Yeux secs et fatigués : pensez aux larmes artificielles

Yeux secs et fatigués : pensez aux larmes artificielles
Yeux rouges, sensation de grains de sable dans l’œil, picotements … Autant de signes qui témoignent d’une sécheresse oculaire. Elle est généralement liée à l’âge mais touche notamment les travailleurs sur écran et peut avoir pour origine la pollution ou la climatisation. Diverses solutions apportent un confort notamment grâce aux larmes artificielles, associées à quelques bonnes habitudes pour réhydrater des yeux fatigués. Pharma GDD vous explique les causes et les symptômes de la sécheresse oculaire et vous conseille sur les gestes pour prévenir et traiter les yeux secs.

Les symptômes de la sécheresse oculaire

Les larmes sont produites sans interruption par les glandes lacrymales puis elles s'écoulent discrètement pour venir s'étaler sur la totalité de la surface de l'œil grâce au mécanisme du clignement des paupières. Les larmes sont principalement composées d'eau et de corps gras servant de barrière de protection à la cornée. Elles protègent l'œil des agressions extérieures telles que les bactéries, les microparticules de poussières en humidifiant et en nourrissant la surface oculaire.

Les yeux secs sont responsables d’un inconfort oculaire qui laisse peu de place aux doutes. Généralement les symptômes sont assez révélateurs :

Les yeux picotent, brûlent et deviennent rouges et s’illustrant par une sensation de grain de sable ou de corps étranger dans les yeux.

Le sentiment de paupières collées au réveil engendrant des difficultés à ouvrir les yeux.

Le manque de larme va forcer les yeux par réflexe à augmenter le besoin de cligner des paupières.

Ils sont sensibles à la lumière, au vent, au froid. La vision peut devenir trouble et un larmoiement excessif peut apparaître.

L'absence de larmes peut survenir dans certaines circonstances comme une émotion ou bien l'épluchage d'un oignon déclenchant systématiquement l'écoulement des larmes.

À l'inverse, des larmes peuvent se manifester en présence de vent ou du froid ou encore à la lecture.
Un larmoiement inefficace apparaît pour essayer de compenser le manque d’hydratation.

L'impression que la vue baisse ou encore une fatigue oculaire, des difficultés lors de la conduite automobile et des difficultés à porter des lentilles de contact sont des symptômes assez révélateurs.

Les causes de la sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est la conséquence d'une mauvaise qualité ou d'une diminution de la production de larmes. Ce phénomène est majoritairement lié à l'âge mais peut également être la conséquence d’autres facteurs. Le dysfonctionnement des glandes de Meibomius (situées sous les paupières) est une des causes des yeux secs. C’est une anomalie chronique des glandes de Meibomius, responsables de la production du film lipidique. Ces glandes ont pour rôle d'empêcher l'évaporation des larmes et protège les yeux pour combattre la sécheresse et les lésions.

L’âge

15 % des personnes âgées de plus de 60 ans sont atteints de sécheresse oculaire. Avec l'âge, les glandes lacrymales s'atrophient entrainant une diminution significative de la production de larmes. Ce phénomène d'atrophie est également aggravé par les modifications hormonales liées par exemple à la ménopause chez la femme et l'andropause chez l'homme.

Environnement

L'environnement, la pollution, la fumée de cigarette, l'air sec ou encore l'utilisation de climatiseur engendrent également les symptômes de sécheresse oculaire.

Technologie et écrans

La raison la plus fréquente d’une sécheresse oculaire est l’exposition prolongée à un écran. En effet, les personnes travaillant plus de 7 heures par jour sur un écran d'ordinateur sont susceptibles d'en souffrir. Il a été démontré que le travail à l'écran réduit le nombre de battements de paupières favorisant l'apparition d'une sécheresse oculaire par un dessèchement chronique de la surface oculaire malgré une sécrétion normale par les glandes lacrymales.

