Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Piment

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 29/05/2024 à 11h05, publié le 17/05/2024 à 09h05
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Piment
Le Piment est l’épice la plus consommée au monde. On le retrouve dans toutes les cuisines, de la sauce piquante asiatique, à l’harissa d’Afrique du Nord, en passant par les caris d’Inde, le chili con carne d’Amérique du Sud, le tabasco d’Amérique du Nord, jusqu’au poulet basquaise et à l’axoa dans notre Sud-ouest ! Le Piment, qui est en fait un fruit-épice et non pas un légume, est utilisé en médecine traditionnelle depuis la civilisation aztèque. Découvrons ensemble sa composition exceptionnelle et ses vertus avec Pharma GDD. 

Qu’est-ce que le Piment ?

Le Piment est le nom général pour désigner le fruit de plusieurs plantes du genre Capsicum. Les Piments sont des plantes de la famille des Solanacées à laquelle appartiennent également la tomate et le tabac.
En phytothérapie, seulement deux espèces sont utilisées. Il s’agit de :
  • Capsicum annuum qui donne les variétés les plus douces avec le poivron à l’origine du paprika, le piment doux du Pays basque, le piment d’Espelette ou le piment jalapeño,
  • Capsicum frutescens qui donne des variétés plus fortes avec le Piment de Cayenne appelé aussi piment fort, red chili ou hot pepper en anglais, le piment tabasco ou le piment oiseau des Antilles.
Le piment est originaire d’Amérique du Sud, précisément du Mexique et il est arrivé en Europe au début du XVIe siècle grâce aux Conquistadors après la découverte de l’Amérique. Le peuple Aztèque utilisait l’ancêtre du Piment, un Piment sauvage très piquant, le Piment piquin. Ils commencèrent à le cultiver créant plusieurs espèces que nous connaissons aujourd’hui puis ils l’intégrèrent à leur cuisine et à leur pharmacopée traditionnelle.
Le Piment est toujours utilisé par les sociétés traditionnelles pour ses propriétés toniques, antiseptiques et stimulantes, pour traiter les troubles digestifs, améliorer l'appétit, diminuer les flatulences et pour améliorer la circulation. 

Composition du Piment

Le Piment a une composition particulière. Il est riche en :
  • polyphénols antioxydants, les flavonoïdes avec des flavones (lutéoline, dérivés de lutéoline, dérivés d’apigénine et vitexine), des flavonols (isoquercétine, rutine, kaemphérol et dérivés, et myricétine), des flavan-3-ols avec la catéchine,
  • acides phénols dont l’acide caféique,
  • pigments antioxydants, les caroténoïdes avec le β -carotène, la capsorubine, l’anthéraxanthine et la β-cryptoxanthine,
  • alcaloïdes, les capsinoïdes avec le capsiate et le dihydrocapsiate, les capsaïcinoïdes avec la capsaïcine, la nordihydrocapsaïcine et dihydrocapsaïcine, la capsaïcine étant un antidouleur puissant,
  • sesquiterpénoïdes avec le canusesnol-F,
  • diterpène dérivé de phorbol, la résinifératoxine qui est un antidouleur encore plus puissant que la capsaïcine,
  • vitamines avec une teneur importante en vitamine C (uniquement à l’état frais) et en vitamine E (tocophérols).
En phytothérapie, ce sont les fruits desséchés, soit réduits en poudre, soit extraits, qui sont utilisés dans les compléments alimentaires en comprimés ou en gélules.
Par voie externe, l’oléorésine du Piment (huile rouge obtenue par extraction du Piment à l’acétone ou à l’alcool et qui est titrée (dosée) en capsaïcine) est intégrée à des pommades de massage ou à des emplâtres contre les douleurs.

Propriétés et bienfaits du Piment

La capsaïcine est le composant le plus étudié du Piment. De nombreuses études chez l’animal et chez l’homme ont montré des propriétés intéressantes et variées.
Des études ont montré que la capsaïcine pourrait jouer un rôle dans les régimes minceur. En effet, la capsaïcine pourrait agir sur la perte de poids en cas d’obésité à plusieurs niveaux.
  • La capsaïcine stimule les sécrétions digestives et le péristaltisme intestinal, favorisant ainsi la digestion et le transit avec un effet laxatif.
  • La capsaïcine stimulerait la production d'adrénaline et de noradrénaline, permettant ainsi, par activation du métabolisme, de brûler les sucres et les graisses mis en réserve dans l’organisme, notamment au niveau du ventre, lors d’une alimentation déséquilibrée trop riche en graisses et/ou en sucres. La graisse abdominale doit être surveillée, car elle peut être le signe d’un syndrome métabolique à l’origine de nombreuses maladies (diabète, maladie cardiovasculaire, cancer…).
  • La capsaïcine réduirait la sécrétion d'insuline dans les ilots de cellules de Langerhans du pancréas et aurait par conséquent un effet antidiabétique.
  • La capsaïcine diminuerait la teneur en graisse des cellules du foie en cas de maladie du foie gras (stéatose hépatique), pathologie à l’origine de troubles cardiovasculaires graves.

