Arkogélules Olivier Bio 45 gélules


Pression sanguine
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Bio Bio : Oui
  • Forme Forme : GĂ©lules
  • Vegan : Oui
Fabriqué en France

6,02 â‚Ź
6,02 â‚Ź
Arkogélules olivier Bio en gélules est un complément alimentaire. La feuille d’olivier contribue au maintien d'une pression sanguine normale.

Les Laboratoires Arkopharma ont toujours privilégié le Totum intégral, seule forme qui restitue 100 % des actifs de la plante, pour une synergie d'action optimale.

40 ans de savoir-faire français
Les Laboratoires Arkopharma maîtrisent à chaque étape, le circuit complet de la plante, de la culture à la mise en gélule, sur leur site de fabrication et de contrôle situé dans les Alpes-Maritimes.

Marque engagée
Les 110 variétés de plantes des Laboratoires Arkopharma sont rigoureusement sélectionnées auprès de leurs 50 partenaires récoltants, lesquels s'engagent à leurs côtés pour garantir l'excellence de leurs produits dans le respect de l'écosystème.

Caractéristiques
  • Plante d'origine maîtrisée
  • Gélules 100 % végétales
  • Sans utilisation d'OGM*
  • Sans colorant ni additif chimiques
  • Sans pesticide chimique de synthèse*
  • 100 % de l'emballage est recyclable
  • Fabriqué en France


* Conformément à la réglementation en vigueur sur le mode de production biologique

Contenance : 45 gélules

Poids net : 17 g

Fournisseur :
ARKOPHARMA
BP 28
06511 CARROS Cedex
France
Réservé à l'adulte
3 gélules par jour à prendre au moment des repas avec un grand verre d'eau.


Précautions d'emploi :
  • Non recommandé pendant la grossesse et l'allaitement en l'absence de données suffisantes.
  • Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
  • Un complément alimentaire ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain.
  • Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants.
  • À conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité.
Ingrédients :
Poudre* (Totum intégral) de feuille d'Olivier BIO (Olea europaea). Epaississant : gomme d'acacia BIO. Gélule 100 % végétale (dérivé de cellulose).
* Poudre obtenue par cryobroyage de feuille d'Olivier titrée au minimum à 4 % d'oleuropeine.


Information nutritionnelle moyenne :

  Pour 3 gélules
Poudre de feuille d'Olivier 825 mg

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

L’hypertension artérielle est une maladie chronique qui correspond à une augmentation de la pression artérielle dans les artères. Elle est définie lorsqu’elle est supérieure à 140 mm Hg (pression systolique) et supérieure à 90 mm Hg (pression diastolique). Elle doit être mesurée au repos à plusieurs reprises pour confirmer le diagnostic d’hypertension artérielle.

Prise en charge de l'hypertension

Cette affection est un facteur de risque pour les complications cardiovasculaires et nécessite une prise en charge par la mise en place de mesures hygiéno-diététiques dans un premier temps sur 3-6 mois pour évaluer par la suite si ce régime a permis de stabiliser la pression artérielle : prendre en charge le surpoids, manger équilibrer, diminuer le sel alimentaire, pratiquer une activité physique, arrêter le tabac, diminuer la consommation d’alcool.

C'est à ce stade qu'un complémentation avec Arkogélules Olivier peut être envisagée.

Face à l’échec des mesures hygiéno-diététiques, le médecin va mettre en place un traitement médicamenteux.

Stratégie thérapeutique

Les différentes classes de médicaments pour l’hypertension vont agir à différents niveaux sur le système de l’homéostasie qui régule la pression artérielle : action sur les vaisseaux (vasodilatation des artères, diminution de la pression dans les artères), sur le rein (élimination du sodium et de l’eau), sur les hormones responsables de l’augmentation de la pression (aldostérone). Face à une légère hypertension, la mise en place d’une monothérapie est le plus indiquée.

Un mois après le début du traitement, si l’objectif tensionnel n’est pas atteint, il y a passage à une bithérapie (améliore l’efficacité et diminue les effets indésirables) : avec un IEC ou un ARA II, inhibiteur calcique, ou un diurétique thiazidique. Enfin, face à un second échec, on instaure une trithérapie.

Avec l'accord de votre médecin, le traitement par les gélules d'Olivier peut être poursuivi même avec un ou deux antihypertenseurs.

Les traitements antihypertenseurs

On dénombre 8 familles d’antihypertenseurs, parmi lesquelles:
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) qui bloquent une enzyme rénale à l’origine de l’activation de l’angiotensine II (protéine qui va agir à différents niveaux pour augmenter la pression artérielle : rein, glande surrénales, artères, hypophyse).
  • Les bêtabloquants qui diminuent la puissance et la fréquence des battements cardiaques.
  • Les sartans ou antagonistes des récepteurs à l’angiotensine II (ARA II) qui bloquent les récepteurs à l’angiotensine II et induire leur inhibition face à l’angiotensine II.
  • Les inhibiteurs de la rénine qui inhibent la rénine, molécule sécrétée par les reins et responsable de la formation de l’angiotensine I.
  • Les diurétiques thiazidiques et apparentés qui éliminent le sel et l’eau par les reins, souvent associés à un autre médicament.
  • Les inhibiteurs calciques qui diminuent les résistances vasculaires et le tonus artériel permettant la vasodilatation.
  • Les alpha bloquants qui réduisent le tonus vasoconstricteur et provoque une vasodilatation des vaisseaux artériels.
  • Les antihypertenseurs centraux qui agissent au niveau du cerveau, moins utilisés car ils ont beaucoup d’effets indésirables.

La tension artérielle normale

Chez l’adulte, les valeurs normales au cabinet médical sont:
- Pression artérielle systolique (PAS) < 140 mmHg et pression artérielle diastolique (PAD) < 90 mmHg
- Les valeurs normales en automesure ou en journée sont: PAS < 135 mmHg et PAD < 85 mmHg
- A 6 mois de traitement: la pression artérielle doit être comprise entre 130-139mmHg (PAS) et < 90mmHg (PAD).

Le suivi d’une tension trop élevée

Le traitement de l’hypertension artérielle, à poursuivre à vie, peut évoluer avec le temps, c’est pour cela qu’il est nécessaire d’évaluer régulièrement votre tension artérielle chez votre médecin ou spécialiste environ tous les 3 à 6 mois. Il est important d’avoir la possibilité de mesurer chez soi sa pression artérielle à l’aide d’un tensiomètre.

Le suivi biologique (sodium, potassium, créatinémie, protéinurie) est instauré tous les 1 à 2 ans en cas de pathologies adjacentes, tous les 3 ans en l’absence de diabète, dyslipidémie.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 17/07/2020

AVIS PRODUITS

5,0
Moyenne de 5,0 sur 2 avis
efficace
Par LE STER
le
RAS
Par Guy
le
VOTRE AVIS