du Kudzu dans la prise en charge des symptômes de la ménopause afin d’écarter toute maladie hormonodépendante ou antécédent de maladie hormonodépendante. Une réévaluation régulière par le médecin devra être réalisée.  
Si vous êtes diabétique, vous ne devez pas prendre de Kudzu sans suivi médical, en particulier si vous prenez des médicaments pour abaisser la glycémie. Il est recommandé de bien contrôler votre glycémie à chaque prise de Kudzu et d’ajuster le dosage de vos médicaments hypoglycémiants.
En cas de traitement anticoagulant, ne prenez pas de Kudzu sans avis médical, il pourrait être responsable d’une augmentation de l’effet anticoagulant.
Ne prenez pas de Kudzu 15 jours avant ou après une intervention chirurgicale.
Le Kudzu ayant des propriétés immunostimulantes, il ne doit pas être pris avec des médicaments immunosuppresseurs comme le méthotrexate.
Ne prenez pas de Kudzu si vous prenez déjà des médicaments œstrogéniques.
Le Kudzu n’entre pas en interaction avec les autres plantes, il est donc possible de l’associer. Cependant, il est déconseillé de le prendre en même temps que d’autres plantes à propriétés œstrogéniques telles que l’actée à grappes (cimicifuga), l’airelle rouge, l’alfalfa (luzerne) l’angélique, l’anis, l’armoise, l’avoine, la badiane, la berce, la cataire, le carvi, le cerfeuil des Alpes (méon), cyprès, le fenouil, le fenugrec, le framboisier, le gingembre, le houblon, le lin, le niaouli, le persil, la réglisse, la ronce de Corée, la sauge officinale ou la sauge sclarée, le saule blanc, le soja ou le trèfle rouge.
On déconseillera aussi de l’utiliser avec des plantes aux propriétés hypoglycémiantes comme l’ail, la bardane, le gingembre, la guimauve, le fenugrec, le houblon, la pectine (de pomme ou d’agrumes), le plantain, le radis noir, la réglisse.
De même, on évitera son association aux plantes à action anticoagulante comme l’ail, la camomille, la canneberge ou cranberry, le cornouiller sanguin, le curcuma, l’éleuthérocoque, le fenugrec, la fève de Tonka, le ginkgo, le ginseng, le Kava, le lin (graines), le marronnier d’Inde le mélilot, le peuplier noir ou tremble, la reine des prés ou spirée ulmaire, le saule blanc, la vigne rouge.
Si vous consommez des compléments alimentaires ou des médicaments à base de plantes et que vous souhaitez consommer du Kudzu, demandez l’avis de votre médecin ou de nos pharmaciens.

Quelles sont les contre-indications du Kudzu ?

Le Kudzu est contre-indiqué en cas de maladie hormonodépendante comme le cancer du sein, de l’utérus et de l’ovaire, les mastoses, les kystes ovariens ou l’endométriose... Si vous ou un membre de votre famille a déjà souffert de l’une de ces maladies, ne prenez pas de Kudzu.
Le kudzu ne doit pas être utilisé en cas d’allergie à la plante ou aux plantes de la famille des Fabacées.

À retenir

La racine de Kudzu est utilisée en médecine traditionnelle asiatique depuis des siècles. Des études ont montré des propriétés œstrogéniques utiles dans les troubles de la ménopause, des actions de protection du cerveau et de régulation de l’humeur. Le Kudzu pourrait également aider à protéger les capacités cérébrales en cas de stress.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Arao T, Kinjo J, Nohara T, Isobe R. 1997. « Oleanene-type triterpene glycosides from Puerariae Radix. IV. Six new saponins from Pueraria lobata. Chem. Pharm. Bull. » 45, 362– 366.
Wang, C. Y., Huang, H. Y., Kuo, K. L., and Hsieh, Y. Z. Analysis of Puerariae radix and its medicinal preparations by capillary electrophoresis. J Chromatogr.A 4-3-1998;802(1):225-231. 
Jin, W. S., Tan, Y. Y., Chen, Y. G., and Wang, Y. [Determination of puerarin, daidzin and daidzein in root of Pueraria lobata of different origin by HPLC]. Zhongguo Zhong.Yao Za Zhi. 2003;28(1):49-51. 
Prasain, J. K., Jones, K., Brissie, N., Moore, R., Wyss, J. M., and Barnes, S. Identification of puerarin and its metabolites in rats by liquid chromatography-tandem mass spectrometry. J Agric.Food Chem. 6-16-2004;52(12):3708-3712. 
Lau, C. S., Carrier, D. J., Beitle, R. R., Howard, L. R., Lay, J. O., Liyanage, R., and Clausen, E. C. A glycoside flavonoid in Kudzu (Pueraria lobata): identification, quantification, and determination of antioxidant activity. Appl.Biochem.Biotechnol. 2005;121-124:783-794.