La capsaïcine pourrait aider à améliorer la performance physique.
  • La capsaïcine diminue la sensation de douleur et la sensation d’effort, ce qui expliquerait l’amélioration de la performance physique chez l’animal.
  • La capsaïcine active les récepteurs à la chaleur, ce qui entraîne la synthèse d'oxyde nitrique, un puissant vasodilatateur or la vasodilatation peut améliorer les performances physiques en augmentant le flux sanguin, l'apport de nutriments et d'oxygène au muscle. Cet effet sur la performance physique pourrait être extrapolé à la performance sexuelle.

Par ailleurs, la capsaïcine est responsable d’un effet sur la douleur par plusieurs actions.
  • Comme les autres alcaloïdes, les capsaïcinoïdes, la capsaïcine active les récepteurs de la chaleur : elle induit une sensation de chaleur de la peau et des muqueuses avec sensation de brûlure intense (effet chaud) puis une vasodilatation réflexe amenant à une diminution de la douleur (effet rafraichissant).
  • En cas de stimulation douloureuse, la substance P, qui est un neuromédiateur, est délivrée par les neurones de la moelle épinière pour envoyer l’influx nerveux au cerveau qui signalera la sensation douloureuse. La capsaïcine a la propriété de stimuler la production de la substance P jusqu’à épuisement des neurones. Les neurones finiront par ne plus envoyer le message de la douleur au cerveau, la douleur ne sera ainsi plus ressentie.
Il est important de savoir qu’une exposition importante ou répétée à la capsaïcine entraîne une perte réversible des terminaisons nerveuses responsables de la douleur, avec, au début une douleur importante suivie d'une désensibilisation réversible à la douleur qui peut durer 4 à 16 semaines.
La capsaïcine a été étudiée chez l’homme sur les douleurs de l’arthrite et sur les douleurs d’herpès et de zona.

Ces études sont cependant insuffisantes chez l’homme pour certifier les effets de la capsaïcine ou du Piment sur ces indications (hormis celle de la douleur pour l’usage cutané) et pour leur reconnaissance par les autorités de santé. 

Seul l’utilisation locale du Piment en emplâtre ou en pommade titrés en capsaïcine est reconnue par l’EMA, Agence Européenne du Médicament, pour les douleurs musculaires telles que le mal de dos chez l’adulte et la personne de plus de 18 ans.

La Commission E du Ministère de la Santé Allemand reconnaît l’utilisation locale du Piment de Cayenne pour les douleurs spasmodiques de l’épaule, du bras et du dos chez l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans.

Le Piment des jardins est inscrit sur la liste A de la Pharmacopée pour son usage en homéopathie.

Utilisations du Piment 

Le Piment pour la minceur

Le Piment pourrait agir sur la perte de poids, on le trouve dans certains compléments minceur.
On l’utilise, pour son effet ventre plat et brûle graisses, associé à un régime alimentaire minceur équilibré et à la pratique d’une activité physique.
Le Piment est souvent associé à des plantes utilisées dans la cadre d’un programme de perte de poids :
  • des plantes pour activer le métabolisme comme le thé vert brûle graisse, l’orange amère stimulante,
  • des plantes pour la digestion comme la sauge officinale ou l’artichaut,
  • des plantes coupe-faim comme l’Ascophyllum ou la pomme,
  • des plantes pour la fatigue avec la maca stimulante ou le fenugrec
  • des plantes pour calmer en cas de stress ou d’insomnie à l’origine de la prise de poids comme le lotier corniculé.

Le Piment pour la sexualité

Le Piment pourrait intervenir dans l’amélioration la performance physique lors des rapports sexuels. On le retrouve dans des compléments alimentaires pour les troubles sexuels comme ChronoerectPerformerect ou Flagrant désir Homme où il est associé à d’autres plantes ayant une action sur la sexualité :

Le Piment pour les douleurs musculaires et articulaires

Le Piment est riche en capsaïcine qui est un composant connu pour agir sur la douleur locale en usage cutané.
On le trouve dans des baumes ou des gels de massage pour les muscles ou les articulations.
Pour chauffer les muscles avant le sport, le baume chauffant Dolpic associe l’extrait de Piment aux huiles essentielles de lavande vraie et de géranium.
Pour l’arthrose, le gel Capsaïne aide à l’agilité et à la souplesse des articulations grâce à l’action du Piment rafraîchissant, du camphre et du menthol anesthésiant, des huiles essentielles anti-inflammatoires de clou de girofle et de boswellia et du duo chondroïtine et glucosamine pour la souplesse du cartilage.

