Comment traiter le rhume chez l'adulte ?

Comment traiter le rhume chez l'adulte ?
Le rhume ou rhinopharyngite est une atteinte des voies respiratoires supérieures principalement causée par un virus. Il se caractérise par un écoulement nasal clair, des maux de tête, de la fatigue et une sensation de nez bouché ou qui coule. Par la suite, les sécrétions nasales s'épaississent et deviennent mucopurulentes (aspect jaune vert), indiquant la présence de cellules de défenses immunitaires et de débris bactériens.
Le rhume est un phénomène infectieux très courant et totalement bénin chez l’adulte. Il évolue spontanément vers la guérison en une semaine. La fréquence du rhume est plus élevée entre l'automne et le début du printemps et, en moyenne, un adulte peut avoir deux à quatre rhumes par an.
Pour éviter de contaminer votre entourage et pour votre propre confort, il est important de vous soigner correctement.
Découvrez à travers cet article les différentes solutions pour se rétablir efficacement d’un rhume. Traitement local, par voie générale ou encore gestes du quotidien : vous aurez toutes les informations pour guérir rapidement !

Traitement local contre le rhume


Le rhume s’installe et vous êtes tenté par l’auto-médication ? Plusieurs solutions existent pour enrayer les symptômes sans pour autant faire appel aux antibiotiques, qui, rappelons-le, ne seront d’aucun recours puisqu’ils sont efficaces uniquement pour combattre les bactéries.
Les traitements locaux sont tout aussi profitables et vous permettent de dégager les voies respiratoires rapidement. Comme pour le rhume chez l'enfant, ils consistent à nettoyer les fosses nasales afin d'éliminer les sécrétions accumulées. Pour cela, plusieurs solutions s'offrent à vous.

La plus simple consiste à utiliser du sérum physiologique en unidoses pour éliminer les mucosités. Mais, il existe également des solutés d'eau de mer simples ou enrichis en oligoéléments. Parmi eux se trouvent les solutions isotoniques qui nettoient les narines et les solutions hypertoniques qui décongestionnent le nez et améliorent la respiration grâce à leur concentration en sel supérieure à celle de l’organisme.  Enfin, certaines solutions contenant un fluidifiant facilitent le nettoyage des fosses nasales.
Notre sélection :

Pour compléter le lavage du nez, des gouttes antiseptiques permettent de désinfecter les cavités nasales. Les inhalations (à base d'huiles essentielles) et inhalateurs de poches pourront également être utilisés pour améliorer la respiration et éviter les surinfections bronchiques.


Notre sélection :
Le rhume est très souvent accompagné d'autres symptômes qu'il ne faut pas hésiter à prendre en charge. Utilisez :
  • du paracétamol contre la fièvre,
  • une crème réparatrice cicatrisante contre l'irritation péri-nasale.

Le traitement par voie générale


Durant le rhume, les muqueuses nasales sont moins performantes face aux microbes alors, pour en venir à bout, il est parfois nécessaire de faire appel à un traitement par voie générale.
Selon les symptômes ressentis, plusieurs mesures thérapeutiques simples s’offrent à vous et vont compléter les actions du traitement local.

Si le rhume se caractérise majoritairement par un nez qui coule, des éternuements... le traitement général se fera via un antihistaminique pour diminuer les sécrétions nasales. Les cellules présentes dans le nez vont libérer de l’histamine lors d’un rhume. L’histamine est responsable des démangeaisons et modifie le mucus de sorte qu’il soit clair et coulant. Les antihistaminiques vont alors venir empêcher l’écoulement nasal en contrôlant la libération de l’histamine.
Généralement, les antihistaminiques se retrouvent dans les médicaments nocturnes pour le rhume car ils peuvent avoir pour certaines personnes des effets indésirables comme la somnolence, par exemple. Dans les formules « Jour / Nuit », ils sont associés à de la vitamine C.

En revanche, si la sensation de nez bouché prédomine, il faudra se tourner vers des médicaments contenant des vasoconstricteurs pour faciliter la respiration. On parle souvent de décongestionnants car ils réduisent l'augmentation du volume des voies nasales et soulagent ainsi la sensation de pression tout en améliorant la circulation de l'air par le nez.

Un dernier type de traitement associe antihistaminiques et vasoconstricteurs et permet à la fois de dégager le nez et de réduire le volume des sécrétions nasales. En cas de fièvre, il est possible de prendre un médicament à la fois antipyrétique et décongestionnant.

L'utilisation de ces médicaments doit se faire sur une période courte de 3 à 5 jours maximum. Si vous prenez un autre traitement ou si le rhume persiste et s’accompagne d’autres symptômes, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien.

Des gestes simples au quotidien


Le rhume est une infection très contagieuse. La contagion se fait principalement par voie aérienne (postillons, éternuements…) et par transmission manuelle (serrer les mains, par exemple).

Des gestes simples peuvent être réalisés pour favoriser la guérison et se garder de contaminer le reste de son entourage :
  • buvez régulièrement pour éviter la déshydratation, notamment en cas de fièvre,
  • aérez les pièces de votre habitat au moins 10 minutes par jour afin de renouveler l’air,
  • évitez les atmosphères tabagiques qui ont un caractère aggravant la situation de vos voies respiratoires,
  • lavez-vous les mains régulièrement (eau savonneuse ou gel hydroalcoolique),
  • utilisez des mouchoirs en papier jetables plutôt qu’en tissu.
  • Adoptez une alimentation riche en vitamine C. Cette vitamine va renforcer votre système immunitaire et ainsi booster vos défenses pour lutter contre les virus. Il est également possible de faire une cure de compléments alimentaires à base de minéraux, de gelée royale ou de propolis (les produits de la ruche sont idéaux pour améliorer vos défenses naturelles).
Notre sélection :

Rhume : quand consulter ?


Les symptômes d’un rhume vont persister quelques jours avant de s’estomper. Parfois, il est possible qu’il y ait une surinfection bactérienne.
N'hésitez pas à consulter votre médecin traitant :
  • en cas de fièvre supérieure à 39°C,
  • en cas de douleur à l'oreille, de conjonctivite et/ou de sinusite,
  • si les symptômes persistent après 48 heures de traitement,
  • si vous présentez un terrain asthmatique.



Maladie célèbre en période hivernale, le rhume n’en est pas moins un moment pénible à supporter. Ses différents symptômes affectent le quotidien des personnes atteintes et peuvent être minimisés si un traitement local ou par voie générale est adopté.
Les traitements sont variés et efficients pour satisfaire les besoins de chacun et donnent la possibilité d’être complétés par des remèdes naturels. Pour en savoir plus sur ces remèdes naturels, vous pouvez consulter notre fiche conseil « Comment soigner un rhume naturellement ? ». Elle vous donnera des astuces sur l’aromathérapie, la phytothérapie et la nutrithérapie. Vous y découvrirez également les méthodes simples pour prévenir l’apparition du rhume.
Votre enfant a lui aussi attrapé un rhume ? Découvrez l’article « Comment traiter le rhume chez l’enfant » pour en savoir plus sur les possibilités de traitements qui lui sont offert !