Omacor 28 capsules


Réduction du cholestérol et des triglycérides - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Non autorisĂ©
  • Allaitement Allaitement : Non autorisĂ©
  • Forme Forme : Capsules

15,67 â‚¬
15,67 â‚¬
Omacor est un médicament sous forme de capsule qui appartient à une classe de médicament visant à réduire le cholestérol et les triglycérides.
Il est notamment préconisé en traitement complémentaire suite à une crise cardiaque en association avec d'autres médicaments, ou en traitement de certaines formes d'hypertriglycéridémies (quantité de graisses dans le sang excessive) lorsqu'un régime diététique adapté et assidu s'est révélé insuffisant. 

Les substances actives d'Omacor sont les suivantes (pour une capsule molle)

  • Esters éthyliques 90 d'acides oméga-3 : 1000 mg
  • comprenant 840 mg d'acide eicosapentaénoïque (EPA sous forme d'esther éthylique : 460 mg) et d'acide docosahexaénoïque (DHA sous forme d'esther éthylique : 380 mg)
  • incluant aussi comme antioxydant : 4 mg d'Alpha tocophérol (mélangé avec l'huile de soja)
Les autres composants sont la gélatine, le glycérol et l'eau purifiée.

Posologie d'Omacor capsule

Vous devez impérativement respecter la posologie indiquée par votre médecin. 
La dose habituellement préconisée après une crise cardiaque est de 1 capsule par jour.
Pour les taux sanguins de triglycérides élevés, la posologie habituellement recommandée est de 2 capsules par jour. 

Les capsules s'avalent avec un grand verre d'eau, et au moment des repas dans le but de diminuer le risque de troubles digestifs
La durée du traitement sera décidée par votre médecin.

Si vous avez accidentellement pris plus de ce médicament, consultez votre médecin ou pharmacien pour conseil. 
En cas d'oubli d'une dose, prenez-la dès que vous réalisez cet oubli, excepté s'il est déjà presque temps de prendre la dose suivante, auquel cas, prenez seulement la dose suivante au moment prévu (ne doublez pas la dose pour compenser celle qui a été oubliée). 

Contre-indications à l'utilisation d'Omacor capsule

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie/d'hypersensibilité à la substance active ou à l'un des autres composants qu'il contient. 

Son utilisation est déconseillée chez les enfants.
Il doit également être employé avec précaution chez les personnes de plus de 70 ans. 

Il est nécessaire de faire attention avec Omacor capsule dans diverses situations : si vous devez subir une opération chirurgicale ou si vous en avez subi une récemment, si vous avez eu une blessure récemment, si vous avez des problèmes au niveau des reins, si vous avez du diabète non contrôlé, ou encore si vous avez des problèmes au niveau du foie. 
Si vous êtes concerné(e) par l'une d'entre elles, tournez-vous vers votre médecin ou pharmacien avant d'utiliser ce médicament. 

Signalez à votre médecin ou pharmacien tout autre médicament utilisé actuellement ou récemment. 
Si vous prenez un médicament afin de stopper la formation de caillot de sang dans les artères tel que la warfarine, il peut s'avérer nécessaire de procéder à des analyses de sang supplémentaires, et d'adapter la dose habituelle d'anticoagulant.  

Omacor capsule est déconseillé au cours de la grossesse et de l'allaitement, excepté si votre médecin l'estime absolument nécessaire. 

Pour des informations complémentaires, reportez-vous à la notice. Cette dernière doit être lue avec attention avant d'utiliser Omacor capsule. 


Conditionnement : flacon de 28 capsules molles

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Le cholestérol est un élément indispensable à notre organisme car il fait partie de la structure des membranes des cellules, il est précurseur des acides biliaires (permet la digestion des aliments), d’hormones biologiques (sexuelles et corticostéroïdes) et de la vitamine D3.
Avoir un taux de cholestérol élevé n’est pas considéré comme une maladie mais représente un risque pour les maladies cardiovasculaires.
A partir de 50 ans, un dépistage systématique doit être effectué : tous les 5 ans chez les femmes et tous les 3 ans chez les hommes.