Le Piment en homéopathie

En homéopathie, les extraits du Piment des jardins sont mis en dilutions à 4, 5, 7, 9, 15 ou 30 CH dans les granules et les doses de Capsicum annuum.

Combien de temps prendre le traitement par le Piment ?

Pour la minceur, le Piment peut s’utiliser sur une durée de quatre semaines, voire 6 semaines en l’absence de signes digestifs de brûlures ou de reflux.
En cas de survenue de douleurs digestives, arrêtez le complément alimentaire à base de Piment et consultez votre médecin.
En utilisation locale sur la peau, les baumes ou gels à base de Piment peuvent être utilisés sur une période maximale de 3 semaines et leur utilisation doit être interrompue dès l’arrêt de la douleur. Si la douleur ne passe pas, une pause minimale de 15 jours est nécessaire avant la reprise du traitement.
En cas d’apparition de douleurs qui ne passent pas à partir de la troisième application, arrêter l’application du baume ou du gel à base de Piment. De même, arrêtez l’application dès l’apparition de rougeurs sur la peau.

Quels sont les effets indésirables du Piment ?

Au niveau digestif, le Piment utilisé de façon chronique peut entraîner un reflux gastro-œsophagien ou des brûlures d’estomac. Il peut également aggraver des hémorroïdes ou créer des brûlures anales.
En application locale, des douleurs, des démangeaisons ou une rougeur peuvent apparaître lors de la première application. Celles-ci doivent disparaitre. Si elles ne disparaissent pas au bout de deux applications, un risque d’allergie cutané existe. Il sera important de stopper le traitement cutané à ce stade.
Le Piment peut entraîner des brûlures au niveau des yeux, du nez ou des muqueuses.
Le Piment peut entraîner des brûlures sur la peau si celle-ci est fendillée, irritée ou bien inflammée.
Le Piment peut également entrainer une toux, des difficultés respiratoires, une transpiration importante ou une hypertension artérielle.

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Piment ?

Le Piment est déconseillé en cas de grossesse et d’allaitement sans avis médical. 
Le Piment n’est pas conseillé chez les enfants et il est réservé à la personne de plus de 18 ans.

Le Piment est déconseillé en cas de :
  • reflux gastro-œsophagien, brûlures gastriques, ulcère de l’estomac ou du duodénum, cancer de l’estomac,
  • hémorroïdes, fissures anales et antécédents,
  • troubles de la coagulation et prise de médicaments anticoagulants,
  • opération chirurgicale : arrêter le Piment deux semaines avant l’opération ou l’intervention dentaire,
  • pathologies cardiovasculaires et prise de médicaments associés,
  • hypertension artérielle et prise de médicaments associés,
  • diabète et prise de médicaments associés,
  • prise d’un certain antibiotique, la ciprofloxacine, 
  • prise d’autres compléments alimentaires à base de Piment,
  • chaleur importante (soleil, saunas, infrarouge, activité physique intense) ou bien en local avec des bains d’eau chaude, des patchs chauffants…
  • en local, en cas de peau lésée ou irritée, sur les muqueuses ou sur le visage,
  • en local, en cas de troubles de la sensibilité cutanée à la douleur ou de traitement par opiacés.
Dans tous ces cas, demandez conseil à votre médecin ou à nos pharmaciens avant l’utilisation de compléments alimentaires à base de Piment.

Ne pas appliquer le baume ou le gel à base de Piment sous pansement occlusif ou bandage.
Ne pas l’utiliser pour la même douleur en alternance avec un autre baume chauffant ou patch chauffant (attendre 12 heures entre les applications).
Bien se laver les mains au savon après l’utilisation d’un baume ou d’un gel à base de Piment sur la peau. En cas de dépôt sur une zone non désirée de la peau, ôter le baume ou le gel à l’aide d’eau savonneuse, d’un lait de toilette ou de vinaigre.
Le Piment est contre-indiqué en cas d’allergie aux piments, à la sauce pimentée, aux poivrons ou à une autre plante de la famille des Solanacées.

