Cliptol gel 50g


Foulures, entorses , contusions - A partir de 15 ans
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie cutanĂ©e
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Texture : Gel
  • Photosensibilisant Photosensibilisant : Oui
Fabriqué en France

3,65 â‚¬
3,65 â‚¬
Cliptol gel est un médicament préconisé chez l'adulte. Il est formulé à base d'un anti-inflammatoire (ibuprofène) et de menthol. Il est utilisé localement, en traitement de courte durée des traumatismes bénins comme les entorses bénignes, les contusions ou lors de traumatismes sportifs.
Les substances actives sont l'Ibuprofène (5g) et le lévomenthol (3g) pour 100g de gel.
Les excipients sont composés de propylène glycol, de di-isopropanolamine, de carbomère 980, d' éthanol à 96% et d'eau purifiée.

Posologie de Cliptol gel

L'utilisation de Cliptol gel est réservée à l'adulte, à raison de 2 à 3 applications par jour, en veillant à espacer chaque utilisation d'au moins 4 heures. Ne pas dépasser 3 applications quotidiennes.
La durée du traitement est limitée à 5 jours. Passé ce délai, si aucune amélioration n'est constatée ou si des signes d'aggravation surviennent, vous devez consulter.
Le gel Cliptol s'applique localement sur la zone concernée, en massage doux pour assurer une bonne pénétration du médicament.
Il est très important de bien se laver les mains après chaque utilisation. Il faut utiliser la dose minimale efficace, le moins longtemps possible afin d'éviter le risque de survenue d'effets indésirables.

Précautions d'emploi de Cliptol gel

L'utilisation du gel Cliptol est contre indiquée en cas d'insuffisance rénale, et si vous êtes allergique à l'ibuprofène ou à l'un des composants de ce médicament.
Son utilisation est interdite en cas d'antécédent de crise d'asthme déclenchée par la prise d'ibuprofène, d'aspirine ou de tout autre anti-inflammatoire.
Il ne doit pas être appliqué sur les muqueuses, les yeux, ni sur une peau lésée, infectée ou suintante, ni en cas d'eczéma.
Ne pas associer Cliptol gel avec tout autre topique local.
Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant les 5 premiers mois de la grossesse sans avis médical.  A partir du 6 ème mois de grossesse, son utilisation est interdite.
Au cours de l'allaitement, vous devez éviter l'emploi de Cliptol gel.
Si une éruption cutanée survient après l' application du gel, vous devez arrêter immédiatement son utilisation.

Conditionnement : Tube de 50 g

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Les anti-inflammatoires locaux

Les anti-inflammatoires locaux, crèmes, gels, pommades et emplâtres, sont utilisés en rhumatologie en cas d’arthrose, de rhumatismes et de lombalgies, et en traumatologie bénigne en cas d’entorses, de foulures, tendinites... Ces médicaments sont à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens associés à d’autres composants comme du menthol, dans le cas de Cliptol, à des plantes..

Les molécules anti-inflammatoires utilisées localement concernent l’ibuprofène, le diclofénac et l’acide niflumique et sont réservées aux adultes et aux enfants de plus de 15 ans et disponibles sans ordonnance en pharmacie, car ils servent à prendre en charge des douleurs ou des pathologies ponctuelles.

Que se passe-t-il en cas d’inflammation ?

L’inflammation se définit comme une réaction de l’organisme suite à un traumatisme physique comme, une entorse, une contracture. Elle se distingue par une sensation de chaleur, une rougeur, un gonflement et une douleur.

Cette réaction entraîne une cascade d’évènements chimiques aboutissant à la libération de substances et de cellules inflammatoires. L’enzyme COX, responsable de cette cascade, permet de libérer des prostaglandines, prostacyclines et thromboxane. Les anti-inflammatoires vont donc inhiber l’activité de cette enzyme pour stopper le processus inflammatoire.

À quoi servent les anti-inflammatoires comme Cliptol ?

En plus des mesures d’urgence (GREC) à entreprendre lors de traumatismes physiques, pour soulager l’épisode, certains ont recours aux anti-inflammatoires locaux.

Ces dispositifs permettent de soulager localement la douleur et évitent la prise d’anti-inflammatoires par voie orale qui expose à un risque d’effets indésirables notamment gastriques. Ils luttent ainsi contre l’inflammation et la douleur.

Pour soulager une douleur, lorsque l’articulation est gonflée et douloureuse, l’anti-inflammatoire va permettre, après application du froid sur la zone, de diminuer l’inflammation sur plusieurs heures et nécessite seulement 1 à 2 applications par jour.

Le gel anti-inflammatoire Cliptol, possède une action 2 en 1, car l’ibuprofène, anti-inflammatoire contenu dans le gel, est associé à du lévomenthol et va soulager immédiatement, car le menthol procure un effet froid et anesthésie ainsi la douleur.

Les emplâtres diffèrent des autres modes d’administration, ils se révèlent pratiques si l’on veut une diffusion sur toute la journée de l’anti-inflammatoire, en effet, le principe actif est libéré sur une durée de 12 heures. Ils sont faciles à utiliser et se présentent sous forme de tissu imprégné d’anti-inflammatoires, composé d’une couche adhésive, à appliquer sur la peau. Ces emplâtres ne doivent pas être découpés.

Précautions avec les anti-inflammatoires locaux 

Dans le cas de traumatismes bénins, la durée du traitement ne doit pas dépasser 5 jours d’utilisation. Chez les personnes souffrant d’arthrose, ces dispositifs sont généralement pris sur une plus longue durée en fonction des crises.

Des précautions doivent cependant être prises notamment chez les femmes enceintes, où leurs utilisations sont contre-indiquées à partir du 6ème mois de grossesse. L’application ne doit pas se faire sur une peau lésée, en cas d’ulcère gastroduodénal et d’hypersensibilité aux AINS ou à l’aspirine. Il faut aussi faire attention lors de l’exposition solaire, car ces produits sont photosensibilisants.
Nadine Vignet

Nadine Vignet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 02/07/2020