Nicorette 2 mg menthe fraîche gomme


Fumeur moyennement à faiblement dépendant
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie buccale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : Gommes

Ă€ partir de
5,49 â‚¬
Ă€ partir de
5,49 â‚¬
Les gommes Nicorette 2 mg , qui ont un goût menthe fraîche sans sucre sont indiqués dans le traitement de la dépendance tabagique afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.

Même si l'arrêt définitif de la consommation de tabac soit préférable, ce médicament peut être utilisé dans les cas où un fumeur s'abstient temporairement de fumer ou lors d'une stratégie de réduction du tabagisme comme une étape vers l'arrêt définitif. 

Ces gommes contiennent de la Nicotine 2 mg. 

Ce médicament est réservé à l'adulte à partir de 15 ans.

La boite contient 30, 105 ou 210 gommes.

Posologie de Nicorette 2 mg


Dans un premier temps, il vous est conseillé de faire le test de Fagerström pour connaitre votre dépendance à la nicotine et adapter alors votre traitement.

Les gommes à mâcher qui sont dosées à 2 mg de nicotine ne sont pas adaptées pour les fumeurs fortement ou très fortement dépendants à la nicotine c'est à dire qui ont un score au test de Fagerström de 7 à 10.

Les gommes à mâcher pourront être associées suivant votre dépendance avec une forme qui délivre de la nicotine tout au long de la journée, les dispositifs transdermiques.

Pour arrêter complètement le tabac, le traitement de la dépendance à la nicotine se fait habituellement en 2 phases. La première phase consiste à sucer une pastille chaque fois que l'envie de fumer apparaît. Le nombre de gommes de Nicorette 2 mg ne doit en aucun cas dépasser 30 gommes par jour. En général les patients en prennent 8 à 12 gommes par jour. La durée de cette phase est d'environ 3 mois en général.

Au début du traitement, les gommes peuvent être alternées avec des cigarettes mais si une réduction de votre consommation de cigarettes n'a pas été obtenue après 6 semaines de traitement vous devez consulter votre médecin. 

La deuxième phase, consiste à réduire progressivement le nombre de gommes sucés par jour. Le traitement sera interrompu lorsque la consommation est réduite de 1 à 2 gommes par jour.

Il vous est conseillé de ne pas utiliser les gommes à mâcher au-delà de 12 mois.
Si votre traitement a échoué ou si vous continuez de ressentir des envies irrépressibles de fumer pendant votre traitement vous devez consulter votre médecin

Ces gommes ne se mâchent pas comme du chewing gum. En effet, la nicotine contenue dans la gomme est absorbée par la muqueuse buccale et est délivrée par mastication. Ainsi si la nicotine est avalée avec la salive, elle est sans effet. Il ne faut donc pas mâcher la gomme trop vigoureusement.
La méthode à suivre est de mâcher une première fois la gomme, puis la garder contre la joue environ 10 minutes. La gomme se ramollit alors et permet à la nicotine de se libérer progressivement, d'être absorbée par la muqueuse buccale, passant ainsi dans la circulation. Il faut ensuite mâcher très lentement la gomme (environ 20 fois en 20 minutes).

La gomme à mâcher doit être gardée en bouche pendant 30 minutes environ. Au-delà elle ne délivrera plus de nicotine.

Attention en cas de surdosage accidentel ou si un enfant avale une ou plusieurs pastilles à sucer, votre médecin doit être consulté de toute urgence. 
En effet, de faibles quantités de nicotine sont dangereuses chez l'enfant. La dose thérapeutique destinée à l'adulte pourrait provoquer une intoxication qui peut être mortelle chez l'enfant.
Les symptômes d'une intoxication grave sont une hypotension, un pouls faible et irrégulier, une gêne respiratoire, une prostration, un collapus cardiovasculaire et des convulsions.

Précautions d'emploi de Nicorette 2 mg


Nicorette 2 mg menthe fraîche en gommes vous sera contre-indiqué si vous ne fumez pas ou si vous êtes un fumeur occasionnel, en cas d'allergie à l'un des constituants, en cas de phénylcétonurie, en raison de la présence d'aspartam.

Ce médicament contient du xylitol qui peut provoquer des troubles digestifs tels qu'un effet laxatif léger, ou une diarrhée. Il contient aussi du sodium qui est a prendre en compte chez les patients qui en contrôlent leur apport alimentaire.

Une consultation médicale sera au préalable nécessaire si vous avez une insuffisance hépatique et/ou rénale sévère, ou un ulcère de l'estomac ou du duodénum en évolution.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez en parallèle un traitement médicamenteux pour éviter les interactions ou les surdosages. 

Une adaptation de la posologie avec votre médecin ou votre pharmacien sera nécessaire en cas de sur ou de sous dosage.

Les signes d'un sous-dosage sont : le besoin impérieux de fumer, l'irritabilité, les troubles du sommeil, l'agitation ou l'impatience, une difficulté de concentration.

Les symptômes d'un surdosage sont des nausées, des douleurs abdominales, de la diarrhée, une hypersalivation, des sueurs, des maux de tête, des étourdissements, une baisse de l'audition, et une faiblesse générale.

Les femmes enceintes ou allaitantes fumeuses doivent se tourner vers leur médecin avant toute prise de substituts nicotiniques car elles auront besoin d'un avis médicamenteux et d'un suivi. 

Consultez la notice si vous avez besoin d'informations complémentaires ou renseignez vous auprès de votre médecin ou pharmacien.
Mis Ă  jour le 05/07/2019