Cholestérol HDL et LDL

Le cholestérol est un lipide synthétisé dans notre organisme (foie, intestin, peau..), présent dans tous nos tissus et provenant aussi de l’alimentation.
Il n’est pas soluble donc pour se déplacer, doit être « véhiculé » par des lipoprotéines :
- Les LDL ou lipoprotéines de basse densité : elles vont acheminer le cholestérol sécrété vers les cellules de l’organisme.
Ces LDL sont considérés comme le « mauvais cholestérol » car il serait impliqué dans le dépôt de cholestérol au niveau de la paroi des artères, qui conduit à la formation de la plaque d’athérome. Cette plaque induit une perte d’élasticité des artères et réduit leurs diamètres. Cette plaque augmente ainsi le risque de maladies cardiovasculaires.
- Les HDL ou lipoprotéines de haute densité : elles sont contrairement aux LDL considérées comme étant le « bon » cholestérol car elles assurent l’évacuation du cholestérol des tissus vers le foie où il sera dégradé
- Les chylomicrons : elles acheminent le cholestérol alimentaire de l’intestin vers le foie.

Les causes et complications d’un cholestérol élevé

Certains facteurs peuvent accroître le cholestérol sanguin :
- L’hérédité
- Une alimentation trop riche en graisses saturées provenant de graisses d’origine animale.
- La sédentarité
- L’obésité
- Certaines pathologies peuvent aussi favoriser ce mauvais cholestérol (diabète, hypothyroïdie..)

En fonction de la localisation des plaques d’athéromes, on peut observer un risque d’angine de poitrine voire d’infarctus du myocarde si ce sont les artères du cœur qui sont touchées.
Le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) se caractérise par l’obstruction d’un petit vaisseau du cerveau suite au décrochement d’un morceau de la plaque.
Une artérite des jambes peut être observée lorsque ce sont cette fois-ci les artères des jambes qui sont atteintes.

Le traitement médicamenteux

Lors du diagnostic d’hypercholestérolémie (après 2 analyses biologiques sanguines positives où le cholestérol est supérieur à 2g/L, taux de LDL supérieur à 1,6 g/L), le médecin met en place les règles hygiéno-diététiques pendant 3 mois pour ramener le taux de cholestérol à la valeur cible.
Si au bout de ces 3 mois, l’objectif n’est pas atteint, le médecin met en place un traitement médicamenteux (statine) pour atteindre une valeur cible qui dépendra du nombre de facteurs de risques cardiovasculaires déjà présents chez le patient.
En complément, le médicament Omacor qui contient des omégas 3 et un antioxydant vise à faire baisser le cholestérol et les triglycérides. La dose d'Omacor varie de 1 à 2 capsules par jour selon l'objectif à atteindre et les facteurs de risque présents. Dans tous les cas, une surveillance biologique régulière est nécessaire pour surveiller le taux de cholestérol sanguin.

Les approches non médicamenteuses

Les compléments alimentaires sont utilisés en prévention des maladies cardiovasculaires en permettant de diminuer l’absorption des graisses et du cholestérol intestinal, d’abaisser le taux de LDL dans le sang ou encore de fluidifier le sang en prévision de formation de caillots sanguins.

Ces compléments sont représentés par les acide gras oméga 3 (EPA et DHA, issus des huiles de poissons, pour une dose quotidienne d’au moins 250 mg/jour) ; les acides oméga 3 des huiles végétales (huile de chanvre, de lin) ; les acides oméga 6(huile de tournesol, de soja, de noix, de carthame..) ; les phytostérols ; la levure de riz rouge et le Coenzyme Q10 ; les protéines de soja…

La phytothérapie permet aussi de protéger le cœur et les vaisseaux : avoine, psyllium, ail, lin..
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 12/07/2019