Comment soigner un mal de gorge ?

Comment soigner un mal de gorge ?
L’hiver arrive, et avec lui le froid. Il est souvent accompagné par les traditionnels maux de gorge. Malgré un bon renforcement de nos défenses immunitaires, certains subiront ces douleurs irritantes.
Elles sont généralement provoquées par une infection du pharynx - la pharyngite, qui peut ensuite, si elle n’est pas traitée, s’étendre au larynx et déclencher une laryngite. Lorsque les amygdales sont touchées, l’infection est à l’origine d’une angine. Mais le mal de gorge peut aussi avoir d’autres causes : grippe, reflux acide, mononucléose…
S’il n’est pas toujours possible d’éliminer l’infection, on peut adopter des mesures de prévention et surtout apaiser sa gorge irritée. Découvrez les traitements disponibles et bénéficiez des conseils de Pharma GDD pour affronter l’hiver et soulager sa gorge!

Les symptômes du mal de gorge

Avoir « mal à la gorge » est un phénomène que l’on a sans doute tous ressenti au moins une fois dans sa vie. Il est à l’origine de picotements, de douleurs vives localisées dans le fond de la gorge et d’une sensation qui rappelle une brûlure. Parfois, on note également une dysphagie, une difficulté à avaler. Le mal de gorge peut être associé à d’autres symptômes, en fonction des pathologies qui en sont la cause : fièvre, écoulement nasal, enrouement de la voix, toux…

La gorge
De chaque côté du fond de la gorge, on trouve les amygdales, des masses situées de part et d’autre de la luette. Le fond même de la gorge est constitué par le pharynx. Il se poursuit par le larynx, puis par la trachée.
Le pharynx est impliqué dans le processus de déglutition, le larynx, lui, permet la phonation. Ainsi, un mal de gorge frappant le larynx ne provoquera pas exactement les mêmes symptômes qu’une affection du pharynx.
Par leur positionnement à l’entrée des voies aériennes, ces organes sont exposés aux éléments extérieurs, parfois pathogènes, susceptibles de déclencher des infections. Celles-ci peuvent se manifester au niveau des amygdales, du pharynx ou du larynx, et s’étendre pour gagner un organe voisin. Ce sont elles qui sont généralement à l’origine du mal de gorge.
Les enfants, en raison de l’immaturité de leur système immunitaire, sont plus sensibles aux infections menant aux maux de gorge.

Les causes principales du mal de gorge

Le « mal de gorge » est un symptôme commun à des maladies très diverses. Certaines sont connues et répandues, comme par exemple la rhinopharyngite, d’autres plus confidentielles, comme la mononucléose.

L’angine

C’est le terme donné à une infection touchant les amygdales. Celle-ci peut être causée par un virus ou plus rarement par une bactérie.
L’angine provoque une sensation de serrement dans la gorge et rend la déglutition douloureuse et difficile. Elle peut être associée à de la fièvre, à des douleurs dans les oreilles et à une toux.
Pour en savoir plus sur cette maladie, vous pouvez consulter notre fiche Comment soigner une angine ?.
L’infection responsable de l’angine peut s’étendre et toucher le pharynx, pour y déclencher une pharyngite. Parfois, l’infection peut ne concerner que le pharynx et ignorer les amygdales.

La pharyngite

Il s’agit d’une infection virale touchant le pharynx. Elle provoque une inflammation. C’est une maladie très courante, entraînant une difficulté à déglutir, une sensation de brûlure dans la gorge et une toux.
Lorsque cette infection gagne les fosses nasales, l’inflammation dont elle est à l’origine entraîne la formation de grandes quantités de mucus qui vont progressivement «envahir le nez » . C’est la rhinopharyngite, plus communément appelée « rhume ».

La laryngite

Elle se caractérise par un enrouement de la voix et une toux. Elle trouve son origine dans une infection du larynx par un virus ou une bactérie. Elle peut également être due à une irritation provoquée par la climatisation, les variations de température, la poussière, l’alcool, le tabac… Le fait d’avoir trop sollicité sa voix peut aussi mener à la laryngite. Ainsi, certaines professions comme les chanteurs ou les enseignants sont particulièrement sujettes à cette affection.

La trachéite

L’inflammation de la muqueuse de la trachée est nommée la trachéite. Elle est généralement causée par l’extension d’une infection provenant soit des poumons, soit du pharynx/larynx. Elle peut aussi être provoquée par le tabac.