À retenir

Le Piment a une composition particulière riche en capsaïcine, un composant reconnu pour lutter contre les douleurs, notamment l’arthrite ou l’arthrose. Il prépare également le muscle avant le sport. Le Piment pourrait également agir sur la perte de poids et sur les troubles sexuels.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Materska, M., Piacente, S., Stochmal, A., Pizza, C., Oleszek, W., and Perucka, I. Isolation and structure elucidation of flavonoid and phenolic acid glycosides from pericarp of hot pepper fruit Capsicum annuum L. Phytochemistry 2003;63(8):893-898.
Sinisgalli C, Faraone I, Vassallo A, Caddeo C, Bisaccia F, Armentano MF, Milella L, Ostuni A. Phytochemical Profile of Capsicum annuum L. cv Senise, Incorporation into Liposomes, and Evaluation of Cellular Antioxidant Activity. Antioxidants (Basel). 2020 May 15;9(5):428.
Mandal SK, Rath SK, Logesh R, Mishra SK, Devkota HP, Das N. Capsicum annuum L. and its bioactive constituents: A critical review of a traditional culinary spice in terms of its modern pharmacological potentials with toxicological issues. Phytother Res. 2023 Mar;37(3):965-1002.
Burks TF, Buck SH, Miller MS. Mechanisms of depletion of substance P by capsaicin. Fed Proc. 1985 Jun;44(9):2531-4.
McCarthy, G. M. and McCarty, D. J. Effect of topical capsaicin in the therapy of painful osteoarthritis of the hands. J.Rheumatol. 1992;19(4):604-607. 
Caterina, M. J., Schumacher, M. A., Tominaga, M., Rosen, T. A., Levine, J. D., and Julius, D. The capsaicin receptor: a heat-activated ion channel in the pain pathway. Nature 10-23-1997;389(6653):816-824
Kahl, U. [TRP channels--sensitive for heat and cold, capsaicin and menthol]. Lakartidningen 5-16-2002;99(20):2302-2303
Gagnier, J. J., van Tulder, M., Berman, B., and Bombardier, C. Herbal medicine for low back pain. Cochrane.Database.Syst.Rev. 2006;(2):CD004504. 
Monsereenusorn, Y. and Glinsukon, T. Inhibitory effect of capsaicin on intestinal glucose absorption in vitro. Food Cosmet.Toxicol. 1978;16(5):469-473
Lejeune, M. P., Kovacs, E. M., and Westerterp-Plantenga, M. S. Effect of capsaicin on substrate oxidation and weight maintenance after modest body-weight loss in human subjects. Br.J.Nutr. 2003;90(3):651-659.
Chaiyata, P., Puttadechakum, S., and Komindr, S. Effect of chili pepper (Capsicum frutescens) ingestion on plasma glucose response and metabolic rate in Thai women. J.Med.Assoc.Thai. 2003;86(9):854-860
Ahuja, K. D., Robertson, I. K., Geraghty, D. P., and Ball, M. J. Effects of chili consumption on postprandial glucose, insulin, and energy metabolism. Am.J.Clin.Nutr. 2006;84(1):63-69
Ahuja, K. D., Robertson, I. K., Geraghty, D. P., and Ball, M. J. The effect of 4-week chilli supplementation on metabolic and arterial function in humans. Eur.J.Clin.Nutr. 2007;61(3):326-333
Inoue, N., Matsunaga, Y., Satoh, H., and Takahashi, M. Enhanced energy expenditure and fat oxidation in humans with high BMI scores by the ingestion of novel and non-pungent capsaicin analogues (capsinoids). Biosci.Biotechnol.Biochem. 2007;71(2):380-389.
Islam, M. S. and Choi, H. Dietary red chilli (Capsicum frutescens L.) is insulinotropic rather than hypoglycemic in type 2 diabetes model of rats. Phytother.Res. 2008;22(8):1025-1029.
Chaiyasit, K., Khovidhunkit, W., and Wittayalertpanya, S. Pharmacokinetic and the effect of capsaicin in Capsicum frutescens on decreasing plasma glucose level. J Med.Assoc.Thai. 2009;92(1):108-113
Ludy, M. J. and Mattes, R. D. The effects of hedonically acceptable red pepper doses on thermogenesis and appetite. Physiol Behav. 3-1-2011;102(3-4):251-258.
Dulloo, A. G. The search for compounds that stimulate thermogenesis in obesity management: from pharmaceuticals to functional food ingredients. Obes.Rev. 2011;12(10):866-883
