Nicorette 2 mg menthe intense comprimé


Fumeur moyennement à faiblement dépendant
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie buccale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s Ă  sucer

Ă€ partir de
5,49 â‚¬
Ă€ partir de
5,49 â‚¬
Les comprimés à sucer Nicorette 2 mg menthe intense sont indiqués dans le traitement de la dépendance tabagique, pour soulager les symptômes de sevrage tabagique chez les personnes qui veulent arrêter leur consommation de tabac. 

Ce médicament est réservé à l'adulte. 

Ces comprimés peuvent être utilisés donc lors d'une stratégie de réduction du tabagisme comme une étape vers l'arrêt définitif. Mais aussi quand un fumeur doit s'abstenir temporairement de fumer (voyage en avion par exemple). 

Le principe actif est la Nicotine 2 mg.

Il existe des boîtes de 20 ou 80 comprimés à sucer.

Noyau est composé de : Mannitol (E421), gomme xanthane, arôme Winterfresh, carbonate de sodium anhydre, sucralose, acésulfame potassique, stéarate de magnésium.
Et l'enveloppe à dissolution immédiate est composé d'Hypromellose, arôme Winterfresh, dioxyde de titane (E171), sucralose, sepifilm gloss, acésulfame potassique, polysorbate 80.

Posologies de Nicorette 2 mg en comprimés menthe intense 


Le test de Fagerström va permettre dans un premier temps de connaitre votre dépendance à la nicotine et ainsi évaluer le nombre de comprimés à sucer et leur dosage à utiliser chaque jour. 

Les comprimés à sucer dosés à 2 mg de nicotine seront plus adaptés aux fumeurs faiblement ou moyennement dépendants à la nicotine qui auront donc un score au test de Fageström de 3 à 6 ou si elles fument moins de 20 cigarettes par jour.

Le traitement de la dépendance à la nicotine se fait habituellement en 3 étapes : 
La première de la semaines 1 à 6 qui est la phase initiale de traitement, vous pouvez prendre un comprimé à sucer toutes les 1 à 2 heures, la posologie doit être au moins de 9 comprimés à sucer par jour.
De la semaines 7 à 9 c'est l'étape suivi de traitement, on pourra prendre un comprimé à sucer toutes les 2 à 4 heures.
Et la dernière étape est le sevrage tabagique de la semaines 10 à 12. Vous prendrez un comprimé à sucer toutes les 4 à 8 heures.

Pour aider à la poursuite du sevrage après les 12 semaines on peut éventuellement prendre un à 2 comprimés à sucer par jour mais seulement en cas de tentations fortes.

Le nombre de comprimés pris par jour est variable suivant la dépendance du patient mais ne doit en aucun cas dépasser 15 comprimés par jour.

Il est conseillé que le traitement ne dépasse pas six mois. 

Au début du traitement, vous pouvez alterner les comprimés à la nicotine et les cigarettes. Il vous est conseillé de sucer un comprimé dès que l'envie de fumer apparaît afin de réduire au maximum la consommation de cigarettes et rester aussi longtemps que possible sans fumer.

Un professionnel de santé sera consulté si une réduction de la consommation de cigarettes n'a pas été obtenue après 6 semaines de traitement.

La nicotine contenue dans le comprimé à sucer sera absorbée par la muqueuse buccale, c'est pourquoi il va rester contre celle-ci pour se dissoudre d'un coté à l'autre de la bouche jusqu'à dissolution complète 20 à 30 minutes plus tard. Vous ne devez pas avaler ni croquer ce comprimé. Vous devez aussi vous abstenir de boire ou manger. 

Une intoxication grave se manifeste par une hypotension, un pouls faible et irrégulier, une gêne respiratoire, une prostration, un collapsus cardiovasculaire et des convulsions. Consultez votre médecin si c'est votre cas.

Attention un enfant qui a avalé un ou plusieurs comprimés à sucer accidentellement doit être orienté rapidement vers un service d'urgence. Une dose qui est thérapeutique pour l'adulte pourrait provoquer une intoxication grave, voire mortelle chez l'enfant. 

Précautions d'emploi de Nicorette 2 mg menthe intense en comprimé à sucer


Nicorette 2 mg menthe intense en comprimé à sucer vous sera contre-indiqué en cas d'allergie à l'un des constituants ou si vous ne fumez pas ou si vous êtes un fumeur occasionnel. 

Vous devez consulter votre médecin avant l'instauration d'un sevrage tabagique si vous avez une insuffisance hépatique et / ou rénale sévère, ou si vous avez un ulcère de l'estomac ou du duodénum en évolution. 

Comme ce médicament contient du mannitol (E421), il peut provoquer des troubles digestifs tels que la diarrhée.

Des symptômes vous indiques si vous êtes en sous ou en sur dosage, il vous faudra alors adapter votre posologie avec un professionnel de santé pour être rééquilibré. 

Si vous ressentez, malgré le traitement, une sensation de "manque", vous allez avoir un besoin impérieux de fumer, une irritabilité, des troubles du sommeil, une agitation, ou des difficultés de concentration.

Dans le cas inverse, vous pouvez avoir des signes de surdosage, c'est-à-dire des nausées, des douleurs abdominales, une diarrhée, une hyper salivation, des sueurs, des céphalées, des étourdissements, une baisse de l'audition et une faiblesse générale.

D'autres médicaments pris en parallèle même si ceux ci sont obtenus sans ordonnance doivent être signalés à votre médecin ou à votre pharmacien pour éviter tout surdosage ou toute interaction.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez et que vous fumez, vous devez consulter votre médecin pour avoir son conseil sur votre sevrage et afin d'effectuer un suivi de celui-ci. 

Pour toute information complémentaire vous pouvez lire la notice ou demander conseil à votre médecin ou pharmacien.
Mis Ă  jour le 10/07/2019