Jeûne intermittent : purifier son corps tout en perdant du poids

Jeûne intermittent : purifier son corps tout en perdant du poids
Outre les mouvements spirituels et les religions, le jeûne est employé dans bon nombres de médecines traditionnelles à travers le monde entier. Il s'avère que cette technique est l'une des meilleures pour purifier le corps et l'esprit. Avant de franchir le pas, il faut s’informer sur le procédé et connaître les différentes façons de faire pour se préparer et bien réussir son jeûne. Pharma GDD vous renseigne et vous conseille sur les étapes et les bienfaits du jeûne intermittent.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne est connu et effectué depuis l'Antiquité. Hippocrate, Platon, Socrate, et bien plus tard, Galien ont utilisé le jeûne comme thérapie pour "maintenir en équilibre les fluides du corps".

Hippocrate disait : "quand le corps est chargé d'humeurs impures, faîtes-lui supporter la faim. Elle dessèche et purifie".
Qu’il soit stipulé dans des mouvements spirituels ou dans les religions, le jeûne a principalement un intérêt biologique fondé qui rééquilibre l’organisme.

Un jeûne est une restriction calorique complète durant une période définie. Contrairement à ce que l'on peut penser, il n'est pas dangereux.
Il faut simplement le faire tout en se renseignant en amont afin de ne pas faire d'erreur et se mettre en danger. Tout jeûne doit être accompagné d'eau.
Contrairement à la nourriture, il ne faut surtout pas en réduire sa consommation car la déshydratation peut être mortelle après 3 jours sans eau.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent, appelé fasting en anglais, consiste à alterner entre des périodes de jeûne plus ou moins longues et des périodes de repas.
Ce mode de jeûne s'avère plus souple et plus accessible, moins drastique que le jeûne strict qui n'autorise aucun aliment. Le jeûne intermittent offre les mêmes avantages sur la santé.

Le jeûne à temps partiel est moins contraignant et moins dangereux, présentant de nombreux avantages pour accélérer le métabolisme.
Ce protocole va stimuler la réduction de la masse grasse et améliorer les performances physiques et mentales, facilitant le phénomène de cétose.

Le principe du jeûne n'est pas la perte de poids, il y contribue fortement mais demeure une démarche physiologique et psychologique pour prendre soin de son corps et l'aider à éliminer toutes les toxines pour repartir de zéro et adopter une alimentation équilibrée et un mode de vie sain.

Si le but est de perdre du poids, il faut savoir que le jeûne dure peu de temps et qu’il ne faut pas reprendre de mauvaises habitudes alimentaires car les bénéfices seront vite effacés. Alors il vaut mieux adopter une alimentation équilibrée dès le départ pour éviter l’effet Yo-Yo.

La durée du jeûne intermittent

La durée idéale du jeûne intermittent est de 7 jours à raison de 2 fois dans l'année. Idéalement, il est conseillé d'effectuer un jeûne intermittent 7 jours au printemps puis 7 jours en automne.

3 jours peuvent également suffire pour permettre à l'organisme de se purifier car il faut 72 heures pour que les cellules de l'intestin se renouvellent.
Les personnes ayant l'habitude du jeûne peuvent le pratiquer au-delà de 7 jours mais sont invitées à être suivis par un médecin.

Les différentes variantes du jeûne

Plusieurs possibilités s’offrent au jeûne intermittent afin de s’adapter de manière progressive ou d’opter pour un jeûne à temps partiel plus strict pour les personnes déjà habituées au jeûne.

La variante 16/8

Le jeûne intermittent 16/8 facilite le démarrage du jeûne intermittent. Il consiste à manger 3 repas dans un intervalle de 8 heures et d’effectuer le jeûne pendant 16 heures. Pour cela, il est conseillé de commencer à manger à midi, à 16 heures puis avant 20 heures. Ce rythme est la façon la plus simple de commencer car la phase de jeûne se passe durant le sommeil.

La variante 36/12

La variante 36/12 consiste à manger un jour sur 2 durant une plage horaire de 12 heures. Il faudra par exemple commencer à manger de 8 heures à 20 heures puis commencer à jeûner et ce, pendant 36 heures la nuit qui suit, le jour suivant entier puis une nuit et recommencer à manger à 8 heures.

La variante 20/4

Le jeûne intermittent 20/4 propose un créneau de 4 heures pour se nourrir et 20 heures de jeûne. Il sera conseillé de prendre son premier repas à 14 heures et son dernier à 18 heures et ensuite jeûner jusqu'au lendemain à 14 heures où il sera possible de manger à nouveau.

Menu type journalier du jeûne intermittent 16/8

L’important est d’effectuer trois repas pendant le laps de temps défini de chaque variante.

Déjeuner (à 12h) Collation (à 16 h) Dîner (avant 20h)
Salade de crudités à l'huile de noix    
150 à 200 g de viande ou substitut Thé ou infusion 250 g de soupe de légumes
200 g de légumes verts Yaourts au miel 150 g de poisson blanc ou de saumon, sauce au fromage blanc et à l'huile d'olive
200 g de féculents complets cuits 40 g de muesli aux fruits rouges Compotes de fruits maison
30 g de fromage   2 carrés de chocolat noir
Fruit de saison    

Les bienfaits du jeûne intermittent

Le jeune est devenu une mode mais demeure cependant une technique offrant de nombreux bienfaits au niveau de l’organisme mais également en termes de bien-être spirituel.

Les bénéfices sur le corps

Le jeûne diminue la production d'insuline et le stockage des graisses et du sucre dans l'organisme. Vu que les réserves s'amoindrissent, cela provoque un déstockage des graisses.

