Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits du Lierre

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 10/06/2024 à 08h06, publié le 17/11/2023 à 11h11
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits du Lierre
Savez-vous que le Lierre que l'on voit envahir le tronc des arbres ou les façades possède des vertus médicinales ? Pharma GDD vous révèle tous ses bienfaits…

Qu’est-ce que le Lierre ?

Le Lierre, appelé aussi Lierre grimpant ou Lierre commun, est une plante très commune de nos villes et de nos campagnes. Son nom latin Hedera helix décrit l’action de la plante qui s’attache à l’arbre et qui s’enroule progressivement autour de lui, Hedera signifiant « se cramponner » et helix « spirale » ou « vrille » en grec. Le Lierre est une plante qui peut vivre des siècles. Souvenir de la couronne de Bacchus qui le protégeait de l’ébriété, le Lierre est connu et utilisé depuis l’Antiquité. Le Lierre faisait aussi partie des plantes sacrées des druides et il s’est très vite entouré d’une aura magique lors de ses premières utilisations médicinales au Moyen-âge.
Le Lierre est utilisé pour ses jeunes feuilles et son bois. Ses baies sont toxiques.
Il appartient à la famille des Araliacées comme le Ginseng, les Araliacées étant pour la plupart des lianes tropicales.

Composition du Lierre

Le bois et les feuilles du Lierre sont riches en saponosides tels que l’hédérasaponine-C et les hédérasaponines B, D, E, F, G, H, I. Le Lierre contient également des flavonoïdes avec les flavones telles que les dérivés de la rutine, du kaempférol. Il contient également des dérivés polyacétyléniques avec le falcarinone, le falcarinol et le didéhydrofalcarinol, des acides phénols comme l'acide caféique et l'acide chlorogénique et des stérols.
Le Lierre possède une essence riche en sesquiterpènes, représentés surtout par le germacrène D et le bétacaryophyllène, en monoterpènes avec le limonène et le sabinène et en cétones dont la méthyléthylcétone et la méthylisobutylcétone.

Propriétés et bienfaits du Lierre

Le Lierre est une plante traditionnellement utilisée en cas de toux, que ce soit la toux sèche ou la toux grasse. En effet, il possède des propriétés antispasmodiques en raison de ses nombreux saponosides et du bétacaryophyllène contenu dans son essence. Le falcarinol a des propriétés sédatives. Ses saponosides et ses cétones ont une action fluidifiante et expectorante. Grâce à cette composition originale, on explique son action à la fois apaisante sur les quintes de toux sèches et décongestionnante sur l’arbre bronchique en cas de toux grasse. Par ailleurs, ses flavones pourraient diminuer l’inflammation et la douleur au niveau des bronches en cas de bronchite.
Son essence riche en germacrène et en monoterpènes ainsi que ses hédérasaponines et ses dérivés polyacétyléniques qui ont tous des propriétés anti-infectieuses permettraient de lutter contre les virus et les bactéries responsables des infections pulmonaires.
Ses saponosides et ses flavonoïdes ont des propriétés vasoconstrictrices et veinotoniques, c’est-à-dire tonifiantes des vaisseaux sanguins veineux et de la circulation veineuse qui expliqueraient l’action du lierre pour améliorer la microcirculation au niveau du derme et l’amélioration du renouvellement cellulaire de la peau. Ils ont également une action inhibitrice de la hyaluronidase qui est responsable de la dégradation de l'acide hyaluronique et, de ce fait, ils amélioreraient la fermeté de la peau et diminuerait la formation de rides, notamment au niveau du contour des yeux ou des lèvres.
Les saponosides du Lierre grimpant sont connus pour avoir une action lipolytique sur la cellulite, c'est-à-dire qui dissout les graisses, ce qui pourrait expliquer l’utilisation de l’extrait de Lierre en usage local dans des crèmes raffermissantes pour éliminer la cellulite.

L’EMA, Agence européenne du médicament, considère les extraits de lierre grimpant « d’un usage médical bien établi comme expectorant en cas de toux productive (toux grasse) ». Elle ne reconnaît pas l’usage de la plante sèche et recommande une durée maximale de traitement d’une semaine.

L’ESCOP, Coopération scientifique européenne en phytothérapie, reconnaît l’usage du lierre contre « la toux, en particulier celle avec une production importante de mucus, et dans le traitement complémentaire des affections des bronches ».