La grippe

Elle est provoquée par une infection respiratoire par les virus influenza. Elle s’accompagne d’une pharyngite, d’une dysphagie (difficulté à avaler) ainsi que d’une toux qui peut durer pendant plusieurs semaines.

Les autres causes du mal de gorge

On associe souvent le mal de gorge à l’angine ou à la laryngite, mais il peut aussi trouver son origine dans des affections auxquelles on pense moins, comme le reflux acide, l’allergie ou la mononucléose.

Le reflux acide

Comme son nom l’indique, il s’agit de la remontée des sucs acides de l’estomac dans l’œsophage. Ces sucs irritent alors l’œsophage, engendrant une inflammation. C’est ce que l’on appelle couramment la brûlure d’estomac. Il est aussi appelé reflux gastro-œsophagien.
Parfois, le reflux provoque également des maux de gorge, un enrouement de la voix, une dysphagie et une douleur lors de la déglutition, une halitose ainsi qu’une toux.

Le tabac et les causes environnementales

Le cancer n’est pas la seule manière que le tabac a d’affecter la gorge. La fumée va créer une irritation à l’origine d’une pharyngite chronique. Ce n’est pas la seule substance irritante en cause. L’alcool en est aussi responsable. Il favorise également l’apparition de reflux acides. De même, l’exposition à un environnement poussiéreux ou pollué peut induire un mal de gorge.
La sécheresse de l’air est aussi susceptible de provoquer des maux de gorge. Elle survient en particulier l’hiver, lorsque les pièces des habitations sont closes et chauffées.

Respirer bouche ouverte

Le fait d’inhaler par la bouche et non par le nez - respiration physiologique, « normale » - est un facteur susceptible d’entraîner un mal de gorge. En effet, le nez est normalement chargé d’épurer l’air que l’on inspire, de l’humidifier et de le chauffer. Ainsi, l’air est « préparé » par son passage par le nez. Lorsque l’on respire par la bouche, l’air extérieur ne passe pas par le même processus ; il est alors susceptible, en particulier si l’air extérieur est sec et froid, d’irriter la gorger et de la rendre douloureuse. Les causes de la respiration par la bouche sont variées : elle est associée aux ronflements et à l’apnée du sommeil, elle est généralement provoquée par une obstruction nasale. Ainsi, un rhume peut boucher le nez et forcer à la respiration buccale, induisant un mal de gorge.

La mononucléose

C’est le virus Epstein-Barr qui est responsable de cette maladie infectieuse. Elle est aussi appelée « maladie du baiser », parce qu’elle peut se transmettre par la salive. Elle se caractérise par une grande faiblesse, une fatigue intense ainsi que par une angine. Pour la détecter, le médecin devra faire établir un bilan sanguin et utiliser des tests spécifiques.

Mal de gorge : quand consulter ?

Le mal de gorge est généralement bénin, mais dans certains cas, il faut :
  • consulter un médecin si la douleur à la gorge est accompagnée de fièvre, de ganglion au niveau de la gorge, de douleurs dans les oreilles ou les articulations ou lorsqu’elle perdure plusieurs jours.
  • contacter le SAMU (15) si le mal de gorge est associé à de la fièvre et à des difficultés respiratoires, ou s’il y a émission de bave, signe d’une grande difficulté à avaler. 

Les traitements du mal de gorge

La plupart des infections à l’origine du mal de gorge sont provoquées par des virus, contre lesquels les antibiotiques sont inefficaces. Prendre des antibiotiques sans réel besoin conduit au développement de résistances bactériennes affaiblissant l’efficacité de ces traitements.

Il faut dans un premier temps calmer la douleur. Le médicament à utiliser en première intention est le paracétamol. Les AINS - Anti Inflammatoire Non Stéroïdiens – (ibuprofène) peuvent être utilisés mais ils restent à éviter car ils réduisent la capacité de défense de l’organisme en altérant la réponse immunitaire. Ils peuvent être à l’origine d’aggravations et d’infections (phlegmons…).

Les médicaments ne sont pas la seule réponse aux maux de gorge. Il existe de nombreuses préparations, à base de plantes ou de produits de la ruche, destinées à apaiser la douleur et combattre l’infection. Elles sont généralement disponible sous forme de pastilles, d’infusions, de collutoires (majoritairement des sprays) et de cataplasmes.