Lorsque le corps n'est pas alimenté, entre 8 et 12 heures après le dernier repas, il puise dans les réserves de graisse et le métabolisme passe en mode cétose et brûle la masse grasse, réduisant les tissus graisseux, ce qui est bénéfique pour les personnes en surpoids qui perdent significativement de la graisse pendant les 12 semaines de jeûne à temps partiel.

Ce phénomène a tendance à remettre les pendules à l'heure et offre un meilleur contrôle des sensations alimentaires. Cela permet de retrouver la sensation de faim et de ne pas manger parce que c’est l’heure. Ce processus aide à retrouver la sensation de satiété et à s’arrêter de manger quand on a plus faim. Les risques de maladies cardiovasculaires, le diabète et d'autres pathologies associées à l'alimentation ainsi que le surpoids sont réduits grâce à ces sessions physiologiques.

Les performances physiques sont améliorées et le temps de récupération est diminué.
Il favorise la régénération cellulaire, de ce fait, diminue l'oxydation cellulaire et le vieillissement prématuré des cellules.

Le jeûne par intermittence permet un auto-nettoyage de l'organisme par ses propres cellules, ce que l'on appelle l'autophagie. Le système digestif et la globalité du corps sont purgés.

Les bénéfices sur l’esprit

Les performances intellectuelles et la concentration sont améliorées. Le jeûne intermittent permet de réduire le stress oxydatif, augmentant ainsi la croissance de nouvelles cellules nerveuses, libérant l'hormone BDNF (Brain-Derived Neurotrophic Factor) qui affecte de façon positive les neurones du système nerveux périphérique et central jouant un rôle fondamental sur les performances intellectuelles concernant la logique, l'organisationnel et la mémoire.

Comment améliorer les résultats et le jeûne ?

Pour réussir son jeûne intermittent, il est important de se préparer physiquement et mentalement. Pour cela, il est conseillé dans un premier temps, de faire un bilan auprès d'un naturopathe afin d'évaluer le niveau de vitalité. 30 jours avant le début du jeûne, il est recommandé de préparer le corps grâce à une cure détox. Il faudra commencer à jeûner progressivement pour éviter les petits malaises du début comme les vertiges, le mal de tête, la nausée ou la sensation de fatigue.

8 jours avant le début du jeûne, il sera nécessaire de réduire progressivement le bol alimentaire et de stopper les aliments contenant du sucre raffiné.
Il est conseillé de manger plus d'aliments riches en fibres et plus de protéines pour apporter de l'énergie. Il faudra donc éviter les sucreries et les aliments gras ainsi que les aliments industriels qui sont riches en sucres raffinés et cachés. Il faudra également manger plus léger le soir.

Respecter les phases de sommeil

Il est fondamental de dormir suffisamment, à raison de 8 heures par nuit minimum. Le sommeil aide à réguler l’appétit grâce à la mélatonine et la sérotonine qui apportent un équilibre lors du rythme circadien. Les compléments alimentaires à base de mélatonine peuvent aider à rééquilibrer le cycle du sommeil et l’appétit.

Notre sélection :

Réduire son apport en sucre

À l’inverse, la fatigue engendre le grignotage et les repas copieux, réduit la motivation à cuisiner sainement. Lorsque l’on est fatigué, l’organisme a besoin de calories pour pallier le manque d’énergie, du sucre pour ressentir un coup de boost rapidement, ce qui est une erreur car cela n’apporte nullement l’effet escompté. En effet, il faudra éviter le sucre car il fournit du glucose qui évite à l’organisme de puiser l’énergie dans ses réserves de graisse.

La cétose engendre la réduction de glucides et utilise à la place les graisses comme apport glucidique. Ce phénomène physiologique, nommé régime cétogène, est utilisé pour perdre du poids. Stopper l’apport de glucides apporte un résultat similaire au jeûne en privant l'organisme de sa source première d'énergie.
Cela entraîne une baisse importante du taux de sucre sanguin approchant de l'hypoglycémie. Après 3 jours à réduire l'apport en sucre, le corps atteint l'état de cétose. Pour subvenir à ses besoins, l'organisme va puiser dans les tissus graisseux à défaut de le faire dans sa réserve de sucre. Le foie transformera ces graisses en éléments cétoniques en guise d'énergie.

Avoir une activité physique

Exercer une activité sportive régulière permet d’accélérer le métabolisme du dernier repas ingéré, ce qui oblige le corps à puiser dans les réserves de glycogène, qui se retrouvent vidées pour pallier le manque de nutriments ingérés. Cette substance glucidique est stockée dans le foie et les muscles pour assurer une réserve de glucose lors d'effort physique ou de non-alimentation. Le fait de faire de l’exercice physique le matin avant le premier repas accélère également le processus.

Faire une cure de compléments alimentaires

Les probiotiques permettent de réensemencer le tractus digestif d’assurer un équilibre de notre microbiote et de meilleures défenses immunitaires.
Les aliments que nous mangeons influencent la composition de notre flore intestinale et par la même occasion notre santé.

Une cure de détox permet de nettoyer et de purger le foie. Lorsque celui-ci est malmené, le transit ralentit, la digestion et les éliminations se font mal entraînant une mauvaise digestion et un mauvais traitement des déchets.

La phytothérapie possède un large panel de plantes qui favorisent la relaxation et contribuent à l’amélioration du transit, du sommeil, de la digestion.
Elles servent également à purifier, drainer en éliminant les toxines puis à brûler les graisses.
Un apport en oligo-éléments et en vitamines peut également aider dans la démarche du jeûne intermittent afin d’éviter toute carence.

Notre sélection

Le jeûne intermittent est la solution simple et efficace pour rebooster l’organisme et repartir sur de bonnes bases sans se priver tout en s’alimentant normalement, évitant ainsi les carences. C’est l’occasion de faire une pierre deux coups en purgeant son corps tout en perdant du poids en toute sécurité !