UPSA Oxomémazine sans sucre 125ml


Toux sèche et irritative - Dès 2 ans
  • Pour qui Pour qui : Dès 2 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : Sirop
  • Conduite Conduite : Attention Ă  la conduite automobile
  • Photosensibilisant Photosensibilisant : Oui

3,99 â‚¬
3,99 â‚¬
Le sirop UPSA Oxomémazine sans sucre est un médicament antitussif appartenant à la classe des antihistaminiques.
Il est indiqué dans le traitement des toux sèches et d'irritation de l'adulte de l'enfant de plus de 2 ans, en particulier lorsqu'elles surviennent le soir ou pendant la nuit.

Pour 100 ml de sirop : Oxomémazine................................. 0,033 g

Les autres composants sont :glycérol, maltitol liquide (E965), acésulfame potassique, acide citrique monohydraté, citrate de sodium, benzoate de sodium, arôme caramel*, eau purifiée. 
*arôme caramel : contient notamment du propylèneglycol, de la vanilline, du 3-hydroxybutanone (acétylméthylcarbinol).

Posologie de UPSA Oxomémazine sans sucre :

Ce sirop est réservé aux adultes et aux enfants de plus de 2 ans.
La posologie usuelle chez l'adulte et l'enfant de plus de 40 kg (soit 12 ans) est de 10 ml par prise, 4 fois par jour. Chez les enfants âgés de moins de 12 ans, la posologie va dépendre du poids de celui-ci. Pour un enfant de 13 à 20 kg (soit 2 à 6 ans), la prise est de 5 ml, 2 à 3 fois par jour. Chez l'enfant de 20 à 30 kg (soit 6 à 10 ans),10 ml de sirop par prise, 2 à 3 fois par jour, tandis que chez l'enfant de 30 à 40 kg (soit 10 à 12 ans), la dose est de 10 ml par prise, 3 à 4 fois par jour.

Les prises de sirop doivent être espacées de minimum 4 heures et le dosage est permis grâce au godet‑doseur fourni.
Le traitement par UPSA Oxomémazine doit être court et pris au moment de la toux.

En cas d'oubli de la dose, ne pas doubler la prise qui suit.

Contre-indications de UPSA Oxomémazine sirop sans sucre :

En cas d'allergie à l’oxomémazine ou à l’un des autres composants, chez les enfants de moins de 2 ans, en cas d'antécédents d'agranulocytose, de difficultés pour uriner (troubles d’origine prostatique ou autre), d'un risque de glaucome (pression élevée à l'intérieur de l'œil) ou encore d'une prise de médicament contenant de la cabergoline ou du quinagolide.

Si la toux s'accompagne de fièvre, de pâleur ou de transpiration, il est conseillé de consulter votre médecin. 
Ce sirop ne convient pas pour traiter une toux grasse. Il ne faut pas non plus associer un médicament fluidifiant des sécrétions bronchiques (expectorant, mucolytique). 

Le sirop UPSA Oxomémazine nécessite un avis médical en cas de maladie au long cours du foie et des reins, chez les personnes âgées sujettes aux constipations, aux vertiges ou à la somnolence et présentant des troubles de la prostate, chez l'enfant en cas d'asthme ou de reflux gastro oesophagien et en cas de maladie cardiaque grave, d'épilepsie.

Ce sirop entraîne une somnolence, ne pas associer à d'autres médicaments sédatifs ou d'autres médicaments contenant de l'oxomémazine. De plus, la prise de médicaments contenant de la cabergoline ou du quinagolide (utilisés pour freiner la production excessive de prolactine) est contre-indiquée avec le sirop Oxomémazine. 
Au cours de ce traitement, il ne faut pas s'exposer au soleil ou aux UVA.

Ce médicament est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose. 

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.
En cas de grossesse, le sirop Oxomémazine ne doit pas être utilisé pendant le 1er trimestre et une prise abusive risque d'entraîner des effets néfastes chez le nouveau-né.
L'oxomémazine passe dans le lait maternel et ses propriétés sédatives font que ce sirop est à éviter en cas d'allaitement.
Mis Ă  jour le 18/06/2019