Mopralpro 20 mg 14 comprimés


Brûlures d'estomac, remontées acides - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s
  • Photosensibilisant Photosensibilisant : Oui

11,51 â‚¬
11,51 â‚¬
Mopralpro est un médicament contenant de l'omeprazole sous forme de comprimés gastro-résistants.
Ce médicament sans ordonnance appartient à la famille des IPP : les inhibiteurs de la pompe à protons. Mopralpro empêche la sécrétion acide dans votre estomac qui peut être à l'origine de brûlures d'estomac, de régurgitations acides courant appelées reflux gastro-oesophagien (RGO).

Ce médicament pour l'estomac est réservé à l'adulte. Il permet de soulager vos brûlures parfois dès le premier jour mais n'est pas destiné à vous apporter un soulagement instantané, il peut être nécessaire de poursuivre le traitement 2 ou 3 jours pour ressentir une amélioration.

En plus des 20 mg d'oméprazole qui représente la substance active de Mopralpro, ces comprimés pour les brûlures d'estomac comportent aussi les excipients suivants : monostéarate de glycérol 40-55, hydroxypropylcellulose, hypromellose, oxyde de fer rouge/brun, stéarate de magnésium, copolymère d'acide méthacrylique, cellulose microcristalline, paraffine, macrogol 6000, polysorbate 80, crospovidone, hydroxyde de sodium, stéarylfumarate de sodium, sphères de saccharose, talc, dioxyde de titane, citrate de triéthyle.

Mopralpro est l'équivalent du Mopral sans ordonnance.

Posologie de Mopralpro

1 comprimé par jour avant le repas avec un verre d'eau non gazeuse.

On choisira le matin si les symptômes prédominent la journée et le soir si ceux-ci sont plus importants la nuit.

Les comprimés de Mopralpro contiennent des micro-granules et ne doivent pas être croqués. Ne pas dissoudre les comprimés dans de l'eau gazeuse ou du lait.

Précautions d'emploi de Mopralpro

Un avis médical sera nécessaire avant de prendre Mopralpro pendant la grossesse ou l'allaitement.

La prise de ce médicament pour l'estomac peut masquer les symptômes d'une autre maladie. Vous devez donc en parler avec votre médecin si vous avez une perte de poids inexpliquée, que vous avez des troubles de la déglutition, des douleurs d'estomac persistantes et violentes, vous avez des selles noires, de la diarrhée importante, vous vomissez de la nourriture ou du sang, vous avez ou avez eu un ulcère gastrique, vous avez un problème hépatique, vous devez faire un examen sanguin spécifique (Chromogranine A), vous avez plus de 55 ans et prenez tous les jours un médicament contre l'indigestion.

L'utilisation de Mopralpro est déconseillée chez les patients intolérants au fructose ou avec un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose.

Ne prenez pas les comprimés de Mopralpro si vous êtes sous traitement de nelfinavir (infection par le VIH).

En cas de traitement par
  • le kétoconazole, itraconazole ou voriconazole (traitement des mycoses)
  • le clopidogrel, la warfarine, les anti vitamines K (prévention de la formation de caillots sanguins)
  • la digoxine (maladie cardiaque)
  • la phénytoïne (épilepsie)
  • le diazépam (anxiété)
  • la rifampicine (tuberculose)
  • l'atazanavir, le saquinavir (infection du VIH)
  • le tacrolimus (greffe)
  • le millepertuis (dépression)
  • le cilostazol (claudication intermittente)
Dans tous ces cas de figure, prévenez votre médecin avant de prendre du Mopralpro.

Ne pas prendre ce médicament avant 18 ans. Ne pas utiliser en cas d'allergie à l'un des composants.

Avant de prendre ce médicament, lire attentivement la notice.

Conditionnement : boîte de 14 comprimés gastro-résistants

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

L'acidité gastrique est responsable des sensations de brulures d'estomac mais également du reflux gastro-œsophagien ou reflux gastrique. Ce phénomène se produit quand l'acidité de l'estomac remonte le long de l’œsophage à cause d'une mauvaise fermeture du clapet de l'estomac.

Comment traiter les brulures d'estomac ?

Il existe plusieurs façons de prendre en charge l'acidité gastrique :
  • en protégeant la muqueuse avec un pansement gastrique
  • en neutralisant l'acidité de l'estomac avec un anti-acide
  • en empêchant l'acidité d'être produite avec les IPP ou inhibiteurs de pompe à protons

Les inhibiteurs de la pompe à protons

Il s'agit d'une catégorie de médicaments utilisés pour traiter l'acidité de l'estomac. L'oméprazole, la molécule active de Mopral Pro est le premier IPP à avoir été commercialisé en 1987. Depuis cette classe thérapeutique s'est agrandie avec notamment le pantoprazole, l'esoméprazole, etc...

Mopralpro va agir sur la pompe à protons en inhibant la sécrétion d'acide au niveau de l'estomac. Sa durée d'action est de 18 à24 heures ce qui permet une seule prise par jour.

Les inhibiteurs de la pompe à protons peuvent être utilisés seuls sur une courte période pour soulager les brulures d'estomac ou le reflux gastro-œsophagien.
Ils sont également utilisés en association avec des antibiotiques dans l'éradication de la bactérie Helicobacter pylori retrouvée dans la majorité des ulcères. Dans ce cas particulier, on cherche à obtenir une meilleure efficacité des antibiotiques qui sont inactifs en milieu acide. Par ailleurs, le fait de stopper la sécrétion acide permet à la paroi de cicatriser.

Facteurs favorisants

La prise de médicaments comme l'aspirine ou les anti-inflammatoires vont favoriser la survenue de brulures d'estomac car leur mécanisme d'action inhibe les molécules protectrices de la paroi de l'estomac.

Certains aliments acides comme les tomates, les agrumes, la choucroute, le vinaigre, les cornichons mais aussi le chocolat vont entrainer chez les sujets sensibles l'apparition de douleurs gastriques.

Les plats épicés ainsi que les boissons excitantes comme le thé, le café ou les sodas sont également incriminés tout comme l'eau gazeuse qui va provoquer des éructions parfois accompagnées de brulures.

Les plats riches en graisses comme les plats en sauce, les pâtisseries, les viennoiseries, la friture sont plus difficiles à digérer. De ce fait, ils passent plus de temps dans notre estomac ce qui augmente la quantité d'acide sécrétée.

Le surpoids en comprimant l'estomac tout comme les vêtements trop serrés vont également être responsables de ce phénomène.

Enfin le tabac ou la position du corps (se coucher aussitôt après un repas ou se plier en deux) vont également jouer sur la survenue du reflux gastro-œsophagien.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 10/07/2019