Niflugel gel 60 g


Tendinites, entorses, contusions - A partir de 15 ans
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie cutanĂ©e
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Texture : Gel
  • Photosensibilisant Photosensibilisant : Oui

3,16 â‚¬
3,16 â‚¬
Niflugel en gel est un médicament contenant de l'acide niflumique. Il appartient à la classe thérapeutique des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il exerce une action antalgique et anti-inflammatoire. Il est utilisé localement chez l'adulte (plus de 15 ans) pour traiter sur une courte durée les petits traumatismes tels que les contusions, les entorses bénignes ou les tendinites.

Niflugel en gel contient de l'acide niflumique (2,500 g), la substance active de ce médicament, et les excipients sont le di-isopropanolamine, le carbomère (SYNTHALEN K), l'éthanol à 96% et l'eau purifiée.

Posologie de Niflugel gel

Niflugel s'utilise localement à raison d'1 application 3 fois par jour sur la région concernée, en massage doux et prolongé afin de bien faire pénétrer le produit. Veuillez bien à respecter la posologie indiquée par votre médecin et à ne pas augmenter les fréquences d'application. Niflugel ne doit pas être appliquée sur une surface étendue. Il est impératif de vous laver les mains après chaque utilisation. 
La durée du traitement est de 5 jours, sans amélioration après ce délai vous devez consulter votre médecin.

Précautions à prendre avec Niflugel gel

Le principe actif de ce médicament est un anti-inflammatoire non stéroïdien, de ce fait, il nécessite de nombreuse précautions avant son emploi. Avant toute utilisation, vous devez  lire attentivement la notice et ne pas l'associer à un autre médicament anti inflammatoire (majoration des effets).
Ne jamais utiliser Niflugel en cas d'allergie à l'un de ses composants, et en cas d'antécédents d'allergie ou d'asthme déclenchés par la prise de médicament anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'aspirine.
Il ne doit pas être utilisé sur une peau lésée, eczémateuse ou sur des plaies ou des brûlures, et en cas de lésions infectées.
Son utilisation est interdite à partir du 6 ème mois de grossesse et est soumise à prescription médicale avant. Par mesure de précaution, il ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.
Ne pas utiliser sans avis médical en cas  de pathologie cardiaque hépatique ou rénale, d'hypertension artérielle, de diabète d'antécédent d'accident vasculaire cérébral, d'antécédent digestif type ulcère, de traitement anticoagulant, ou si vous pensez avoir des facteurs de risques.
Si vous êtes sous traitement médicamenteux, demander un avis médical avant de prendre Niflugel et lisez la notice en raison des interactions médicamenteuses possibles.
Si, en cours de traitement certains  signes d'effets indésirables apparaissent  (douleurs thoraciques, essoufflement, douleurs digestives, éruption cutanée) vous devez arrêter le traitement et consulter votre médecin

Conditionnement :
tube de 60 g de gel

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Une articulation permet la jonction entre deux os et assure leur mobilité. On dénombre 3 sortes d’articulations en fonction de l’amplitude de cette mobilité : les fixes (os du crâne..), les semi-mobiles (vertèbres) et les très mobiles (genou, épaule..). Les ligaments ont pour rôle de maintenir les os entre eux.

Douleurs articulaires

L’extrémité des os dans une articulation est composée de cartilage, lui-même baigné dans le liquide synovial. Celui-ci réduit les frictions, il a le rôle de lubrifiant de l’articulation, absorbe les chocs, fournit l’oxygène et les nutriments au cartilage. A partir d’un certain âge, l’articulation devient douloureuse, on parle alors d’arthralgie ou d’arthrose selon le cas. La couche qui protège les os ainsi que le cartilage sont endommagés.
Des douleurs vont donc survenir ainsi que des raideurs matinales : ces douleurs augmentent par temps froid et humide, l’articulation met du temps à se déverrouiller le matin.
Les douleurs de l’arthrose sont soulagées de façon symptomatique par les anti-inflammatoires comme avec le médicament Niflugel. Néanmoins son utilisation permet uniquement de soulager la crise sur une courte durée. Il ne constitue pas un traitement de fond ni préventif. C’est pour cela que des compléments alimentaires sont disponibles pour préserver le cartilage, notamment à base de sulfate de chondroïtine.
Niflugel sera appliqué sur l'articulation douloureuse comme le genou, le poignet ou l'épaule à raison de 1 à 3 fois par jour en effectuant un massage léger.

Qu’est-ce que la chondroïtine ?

La chondroïtine appartient à la famille des glycosaminoglycanes (protéine + glucide) au même titre que l’acide hyaluronique ou l’héparine. Elle est présente dans les matrices de nombreux tissus conjonctifs comme le cartilage, la peau, les tendons et les ligaments. La chondroïtine contribuerait à l’hydratation du cartilage, à sa flexibilité et à son élasticité et ralentirait la dégradation du cartilage.
La chondroïtine va permettre la fabrication de protéoglycanes indispensables à la bonne santé du cartilage, en effet en cas d’arthrose, les chondrocytes (cellules du cartilage) ne fabriquent plus assez de chondroïtine car à partir d’un certain âge le métabolisme des protéoglycanes décline.

Dans les compléments alimentaires pour les articulations, les sources de chondroïtine proviennent de cartilages de porcs, de bovins et parfois de requins ou de poissons et elles se présentent sous forme de sulfate de chondroïtine.
Les études sur l’efficacité de la chondroïtine sur les articulations restent assez variées mais son efficacité réelle est encore à prouver.

La dose recommandée

La posologie optimale de sulfate de chondroïtine est de 1000 à 1200 mg/jour. Pour une meilleure disponibilité, il est préférable de répartir la dose sur la journée (2/3 prises).
Il est déconseillé d’utiliser ce type de complément alimentaire chez les personnes qui présente un traitement par anticoagulant, les personnes hémophiles ou encore les femmes enceintes ou qui allaitent.
De plus, il est préférable de prendre ce complément sous contrôle médical.

De meilleurs résultats sont observés avec des associations entre la chondroïtine et la glucosamine par exemple. Celle-ci stimule la synthèse des protéoglycanes et prévient la dégradation de cartilage. La glucosamine produite par notre organisme est retrouvée dans le liquide synovial et dans le cartilage.

L’association de ces deux dernières à la vitamine C serait un complément optimal pour l’articulation : action anti-oxydante et stimulerait la synthèse des chondrocytes, ou encore avec le manganèse : oligo-élément nécessaire à la bonne formation du squelette et interviendrait dans la synthèse du sulfate de chondroïtine dans le cartilage.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 12/07/2019