Smecta orange-vanille - Boite de 30 ou 60 sachets


Médicament contre la diarrhée aiguë et chronique - Dès 2 ans
  • Pour qui Pour qui : Dès 2 ans
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : Sachet

Ă€ partir de
4,44 â‚¬
Ă€ partir de
4,44 â‚¬
Smecta est un médicament en sachet qui contient de la diosmectite : une argile naturelle purifiée qui va couvrir la muqueuse digestive. Il appartient à la famille des adsorbants intestinaux.

Il est utilisé dans le traitement symptomatique de la diarrhée aiguë chez l'enfant dès 2 ans en complément de la réhydratation orale. Smecta est également indiqué chez l'adulte en cas de diarrhée chronique (de longue durée) ou de douleurs liées à des maladies digestives affectant l'oesophage, l'estomac et/ou l'intestin.

La substance active de Smecta est la diosmectite.
Les autres composants sont le glucose monohydraté, la saccharine sodique, l'arôme orange et l'arôme vanille. 

Posologie de Smecta 3 g orange-vanille

Pour la prise de Smecta, suivez attentivement les instructions de la notice, ou celles de votre médecin ou de votre pharmacien. Contactez-les en cas de doute. 

Pour traiter la diarrhée aiguë de l'enfant âgé de plus de 2 ans, la posologie est de 4 sachets quotidiens pendant 3 jours, suivis de 2 sachets quotidiens pendant 4 jours.
Pour le traitement de la diarrhée aiguë chez l'adulte, la posologie moyenne est de 3 sachets par jour, et ce pendant une durée de 7 jours. Il est possible de doubler cette posologie en début de traitement. 

Pour d'autres indications que la diarrhée aiguë, la posologie moyenne chez l'adulte est de 3 sachets par jour. 

Les sachets de Smecta se prennent par voie orale. Il faut mettre en suspension ce que contient le sachet avant de le prendre. Pour les adultes, il peut être délayé dans de l'eau (un demi-verre). Pour les enfant, on peut le délayer dans un biberon contenant 50 ml d'eau et le répartir sur la journée, ou le mélanger à un aliment semi-liquide de type bouillie, "petit-pot", compote ou purée.

Il ne faut pas doubler la dose de Smecta si vous avez oublié de le prendre. Enfin, une trop forte prise de Smecta peut induire une constipation qui disparaîtra à l'arrêt du traitement ou à sa diminution.

Smecta ne sera pas utilisé plus d'une semaine sans avis médical en cas de persistance des symptômes ou si ces derniers s'aggravent : fièvre, vomissements, etc...

La prise de Smecta se fait en parallèle à l'adoption de mesures diététiques telles que la réhydratation abondante (ration de 2 litres en moyenne pour un adulte) à l'aide de boissons salées ou sucrées, dans le but de compenser les pertes en eau et l'alimentation, en particulier le riz et les viandes grillées, en évitant la prise de fruits frais crus et de crudités, de plats épicés, de légumes verts et d'aliments ou de boissons glacés. 

Chez l'enfant, Smecta doit être associé à l'administration très tôt d'un soluté de réhydratation orale (SRO) pour prévenir la déshydratation. 

Il est important de bien respecter un délai minimal de 2 heures entre la prise de Smecta et celle d'un ou de plusieurs autres médicaments. En effet, Smecta est susceptible de réduire leur absorption. Informez votre pharmacien ou votre médecin en cas de prise d'autre médicament. 

Smecta peut avoir des effets indésirables tels que constipation (fréquemment), éruption, vomissements et urticaire (rarement). 

En cas de réaction allergique à Smecta, consultez immédiatement un médecin. 
Au moindre effet indésirable, contactez votre pharmacien ou votre médecin. 

Contre-indications de Smecta 3 g orange-vanille

Ce médicament ne doit pas être pris en cas d'allergie à la diosmectite ou à un de ses autres composants.
Il ne doit pas être donné à l'enfant âgé de moins de deux ans. 

