Quels sont les bienfaits du Collagène ?

  • Temps de lecture : ~ 0 minutes
Quels sont les bienfaits du Collagène ?
Le collagène est une substance qui nous compose en grande partie. Il possède de nombreuses compétences pour assurer le fonctionnement normal de notre organisme. Pharma GDD vous explique ses divers rôles, à quels niveaux il agit et pour quelles raisons. Nous découvrirons pourquoi et comment se supplémenter en collagène et quels cosmétiques utiliser pour prendre soin de sa peau. 

Le Collagène : c’est quoi ?

Le collagène de son nom grec "kólla", signifiant colle, permet la cohésion des tissus et des organes et confère des propriétés d'hydratation, de résistance et de souplesse. Le collagène est la protéine la plus abondante dans l'organisme des mammifères et représente le quart de la masse protéique. Il est présent dans la cornée, le cerveau, les os, les tendons, le cartilage, l'interstitium pulmonaire, les muscles, les parois des vaisseaux, les cheveux et les tissus conjonctifs comme le derme. Le collagène est un polypeptide composé d'une chaîne d'acides aminés reliés entre eux par des liaisons peptidiques. Ces acides aminés sont produits naturellement par le corps et doivent être fournis par l'alimentation. 

Le collagène est produit par des cellules bien spécifiques nommées fibroblastes. Ces derniers sécrètent des protéoglycanes et des glycoprotéines qui permettent d'assembler les acides aminés en polypeptides. Les fibroblastes sont les cellules présentes dans le tissu conjonctif. Ils assurent la cohésion des diverses substances et la souplesse du derme.
Il existe plusieurs types de collagène, mais les trois premiers sont les plus importants : Le type I est le plus abondant et se trouve dans la peau, les tendons et le tissu osseux. Le type II se localise dans les cartilages et le type III dans les muscles et les parois des vaisseaux sanguins.

Le collagène contribue au fonctionnement des cellules de construction du cartilage. Il supporte la régénération naturelle du cartilage articulaire. Il stimule l'accumulation de cartilage articulaire, contribue à l'amélioration du fonctionnement et de la mobilité des articulations. Il apporte force, flexibilité et soutien aux tissus conjonctifs de la peau, aux ligaments, aux tendons et aux os. Dès l'âge de 20 ans, la production de collagène diminue d'environ 1% par an pour s'accentuer considérablement à partir de la cinquantaine. Dans les 5 ans qui suivent la ménopause, la femme perd 30% de collagène. Cela entraine une diminution des diverses fonctions se manifestant par des raideurs articulaires et un manque de tonus musculaire, des courbatures, une fatigue plus fréquente et la guérison des blessures plus lente. Concernant la peau, on remarque l'apparition de rides et de ridules. 

Quels sont les facteurs augmentant les besoins du corps en collagène ?

Le stress engendre une baisse de la production de la mélatonine et à l'inverse une augmentation de la production de cortisol qui détruit le collagène. La fatigue accélère la glycation, ce processus de rigidification des fibres de collagène, empêchant les protéines détériorées d'être éliminées.

En cas de blessures, le collagène présent dans le corps est sollicité pour contribuer à la réparation des fractures et la cicatrisation des plaies. L'énergie, l'eau et les protéines sont essentielles pour la prise de masse musculaire et la stimulation de la synthèse de collagène. Le collagène est utilisé pour aider à la réparation des ligaments, des tendons, du cartilage et des os.

Le tabac entraine de nombreux dommages cutanés, comme un affaissement de la peau, se ridant également, car elle n'arrive plus à produire de collagène de façon efficace. La fumée diminue la quantité de vitamine C, réduisant par la même occasion la fabrication de collagène et perturbant la production d'une enzyme appelée métalloprotéinase matricielle. Celle-ci permet de réguler la production de collagène en temps normal. Chez les personnes fumeuses, elle détruit plus de tissus qu'elle n’en produit.

Une consommation trop importante de sucre affecterait la qualité de la peau en accélérant la dégradation de l'élastine et du collagène. La glycation raidit l'élastine, la rendant sèche et cassante. Cela aurait un rapport avec le pic d'insuline après l'ingestion de sucre qui enflammerait les cellules sous cutanées.

Les UVA responsables du photo vieillissement accélèrent le stress oxydatif cellulaire et favorise la glycation du collagène, entrainant une prématurité des signes de l'âge. Les rayons UV agissent sur les cellules de la peau et brisent les chaînes d'ADN qui d'ordinaire, sont corrigées par des enzymes de réparation. Lors d'exposition prolongée, les cellules de la couche basale sont trop sollicitées, engendrant un dysfonctionnement du mécanisme de réparation. C'est pour cela que la production de mélanine, de collagène et d'élastine diminue. On appelle ce phénomène l'élastose solaire. La peau devient sèche, le rides plus profondes, la pigmentation est anarchique et la perte de fermeté s'intensifie. La protection solaire est indispensable pour contrer les méfaits des UV. Tel un bouclier, les filtres vont absorber ou réfléchir les UV en faisant barrière, préservant les cellules du stress oxydatif.

