Cromoptic 2% collyre 30 unidoses


Conjonctivite allergique - Adulte
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie oculaire
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : AutorisĂ©
  • Conditionnement Conditionnement : Unidose(s)

4,44 â‚¬
4,44 â‚¬
Le collyre Cromoptic 2% est indiqué en cas de maladies de l’œil d'origine allergique, en cas de conjonctivite allergique.

La substance active est le cromoglicate de sodium.

La boîte contient 30 récipients unidoses. 

Posologies de Cromoptic 2% 


La posologie de Cromoptic 2% va dépendre de la sévérité des symptômes. Les adultes et les enfants doivent instiller une goutte de collyre 2 à 6 fois par jour, à intervalles réguliers.

Un avis médical chez l'enfant est nécessaire avant d'administrer ce collyre.

Chaque unidose contient une quantité suffisante de collyre pour traiter les deux yeux.

Le traitement est symptomatique, et en l'absence d'amélioration comme en cas de persistance des symptômes, prenez un avis médical.

En cas de traitement concomitant par un autre collyre, instiller les collyres à 15 minutes d'intervalle.

Précautions d'emploi de Cromoptic 2%


Cromoptic 2% en collyre ne doit pas être pris en cas d'antécédent d'allergie à l'un des composants du collyre.

Les femmes enceintes ou allaitantes devront demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Attention une gêne visuelle passagère peut être ressentie après l'administration du collyre. Vous devez donc attendre la fin des symptômes pour conduire un véhicule ou utiliser une machine.

Pour éviter d’éventuelles interactions entre plusieurs médicaments, il faut signaler systématiquement tout autre traitement en cours à votre médecin ou à votre pharmacien.

Pour plus d'information, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien ou consulter la notice du produit. 

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Cromoptic est un collyre antiallergique. Il est destiné à atténuer les symptômes liés à l’allergie oculaire comme les larmoiements, les démangeaisons et le gonflement des paupières.

La conjonctivite allergique

La conjonctivite est due à l’inflammation de la conjonctive, la membrane qui recouvre l’œil et la protège. L’allergie est une réaction exagérée de l’organisme face à une substance présente dans l’environnement et en principe, inoffensive. On parle d’allergène.

La conjonctivite allergique se manifeste sous forme de crise après contact avec l’agent responsable. Cet épisode aigu est du à une réaction immunitaire déclenchée par l’allergène, entraînant la libération des médiateurs chimiques responsables des réactions oculaires.

Chez les sujets allergiques ce sont principalement les pollens présents dans l’atmosphère qui en sont responsables, mais les acariens, les moisissures, ou certains produits chimiques peuvent également en être à l’origine.

Cromoptic : un collyre pour soulager la crise allergique

Le collyre Cromoptic contient du cromoglycate de sodium, un anti allergique local qui prévient la libération des médiateurs chimiques. Il permet ainsi d’atténuer les symptômes et de soulager la crise. Selon la sévérité de la crise, il faut instiller 1 goutte de collyre dans l’œil 2 à 6 fois par jour à intervalle régulier.
Le flacon de Cromoptic se conserve 1 mois après son ouverture. Il contient un conservateur, contrairement à la forme en unidoses. En cas de port de lentilles de contact, il est nécessaire de les ôter avant son utilisation.

Anticiper la crise

Un seul objectif : éviter la rencontre avec l’allergène. Il est difficile d’échapper aux pollens présents dans l’atmosphère. Cependant, quelques petites habitudes à prendre peuvent aider à prévenir certains désagréments :

  • Sortir lorsque l’air est moins chargé en allergènes : le matin ou le soir ou encore après une pluie.
  • Porter des lunettes et penser à les nettoyer.
  • Se laver régulièrement les yeux à l’aide de solutions oculaires adaptées. Elles vous débarrasseront des allergènes.
  • Protéger vos yeux. Un œil sensible aux allergies est un œil fragilisé, pensez à hydrater régulièrement vos yeux afin de renforcer le film lacrymal, et portez des lunettes de soleil pour éviter l’éblouissement.
  • Consulter le calendrier pollinique et s’informer auprès des différents bulletins édités par les sites spécialisés est un excellent moyen pour prévenir les crises de conjonctivite allergique.

Le calendrier des pollens

Bien que leurs natures varient selon les régions, les pollens se succèdent au fil des saisons d’une manière relativement régulière dans l’année.

  • De janvier à mai : les pollens des arbres. Les plus allergisants sont ceux des cyprès, des bouleaux et des platanes. En début d’année apparaissent les pollens des cyprès et des thuyas. Puis apparaissent ceux des arbres à chatons comme le saule, le peuplier, le bouleau, le châtaigner ou le frêne.
  • De mai à juillet : le pollen des graminées. Allergènes les plus connus, les graminées regroupent de très nombreuses espèces telles que chiendent, dactyle et bien sûr, toutes les céréales.
  • De juillet à octobre : le pollen des herbacées : armoise, plantain, urticacées…

Utiliser correctement un collyre pour les yeux

  • Instiller dans le cul-de-sac conjonctival de l’œil en regardant vers le haut et en tirant légèrement vers le bas la paupière inférieure.
  • Se laver soigneusement les mains avant son utilisation.
  • Éviter le contact de l’embout avec l’œil ou les paupières.
  • Attendre 15 minutes avant d’utiliser tout autre collyre.
  • Toute instillation de collyre peut entraîner une gêne visuelle transitoire. En cas de conduite automobile, attendre le retour à une vision normale.
Nadine Vignet

Nadine Vignet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 02/08/2019