L'utilisation chronique de Smecta chez l'enfant est à éviter. L'utilisation prolongée n'est pas recommandée chez l'adulte sans un avis médical. 

Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre ce médicament si vous êtes intolérant à certains sucres. En effet, Smecta 3 g orange-vanille contient du glucose et du saccharose, qui sont des sucres. La prise de ce médicament est donc déconseillée aux personnes ayant un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, un déficit en sucrase/isomaltase ou une intolérance au fructose. 
Ce médicament est également déconseillé pour les personnes ayant des antécédents de constipation sévère.

Au moindre effet indésirable, contactez votre pharmacien ou votre médecin. 

Smecta 3 g orange-vanille incorpore de faibles quantités d'alcool sous forme d'éthanol (100 mg pour la dose journalière). 

Conditionnement : boîte de 30 ou 60 sachets

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Smecta : un médicament contre la diarrhée

Smecta est un médicament destiné au traitement symptomatique de la diarrhée. Il peut être délivré sur ordonnance, ou être disponible également en vente libre. La substance active du Smecta est la diosmectite, une forme d’argiles blanches extraite du sol. Smecta se présente en sachets de 3 g au parfum orange-vanille. Il existe en boite de 30 ou de 60 sachets. Une formule aromatisée à la fraise est disponible en boite de 12 sachets.

Smecta : quelle action ?

Les argiles extraites du sol, comme la diosmectite, ont la particularité de posséder un très fort pouvoir adsorbant, et leur structure physico-chimique leur procure un important pouvoir couvrant.
Ainsi, la diosmectite va recouvrir la muqueuse intestinale du tube digestif, la protéger vis-à-vis des agressions et permettre ainsi d’en restaurer sa perméabilité. Elle agit comme un véritable pansement digestif. Son action sur le mucus va modifier la consistance des selles en les durcissant, et ralentir le transit. Enfin, la diosmectite va absorber les gaz intestinaux.

Quand l'utiliser ? 

Smecta est indiqué dans le traitement de la diarrhée aiguë chez l’enfant de plus de 2 ans en complément de la réhydratation orale par SRO (soluté de réhydratation orale).
Chez l’adulte Smecta est utilisé pour traiter la diarrhée aiguë, ainsi que les diarrhées chroniques qui accompagnent les irritations et les affections inflammatoires de l’œsophage, de l’estomac ou de l’intestin. Il va également soulager les douleurs liées à ces pathologies fonctionnelles intestinales.

Comment utiliser Smecta ? 

La posologie du Smecta est à adopter en fonction de l’âge, des symptômes et de l’importance de la diarrhée.

À titre indicatif :
Chez l’enfant de plus de 2 ans : 4 sachets par jour pendant 3 jours puis 2 sachets par jour pendant 4 jours.
Chez l’adulte : 2 sachets par jour pendant environ 7 jours. Cette posologie peut être augmentée en début de traitement, en cas de diarrhée aiguë.

Pour prendre ce médicament, il faut délayer le contenu du sachet dans de l’eau, afin d’obtenir une suspension. Chez l’enfant, le contenu du sachet peut être délayé dans un biberon de 50 ml ou mélangé à un aliment semi-liquide comme une compote ou une purée.

Les précautions à prendre avec Smecta

En cas de diarrhée, le traitement sous Smecta doit être associé aux mesures hygiéno-diététiques indispensables à la prise en charge de toute diarrhée (réhydratation et réalimentation).
En raison de son pouvoir adsorbant, le Smecta modifie l’absorption des autres médicaments, il doit être utilisé à une distance d’au moins 2 heures de toute autre médication.
Sauf avis médical, l’utilisation du Smecta ne doit pas être prolongée. En effet, il y a risque d’apparition de constipation chronique. Si c’est le cas, vous devez suspendre votre traitement. Mis à part ce risque, très peu d’effets indésirables accompagnent la prise de ce médicament.
En raison du risque de présence de faibles quantités de métaux lourds dans les argiles obtenus par extraction du sol, et par mesure de précaution, l’utilisation de Smecta n’est pas indiquée chez les enfants de moins de 2 ans.

