Orocal carbonate de calcium 500 mg 60 comprimés à sucer


Carence en calcium - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Dès 6 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : ComprimĂ©s Ă  sucer

6,58 â‚¬
6,58 â‚¬
Orocal 500 mg est un médicament contenant du calcium, préconisé en cas de manque de calcium lors de période de croissance, de grossesse ou d'allaitement, mais aussi comme apport de calcium dans les ostéoporoses. 

Sa substance active est le carbonate de calcium dosé à 1250,00 mg pour un comprimé, correspondant à une quantité en calcium de 500,00 mg. 
Ses autres composants sont le xylitol, la povidone, l'arôme orange (lui même composé d'isomalt, arôme orange, mono-glycérides et di-glycérides d'acide gras, éthanol à 96%), le stéarate de magnésium, le sucralose et de l'eau purifiée. 

Posologie d'Orocal 500 mg

La posologie indiquée pour les adultes en cas de carences calciques en général et ostéoporoses est de 2 à 3 comprimés par jour.
Pour les enfants, en cas de carences en calcium en période de croissance, la posologie préconisée est de 1 à 2 comprimés par jour en fonction de la taille et du poids.

Dans tous les cas, conformez-vous strictement à l'ordonnance de votre médecin. 

Contre-indications à l'utilisation d'Orocal 500 mg

Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Orocal 500 mg ne doit pas être administré en cas d'allergie/hypersensibilité à sa substance active ou à l'un des autres composants.
Il ne doit pas non plus être employé si vous avez de l'hypercalcémie, de l'hypercalciurie, une lithiase calcique (ou calculs rénaux), des calcifications tissulaires, ou encore en cas d'immobilisation prolongées s'accompagnant d'hypercalciurie et/ou d'hypercalcémie. 

En cas de traitement prolongé, le contrôle régulier du taux de calcium dans les urines doit être effectué, car, selon les résultats, votre médecin pourra être amené à réduire, voire à interrompre le traitement. 
Les dosages du calcium dans le sang et les urines devront être pratiqués régulièrement si ce médicament est associé à la vitamine D. 
Il est recommandé de décaler la prise de calcium en cas de traitement à base de fluorure de sodium. 
En cas de traitement par des digitaliques, l'administration de calcium, notamment si elle est associée à la vitamine D, nécessite d'être surveillée. Vous devez ainsi consulter votre médecin ou cardiologue afin de mettre au point un calendrier de surveillance. 
Il est conseillé de décaler de 3 heures minimum la prise de ce médicament en cas de traitement par les tétracyclines par voie orale.
Orocal 500 mg est formulé avec de l'isomalt, déconseillant son utilisation chez les patients intolérants au fructose.

Dans le but d'éviter d'éventuelles interactions entre plusieurs médicaments, signalez tout autre traitement médicamenteux en cours ou récent à votre médecin ou pharmacien.

Dans les conditions normales d'utilisation, Orocal 500 mg peut être utilisé au cours de la grossesse et durant l'allaitement. 
Pendant la grossesse et l'allaitement, il convient de demander conseil à votre médecin ou pharmacien avant d'entamer toute prise de médicament. 


Conditionnement : 60 comprimés à sucer.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

L’ostéoporose est une affection qui touche la constitution architecturale de l’os et la densité osseuse. Il en résulte un affaiblissement de la solidité des os.

Qu'est-ce que l'ostéoporose ?

Rendus plus fragiles, les risques de fractures lors d’une simple chute sont beaucoup plus importants. C’est souvent à cette occasion que l’ostéoporose est détectée. Le poignet, les vertèbres et la hanche (col du fémur) sont les sites les plus à risques, bien que tous les os soient touchés.
En plus du risque de fractures, l’ostéoporose est responsable d’un phénomène de tassement au niveau des vertèbres occasionnant une réduction de taille, un dos qui se voûte et des douleurs de type arthrose apparaissent.

La construction osseuse

L’os est vivant, il se détruit et se reconstruit en permanence. C’est un renouvellement constant dans un équilibre fragile entre production et dégradation : on parle de phénomène de remodelage. Cet équilibre assure la construction et le maintien de notre masse osseuse tout au long de notre vie.
Les ostéoclastes sont les cellules responsables de la destruction osseuse (résorption osseuse) tandis que les ostéoblastes assurent la construction osseuse (formation osseuse).
Lorsque la résorption osseuse est plus importante que sa formation, la densité osseuse est abaissée, la micro-architecture de l’os modifiée, une ostéoporose apparaît. Ce phénomène naturel lié au vieillissement se trouve accéléré dans certaines situations, la plus connue étant la ménopause chez la femme lorsque le taux d’œstrogènes chute.
On estime à environ 40 % le nombre de femmes de plus de 65 ans touchées. L’ostéoporose est à l’origine de 400000 fractures par an. Les hommes sont également atteints mais plus tardivement.

Les principaux facteurs de risques de l’ostéoporose

Plusieurs facteurs augmentent le risque d’apparition d’une ostéoporose, lorsqu’ils s’additionnent, ce risque est d’autant plus élevé.
-L’âge : pathologie liée au vieillissement.
-Le sexe : les femmes sont plus touchées plus tôt en raison de la ménopause.
-La prédisposition génétique : antécédents familiaux et origine ethnique (population caucasienne).
-Une minceur excessive : IMC inférieur à 19,
-Certaines pathologies comme les maladies endocriniennes, affections rhumatismales.
-La prise de médicaments : traitement prolongé de corticoïdes.
-Les apports nutritionnels pauvres en calcium et en vitamine D.
-La consommation d’alcool et de tabac.
-Une activité physique insuffisante.

Diagnostic et traitement

Il est important de poser le diagnostic de l’ostéoporose en raison du risque important de fractures qu’elle génère.
Le diagnostic repose sur l’interrogatoire du malade permettant d’évaluer ses risques et sur la mesure de la DMO (Densité Minérale Osseuse) mesurée sur deux sites, le rachis lombaire et le col du fémur. Cette mesure permet d’évaluer un score : on parle ainsi d’ostéopénie et d’ostéoporose quand ce score est inférieur à -2,5.

Selon les résultats obtenus, un traitement sera éventuellement mis en place par le médecin traitant.
Les biphosphonates sont les médicaments de première intention prescrits dans le traitement de l’ostéoporose. Mais les apports en calcium et en vitamine D doivent être suffisants. Si l'alimentation ne permet pas d'avoir 1000 à 1200 mg par jour, une supplémentation par Orocal peut s'avérer nécessaire. Deux comprimé par jour d' Orocal vous apporteront 1000 mg de calcium. Seul votre médecin pourra décider de la dose qui vous est réellement nécessaire.

La prévention de l'ostéoporose

Si nous n’avons aucune action possible sur les facteurs génétiques il est très important d’adopter des mesures hygiéno-diététiques afin de retarder l’apparition de l’ostéoporose.
L’objectif essentiel est d’acquérir pendant la croissance et de maintenir à l’âge adulte une masse osseuse suffisante et de qualité.
Une alimentation équilibrée, suffisamment riche en calcium, de l’activité physique régulière surtout pratiquée à l’extérieure, une supplémentation en vitamine D éventuelle, une consommation limitée d’alcool, de tabac, de café, sont autant d’habitudes à prendre et à conserver.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 01/10/2019