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage des extraits de lierre grimpant dans « les catarrhes des voies respiratoires et comme traitement symptomatique des bronchites chroniques ».

Utilisation traditionnelle du Lierre 

Infections bronchiques

Les différents composants du Lierre lui apportent des propriétés anti-infectieuses, antibactériennes et antivirales. Son action anti-inflammatoire importante permet de calmer l’inflammation de l’arbre bronchique. Son action antispasmodique, fluidifiante, expectorante et sédative permet de soigner la toux.
L’extrait sec de feuilles de Lierre peut être trouvé sous forme de sirop comme dans Prospan toux grasse sans sucre.
Il peut également être associé en sirop à d’autres plantes contre la toux comme le thym anti infectieux, le plantain expectorant, le marrube fluidifiant, le pelargonium apaisant, l’acacia adoucissant ou le drosera contre les quintes.
On le trouve aussi sous forme de spray contre l’irritation de la gorge et contre la toux dans Hexaphyto spray où il est mélangé à du miel adoucissant, du curcuma anti douleur et à de l’huile essentielle d'Eucalyptus globulus.

Quels sont les effets indésirables du Lierre ?

Le Lierre peut donner des effets indésirables digestifs tels que des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des brûlures d’estomac ou des ulcères chez les personnes sensibles. Il peut aussi être à l’origine d’une confusion mentale.
En cas d’usage local, le Lierre peut donner des irritations ou bien des réactions allergiques cutanées.   

Quelles sont les précautions d’emploi liées au Lierre ?

Il est déconseillé chez la femme enceinte et allaitante.
Il ne doit pas être utilisé chez l’enfant de moins de 12 ans.
Le Lierre ne doit pas être associé avec des sirops antitussifs.
Les sirops à base d’extrait de Lierre ne doivent pas être utilisés plus de sept jours.

Quelles sont les contre-indications du Lierre ?

Le Lierre est contre-indiqué en cas d’allergie à la plante ou aux plantes de la famille des Araliacées.