De plus en plus de personnes surfent sur leur smartphone plusieurs heures par jour, ce qui provoque un risque plus élevé de sécheresse oculaire. Lorsque l’on additionne le temps de travail à l’écran avec celui de la télévision et du smartphone, il en résulte une sécheresse oculaire importante.

L’éclairage des pièces est également très important. La lumière artificielle n’est pas toujours adaptée à l’utilisation, par exemple pour la lecture. Il peut être trop intense ou au contraire trop bas, ce qui engendre une gêne oculaire.

Le port de lentilles de contact

Le port de lentilles de contact peut provoquer une sécheresse oculaire. Lorsqu'elles ne sont pas de bonne qualité ou simplement inadaptées à la vue. Les lentilles de contact sont placées sur un film lacrymal au-dessus de la cornée et de l'iris. Si les lentilles ne sont correctement ajustées à la vision et à la courbure des yeux, le film lacrymal va se rompre et les lentilles de contact vont alors irritée la surface oculaire. D'autres circonstances externes telles que le vent ou la chaleur peuvent provoquer une perte en eau. De ce fait, afin de maintenir leur forme initiale, les lentilles vont puiser dans le film lacrymal, ce qui va assécher l'œil. Pour cela il faut privilégier les lentilles de contact qui possèdent de l'acide hyaluronique ou celles en silicone hydrogel qui ont une bonne perméabilité à l'oxygène nécessitant moins d'eau. L'ophtalmologiste peut prescrire une pommade à appliquer sous la paupière avant de se coucher. Elle va permettre de restaurer le film lacrymal pendant la nuit.

Il est recommandé de ne pas porter de lentilles de contact pendant des périodes prolongées. Il est nécessaire de porter des lunettes de vue pour préserver ses yeux. Pour éviter de fatiguer davantage les yeux, utilisez des lunettes lorsque vous travaillez sur ordinateur ou pour regarder la télévision. Le fait de ne pas porter systématiquement des lentilles permet de détendre les yeux qui vont produire plus facilement des larmes. Si cela ne suffit pas, il est recommandé de consulter un ophtalmologue qui sera en mesure de prescrire des lunettes de confort, afin de réduire la fatigue visuelle.

Il faudra également bien choisir une solution de nettoyage et d’entretien des lentilles de bonne composition.

Notre sélection :

Conjonctivite

Une conjonctivite, qu’elle soit infectieuse ou allergique ainsi que la couperose des paupières, la dermite séborrhéique, ou même le psoriasis peuvent entraîner une sécheresse oculaire passagère après guérison.

Pathologies et infections

Certaines maladies peuvent entraîner ce phénomène de sécheresse oculaire:

Le syndrome de Sjögren est une maladie auto-immune systémique touchant certaines glandes notamment lacrymales et salivaires engendrant une diminution des sécrétions de larme et de salive causant un syndrome sec.

Un lupus est une maladie chronique auto-immune qui survint lorsque le système immunitaire s'attaque aux cellules de l'organisme détruisant petit à petit chaque organe.

La paralysie de Bell est une faiblesse ou une paralysie soudaine des muscles d'un côté du visage due à un trouble du 7ème nerf crânien, un nerf facial qui contrôle les muscles du visage, stimule la glande salivaire, les glandes lacrymales et permet aux deux tiers antérieurs de la langue de détecter les goûts et de contrôler un muscle auditif.

La polyarthrite rhumatoïde, le diabète et les maladies de la thyroïde, peuvent également provoquer une sécheresse oculaire, ainsi que les conséquences d’un AVC à cause d’une hémiplégie. L'hémiplégie est une paralysie touchant une ou plusieurs parties du corps d'un seul côté. De ce fait le clignement de la paupière touchée ne peut se faire ce qui engendre une sécheresse oculaire.

