Tout savoir sur les aoutats

  • Par Myriam Gorzkowski, mis à jour le 25/07/2022 à 11h07, publié le 13/07/2022 à 17h07
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Tout savoir sur les aoutats
Qui n’a jamais découvert des boutons rouges, le lendemain d’une journée ou d’une soirée estivale, allongé dans l’herbe, les doigts de pied en éventail, en train de se reposer ou de chahuter entre cousins et cousines… Démangeaisons, envie de se gratter. À quoi est-ce dû ? Pharma GDD vous explique ce qu’est un aoûtat et vous donne les solutions pour les repousser et à défaut les neutraliser, que cela concerne votre famille, mais aussi vos animaux domestiques.

Fiche d’identité de l'aoutat

Les aoûtats vivent dans les herbes et les ronces. Ils se transforment ensuite en nymphe et se nourrissent de cellules situées sous la peau d'un animal à sang chaud ou d’un humain. Pour cela, ils se glissent sous leur peau et laissent des petites plaques rouges. Ils se logent dans certains endroits du corps comme les aisselles, sous la poitrine, le creux poplité, c’est-à-dire derrière le genou, les plis des membres et les zones serrées par les vêtements comme au niveau de la ceinture. Ces larves d'acariens sont très petites et difficiles à voir. Cependant, elles provoquent un inconfort, des démangeaisons et parfois un œdème. L'aoûtat, Neotrombicula autumnalis, est une larve d'une espèce de petit acarien de la famille des Trombiculidés, également nommé rouget ou vandangeon. Il est appelé aoutat, car il est très abondant vers la fin de l’été du mois d'août jusqu'au début de l'automne. L'aoutat adulte est de couleur rouge et mesure environ 0.3 mm. Il possède un corps couvert de poils denses et courts. La larve est rouge vif et ne possède que 3 paires de pattes et mesure 0.2 mm. Lorsqu'elle se développe en nymphe, une quatrième paire de pattes se forme. L'aoutat est très présent en Amérique, en Europe et en Australie. La principale cause de son arrivée dans l'habitat humain vient des animaux domestiques ou du linge étendu sur le sol puis rentré dans la maison.  




Source : conseil-veto.com

Le cycle de vie d'un aoutat se déroule sur une année. Tout commence par un œuf pondu au printemps ou en été puis déposé au sol par la femelle. Il mature puis éclot après une dizaine de jours pour laisser en sortir une larve à six pattes. 
Elles sont à la recherche d'un hôte à sang chaud pour s'alimenter durant 2 à 10 jours. L’aoutat ne se nourrit pas de sang, mais de liquides tissulaires et de cellules de la couche malpighienne. Pour se nourrir, la larve perce la peau à l'aide de ses chélicères, des appendices céphaliques semblables à des crochets. Elle y injecte des enzymes lytiques avec de la salive dans la couche supérieure pour liquéfier les cellules et les digérer. 
Après cela, la larve retourne au sol durant 5 à 6 semaines pour se transformer en nymphe à huit pattes. À partir de cette transformation, l'aoutat n'a plus besoin de se nourrir sur un animal et s'alimente via le sol, de liquides végétaux, de petits insectes ou de débris fongiques. Après la fécondation, la femelle pond plusieurs centaines d'œufs et meurt. L’aoutat survit plusieurs semaines à l'extérieur sans manger et entre en phase de repos, appelée quiescence hivernale quand la température chute.
 

Comment reconnaître les piqûres d'aoutats ?

Les symptômes de cette parasitose dite trombidiose automnale sont les suivants :
  • Des démangeaisons intenses durant 24 heures et pouvant persister plus d'une semaine.
  • Des boutons et des érythèmes, voire une urticaire. Des papules rouges d'un diamètre de 2 à 3 mm entourées d'une auréole plus claire d'1 mm après quelques heures peuvent contenir également du pus. Il peut y avoir de la fièvre associée à une paraphlébite lorsque le parasite s'installe près d'une veine.

Comment se protéger des aoutats ?

Les aoutats aiment les lieux ombragés et humides. L'entretien de la pelouse et la taille des arbres aident à réduire la prolifération des aoutats. Une pelouse coupée à ras laisse entrer la lumière et fait fuir les aoutats. L'élimination des mauvaises herbes, des ronces est également conseillée. Lors de balades dans les hautes herbes, il faut porter des vêtements longs et finement tissés ainsi que des chaussures fermées. Il faudra éviter de s'assoir à même l'herbe, ou le sol, mais sur un drap ou une serviette qu'il faudra laver par la suite et ne pas transporter dans la maison. L'arrosage du jardin est une solution pour éviter l'invasion des aoutats. Il faut cependant doser en arrosant sans noyer le jardin. Il est conseillé de répandre de la terre de diatomée comme la Poudre de Terre de Diatomée Biocanina ou le Spray de Terre de Diatomée Biocanina ou du soufre. Ce produit naturel est moins agressif que les traitements chimiques. 

Les répulsifs aoutats cutanés

Concernant les répulsifs pour insectes anti-aoutats, plusieurs solutions s’offrent à vous. Il est même conseillé de les associer pour optimiser la protection. Il est possible de se protéger des aoutats en utilisant des répulsifs sous forme de spray. Il suffit d'en pulvériser sur les chaussures, les chaussettes, les pantalons et bermudas pour limiter les risques d'infestations.


Certains végétaux possèdent des vertus répulsives naturelles comme la menthe, la mélisse, le géranium ou encore la citronnelle. Il est possible de les utiliser sous forme d’huiles essentielles en guise de répulsif.