Ludy, M. J., Moore, G. E., and Mattes, R. D. The effects of capsaicin and capsiate on energy balance: critical review and meta-analyses of studies in humans. Chem Senses 2012;37(2):103-121
Bort, A.; Sánchez, B.G.; Mateos-Gómez, P.A.; Díaz-Laviada, I.; Rodríguez-Henche, N. Capsaicin Targets Lipogenesis in HepG2 Cells Through AMPK Activation, AKT Inhibition and PPARs Regulation. Int. J. Mol. Sci. 2019, 20, 1660. 
Kim K.M., Kawada T., Ishihara K., Inoue K., Fushiki T. Increase in swimming endurance capacity of mice by capsaicin-induced adrenal catecholamine secretion. Biosci. Biotechnol. Biochem. 1997;61:1718–1723.
Bescós R., Sureda A., Tur J.A., Pons A. The effect of nitric-oxide-related supplements on human performance. Sport. Med. 2012;42:99–117.
Kazuya Y., Tonson A., Pecchi E., Dalmasso C., Vilmen C., Fur Y.L., Bernard Bendahan D., Giannesini B. A single intake of capsiate improves mechanical performance and bioenergetics efficiency in contracting mouse skeletal muscle. Am. J. Physiol. Endocrinol. Metab. 2014;306:E1110–E1119.
Giuriato G., Venturelli M., Matias A., Soares E.M.K.V.K., Gaetgens J., Frederick K.A., Ives S.J. Capsaicin and its effect on exercise performance, fatigue and inflammation after exercise. Nutrients. 2022;14:232
Simões C.B., Gomes P.L., Silva R.A., Fonseca I., Fonseca M., Cruz V.M., Drummond M.D. Acute caffeine and capsaicin supplementation and performance in resistance training. Mot. Rev. Educ. Física. 2022;13:1–7.
Gomes W., de Freitas M.C., Dutra Y.M., Rossi F., Estanislau T.B., Gonçalves D.C., Campos E.Z. Effects of capsiate supplementation on maximal voluntary contraction in healthy men. Int. J. Sport. Med. 2022;43:466–472.
Grgic J, Memon AR, Chen S, Ramirez-Campillo R, Barreto G, Haugen ME, Schoenfeld BJ. Effects of Capsaicin and Capsiate on Endurance Performance: A Meta-Analysis. Nutrients. 2022 Oct 28;14(21):4531.
Akcay, A. B., Ozcan, T., Seyis, S., and Acele, A. Coronary vasospasm and acute myocardial infarction induced by a topical capsaicin patch. Turk.Kardiyol.Dern.Ars 2009;37(7):497-500.
Baraniuk, J. N. Sensory, parasympathetic, and sympathetic neural influences in the nasal mucosa. J Allergy Clin Immunol. 1992;90(6 Pt 2):1045-1050
Blanc, P., Liu, D., Juarez, C., and Boushey, H. A. Cough in hot pepper workers. Chest 1991;99(1):27-32.
Final report on the safety assessment of capsicum annuum extract, capsicum annuum fruit extract, capsicum annuum resin, capsicum annuum fruit powder, capsicum frutescens fruit, capsicum frutescens fruit extract, capsicum frutescens resin, and capsaicin. Int.J.Toxicol. 2007;26 Suppl 1:3-106
Gupta, P. J. Red hot chilli consumption is harmful in patients operated for anal fissure - a randomized, double-blind, controlled study. Dig.Surg. 2007;24(5):354-357
Gupta, P. J. Consumption of red-hot chili pepper increases symptoms in patients with acute anal fissures. A prospective, randomized, placebo-controlled, double blind, crossover trial. Arq Gastroenterol. 2008;45(2):124-127. 
Milke, P., Diaz, A., Valdovinos, M. A., and Moran, S. Gastroesophageal reflux in healthy subjects induced by two different species of chilli (Capsicum annum). Dig.Dis. 2006;24(1-2):184-188.
Patane, S., Marte, F., La Rosa, F. C., and La, Rocca R. Capsaicin and arterial hypertensive crisis. Int J Cardiol. 10-8-2010;144(2):e26-e27.
https://www.ema.europa.eu/en/medicines/herbal/capsici-fructus
https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-monograph/final-european-union-herbal-monograph-capsicum-annuum-l-var-minimum-miller-heiser-and-small-fruited-varieties-capsicum-frutescens-l-fructus_en.pdf
https://ansm.sante.fr/uploads/2020/10/22/capsicum-annuum-piment-des-jardins-pph.pdf
List of German Commission E Monographs (Phytotherapy). Published February 1, 1990. Paprika Cayenne Pepper (Capsici fructus, capsici fructus acer)
https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0282/