Mocan A, Carradori S, Locatelli M, Secci D, Cesa S, Mollica A, Riga S, Angeli A, Supuran CT, Celia C, Di Marzio L. 2018. « Bioactive isoflavones from Pueraria lobata root and starch: Different extraction techniques and carbonic anhydrase inhibition»
Shurtleff W. 1977. « The Book of Kudzu : A culinary and healing guide ».
Woo J, Lau E, Ho SC, Cheng F, Chan C, Chan AS, Haines CJ, Chan TY, Li M, Sham A. Comparison of Pueraria lobata with hormone replacement therapy in treating the adverse health consequences of menopause. Menopause. 2003 Jul-Aug;10(4):352-61.
Lamlertkittikul, S. and Chandeying, V. Efficacy and safety of Pueraria mirifica (Kwao Kruea Khao) for the treatment of vasomotor symptoms in perimenopausal women: Phase II Study. J Med Assoc Thai 2004;87(1):33-40. 
Chandeying, V. and Lamlertkittikul, S. Challenges in the conduct of Thai herbal scientific study: efficacy and safety of phytoestrogen, pueraria mirifica (Kwao Keur Kao), phase I, in the alleviation of climacteric symptoms in perimenopausal women. J Med Assoc Thai. 2007;90(7):1274-1280.
Chandeying, V. and Sangthawan, M. Efficacy comparison of Pueraria mirifica (PM) against conjugated equine estrogen (CEE) with/without medroxyprogesterone acetate (MPA) in the treatment of climacteric symptoms in perimenopausal women: phase III study. J Med Assoc Thai. 2007;90(9):1720-1726. 
Virojchaiwong, P., Suvithayasiri, V., and Itharat, A. Comparison of Pueraria mirifica 25 and 50 mg for menopausal symptoms. Arch.Gynecol.Obstet. 2011;284(2):411-419.
Dong, L. P. and Wang, T. Y. Effects of puerarin against glutamate excitotoxicity on cultured mouse cerebral cortical neurons. Zhongguo Yao Li Xue.Bao. 1998;19(4):339-342.
Xu, X. H. and Zhao, T. Q. Effects of puerarin on D-galactose-induced memory deficits in mice. Acta Pharmacol.Sin. 2002;23(7):587-590
Li, X., Sun, S., and Tong, E. Experimental study on the protective effect of puerarin to Parkinson disease. J Huazhong.Univ Sci.Technolog.Med Sci. 2003;23(2):148-150
Kim, I. T., Park, Y. M., Shin, K. M., Ha, J., Choi, J., Jung, H. J., Park, H. J., and Lee, K. T. Anti-inflammatory and anti-nociceptive effects of the extract from Kalopanax pictus, Pueraria thunbergiana and Rhus verniciflua. J Ethnopharmacol. 2004;94(1):165-173.
Yan B, Wang DY, Xing DM, et al. The antidepressant effect of ethanol extract of radix puerariae in mice exposed to cerebral ischemia reperfusion. Pharmacol Biochem Behav 2004;78:319-25. 
Carlson, S., Peng, N., Prasain, J. K., and Wyss, J. M. Effects of botanical dietary supplements on cardiovascular, cognitive, and metabolic function in males and females. Gend.Med 2008;5 Suppl A:S76-S90.
Dong XH, Gao WJ, Kong WN, Xie HL, Peng Y, Shao TM, Yu WG, Chai XQ. Neuroprotective effect of the active components of three Chinese herbs on brain iron load in a mouse model of Alzheimer's disease. Exp Ther Med. 2015 Apr;9(4):1319-1327.
Kim HS, Shin BR, Lee HK, Kim YJ, Park MJ, Kim SY, Lee MK, Hong JT, Kim Y, Han SB. A polysaccharide isolated from Pueraria lobata enhances maturation of murine dendritic cells. Int J Biol Macromol. 2013 Jan;52:184-91. doi: 10.1016/j.ijbiomac.2012.09.011.
Xue Liu, Rui Huang, Jiye Wan, Puerarin: a potential natural neuroprotective agent for neurological disorders, Biomedicine & Pharmacotherapy, Volume 162, 2023, 114581, ISSN 0753-3322
Arao T, Udayama M, Kinjo J, Nohara T. Preventive effects of saponins from the Pueraria lobata root on in vitro immunological liver injury of rat primary hepatocyte cultures. Planta Med. 1998 Jun;64(5):413-6. 
Guerra MC, Speroni E, Broccoli M, Cangini M, Pasini P, Minghett A, Crespi-Perellino N, Mirasoli M, Cantelli-Forti G, Paolini M. Comparison between chinese medical herb Pueraria lobata crude extract and its main isoflavone puerarin antioxidant properties and effects on rat liver CYP-catalysed drug metabolism. Life Sci. 2000 Nov 3;67(24):2997-3006
Liu Q, Lawrence AJ, Liang JH. Traditional Chinese medicine for treatment of alcoholism: from ancient to modern. Am J Chin Med. 2011;39(1):1-13
Keung WM, Vallee BL. Daidzin: a potent, selective inhibitor of human mitochondrial aldehyde dehydrogenase. Proc Natl Acad Sci U S A. 1993 Feb 15;90(4):1247-51. 
