Dolirhume 16 comprimés


Rhume - A partir de 15 ans
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : ComprimĂ©s

5,40 â‚¬
5,40 â‚¬
Le médicament Dolirhume est préconisé dans le traitement du rhume chez l'adulte et l'adolescent de plus de 15 ans. Il contient un vasoconstricteur nasal (la pseudoéphédrine) et un antalgique (le paracétamol). Il va décongestionner et calmer les sensations de nez bouché, soulager les maux de tête et faire baisser la fièvre.

Les substances actives contenues dans Dolirhume sont le paracétamol (500 mg) et le chlorhydrate de pseudoéphédrine (30 mg) correspondant à 24,57 mg de pseudoéphédrine base. Il contient également, comme excipients, l'amidon de blé, l'amidon de pomme de terre, le carboxyméthylamidon sodique, le lactose et le stéarate de magnésium.

Posologie de Dolirhume

Dolirhume est indiqué chez l'adulte et l’adolescent de plus de 15 ans à raison de 1 à 2 comprimés 3 fois par jour, sans dépasser 6 comprimés par jour. L'intervalle entre les prises sera de 4 heures au minimum ( 8 heures en cas d'insuffisance rénale).
Pour information La posologie quotidienne maximale pour le paracétamol est de 3 g, et 180 mg de pseudoéphédrine.
La durée d'utilisation est limitée à 5 jours. En l'absence d'amélioration, en cas de persistance des symptômes au-delà de 5 jours de traitement, ne pas poursuivre le traitement et prenez contact avec votre médecin.

Contre indications et mises en garde avec Dolirhume

L'utilisation de Dolirhume est contre indiquée en cas d'allergie a un des composants, en cas d'antécédent d'un accident vasculaire cérébral, d'hypertension artérielle, de pathologie cardiaque, de difficultés à uriner, de maladie grave du foie ou des reins, en cas de glaucome et en cas de convulsions.
En raison de la présence de pseudoéphédrine, la prise de Dolirhume est contre indiquée avec de nombreux médicaments comme en association avec d'autres vasoconstricteurs et avec d'autres spécialités décongestionnantes nasales. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la notice de ce médicament.

Par mesures de précautions, si vous prenez  un traitement médicamenteux, demandez un avis médical avant d'utiliser Dolirhume.
Dolirhume ne doit pas être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement ni en prévision d'une anesthésie.
Vous devez arrêter immédiatement  le traitement en cas de sensation de palpitations, d'augmentation des maux de tête, d'apparition de nausées ou de troubles du comportement. L'utilisation de ce médicament est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au lactose et à certains sucres (glucose, galactose).
En cas d'aggravation des symptômes (fièvre, surinfection) et sans amélioration vous devez consulter un médecin.
Pour éviter tout surdosage, ne pas associer Dolirhume avec d'autres spécialités contenant du paracétamol ou de la pseudoéphédrine.
Dolirhume contient de la pseudoéphédrine, cette substance peut induire une réaction positive lors d'un contrôle antidopage.
Avant la prise de Dolirhume, lire attentivement la notice.

Conditionnement : Boîte de 16 comprimé

 LES CONSEILS DE PHARMA GDD

Dolirhume est un médicament utilisé pour soulager les symptômes accompagnant un rhume. Il va soulager la sensation de nez bouché, calmer les douleurs et faire baisser la fièvre.

Le rhume

Infection très courante de nos hivers, le rhume se manifeste principalement par un écoulement nasal, alternant avec une sensation de nez bouché provoquée par une congestion des voies nasales. Il est accompagné la plupart du temps de maux de tête, et parfois de fièvre. Le plus souvent d’origine virale (rhinovirus), il est bénin et guérit en quelques jours. Il peut donner lieu à d’éventuelles complications souvent occasionnées par une surinfection bactérienne, se produisant sur des muqueuses fragilisées et dans un contexte immunitaire affaibli. Lorsque les symptômes persistent plus de 10 jours, ou qu’ils sont accompagnés de fièvre, toux, douleurs au niveau des oreilles ou de maux de gorge, une consultation médicale doit être envisagée.

Dolirhume : un médicament pour soulager le nez bouché

Dolirhume est composé de paracétamol, pour soulager les douleurs et faire baisser la fièvre, et de pseudoéphédrine, un vasoconstricteur qui va décongestionner les voies nasales et permettre ainsi, de mieux respirer. Son indication est réservée à l’adulte et sa posologie est fonction des symptômes : 1 à 2 comprimés 1 à 3 fois par jour, en respectant un intervalle d’au moins 4 heures entre chaque prise. La posologie journalière ne doit pas excéder 6 comprimés. La durée du traitement est limitée à 5 jours. Sa prise ne doit pas être associée à celle d’un autre médicament contenant du paracétamol.

En raison de la présence d’un vasoconstricteur dans sa composition, son utilisation nécessite plusieurs précautions à bien respecter :

Il ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

  • Antécédents d’accidents vasculaire cérébral.
  • Maladies cardiaques, hyperthyroïdie, troubles psychiques.
  • Glaucome, adénome de la prostate.
  • Hypertension artérielle.
  • En association avec des gouttes nasales décongestionnantes contenant également un vasoconstricteur.
  • Grossesse et allaitement.
  • Toute association avec la prise d’un autre médicament nécessite l’avis d’un professionnel, en raison du risque d'interactions.


Chez le sportif : le Dolirhume induit une réaction positive lors des contrôles antidopages, en raison de la présence de pseudoéphédrine.

Soigner un rhume : ce qu’il faut savoir

  • Se laver les mains après chaque mouchage.
  • Utiliser des mouchoirs jetables.
  • Laver le nez régulièrement avec des solutions adaptées au lavage nasal comme celles composées de sérum physiologique. En cas de rhume chronique, des solutions soufrées ou enrichies en oligoéléments peuvent être régulièrement utilisées en période épidémique. Laver son nez est un acte essentiel. Il permet de débarrasser les muqueuses de tous les agents pathogènes de l’atmosphère.
  • Aérer régulièrement votre intérieur (au moins 1 demi-heure par jour).
  • Assainir l’atmosphère : des préparations formulées à partir d’huiles essentielles et proposées sous forme de spray sont particulièrement utiles en période épidémique.
Nadine Vignet

Nadine Vignet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 06/06/2019