Les répulsifs textiles contre les aoutats

Les sprays répulsifs pour textiles sont spécialement conçus pour protéger les vêtements et tous les tissus face aux insectes. Ils permettent d'imprégner les divers textiles, les duvets ou vêtements, sac à dos, T-shirt et pantalons pour garantir une protection optimale. Ce type de produit assure une efficacité jusqu'à 2 mois après l'imprégnation ou après 3 lavages.

 

Comment traiter en cas de piqûres d’aoutats ?

Lorsque le diagnostic est confirmé, la chasse est déclarée, il est alors indispensable d’utiliser divers produits pour traiter le logement, mais aussi le linge, la literie et bien sûr la peau.

Les médicaments contre les morsures d’aoutats


L'Ascabiol 10% est un médicament utilisé pour traiter la gale, mais aussi la trombidiose automnale grâce au benzoate de benzyle. Il est conseillé d'appliquer Ascabiol sur les lésions à l'aide d'un coton tige à 1 ou 2 reprises.
Des médicaments pour soulager les piqûres et les démangeaisons sous forme de gels ou de crèmes à application locale contenant un antihistaminique ou un dermocorticoïde vont apaiser les lésions rapidement en cas d'invasion importante.
Les démangeaisons intenses sont traitées par la prise d'un antihistaminique. L'application d'une crème antibiotique en cas de risque de surinfection peut être prescrite. 

Dermocorticoïdes :


Antihistaminiques :


Des gels, pansements liquides ou encore des roll-on viennent soulager les démangeaisons. Ils sont formulés à partir d'extraits végétaux comme la Boswellia serrata, une résine d’un arbre aux propriétés anti-inflammatoires. D'autres principes actifs comme le crotamiton, la calamine ou encore le sulfate de zinc vont assainir la peau, limiter la prolifération bactérienne et aider à la régénération du film hydrolipidique. On retrouve également le calendula, la camomille et la lavande qui soulagent les irritations, apportent une action anesthésiante locale tout en favorisant la cicatrisation en cas de piqûres d‘insectes

Les Insecticides environnement contre les aoutats

Les sprays environnement anti-acariens et les fogger s'utilisent tel un brumisateur insecticide qui élimine efficacement les œufs, les larves et les formes adultes de parasites. On les trouve soit en bombe à pulvériser ou en générateur de brouillard à pulvérisation automatique. Les sprays s’utilisent manuellement. Il suffit de pulvériser une zone susceptible d’être infestées comme le coussin du chien.


Les foggers permettent de traiter les locaux fermés. Ils disposent d'une action puissante et prolongée grâce à la perméthrine, un insecticide chimique qui attaque le système nerveux des insectes adultes. Le méthoprène, agit sur les œufs et les larves en stoppant leur développement et leur métamorphose et inhibe la fécondité des femelles. L'utilisation de spray ou de fogger doit être effectuée avec précautions lorsque des animaux domestiques, chiens, chats, rongeurs, reptiles et même poissons vivent dans la maison, car les insecticides qui les composent sont toxiques pour eux.

Pour une action radicale, il est conseillé d'utiliser un antiparasitaire et ainsi éliminer tout risque de prolifération. Le linge utilisé, les tapis et la literie doivent aussi être traités grâce à des produits adaptés en cas d’infestation massive
Lorsque que certains tissus ne peuvent être lavés à plus de 60°C ou tout simplement pour traiter la literie, le matelas, les oreillers, les couettes ou un tapis, l'utilisation d'un désinfectant sous forme de spray va aider à neutraliser les parasites. Des sachets pour aspirateurs peuvent aussi être utilisés afin d’assainir l’environnement et s'assurer que les larves ou les nymphes sont tuées dans le sac aspirateur. 

 

Les aoutats chez les animaux

L'infestation d'aoutat chez les animaux se fait en masse, renforçant l'importance des lésions et des réactions de démangeaisons. La réaction engendrée par l'injection de la salive et de l'enzyme lytique est augmentée par le grattage de l'animal. Cela a pour conséquences des plaques importantes et un risque élevé d'infection. Ces lésions sont principalement présentes entre les doigts, sur la face et majoritairement autour des yeux, également au niveau des plis, sur l'abdomen, à la base des oreilles et des plis auriculaires. Une tâche orangée sur la plaie révèle un amas caractéristique de larves. 



Source : catadog.com
Les plaies peuvent également être dépourvues de larves, signifiant qu'elles ont terminées de se nourrir.

Comment prévenir les aoutats chez les animaux domestiques ?

Des colliers et des spot-on, sous forme de pipettes et produits anti-puce et anti-tiques sont utilisés soit en prévention pour éloigner les insectes ou pour traiter l'infestation. Ils sont formulés à partir de fipronil et de perméthrine.

Comment traiter son animal domestique en cas d’aoutats ?

Concernant les chiens et les chats ou autres animaux domestiques touchés ou susceptibles de l'être, ils doivent être soignés via un antiparasitaire à base de fipronil, un antihistaminique oral et un traitement local à base de pyrèthre prescrits par un vétérinaire. Le fipronil est un insecticide et acaricide qui prévient et traite les infestations chez les animaux. D'autres sprays sont composés d'extraits de margousier, d'huile de lavandin et de pyréthrine, un insecticide biologique. Tous ces produits sont à pulvériser directement sur le pelage de l'animal pour neutraliser les larves. Les traitements sous forme de shampoing contiennent de la tétraméthrine, un pyréthrinoïde qui élimine rapidement les parasites et les larves.

À retenir

Les aoutats sont des acariens de très petite taille qui provoquent un réel inconfort. Il est important de se munir de produits répulsifs qu’ils soient cutanés, pour l’habitat ou pour les animaux domestiques afin réduire les risques de piqûres et avoir dans son armoire à pharmacie de quoi soulager et traiter les lésions. Pensez à vous habiller en conséquence et éviter de vous aventurer dans les herbes hautes les jambes nues. 
contact_support expand_less