Livraison express le lendemain, pour toute commande passée avant 18h (Hors week-ends et jours fériés)

Les bienfaits de l'Alchémille

  • Par Isabelle Briennon, mis à jour le 08/07/2024 à 16h07, publié le 05/07/2024 à 10h07
  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Les bienfaits de l'Alchémille
Connaissez-vous l'Alchémille, la « plante des femmes » ? Pharma GDD vous dévoile tous les secrets de cette plante utilisée dès le Moyen-âge pour les troubles féminins.

Qu'est-ce que l'Alchémille ?

L'Alchémille ou Alchémille vulgaire (Alchemilla vulgaris, xanthochlora ou glabra) est une plante de la famille des Rosacées, comme l'aubépine, qui pousse dans les pâturages humides de toute l'Europe sauf en bordure méditerranéenne.

On l'identifie facilement en raison de ses belles feuilles en éventail dont la face inférieure est recouverte de duvet et dont le bord est très découpé en fines dents. Dans l'air humide du matin, les feuilles cachent un liquide qui vient gonfler les gouttelettes de « rosée » qui se propagent et s'accumulent en une grosse goutte au cœur de la feuille (photo de droite).
Ses fleurs, regroupées en cyme au-dessus des feuilles, sont petites et de couleur jaune-vert (photo de gauche).
L'Alchémille est également appelée « pied de lion » ou « pied de griffon » en raison de la forme de ses feuilles simulant une empreinte de patte de lion.


                         Fleurs d'alchémille                                                  Alchémille rosée                     


Le nom de l'Alchémille vient du mot « alchimie ». En effet, on l'appelait également « herbe de l'alchimiste » car, au Moyen-âge, sa rosée était récoltée par les alchimistes. Depuis la nuit des temps, l'« eau céleste » a toujours été considérée comme magique et les alchimistes voyaient en elle une telle pureté qu'ils cultivaient qu'elle pouvait les aider à parvenir au Grand Œuvre, c'est-à-dire à la transformation des métaux en or.
L'Alchémille ou encore « manteau de Vénus » ou « manteau de Notre-Dame » est une plante très réputée dès le Moyen-âge, pour soigner la stérilité féminine et pour rendre la virginité aux jeunes femmes souhaitant se marier (une des propriétés de l'Alchémille est de resserrer les tissus, notamment au niveau vaginal et utérin).
Plus tard, dans les campagnes, l'Alchémille se révèle être la plante de choix des jeunes filles : elle permet de régulariser leurs saisons (cycles), de soigner les pertes blanches et elle est utile pour l'accouchement.

Composition de l'Alchémille 

L'Alchémille se distingue des autres plantes par sa concentration élevée en polyphénols puissants :
  • L'Alchémille est très riche en tanins, en particulier des ellagitanines et des gallotanins dérivés de l'acide ellagique et de l'acide gallique avec l'agrimoniine, la pédunculagine et la lévigatine.
  • L'Alchémille contient beaucoup de flavonoïdes comme les proanthocyanidols avec les proanthocyanidines, la catéchine, le quercétol, le kaempférol et la lutéoline qui a des propriétés cicatrisantes et progestatives.

Propriétés et bienfaits de l'Alchémille 

L'ensemble de ces composants explique ses propriétés bénéfiques pour la santé. En effet, l'ensemble de ses tanins et de ses flavonoïdes lui confèrent des effets :
  • protecteurs des vaisseaux sanguins,
  • vasoconstricteurs avec un effet astringent, c'est-à-dire qui resserrent les tissus,
  • hémostatiques avec un effet antihémorragique et un effet cicatrisant,
  • antiagrégants plaquettaires (grâce à la quercétine, …) avec un effet fluidifiant sanguin qui permet de décongestionner le bassin pelvien lors des règles,   
  • pseudo-œstrogéniques par effet anti-androgène,
  • emménagogues (qui stimulent l'arrivée des règles ou les régularisent)
  • progestatifs (grâce à la lutéoline), c'est une plante aux propriétés lutéotropes (elle stimule la production de progestérone par les ovaires),
  • anti-inflammatoires,
  • spasmolytiques et sédatifs
  • anti-infectieux avec des propriétés antibactériennes, antivirales et antimycosiques.