Keung WM, Vallee BL. Daidzin and daidzein suppress free-choice ethanol intake by Syrian golden hamsters. Proc Natl Acad Sci U S A. 1993 Nov 1;90(21):10008-12.
Lin RC, Guthrie S, Xie CY, Mai K, Lee DY, Lumeng L, Li TK. Isoflavonoid compounds extracted from Pueraria lobata suppress alcohol preference in a pharmacogenetic rat model of alcoholism. Alcohol Clin Exp Res. 1996 Jun;20(4):659-63. 
Lu L, Liu Y, Zhu W, Shi J, Liu Y, Ling W, Kosten TR. Traditional medicine in the treatment of drug addiction. Am J Drug Alcohol Abuse. 2009;35(1):1-11.
David M. Penetar, Robert R. MacLean, Jane F. McNeil, Scott E. Lukas. Kudzu Extract Treatment Does Not Increase the Intoxicating Effects of Acute Alcohol in Human Volunteers. Alcohol Clin Exp Res. 2011 April ; 35(4): 726–734
Penetar DM, Toto LH, Farmer SL, Lee DY, Ma Z, Liu Y, Lukas SE. The isoflavone puerarin reduces alcohol intake in heavy drinkers: a pilot study. Drug Alcohol Depend. 2012 Nov 1;126(1-2):251-6.
Henry François-Xavier. Contribution à l’étude du kudzu (Pueraria lobata (Willd.) Ohwi) : De l’usage traditionnel aux applications thérapeutiques modernes. Thèse Doctorat en Pharmacie, Nancy, jan 2013
Lukas SE, Penetar D, Su Z, Geaghan T, Maywalt M, Tracy M, Rodolico J, Palmer C, Ma Z, Lee DY. A standardized kudzu extract (NPI-031) reduces alcohol consumption in nontreatment-seeking male heavy drinkers. Psychopharmacology (Berl). 2013 Mar;226(1):65-73. doi: 10.1007/s00213-012-2884-9.
Ozarowski M, Mikołajczak PŁ, Thiem B. Rośliny lecznicze stosowane w fitoterapii uzaleinień od nikotyny lub alkoholu--implikacje dla zastosowania roślinnych kultur in vitro [Medicinal plants in the phytotherapy of alcohol or nicotine addiction. Implication for plants in vitro cultures]. Przegl Lek. 2013;70(10):869-74. Polish. PMID: 24501814.
Akita, H., Sowa, J., Makiura, M., Akamatsu, H., and Matsunaga, K. Maculopapular drug eruption due to the Japanese herbal medicine Kakkonto (kudzu or arrowroot decoction). Contact Dermatitis 2003;48(6):348-349.
Qi, B. L. and Qi, B. M. [Effect of the purariae-isofiavones on estrogen level in normal and ovariectomized rats]. Zhongguo Zhong.Yao Za Zhi. 2002;27(11):850-852.
Santosh N, Mohan K, Royana S, Yamini TB. Hepatotoxicity of tubers of Indian Kudzu (Pueraria tuberosa) in rats. Food Chem Toxicol. 2010 Apr;48(4):1066-71.
Kim HJ, Kim H, Ahn JH, Suk JH. Liver injury induced by herbal extracts containing mistletoe and kudzu. J Altern Complement Med 2015;21(3):180-5. 
Shi, W. G., Qu, L., and Wang, J. W. [Study on interventing effect of puerarin on insulin resistance in patients with coronary heart disease]. Zhongguo Zhong.Xi.Yi.Jie.He.Za Zhi. 2002;22(1):21-24.
Zheng, G., Zhang, X., Zheng, J., Meng, Q., and Zheng, D. [Estrogen-like effects of puerarin and total isoflavones from Pueraria lobata]. Zhong.Yao Cai. 2002;25(8):566-568.
Xue, X. O., Jin, H., Niu, J. Z., and Wang, J. F. [Effects of extracts of root of kudzu vine on mammary gland and uterus development in rats]. Zhongguo Zhong.Yao Za Zhi. 2003;28(6):560-562
Wong, K. H., Li, G. Q., Li, K. M., Razmovski-Naumovski, V., and Chan, K. Kudzu root: traditional uses and potential medicinal benefits in diabetes and cardiovascular diseases. J Ethnopharmacol. 4-12-2011;134(3):584-607.
Yin, Z. Z. and Zeng, G. Y. [Pharmacology of puerarin. V. Effects of puerarin on platelet aggregation and release of 5-HT from platelets]. Zhongguo Yi.Xue.Ke.Xue.Yuan Xue.Bao. 1981;3 Suppl 1:44-47. 
Zheng J, Chen B, Jiang B, Zeng L, Tang ZR, Fan L, Zhou HH. The effects of puerarin on CYP2D6 and CYP1A2 activities in vivo. Arch Pharm Res. 2010 Feb;33(2):243-6. doi: 10.1007/s12272-010-0209-2. Epub 2010 Feb 24. PMID: 20195825.