Rhumatismes : causes, symptômes et traitements

Rhumatismes : causes, symptômes et traitements
Les rhumatismes constituent une pathologie douloureuse affectant les articulations, les os, les muscles, les tendons et les ligaments. Ils peuvent prendre des formes diverses car il existe des dizaines de maladies rhumatismales différentes. Elles touchent toutes les tranches d'âge, même si certaines formes sont plus fréquentes avec l'âge. En France, les rhumatismes représentent le premier motif de recours aux soins et la cause majeure des congés maladies et des hospitalisations.

Comment fonctionnent nos articulations ?

Les articulations assurent le lien entre les différents os du corps humain et nous permettent de réaliser un grand nombre de mouvements. Si elles sont affectées par un traumatisme ou une pathologie, des gênes, des douleurs, des raideurs ou de véritables handicaps vont se manifester et entraver la mobilité s'ils ne sont pas pris en charge. Plusieurs structures peuvent ainsi se dégrader, telles que le cartilage et les extrémités osseuses... Les problèmes d'articulations ont des origines très différentes qu'il est nécessaire d'identifier en consultant un spécialiste.

Les différents types de rhumatismes

Très souvent invalidantes, les maladies rhumatismales peuvent affecter plus ou moins fortement la qualité de vie des personnes concernées. Les symptômes dépendent essentiellement de la maladie en cause ainsi que de son stade d'évolution. Ils sont toutefois toujours caractérisés par une douleur articulaire localisée au niveau d'une ou de plusieurs articulations. Les rhumatismes inflammatoires, regroupés sous le terme arthrite, entraînent une raideur, un gonflement des articulations et une sensation de chaleur due à l'inflammation. Ces symptômes se manifestent souvent au repos et peuvent provoquer une perte progressive de la mobilité.

Il faut distinguer deux grandes causes de rhumatismes. Les causes mécaniques, tels que les frottements, les anomalies de l'articulation ou les chocs répétés sont responsables de l'arthrose. Les causes inflammatoires provoquent ce que l'on appelle l'arthrite. S'il est difficile, voire impossible dans certains cas, de guérir complètement les rhumatismes, certains traitements visent à atténuer les douleurs qui y sont associées et à ralentir l'évolution de la pathologie. En fonction de la cause des rhumatismes, des traitements spécifiques peuvent être prescrits par le médecin (antalgiques, anti-inflammatoires...). L'arthrite peut avoir des complications variables selon les patients : déformation et gonflement des articulations, œdème des tissus voisins, spasmes musculaires, etc.

Afin d'améliorer son quotidien, un patient souffrant de rhumatismes doit faire en sorte de conserver une activité physique pour maintenir la souplesse de ses articulations. Cela est d'autant plus recommandé chez les seniors, car le vieillissement favorise la survenue des rhumatismes.

Diagnostic et traitement des rhumatismes

L'interrogatoire du patient au cours d'une consultation dédiée, associé à un examen radiologique ou une IRM, permet de mettre en évidence les rhumatismes. Le médecin fait notamment le point sur la nature des douleurs ressenties, le moment où elles surviennent et les articulations touchées.

Les médicaments pour les rhumatismes

Pour soulager les douleurs liées aux rhumatismes, le médecin prescrira dans un premier temps, selon les cas, du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l'ibuprofène. Si cela n'est pas suffisant, il pourra alors envisager de prescrire des antalgiques de palier II (opioïdes faibles) ou de palier III (opioïdes forts). Le traitement de fond des rhumatismes est assuré par des médicaments de la classe des anti-arthrosiques d'action lente comme la diacerhéine, la glucosamine ou la chondroïtine sulfate.

Les traitements locaux

En cas de douleur aiguë, il est recommandé d'observer une phase de repos et d'appliquer du froid sur l'articulation douloureuse afin d'atténuer la réaction inflammatoire. Vous pouvez utiliser une vessie à glace, une poche de froid, un patch anti-inflammatoire ou un gel. Le port d'une orthèse peut également permettre de soulager l'articulation touchée et de réduire les douleurs.

Les injections intra-articulaires

Réalisé par un rhumatologue, les injections intra-articulaires sont une autre solution en cas de rhumatismes. Il s'agit d'injecter au niveau de l'articulation une solution viscoélastique, le plus souvent à base d'acide hyaluronique, une substance très similaire à la composition du cartilage. Les injections apportent une lubrification, un amortissement des chocs et une plus grande mobilité.


Notre sélection :

Comment prévenir les rhumatismes ?

Le cartilage articulaire est un tissu vivant qui a la particularité d'être composé à près de 75 % d'eau et de n'avoir aucun vaisseau sanguin. La membrane synoviale, couche interne de la capsule articulaire, est généralement le siège des inflammations liées à l'arthrite. Pour la préserver et limiter l'apparition de rhumatismes, il est recommandé de suivre quelques règles hygiéno-diététiques simples. La première d'entre elles consiste à avoir une hydratation suffisante dans la journée, soit au minimum 1,5 litre d'eau. Privilégiez les eaux peu minéralisées et intégrez une petite proportion d'eaux riches en bicarbonates afin de lutter contre l'acidose pouvant entraîner les inflammations.

Le maintien d'un poids équilibré est également indispensable, car le surpoids contribue à fragiliser les articulations et représente un facteur de risque des rhumatismes.

Au quotidien, veillez à consommer des antioxydants pour limiter les effets du vieillissement sur l'ensemble de l'organisme. Pour faire le plein d'antioxydants, tournez-vous par exemple vers les fruits et légumes frais, les poissons et les huiles végétales. Si besoin, vous pouvez demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien pour compléter vos apports avec des compléments alimentaires riches en antioxydants ou spécialement formulés pour la santé des articulations.


Notre sélection :

Il est également recommandé de limiter ses apports en protéines et en produits laitiers, qui ont tendance à favoriser l'acidose et à augmenter les douleurs articulaires. Évitez de fumer et pratiquez régulièrement une activité physique modérée comme la marche, le vélo ou la natation.