L'Alchémille est surtout utilisée lors de problèmes gynécologiques notamment en cas de syndrome prémenstruel (SPM), de règles difficiles en particulier douloureuses ou très importantes, en cas de saignements entre les règles, d'endométriose, de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) de fibromes, lors de la préménopause en cas de crises abondantes ou bien à la ménopause lorsque les autres plantes ne sont pas efficaces. Ses effets tonifiants sur les tissus, sur les vaisseaux et sur l'amélioration du flux sanguin au niveau de l'endomètre, ses effets anti-inflammatoires et ses effets de rééquilibrage hormonal peuvent apporter un bienfait pendant toutes les périodes de la vie d'une femme.

Par ailleurs, ses propriétés circulatoires et antidouleurs expliquent son utilisation en cas de jambes lourdes et également en cas de cellulite ainsi que pour les hémorroïdes, le saignement des gencives ou l'hygiène buccodentaire.

L'Alchémille est également traditionnellement utilisée pour cicatriser en cas de plaies ou de blessures et pour son effet astringent en cas de diarrhée.
Quelques études auraient montré un effet antihypertenseur et une protection cardiovasculaire.

L'Alchémille est utilisée pour l'ensemble de ses parties aériennes (ensemble de la plante garnie de feuilles et de fleurs sans les racines).


L'Alchémille est inscrite à la Pharmacopée française, pour ses parties aériennes, sur la liste A des plantes médicinales utilisées traditionnellement.

L'ESCOP, Coopérative Scientifique Européenne de Phytothérapie, reconnaît l'usage des parties aériennes de l'Alchémille pour les maladies non spécifiques et les troubles gastro-intestinaux.

La Commission E du ministère de la Santé allemand, reconnaît l'usage des parties aériennes de l'Alchémille comme diurétique, antispasmodique, agent cardioactif et pour les troubles féminins.

Utilisations de l'Alchémille 

L'Alchémille est utilisée sous forme d'extrait ou directement sous forme de poudre de plante dans des compléments alimentaires pour les troubles féminins en cas de déséquilibre hormonal avec des douleurs, des spasmes notamment lors des règles, des menstruations abondantes ou irrégulières comme notamment en périménopause ou à la ménopause a fortiori en cas de lourdeur des jambes ou d'hémorroïdes.

La tisane d'Alchémille s'utilise sous forme d'infusion : on utilisera 5 grammes de plante séchée d'Alchémille que l'on fera infuser dans 250 ml d'eau bouillante pendant 15 minutes hors du feu.
Il est possible de boire jusqu'à 500 ml d'infusion dans la journée (soit 10 g de plante sèche). En cas de règles douloureuses ou d'endométriose, prenez 2 tasses d'infusion pendant 7 jours en commençant entre le 10e et le 14e jour du cycle et en terminant dès que les règles surviennent. En cas de spotting (métrorragie), de règles hémorragiques ou de cycle désorganisé, il est possible de prendre la perfusion en continu. L'infusion d'Alchémille peut être utilisée localement :
 
  • en compresses imbibées en cas de petites plaies ou d'ulcérations cutanées, en doublant la dose d'Alchémille infusée (40 g par litre d'eau, soit 10 g pour 250 ml d'eau bouillante),
  • en bain de siège : faire infuser 40 g de feuille d'Alchémille dans un litre d'eau, laisser refroidir et faire le bain de siège deux fois par jour en cas de douleurs menstruelles, d'infection vaginale ou d'hémorroïdes,
  • en bain froid pour les jambes lourdes ou la cellulite à la dose de 50 g par litre de plante sèche,
  • en bain de bouche, en cas d'inflammation de gingivite ou d'aphte : garder l'infusion refroidie 30 secondes en bouche, mélanger et recracher. Si besoin, répétez une deuxième fois dans la journée, 
  • en gargarisme en cas de maux de gorge.