Substances et médicaments

La prise de médicaments ou de substances toxiques modifient la composition et la production des larmes.
Parmi ces médicaments, on retrouve les antidépresseurs, les antalgiques, les somnifères, les antihistaminiques, les anti-acnéiques tels que l'isotrétoïne, les anti-diarrhéiques, les anti-arythmiques ou encore les traitements hormonaux telle que la contraception hormonale.

Intervention chirurgicale

La chirurgie au laser pour traiter la myopie par exemple peut engendrer une sécheresse oculaire. Cette technique qui nécessite une découpe du capot stromal, implique la section de filets nerveux afférents qui ont pour rôle d'assurer la sensibilité superficielle de la cornée. Ce procédé brise l'arc réflexe ce qui engendre une réduction des larmes. Il faudra attendre quelques mois pour que la sécrétion lacrymale augmente progressivement et utiliser des larmes artificielles et des lubrifiants oculaires en attendant une amélioration.

Quels sont les risques d’une sécheresse oculaire ?

Au quotidien, la sécheresse oculaire peut devenir gênante : elle peut notamment influencer la qualité du travail à effectuer (lecture moins rapide, baisse de la concentration, …)

La blépharite est une des conséquences d’une sécheresse oculaire. C’est une affection de l'œil fréquente se traduisant par une irritation du bord des paupières. Les personnes touchées par une blépharite, subissent une sécheresse oculaire, une irritation et une douleur. Les yeux sont également rouges et enflammés.

Sur le long terme, les yeux deviennent plus vulnérables aux infections, car le film protecteur qui les recouvre disparaît petit à petit.
La sécheresse des yeux conduit à une fatigue oculaire induisant par la suite des maux de tête.

Les larmes artificielles en traitement

Pour lutter contre les yeux secs, il convient d’éviter les facteurs aggravants (fumée de tabac, air conditionné, vent, …) et d’adapter son environnement. Vous pouvez, par exemple, utiliser un humidificateur d’air pour éviter que l’air ambiant ne soit trop sec.
En complément, il est conseillé d’utiliser des larmes artificielles disponibles en pharmacie. Elles permettent d’humidifier l’œil à tout moment de la journée.

Notre sélection :

Pour retenir l’eau plus longtemps, il est possible d’opter pour un gel lacrymal, plus visqueux que les larmes. Ces produits s’utilisent généralement le soir, car leur application provoque un effet « flou » passager sur la vision.

Notre sélection :

Vous pouvez aussi vous tourner vers les compléments alimentaires qui protègent les yeux contre le stress oxydatif responsable du vieillissement de l’œil.

Notre sélection :

Les remèdes naturels aux yeux secs

Une alimentation saine riche en produits frais, sans agent conservateur, en acides gras comme les oméga 3 et 6, en vitamine E, A et C préserve de la sécheresse oculaire. À l'inverse, il est recommandé d'éviter les produits acidifiants comme la viande, les produits laitiers, les œufs, le vin, le café, le thé.

Effectuez des pauses lorsque vous travaillez sur écran, réduisez le temps de télévision et de smartphone.

Appliquez des compresses tièdes sur vos paupières matin et soir. En effet, la chaleur permet de décongestionner les glandes lacrymales et de faire fondre les corps gras présents dans les larmes et ainsi aider à les évacuer pour que la substance recouvre pleinement l'œil.

L'application d’un masque chauffant est également une solution qui offre 2 actions, celle de favoriser la réactivation des larmes et aussi de se reposer les yeux en faisant une pause bien méritée !

Notre sélection
:

Attention, la sensation d'yeux secs n'est pas automatiquement dû à une sécheresse oculaire.
Il se peut que cette sensation soit seulement un ressenti sans pour autant qu'il y ait une diminution de larmes. Les symptômes peuvent vous faire penser à une sécheresse sans pour autant en être une. Cela peut apparaître à cause d'un surmenage ou une exposition à des produits irritants. Si cette sensation persiste, nous vous conseillons de consulter rapidement un ophtalmologiste.