NicoretteSpray 1 mg menthe fraîche


Traitement de la dépendance tabagique
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie buccale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : Spray buccal

Ă€ partir de
17,99 â‚¬
Ă€ partir de
17,99 â‚¬
NicoretteSpray 1 mg menthe fraîche est un médicament appartenant à la classe des substituts nicotiniques indiqué dans la prise en charge du sevrage tabagique chez les fumeurs souhaitant arrêter la cigaretteNicoretteSpray est un traitement de type Thérapie de Remplacement de la Nicotine (TRN).

NicoretteSpray 1 mg est utilisé pour soulager les symptômes du sevrage nicotinique comme le symptôme du manque, lorsque l'organisme est se trouve brutalement privé de nicotine. NicoretteSpray prévient et réduit la survenue de ces différents symptômes et soulage les envies irrésistibles de fumer.

NicoretteSpray contient de la nicotine, libérée à petite dose, à l'origine des ces effets thérapeutiques. NicoretteSpray est ainsi moins nocif qu'une cigarette (absence de goudron, monoxyde de carbone, ou autres toxines présentes dans la fumée de cigarette).
Afin d'augmenter vos chances d'arrêter de fumer, bénéficiez d'un service de conseils et d'accompagnement, si possible.

Une pulvérisation de NicoretteSpray délivre 1 mg de nicotine et est disponible en 150 ou 2 x 150 doses pulvérisations.
Les autres composants sont : propylène glycol, éthanol anhydre, trométamol, poloxamère 407, glycérol, bicarbonate de sodium, lévomenthol, arôme de menthe, arôme rafraîchissant, sucralose, acésulfame potassique, acide chlorhydrique, eau purifiée.


Posologie de NicoretteSpray 1 mg menthe fraîche : 

 NicoretteSpray est réservé aux plus de 18 ans.
La posologie se déroule en 3 étapes.

L'étape 1, Semaines 1 à 6 : 1 pulvérisation est effectuée pour remplacer les prises de cigarette ou dès l'envie irrépressible de fumer. Une 2ème pulvérisation sera effectuée si une seule n'a pas suffit à calmer l'envie. La posologie usuelle est de 1 ou 2 pulvérisations par prise toutes les 30 minutes à 1 heure, soit 4 pulvérisations par heure et 64 pulvérisations par jour. . Par exemple, en cas de consommation moyenne de 15 cigarettes par jour, il convient d'utiliser 1 à 2 pulvérisations au moins 15 fois par jour. 

Etape 2, Semaines 7 à 9 : dans cette étape, on commence à réduire le nombre quotidien de pulvérisations, celles-ci doivent à la fin de la semaine 9, être égales à la moitié de celles à l'étape 1.

Etape 3 , Semaines 10 à 12 : Il faut attendre au maximum 4 pulvérisations par jour à la semaine 12. Le traitement sera stoppée, une fois arrivée à 2 à 4 pulvérisations par jour.

Pour les envies éventuelles à la fin du traitement, gardez sur vous NicoretteSpray pour pouvoir effectuer 1 ou 2 pulvérisations si besoin.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 6 mois, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien dans ce cas.

Utilisation du spray : A l'aide du pouce faites glisser le bouton vers le bas jusqu'à pouvoir le faire entrer à l'aide d'une légère pression. N'appuyez pas trop fort. Tout en poussant le bouton vers l'intérieur, faites-le-glisser vers le haut pour débloquer la partie supérieure du distributeur. Puis relâcher le bouton.

Avant la première utilisation du pulvérisateur buccal,on commence par amorcer le vaporisateur. On procède en appuyant 3 fois sur la partie supérieure du distributeur jusqu'à apparition d'une brume fine. Si vous n'utilisez pas NicoretteSpray pendant 48 heures, il sera peut-être  nécessaire de répéter cette opération.

Pour procéder à l'administration, il faut ouvrir la bouche et y placer l'embout du pulvérisateur. En appuyant sur la partie supérieure du distributeur, on libère ainsi une dose dans la bouche. Ce produit ne doit pas être inhalé car il ne doit pas entré dans vos voies respiratoires. Pour de meilleurs résultats, évitez de déglutir pendant les quelques secondes qui suivent la pulvérisation.
Blocage de l'orifice de vaporisation, fermeture du distributeur  Pour fermer le dispositif, le bouton se glisse vers le bas jusqu'à pouvoir le pousser vers l'intérieur.
Tout en poussant le bouton vers l'intérieur, faites glisser la partie supérieure du distributeur vers le bas, puis relâcher le bouton. 

Le distributeur doit être fermé après chaque utilisation et le tenir éloigné des enfants pour éviter une pulvérisation accidentelle. Si tel est le cas, amenez votre enfant à l’hôpital, car la nicotine risque de provoquer une intoxication sévère, voire mortelle, chez les jeunes enfants.

Le risque de surdosage en nicotine apparaît si vous fumez en même temps : nausées, excès de salive, douleurs à l'estomac, diarrhée, sueurs, maux de tête, étourdissements, diminution de l'acuité auditive et faiblesse générale. A doses élevées, ces symptômes peuvent s'accompagner d'une pression artérielle basse, d'un pouls faible et irrégulier, d'une gêne respiratoire, d'une fatigue extrême, d'un collapsus cardiovasculaire et de convulsions.


Contre-indications de NicoretteSpray 1mg menthe fraîche :

En cas d'allergie (hypersensible) à la nicotine ou à l'un des autres composants contenus dans Nicorettespray et chez les non-fumeurs.

Certains troubles nécessitent l'avis du médecin, notamment en cas d'antécédents récents (< 3 mois) de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral, d'une douleur thoracique (angine de poitrine instable), ou une angine de poitrine stable, d'un problème cardiaque affectant votre fréquence ou votre rythme cardiaque, d'une hypertension artérielle qui n'est pas contrôlée par les médicaments, des antécédents de réactions allergiques s'étant manifestés par un gonflement des lèvres, du visage et de la gorge (œdème de Quincke) ou des éruptions cutanées associées à des démangeaisons (urticaire), d'une insuffisance hépatique sévère ou modérée, d'une insuffisance rénale sévère, d'un diabète, d'une hyperthyroïdie, d'une tumeur de la glande surrénale (phéochromocytome), d'un ulcère de l'estomac ou d'une œsophagite.

Attention lors de la prise d'autres médicaments avec l'arrêt de cigarette, notamment avec la théophylline pour traiter l'asthme, la tacrine pour traiter la maladie d'Alzheimer, la clozapine pour traiter la schizophrénie et avec le ropinirole pour traiter la maladie de Parkinson.

La prise de nourriture et de boissons est à éviter avant et juste après une pulvérisation.

La nicotine nuit à votre santé et à celle de votre enfant, la prise de substitut nicotinique est déconseillée en cas de grossesse et d'allaitement. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien. 
L'utilisation de NicoretteSpray 1mg doit être évitée pendant l' allaitement car la nicotine passe dans le lait maternel et peut affecter votre enfant. Si votre médecin vous a recommandé d'utiliser NicoretteSpray, la dose doit être prise juste après la tétée.

Ce médicament contient des petites quantités d'éthanol (alcool), inférieures à 100 mg par pulvérisation.
Mis Ă  jour le 11/07/2019