On peut trouver l'Alchémille seule en extrait hydroalcoolique dans Ladrôme extrait de plante fraîche Bio Alchémille. Prendre 20 à 25 gouttes diluées dans l'eau, 3 fois par jour pendant 3 semaines.

L'Alchémille pour les règles douloureuses, abondantes ou irrégulières

L'Alchémille est traditionnellement utilisée depuis des siècles pour apaiser en cas de règles douloureuses, pour diminuer des règles trop abondantes et en cas d'irrégularité du cycle menstruel ou de saignements inhabituels (en dehors de toute maladie grave exclue par le médecin).

On la retrouve dans des compléments alimentaires pour le SPM, pour les problèmes de règles, pour l'endométriose ou le SOPK.
Dans ces compléments alimentaires pour le cycle féminin, l'Alchémille est souvent associée à d'autres plantes :

L'Alchémille pour la préménopause et la ménopause

L'Alchémille possède des propriétés progestatives qui permettent de réguler un déséquilibre hormonal lors de la préménopause. En effet, en préménopause (ou périménopause), la concentration en hormones sexuelles varie et la progestérone diminue jusqu'à la ménopause. Ces fluctuations induisent de nombreux troubles sur le moral ou le bien-être, sur le physique avec notamment des troubles de l'humeur, des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur. L'Alchémille est mélangée à d'autres plantes pour l'équilibre hormonal dans les comprimés Prepause.

Bien que ce ne soit pas la plante à utiliser en première intention dans ce cas précis, l'Alchémille est aussi utilisée pour la ménopause. En effet, lors de la ménopause, il existe une carence hormonale qui peut induire de nombreux troubles comme la survenue de saignements (hors maladie grave) ou de bouffées de chaleur. Les comprimés Serepause contiennent de l'Alchémille et d'autres plantes progestérone-like comme le gattilier ou l'achillée millefeuille, mais également des plantes œstrogène-like comme le soja ou le houblon visant à compenser la carence en hormones sexuelles responsables de ces troubles.

Quels sont les effets indésirables de l'Alchémille ?

L'Alchémille ne présente pas d'effets indésirables aux doses recommandées. À forte dose, elle peut être à l'origine d'une constipation.
L'Alchémille pourrait présenter des risques allergiques.

Quelles sont les précautions d'emploi liées à l'Alchémille ?

L'Alchémille n'est pas conseillée chez les femmes enceintes ou en allaitement sans avis médical et elle est déconseillée en début de grossesse.
L'Alchémille ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 6 ans.

Pour le SPM, la prise d'Alchémille est recommandée dans la 2 e partie du cycle menstruel.

Si les troubles intestinaux s'intensifient ou persistent pendant plus de 2 semaines après avoir commencé le traitement par Alchémille, il est conseillé de consulter un médecin.
Si les spasmes menstruels deviennent plus importants ou ne passent pas, suite à une semaine de prise d'Alchémille, un médecin devra être consulté.
De même si les plaies ne guérissent pas après une semaine d'utilisation d'Alchémille, consultez un médecin.

En raison de ses propriétés pseudo-œstrogéniques, un avis médical est recommandé avant l'utilisation de l'Alchémille pendant une certaine durée notamment pour la préménopause ou la ménopause. En effet, tout cancer, toute maladie hormonodépendante ou tout antécédent de ces maladies doivent être écartés avant la prise d'Alchémille. Par ailleurs, un médecin devra réévaluer régulièrement la pertinence de la prise d'Alchémille.