Manque de collagène : quelles conséquences ? 

Le manque de collagène peut entrainer divers problèmes liés aux articulations et aux tendons. Les tendons sont composés à plus de 90% de collagène. Lorsque le collagène se décompose, de petites déchirures apparaissent dans le tendon, causant un affaiblissement et des douleurs. La tendinite ou la tendinose sont deux conséquences liées au manque de collagène associé à des tâches répétitives au travail, lors d'activité au quotidien et sans le sport. La tendinite  est une inflammation du tendon alors que la tendinose est une dégénérescence provoquée par un dysfonctionnement du collagène dans les tissus des tendons. La bursite est une affection liée aux tendons. Elle fait référence au petit sac de liquide, appelé bourse, qui permet aux muscles de glisser facilement sur les muscles et les os. En cas de blessure ou d'une utilisation trop intense de l'articulation, la bourse enfle, causant une douleur, une rougeur et une rigidité. Les déchirures musculaires sont également plus fréquentes en cas de manque de collagène.

Une diminution du collagène peut accélérer l'apparition des rides, des vergetures et conduire à certaines maladies. L'arthrose est une maladie articulaire conduisant à la destruction du cartilage. Cette pathologie apparait en général après 40 ans et s'installe progressivement. L'arthrose prématurée peut survenir à la suite de maladies congénitales acquises comme la dysplasie congénitale de la hanche engendrant une déformation et un problème d'emboîtement des surfaces articulaires à la fin de la croissance.

D’autres pathologies génétiques dites collagénopathies comme la maladie des os de verre ou les syndromes d'Ehlers-Danlos sont le résultat d’une anomalie associée au collagène.

Le collagène dans les soins cosmétiques

Le collagène utilisé dans les soins cosmétiques est d'origine marine, dérivé d'algues, de poissons et de crustacés, mais aussi à partir d'extraits de levure. Il possède une structure similaire au collagène humain. Le collagène est la protéine indispensable au maintien d'une peau lisse et ferme. Il est utilisé dans les soins anti-âge pour prévenir les premiers signes de l'âge, pour régénérer, hydrater et rééduquer le processus de régénération au niveau du derme, grâce à des technologies utilisant des molécules skin likes qui miment les effets des substances naturellement présentes dans la peau. Cela a pour effet de stimuler la synthèse de protéines présentes naturellement dans les tissus conjonctifs pour compenser la perte liée au vieillissement. Grâce à cela, ces soins vont améliorer la fermeté, la tonicité et l'élasticité cutanée. Tout comme l'acide hyaluronique, le collagène a la capacité d'attirer et de retenir l'eau dans les tissus pour éviter la déshydratation. Il agit également en surface pour maintenir l'équilibre de la barrière épidermique. 

Certaines marques de soins cosmétiques utilisent du collagène boosté grâce à une technologie exclusive. C’est le cas de Resultime qui emploie le micro-collagène vectorisé. Il s’agit de fragments actifs de collagène qui sont intégrés dans un vecteur de diffusion assuré par des lamelles d’argile permettant de les transporter au cœur de la peau.  

Patyka a mis au point des soins hautement concentrés en rétinol like et en acides aminés végétaux relançant la production naturelle de collagène. Cette marque enrichit ses soins en vitamine C, assurant des vertus antioxydantes protégeant les fibres de collagène et bloquant leur dégradation.

Garancia a choisi de doser de l'acide ascorbique à 10%, la forme pure de la vitamine C sous forme de poudre pour garantir une stabilité et une efficacité. Des fragments de collagène d'origine végétale associés à des extraits botaniques et de l'extrait de racine de chicorée aux vertus prébiotiques.

Vichy, plus précisément la gamme Liftactiv utilise des peptides, c'est-à-dire une chaîne courte d'acides aminés pour relancer la production de protéines cutanées comme le collagène et l'élastine. À cela est associé à de la vitamine C pour protéger les fibres de collagène.

Filorga a choisi d'intégrer son brevet Plasmatic Lifting Factors® qui regroupe les facteurs cellulaires®, le Collagène et l'acide hyaluronique comblant, lissant et raffermissant la peau.

 

Les compléments alimentaires à base de collagène

Le collagène est employé pour la fabrication de compléments alimentaires. Il s’agit en majeure partie de collagène marin se présentant sous forme d'une poudre. Il est obtenu par extraction à partir de la peau, des arêtes et des écailles de poissons.

