Yeux secs et fatigués : pensez aux larmes artificielles

Yeux secs et fatigués : pensez aux larmes artificielles
Yeux rouges, sensation de grains de sable dans l’œil, picotements … Autant de signes qui témoignent d’une sécheresse oculaire. Elle touche notamment les travailleurs sur écran, mais d’autres causes sont possibles. Les larmes artificielles, associées à quelques bonnes habitudes, sont la meilleure solution pour réhydrater des yeux fatigués.

La sécheresse oculaire : quels symptômes ?

Les yeux secs sont responsables d’un inconfort oculaire qui laisse peu de place aux doutes. Généralement, les yeux picotent, brûlent et deviennent rouges. Ils sont sensibles à la lumière, au vent, au froid, à la fumée. La vision peut devenir trouble et un larmoiement excessif peut apparaître.

Quelles causes ?

  • La raison la plus fréquente d’une sécheresse oculaire est l’exposition prolongée à un écran, mais elle peut aussi survenir dans d’autres circonstances :
  • Un éclairage excessif ou insuffisant ;
  • Le port de lentilles de contact ;
  • Lors de la conduite automobile ;
  • La lecture ;
  • Une conjonctivite allergique ;
  • Une affection de l’œil ;
  • Une maladie (syndrome de Sjögren, lupus, …) ;
  • Un traitement médicamenteux (antidépresseur, antiacnéique, …) ;
  • À la suite d’une chirurgie au laser.


Quels risques ?

Au quotidien, la sécheresse oculaire peut devenir gênante : elle peut notamment influencer la qualité du travail à effectuer (lecture moins rapide, baisse de la concentration, …)

Sur le long terme, les yeux deviennent plus vulnérables aux infections, car le film protecteur qui les recouvre disparaît petit à petit.

Les larmes artificielles en traitement

Pour lutter contre les yeux secs, il convient d’éviter les facteurs aggravants (fumée de tabac, air conditionné, vent, …) et d’adapter son environnement. Vous pouvez, par exemple, utiliser un humidificateur d’air pour éviter que l’air ambiant ne soit trop sec.

En complément, il est conseillé d’utiliser des larmes artificielles disponibles en pharmacie (solution Aqualarm Intensive 3D unidoses, émulsion ophtalmique Cationorm…) Elles permettent d’humidifier l’œil à tout moment de la journée.

Pour retenir l’eau plus longtemps, il est possible d’opter pour un gel lacrymal, plus visqueux que les larmes (Gouttes ophtalmique Blink Intensive, gel unidose Vismed, …). Ces produits s’utilisent généralement le soir, car leur application provoque un effet « flou » passager sur la vision.

Vous pouvez aussi vous tourner vers les compléments alimentaires qui protègent les yeux contre le stress oxydatif (Nutrilarm, PreserVision 3…)

Si cela ne suffit pas, il est recommandé de consulter un ophtalmologue qui sera en mesure de prescrire des lunettes de confort, afin de réduire la fatigue visuelle. En cas de port de lentilles de contact, il est possible d’adapter le type de lentilles ou de les porter moins fréquemment, voire de ne plus les porter du tout.