Il est également conseiller de demander l'autorisation du médecin en cas de prise de :
  • anticancéreux tels que les inhibiteurs des aromatases (létrozole, anastrozole et exémestane),
  • médicaments aux propriétés oestrogéniques tels que la pilule contraceptive,
  • médicaments contre le diabète,
  • médicaments contre l'hypertension artérielle,
  • les anticoagulants tels que l'aspirine, le clopidogrel, la daltéparine, l'énoxaparine, le diclofénac, l'ibuprofène, le naproxène …,
Quel que soit le médicament, demandez l'avis de votre médecin avant toute prise d'Alchémille.
En raison de sa richesse en tanins qui empêchent l'absorption des nutriments comme le fer, la prise d'Alchémille sera recommandée loin des repas ou des médicaments.

Sans avis médical, il est déconseillé de prendre l'Alchémille en même temps que d'autres plantes à propriétés oestrogéniques telles que l'actée à grappes (cimicifuga), l'airelle rouge, l'alfafa (luzerne) l'angélique, l 'anis, l'armoise, l'avoine, la badiane, la berce, la cataire, le carvi, le cerfeuil des Alpes (méon), cyprès, le fenouil, le fenugrec, le framboisier, le gingembre, le kudzu, le lin, le niaouli, le persil, la réglisse, la ronce de Corée, la sauge officinale ou la sauge sclarée, le saule blanc, le soja ou le trèfle rouge.
De même, il est déconseillé d'associer l'Alchémille avec des plantes aux propriétés progestatives telles que le gattilier, l'achillée millefeuille, la mélisse, l'onagre, la salsepareille, la sauge officinale, le yam

Quelles sont les contre-indications de l'Alchémille ?

L'Alchémille est contre-indiquée en cas de maladies hormonodépendantes comme les cancers du sein, de l'utérus ou de l'ovaire, les mastoses, les kystes ovariens ou l'endométriose. Si vous avez déjà souffert de l'un de ces cancers ou si un membre de votre famille a été touché par l'une de ces maladies, ne prenez pas d'Alchémille.
L'Alchémille ne doit pas être utilisée en cas d'allergie aux plantes de la famille des Rosacées.
 

À retenir

L'Alchémille est une plante utilisée depuis le Moyen-âge pour régulariser le cycle menstruel chez la femme, diminuer les douleurs des règles, améliorer la fertilité et faciliter l'accouchement. De nos jours, l'Alchémille est utilisée pour le rééquilibrage hormonal, soit seule, soit en association avec d'autres plantes hormonales en cas de SPM, d'endométriose, de SOPK, lors de la préménopause ou de la ménopause. L'Alchémille ne doit s'utiliser qu'après avis médical et sous surveillance médicale étant donné ses précautions d'emploi et ses contre-indications.

Attention, les conseils de Pharma GDD ne dispensent pas d'une consultation médicale.
Si les symptômes persistent malgré le traitement, nous vous conseillons de prendre contact avec votre médecin.