À retenir

Le Lierre est une plante dont on utilise traditionnellement les feuilles en cas de toux ou de bronchite.  Ses propriétés sur la fermeté de la peau permettraient de l’utiliser dans la prévention des rides. Son action lipolytique est favorable en cas de cellulite.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d’une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
Guelcin, İ., Mshvildadze, V., Gepdiremen, A., & Elias, R. (2004). Antioxidant activity of saponins isolated from ivy: alpha-hederin, hederasaponin-C, hederacolchiside-E and hederacolchiside-F. Planta medica, 70(6), 561-563.
Gepdiremen, A., Mshvildadze, V., Süleyman, H., & Elias, R. (2005). Acute anti-inflammatory activity of four saponins isolated from ivy: alpha-hederin, hederasaponin-C, hederacolchiside-E and hederacolchiside-F in carrageenan-induced rat paw edema. Phytomedicine, 12(6-7), 440-444.
Gulcin I, Mshvildadze V, Gepdiremen A, Elias R. Antioxidant activity of saponins isolated from ivy: alpha-hederin, hederasaponin-C, hederacolchiside-E and hederacolchiside-F. Planta Med 2004;70(6):561-563.
Song, J., Yeo, S. G., Hong, E. H., Lee, B. R., Kim, J. W., Kim, J., ... & Ko, H. J. (2014). Antiviral activity of hederasaponin B from hedera helix against enterovirus 71 subgenotypes C3 and C4a. Biomolecules & therapeutics, 22(1), 41.
Barnes LA, Leach M, Anheyer D, Brown D, Carè J, Lauche R, Medina DN, Pinder TA, Bugarcic A, Steel A. The effects of Hedera helix on viral respiratory infections in humans: A rapid review. Adv Integr Med. 2020 Dec;7(4):222-226. doi: 10.1016/j.aimed.2020.07.012.
Hofmann D, Hecker M, Volp A, Efficacity of dry extract of ivy leaves in children with bronchial asthma – a review of randomized controlled trials, Phytomedicine, Vol 10, No 2, 213-20.
Schmidt M, Thomsen M, Schmidt U. Suitability of ivy extract for the treatment of paediatric cough. Phytother Res. 2012 Dec;26(12):1942-7. doi: 10.1002/ptr.4671.
Fazio S, Pouso J, Dolinsky D, Fernandez A, Hernandez M, Clavier G, Hecker M. Tolerance, safety and efficacy of Hedera helix extract in inflammatory bronchial diseases under clinical practice conditions: a prospective, open, multicentre postmarketing study in 9657 patients. Phytomedicine. 2009 Jan;16(1):17-24. 
Wagner U. Phytotherapy research. A thyme-ivy combination using synergy effects in action and research. Pharm Unserer Zeit. 2009;38(1):83-5. doi: 10.1002/pauz.200890115.
Hofmann D, Hecker M, Völp A. Efficacy of dry extract of ivy leaves in children with bronchial asthma--a review of randomized controlled trials. Phytomedicine. 2003 Mar;10(2-3):213-20.
Kemmerich B, Eberhardt R, Stammer H. Efficacy and tolerability of a fluid extract combination of thyme herb and ivy leaves and matched placebo in adults suffering from acute bronchitis with productive cough. A prospective, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Arzneimittelforschung. 2006;56(9):652-60.
Holzinger F, Chenot JF. Systematic review of clinical trials assessing the effectiveness of ivy leaf (hedera helix) for acute upper respiratory tract infections. Evid Based Complement Alternat Med. 2011;2011:382789. doi: 10.1155/2011/382789.
Marzian, O. [Treatment of acute bronchitis in children and adolescents. Non-interventional postmarketing surveillance study confirms the benefit and safety of a syrup made of extracts from thyme and ivy leaves]. MMW.Fortschr.Med 6-28-2007;149(27-28 Suppl):69-74. 
Kardos P, Bittner CB, Seibel J, Abramov-Sommariva D, Birring SS. Effectiveness and tolerability of the thyme/ivy herbal fluid extract BNO 1200 for the treatment of acute cough: an observational pharmacy-based study. Curr Med Res Opin 2021;37(10):1837-1844.
Kruttschnitt E, Wegener T, Zahner C, Henzen-Bücking S. Assessment of the Efficacy and Safety of Ivy Leaf (Hedera helix) Cough Syrup Compared with Acetylcysteine in Adults and Children with Acute Bronchitis. Evid Based Complement Alternat Med. 2020 May 4;2020:1910656. 
Facino RM, Carini M, Stefani R, Aldini G, Saibene L. Anti-elastase and anti-hyaluronidase activities of saponins and sapogenins from Hedera helix, Aesculus hippocastanum, and Ruscus aculeatus: factors contributing to their efficacy in the treatment of venous insufficiency. Arch Pharm (Weinheim). 1995 Oct;328(10):720-4.
Chaumont J-P, Millet-Clerc J. Phyto-aromathérapie appliquée à la dermatologie. Tec et Doc Lavoisier, 2011
Maffei Facino, R., Carini, M., & Bonadeo, P. (1990). Efficacy of topically applied Hedera helix L. saponins for treatment of liposclerosis so-called cellulitis. Acta therapeutica, 16(4), 337-349.
Gul, R., Jan, S. U., Ahmad, M., & Mukhtiar, M. (2018). Formulation of Hedera helix L. in topical dosage forms: in vitro and ex vivo evaluation. Dissolution Technologies, 25(2), 40-47.
Alkattan A, Alameer R, Alsalameen E, et al. Safety of English ivy (Hedera helix) leaf extract during pregnancy: retrospective cohort study. Daru 2021;29(2):493-499.
Boyle J, Harman RM. Contact dermatitis to Hedera helix (common ivy). Contact Dermatitis 1985;12(2):111-112.
García M, Fernández E, Navarro JA, et al. Allergic contact dermatitis from Hedera helix L. Contact Dermatitis 1995;33(2):133-4. 
Bregnbak D, Menné T, Johansen JD. Airborne contact dermatitis caused by common ivy (Hedera helix L. ssp. helix). Contact Dermatitis. 2015;72(4):243-4. 
Gaillard Y, Blaise P, Darre A, Barbier T, Pepin G. An unusual case of death: suffocation caused by leaves of common ivy (Hedera helix). Detection of hederacoside C, alpha-hederin, and hederagenin by LC-EI/MS-MS. J Anal Toxicol 2003;27(4):257-262.