Smectalia est une spécialité, composée également de diosmectite, proposée en boite de 18 sachets et aromatisée à l’orange vanille. Smectalia au parfum caramel cacao est formulé en suspension buvable. Ce modèle a l’avantage de ne pas nécessiter d’eau pour son administration, ce qui peut être très appréciable en usage nomade.

La diarrhée

Une diarrhée se caractérise par des selles plus nombreuses (supérieures à 3 par 24 h) et de consistance molles ou liquides. Elle se manifeste par un transit intestinal accéléré et des liquides qui n’ont pas le temps d’être absorbés, entrainant un ramollissement des selles. Elle est souvent accompagnée de douleurs abdominales, et parfois de vomissements ou de fièvre.

Les causes de la diarrhée

De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’une diarrhée :
  • Une gastro-entérite virale est une des causes les plus fréquentes.
  • Une infection bactérienne, lors d’une intoxication alimentaire. Dans ce cas c’est Escherichia coli qui est le germe le plus souvent impliqué. La tourista, ou diarrhée du voyageur, est également d’origine infectieuse, elle est due à l’ ingestion d’aliments contaminés.
  • La prise d’antibiotique, en déséquilibrant la flore intestinale, provoque également ces symptômes.
  • Des pathologies intestinales induisent des diarrhées, leurs manifestations deviennent alors chroniques, comme la maladie cœliaque (intolérance au gluten), le syndrome de l’intestin irritable ou encore la maladie de Crohn.
  • Des intolérances alimentaires (lactose).
  • Le stress : l’intestin étant considéré comme notre deuxième cerveau, l’anxiété et le stress se traduisent parfois par une modification du transit.

La diarrhée : quels risques ?

Le principal risque d’une diarrhée est la déshydratation qu’elle peut engendrer et qui peut être dramatique, notamment chez le jeune enfant ou chez les personnes âgées ou fragilisées. En effet, elle peut se manifester très rapidement. Il convient d’être extrêmement vigilant face à ce phénomène, lors des épisodes aigus d’une diarrhée.
Quant aux diarrhées chroniques, elles peuvent induire, au fil du temps, des carences et des déficits, notamment au niveau vitaminique. En effet, l’absorption des nutriments issus de notre alimentation se fait principalement au niveau intestinal.

Quelles solutions ?

La prise en charge d’une diarrhée consiste dans un premier temps en une bonne réhydratation, puis un traitement symptomatique est mis en place afin de rétablir un transit normal, et soulager les douleurs abdominales. Enfin, il faudra traiter la cause si celle-ci a pu été identifiée.
  • La déshydratation : se réhydrater avec des boissons abondantes, salées ou sucrées afin de pallier les pertes de liquides et d'électrolytiques. L'alimentation devra exclure certains ingrédients, comme les crudités, les fruits, les légumes verts, et en privilégier d'autres comme le riz bien cuit, les pâtes, les compotes de pomme ou de coing et les viandes grillées.
  • Le traitement symptomatique : prise de médicaments qui ralentissent le transit, ou qui réduisent l’hypersécrétion électrolytique. Les médicaments adsorbants, comme le Smecta, vont protéger la muqueuse intestinale et absorber les gaz. Des antispasmodiques soulageront les crampes. Enfin, la prise de probiotiques sera très utile pour rétablir l’équilibre de votre flore intestinale.

Chez les enfants de moins de 2 ans, le traitement de référence de la diarrhée aiguë est l’administration de solution de réhydratation (RGO).

Quand consulter ?

Une diarrhée n’est jamais anodine, il convient de la traiter avec les solutions adaptées. La plupart du temps elle cède au bout de 2 à 3 jours. Cependant, face à certains signes une consultation médicale doit être envisagée :
Fièvre, présence de sang dans les selles, vomissements, signes de déshydratation, fortes douleurs, diarrhée persistante, suspicion d’épidémie.
Nadine Vignet

Nadine Vignet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 24/09/2019