Sources :
M. D'Agostino, I. Dini, E. Ramundo, F. Senatore. Glycosides flavonoïdes d'Alchemilla vulgaris L. Phytotherapy Research, Volume 12, Issue S1, pages S162–S163, 1998
Fraisse D, Carnat A, Carnat AP, Lamaison JL. Standardisation des parties aériennes d'Alchemilla. Ann Pharm Fr. 1999 Sep;57 (5):401-5.
Fraisse D, Heitz A, Carnat A, Carnat AP, Lamaison JL. Quercetin 3-arabinopyranoside, un composé flavonoïde majeur d'Alchemilla xanthochlora. Fitoterapia. 2000 Août;71(4):463-4.
Kanak S, Krzemińska B, Celiński R, Bakalczuk M, Dos Santos Szewczyk K. Composition phénolique et activité antioxydante des espèces d'Alchemilla. Plantes (Bâle). 13 octobre 2022 ;11(20) :2709.
Geiger C, Scholz E, Rimpler H. Ellagitannins d'Alchemilla xanthochlora et de Potentilla erecta. Planta Med. 1994 août ;60(4) :384-5.
Jakimiuk K, Tomczyk M. A revue des utilisations traditionnelles, de la phytochimie, de la pharmacologie et des preuves cliniques de l'utilisation du genre Alchemilla (Rosaceae). J Ethnopharmacol. 10 février 2024 ; 320 : 117439.
Filippova EI. Activité antivirale des extraits d'alchémille (Alchemilla vulgaris L.) contre les Orthopoxvirus. Bull Exp Biol Med. 2017 juill.;163(3):374-377
Şeker Karatoprak G, İlgün S, Koşar M. Composition phénolique, activités anti-inflammatoires, antioxydantes et antimicrobiennes d'Alchemilla mollis (Buser) Rothm. Chem Biodivers. 2017 sept.;14(9) )..
Jonadet M, Meunier MT, Villie F, Bastide JP, Lamaison JL. Flavonoïdes extraits de Ribes nigrum L. et Alchemilla vulgaris L. : 1. Activités inhibitrices in vitro sur l'élastase, la trypsine et la chymotrypsine. 2. Activités angioprotectrices comparées dans vivo. J Pharmacol. 1986 janv-mars;17(1):21-7
Ozbek H, Acikara OB, Keskin I, Kirmizi NI, Ozbilgin S, Oz BE, Kurtul E, Ozrenk BC, Tekin M, Saltan G. Évaluation de l'activité hépatoprotectrice et antidiabétique de Alchemilla mollis. Biomed Pharmacother. 2017 févr.;86:172-176.
Takır S, Altun IH, Sezgi B, Süzgeç-Selçuk S, Mat A, Uydeş-Doǧan BS. Effets vasorelaxants et hypotenseurs de l'alchemilla vulgaris : une étude comparative des extraits au méthanol et aqueux. Pharmacogn Mag. 2015 janv.-mars ; 11(41) : 163-9.
Isenberg, BC Plantes médicinales en obstétrique et gynécologie : comment les plantes peuvent aider une femme à concevoir, à être enceinte et à accoucher, mais aussi à prévenir la conception et à avorter/préconisé par Bettina Cornelia Isenberg. Graz, août 2021. Diplomarbeit, Geburtshilfe, Gynäkologie, Phytotherapie
Küpeli Akkol E, Demirel MA, Bahadır Acıkara O, Süntar I, Ergene B, Ilhan M, Ozbilgin S, Saltan G, Keleş H, Tekin M. Phytochemical analyses and effects of Alchemilla mollis (Buser) Rothm. and Alchemilla persica Rothm. in rat endometriosis model. Arch Gynecol Obstet. 2015 Sep;292(3):619-28.
Ilhan M, Dereli FTG, Akkol EK. Novel Drug Targets with Traditional Herbal Medicines for Overcoming Endometriosis. Curr Drug Deliv [Internet]. 2019 Jun [cité le 23 juil. 2021];16(5):386–99.
Parven, Sanjeeda. Français Testo a induit l'ovulation avec succès chez des femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Indo American Journal of Pharmaceutical Research (2015).
https://www.wikiphyto.org/wiki/Alchémille
Jean Bruneton, Pharmacognosie - Phytochimie, plantes médicinales, Lavoisier, 2016, p. 492-495
K. Ghedira, P. Goetz, et RL Jeune, « Alchemilla vulgaris L.: Alchémille (Rosaceae) », Phytothérapie, vol. 10, no 4, p. 263‑266, août 2012.
Liste des plantes médicinales utilisées traditionnellement, ANSM 30/12/22
https://ansm.sante.fr/uploads/2022/12/30/liste-a-des-plantes-medicinales-utilisees-traditionnellement-janvier-2023.pdf
https://www.escop.com/downloads/ladys-mantle/
Liste des monographies de la Commission E allemande (phytothérapie) Alchémille (Alpine Lady's Mantle herb (Alchemillae alpinae herba)) 29 août 1992.
https://www.heilpflanzen-welt.de/commission-e-0003/