On peut également se tourner vers les « remèdes de grand-mères ». Ainsi, les gargarismes d’eau tiède salée sont réputés soulager la gorge.
L’infusion de miel, de thym et de citron reste un grand classique des gorges irritées.
Le froid a un effet soulageant sur la gorge : sucer des glaçons est un moyen simple pour apaiser la douleur.

Notre sélection :


Les solutions contre le mal de gorge intègrent des ingrédients végétaux. Parmi les plantes utilisées, on trouve l’érysimum, aussi appelée Sisymbre officinale, moutarde des haies ou herbe aux chantres. Elle a des propriétés anti-inflammatoires et expectorantes. Son nom d’herbe aux chantres provient précisément de sa capacité à rendre leur voix aux chanteurs aphones. Elle est réputée soigner les pharyngites, les laryngites, l’enrouement et les bronchites.
Le grand plantain est une plante utilisée comme remède traditionnel dans un grand nombre d’affections, notamment celle des voies respiratoires.
L’échinacée était déjà consommée par les Amérindiens pour ses propriétés médicinales. Cette plante constitue un traitement d’appoint en cas d’infection de la sphère ORL. Elle diminue sa durée et son intensité en raison de son action immunostimulante.

Les produits de la ruche comme le miel et la propolis s’avèrent être très intéressants dans le traitement des maux de gorge. La propolis est un enduit élaboré par les abeilles et qui sert à colmater l’intérieur de la ruche. Elle aurait des capacités antiseptiques, la rendant intéressante en cas d’infections au niveau de la gorge. Quant au miel, il apporte ses effets adoucissants.

Notre sélection :


En aromathérapie, les huiles essentielles traditionnellement utilisées en cas de maux de gorge sont celles de marjolaine à thujanol, de thym à thujanol et d’arbre à thé, aux propriétés antiseptiques. Elles sont déconseillées chez les femmes enceintes ainsi que chez les enfants. Elles s’utilisent par voie orale, à raison d’une ou deux gouttes diluées dans une cuillère de miel.

En oligothérapie, les éléments utilisés contre les affections générant un mal de gorge sont le cuivre, le manganèse, le soufre, l’argent et le bismuth.
Pour en savoir plus sur l’oligothérapie, vous pouvez consulter notre fiche Oligothérapie : garder la santé grâce aux oligo-éléments.

Notre sélection :


En homéopathie, les souches utilisées en cas d’angine sont Belladonna et Mercurius Solubilis.
En cas de pharyngite, ce sont les souches Belladonna, Pyrogenium et Argentum. Si la pharyngite s’accompagne de douleurs dans les oreilles, c’est la souche Phytolacca decandra qui est prise, et Hepar sulfuris calcareum en cas de douleur aiguë dans la gorge. En cas de laryngite, ce sont les souches Rumex crispus, Sticta pulmonaria et Sambucus nigra qui conviennent. Si les cordes vocales sont atteintes, Argentum metallicum est conseillé.

Si le mal de gorge est causé par des reflux acides, plusieurs solutions contre les troubles digestifs sont disponibles.

Pour savoir comment calmer la toux, autre symptôme souvent retrouvé associé au mal de gorge, Pharma GDD vous conseille de lire les fiches Comment arrêter une toux sèche ? et Comment traiter une toux grasse ?. 

Comment prévenir le mal de gorge

Quelques gestes simples d’hygiène de vie permettent d’éviter de contaminer les autres, ou diminuent le risque d’être contaminé :
  • lorsque l’on tousse ou que l’on éternue, il faut se couvrir la bouche,
  • il est préférable d’éviter de toucher ses yeux ou sa bouche avec les doigts,
  • il faut minimiser les contacts et s’abstenir de partager des objets avec les autres,
  • bien dormir permet de renforcer les défenses immunitaires,
  • la désinfection rhinopharyngée (le lavage de nez) permet d’éliminer les virus présents dans les voies aériennes supérieures,
  • il faut se laver régulièrement les mains, à l’aide de solutions pour le lavage des mains.


Le mal de gorge est une situation courante, généralement induite par une infection virale de la gorge : pharyngite, laryngite, angine ou trachéite. Il peut aussi être causé par des reflux acides. La plupart du temps, ce phénomène est sans gravité, simplement désagréable. Les antibiotiques sont inefficaces contre les infections virales, mais il existe des solutions pour soulager la gorge endolorie.