Les compléments alimentaires au collagène pour la peau

Divers compléments alimentaires enrichis en collagène peuvent contribuer à améliorer la souplesse et la tonicité cutanée ainsi qu'à lisser et à combler les rides. Certains compléments alimentaires sont formulés à partir de collagène marin associé à des huiles de poissons et de crevettes dosées en oméga 3 et de la vitamine C stimulant la production naturelle de collagène. 


Certains compléments alimentaires contiennent des Coenzymes Q10 précurseurs de l'ubiquinol qui contribuent à protéger les cellules du stress oxydatif. En effet, les Coenzymes Q10 ont la capacité d'améliorer l'activité cellulaire qui entraînera des répercussions sur la production et la protection du collagène. 

 

Le collagène pour les articulations et le sport

Le collagène de type II forme essentiellement la structure du cartilage. Cette protéine assure la cohésion, l'élasticité et la régénération des tissus. Le collagène constitue 67% du poids sec du cartilage, c'est pour cela qu'une perte en collagène engendre le processus de douleurs articulaires. Le collagène participe à la construction et à la régénération des muscles. Il permet de soigner les douleurs articulaires, de renforcer les os et d'apaiser l'arthrose. Le sport intensif fragilise les muscles et les articulations. Il est important d’apporter une quantité suffisante via l’alimentation et de se supplémenter. Certains compléments alimentaires pour les articulations à base de collagène peuvent apporter une action complète couvrant les besoins de l’organisme à différents niveaux. C’est le cas de Colpropur Lady saveur neutre qui associe plusieurs composants pour la vitalité, le bien-être osseux, articulaire, cutané pour les femmes qui veulent prévenir les signes de l'âge en vue des désagréments de la ménopause.
 
 

L'apport en collagène via l'alimentation

Le vieillissement et le mode de vie nuisent aux divers processus métaboliques. Cela a pour conséquence une baisse de la capacité du corps à synthétiser de nouvelles protéines comme le collagène. C'est pour cela que l'apport en acides aminés essentiels via l'alimentation est indispensable pour synthétiser de nouvelles protéines. Les douleurs dorsales, les blessures au genou, les épaules sont la conséquence de la baisse du niveau de collagène à partir de 30 ans.
Le collagène se trouve uniquement dans la viande. En revanche, de nombreux végétaux contiennent de la glycine qui est un des acides aminés composant le collagène à hauteur de 30 % et permet d'en booster la synthèse. 

 
Produits animaux Produits végétaux
Bas morceaux de porc ou bœuf Ail
Bouillons de coques de crustacés  Avocat
Gélatine de porc   Chou kalé
Jaune d'œuf Epinards
Peau de poisson Graines de courge
Poulet entier  Roquette
Saumon sauvage Spiruline

Plusieurs types de collagène peuvent être consommés. 
Le collagène animal est composé de carcasses de bœufs et de porcs. Bon marché, mais impossible d'en connaître la provenance.
Le collagène marin est également issu des déchets de l'industrie alimentaire de la peau et des arêtes de poissons, mais s’avère plus efficace, car mieux assimilé par le corps.  

Comment faire pour optimiser les bienfaits du collagène ?

Pour potentialiser les bienfaits du collagène, il est conseillé de consommer de la vitamine C qui stimule la production et la fixation du collagène dans l’organisme. 



Le curcuma associé au collagène peut conduire à la réduction significative de la gêne articulaire. Le curcuma augmenterait les dépôts de collagène dans les os et la peau. Il protège les tissus osseux et augmente l'activité antioxydante, aidant à soulager la gêne associée aux tendons et articulations endommagés.


La glucosamine et le sulfate de chondroïtine sont deux composants naturels du cartilage, faisant office de blocs de construction. Ils stimulent le corps à en produire davantage. La chondroïtine est réputée pour aider à soutenir la mobilité et la flexibilité des articulations. La Chondroïtine et la glucosamine peuvent aider à soutenir la santé des articulations et des os. La glucosamine est utile pour le maintien structurel et fonctionnel, la construction de la surface des articulations, des ligaments, des os, des vaisseaux sanguins et de la peau.

 

À retenir

Le collagène est la fontaine de jouvence de notre corps. Cette protéine est essentielle pour de nombreuses fonctions, au niveau des articulations, des muscles et de la peau. Il est possible de prévenir cette chute de production liée à l’âge en adaptant son alimentation, en évitant les facteurs aggravants comme le tabac, l’exposition prolongée aux UV et en se supplémentant en compléments alimentaires pour maintenir un niveau de collagène suffisant.

Sources :
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3902851/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18416885/
https://www.gssiweb.org/sports-science-exchange/article/sse-142-training-and-nutrition-to-prevent-soft-tissue-injuries-and-accelerate-return-to-play
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26267777/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24815409/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3941227/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30122200/
contact_support expand_less