Opticron collyre 24 unidoses


Conjonctivite allergique - Adulte
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie oculaire
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
  • Conditionnement Conditionnement : Unidose(s)

3,79 â‚¬
3,79 â‚¬
Le collyre Opticron est indiqué en cas de conjonctivite allergique, une maladie de l’œil d'origine allergique.

Le principe actif est le Cromoglicate de sodium 0,007 g pour une unidose de 0.35 ml. 

La boîte contient 24 récipients unidoses.

Posologie d'Opticron collyre en unidoses


La posologie du collyre Opticron en collyre est en fonction de la sévérité des symptômes. Vous devez instiller une goutte dans chaque œil, 2 à 6 fois par jour, à intervalles réguliers.

Un avis médical est nécessaire chez l'enfant. 

Vous devez vous laver soigneusement les mains avant de procéder à l'instillation.
Une unidose contient une quantité suffisante de collyre pour traiter les deux yeux.
Instiller une goutte de collyre dans le cul de sac conjonctival de l’œil malade en regardant vers le haut, et en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas. Vous devez éviter le contact de l'embout du flacon avec l’œil ou les paupières.
Les unidoses ne doivent pas être réutilisées et donc serons jetées après ouverture. 

Précautions d'emploi d'Opticron collyre


Opticron collyre ne devra pas être administré en cas d'allergie à un des composants du collyre. 

Informez votre médecin si vous prenez ou si vous avez pris récemment un autre médicament, même si vous l'avez obtenu sans ordonnance.

Si vous avez un autre collyre à mettre, vous devez attendre 15 minutes entre chaque instillation.

Un avis médical est primordial pour les femmes enceintes ou allaitantes avant de prendre tout médicament.

Une petite gène peut être ressentie après instillation du collyre, c'est pourquoi les conducteurs de machines ou de véhicules doivent attendre que les symptômes cessent avant de prendre le volant. 

La notice d'utilisation est disponible sur notre site PharmaGDD pour plus de renseignements.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La conjonctivite est une inflammation située au niveau d'une membrane de l’œil : la conjonctive. Elle recouvre la partie blanche des yeux ainsi que l'intérieur des paupières. La conjonctivite peut avoir différentes origines : virale, bactérienne ou allergique. C'est ce dernier cas qui va pouvoir être traité par le collyre Opticron.

Le mécanisme de la conjonctivite

La conjonctivite allergique touche généralement les 2 yeux contrairement aux autres conjonctivites. Elle est déclenchée par le contact avec un allergène très souvent les pollens. Il faut qu'il y ait eu un premier contact par le passé avec la substance incriminée : c'est la phase dite de sensibilisation pendant laquelle notre corps produit des anticorps. Lors d'un prochain contact avec l'allergène, il va y avoir une activation des cellules spécifiques de l'immunité : les mastocytes. Ces derniers libèrent alors de l'histamine responsable des symptômes de ma conjonctivite allergique.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite allergique ?

Les patients décrivent souvent leur symptômes en parlant d’œil qui gratte et de sensations de grain de sable dans les yeux. L'intérieur des yeux est rouge et on observe souvent un larmoiement. La conjonctivite allergique s'accompagne souvent d'une rhinite avec éternuements ou nez qui coule clair.

Comme la conjonctivite allergique est souvent liée aux pollens on note un pic au printemps. Mais cette affection oculaire peut également se manifester à la suite d'un contact avec des poils d'animaux, des poussières, des acariens, du maquillage, des crèmes de soin ou le chlore de la piscine.

Traitement de la conjonctivite

Il est tout d'abord recommandé d'enlever vos lentilles de contact si vous en portez. Il faut dans un premier temps rincer les yeux avec du sérum physiologique ou une solution de lavage oculaire pour débarrasser l’œil des allergènes encore présents.
Après une dizaine de minutes, vous pouvez utiliser des collyres comme Opticron qui contiennent un anti-histaminique : le cromoglycate de sodium. Il va donc lutter contre l'histamine dont on a vu qu'elle est responsable des manifestations de l'allergie. Il est préférable de choisir des formats unidoses pour éviter tout risque de contamination bactérienne d'un oeil déjà fragilisé.

Quand l'allergie est importante ou accompagnée d'une rhinite, il peut être intéressant de prendre pendant quelques jours un anti-histaminique par voie orale.

En cas de symptômes particulièrement sévères ou résistants aux anti allergiques, votre médecin peut vous prescrire pendant quelques jours un corticoïde.

Précautions en cas d'allergie

Bien entendu, il est recommandé autant que faire se peut, d'éviter les contacts avec les allergènes identifiés. Il existe des cartes où vous pouvez suivre au jour le jour les seuils critiques de pollens en fonction des espèces. Cependant, ce n'est pas toujours possible de les éviter. Afin de limiter les risques, il est conseillé d'ouvrir les fenêtres tôt le matin pour aérer l'habitation avant que le vent ne disperse les pollens. De ne pas pas faire de sport ou de balades en extérieur lors des périodes chaudes et sèches où les poussières et les pollens sont plus facilement en suspension dans l'air. Portez des lunettes de soleil. Nettoyez régulièrement les filtres de climatisation y compris ceux de la voiture. Faire un lavage oculaire systématique et utilisez des larmes artificielles pour hydrater vos yeux secs donc plus sensibles. Suivre le traitement anti-histaminique éventuellement prescrit par votre allergologue.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 11/07/2019