Celluvisc collyre


Sécheresse oculaire - Adultes et enfants
  • Pour qui Pour qui : Adulte et enfant
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie oculaire
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Conditionnement Conditionnement : Unidose(s)

Ă€ partir de
3,94 â‚¬
Ă€ partir de
3,94 â‚¬

Celluvisc collyre est un médicament ophtalmique indiqué pour soulager les signes d'irritation liées à la sécheresse de l’œil, s'il existe une insuffisance de larmes.

Celluvisc est conditionné en boîte de 30 ou 90 unidoses.
Pour un récipient unidose, il y a 4,0 mg de carmellose sodique.
Les autres composants sont le chlorure de sodium, lactate de sodium, chlorure de potassium, chlorure de calcium, eau purifiée.

Posologie de Celluvisc collyre

La posologie indiquée par votre médecin doit être respectée, sachant que la dose habituelle est de 1 goutte dans l'œil ou les yeux à traiter 2 à 4 fois par jour et jusqu'à 8 fois par jour si la sécheresse de l'œil persiste.
Il faut savoir qu'une unidose permet de traiter 2 yeux et qu'une nouvelle unidose devra être entamée pour une future application.

Avant d'instiller Celluvisc collyre, il faut se laver les mains, ne pas toucher l'œil ou toute autre surface avec l'embout de l'unidose ou encore de ne pas utiliser l'unidose si le capuchon semble cassé avant usage.

Après avoir détacher et ouvert l'unidose, pour faciliter l'instillation, tirer votre paupière inférieure vers le bas et regarder vers le haut, laisser tomber ensuite 1 goutte dans l'œil. Cligner des yeux plusieurs fois.
Une fois l'opération terminée, jeter l'unidose.

Les instillations du collyre sont à répartir au cours de la journée en fonction des besoins.
En cas de persistance des symptômes, consulter votre ophtalmologiste qui modifiera si besoin la posologie.

Contre-indications de Celluvisc collyre

Ne pas utiliser le collyre Celluvisc en cas d'allergie à la carmellose sodique ou à l'un des autres composants.

En cas de prise d'autres collyres, il faut attendre 15 minutes entre 2 applications et terminer par le produit le plus visqueux. 

En cas de grossesse et d'allaitement, demandez conseil à votre médecin. 
Après instillation du collyre Celluvisc, la vision peut se troubler. C'est pour cela que l'on recommande d'attendre que la vue redevienne normale pour pouvoir reconduire.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

La personne qui souffre de sécheresse oculaire a une sensation désagréable de grain de sable dans l’œil, elle a les yeux qui brûlent et qui larmoiement. Elle a un trouble de la qualité ou de la quantité de ses larmes.

Origine des yeux secs


Les larmes forment un film lacrymal qui lubrifie et protège la cornée des agressions extérieures.

Or plusieurs facteurs vont favoriser la sécheresse oculaire : comme l’âge, en effet les glandes lacrymales s’atrophient avec l’âge et les modifications hormonales intervenant chez les personnes âgées n’arrangent pas ce phénomène.
La pollution, l’air sec, climatisé, la fumée de cigarette, le vent, l’usage prolongé de l’ordinateur peuvent assécher les yeux

Certains médicaments ou certaines maladies induisent une réduction de l’émission des larmes ou en modifient leur composition.

Les symptômes de la sécheresse oculaire


Les symptômes de la sécheresse oculaire sont variés : une sensation de sable dans les yeux, des picotements, des démangeaisons, une sensation de brûlure, une sensibilité accrue à la lumière, à la fumée de tabac ou au vent (d’où des larmoiements). Vous avez la sensation d’avoir les yeux fatigués, de voir moins bien, et des difficultés à porter des lentilles de contact.

Mais comme ces symptômes ne sont pas spécifiques et qu’une sécheresse oculaire non soignée peut entraîner des affections plus graves, une altération de la cornée ou une kératite. Une consultation chez votre ophtalmologiste est donc conseillée.

Que faire en cas de sécheresse oculaire ?


Si vous êtes atteint par une sécheresse oculaire chronique ou transitoire, vous pouvez déjà dans un premier temps, humidifier l’air, éviter les courants d’air et la climatisation asséchant les yeux. Si cette personne travaille devant un écran, elle peut prendre l’habitude de souvent cligner des yeux.

Des poches chauffantes appliquées sur les yeux fermés vont stimuler la production des glandes lacrymales.

Des gel ou des collyres spécifiques comme Celluvisc vont vous soulager dès que vous en ressentez le besoin.
Alix de Colnet

Alix de Colnet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 26/06/2019