Piascledine 300 mg


Arthrose de la hanche et du genou
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : GĂ©lules

Ă€ partir de
15,79 â‚¬
Ă€ partir de
15,79 â‚¬

Piascledine 300mg est un médicament composé d'extraits végétaux, utilisé dans le traitement symptomatique de la douleur et de la gêne fonctionnelle à effet différé de l'arthrose de la hanche et du genou.

Ce médicament est aussi indiqué en traitement d'appoint des parodontopathies : inflammation des gencives avec déchaussement des dents.

Conditionnement : Boîte de 30 ou 60 gélules

Pour une gélule :
Extrait total d'insaponifiable avocat-soja 300 mg
correspondant à :
Insaponifiable d'huile d'avocat 100 mg,
Insaponifiable de soja 200 mg

Excipients : Silice colloïdale anhydre, butylhydroxytoluène.
Enveloppe de la gélule : Gélatine (bovine), polysorbate 80, dioxyde de titane, érythrosine, oxyde de fer jaune.

Posologie de Piascledine 300 mg

Il faut respecter les recommandations de son médecin concernant la posologie.
La posologie usuelle est de 1 gélule par jour à avaler avec un grand verre d'eau au milieu d'un repas.

En cas de surdosage , consultez votre médecin et ne doublez pas la dose en cas d'oubli.

Contre-indications

En cas d'antécédents d'allergie à l'un des constituants, Piascledine est contre-indiqué.
Signalez toute prise de médicaments concomitantes à Piascledine.

On déconseille la prise de Piasclédine au cours de la grossesse et de l'allaitement, de façon générale il est toujours recommandé de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant d'utiliser un médicament.

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une pathologie touchant les articulations. Cette affection chronique liée au vieillissement provoque des douleurs, des raideurs, parfois des déformations pouvant être invalidantes, notamment lorsqu’elle touche les articulations liées à la mobilité, comme le genou et la hanche. Elle touche principalement les femmes, et représente une des principales causes de la perte d’autonomie de la personne âgée. Elle se manifeste par des poussées inflammatoires et est aggravée par l’effort physique.
L’arthrose est due à la dégradation progressive du cartilage, provoquant des modifications au sein de l’articulation. Parmi elles, on peut citer les pincements articulaires (l’espace entre les extrémités osseuses diminue), la production plus importante de liquide synovial avec une composition moindre en acide hyaluronique, la modification de l’os sous-chondral qui se condense, et surtout, l’apparition de petites excroissances osseuses péri articulaires, les ostéophytes. Ce sont toutes ces petites lésions qui sont à l’origine des douleurs et des handicaps éventuels.
Le diagnostic est établi par un cliché radiographique mettant en évidence ces différentes atteintes.
Si la principale cause de l’arthrose est l’usure des articulations, des facteurs liés à l’hérédité et l’environnement sont également évoqués. En effet, des personnes sans aucun facteur de risques (obésité, mouvements répétitifs) peuvent également en souffrir.

Soulager ses articulations avec Piascledine

Piascledine est un médicament composé d’une association d’extrait d’insaponifiables d’huile d’avocat et de soja. Il est utilisé dans le traitement symptomatique de l’arthrose de la hanche et du genou. Son action est trophique sur le cartilage, c’est pour cette raison que son effet n’est pas immédiat. Pour obtenir un soulagement, sa prise doit se faire sur une durée suffisamment longue, en général 1 à 2 mois. Il se présente en boite de 30 ou 60 gélules, et sa posologie est de 1 gélule à avaler avec un verre d’eau au milieu du repas.
Il est également indiqué dans les paradontopathies entrainant un déchaussement des gencives.

Protéger les articulations

La prévention de l’arthrose consiste à adopter des mesures hygiénodiététiques afin de protéger ses articulations : 
  • Contrôler son poids : en cas d’obésité, la perte de poids est essentielle pour réduire le risque d’arthrose.
  • Faire de l’exercice : une activité physique adaptée et modérée a une action bénéfique sur les articulations. Le mouvement améliore les symptômes de l'arthrose, mais surtout permet de retarder l’évolution de la maladie. Les activités douces pour les articulations sont à privilégier, comme la marche à pied, la natation ou encore l’aquagym.
  • Se chausser correctement :  avec des chaussures de bon soutien, munies de semelles amortissant les chocs.
  • Le port d’orthèse : en cas de crise douloureuse, il est conseillé de mettre au repos l’articulation pendant quelques jours à l’aide d’un appareillage destiné à limiter le mouvement. Enfin, l’application locale de froid à l’aide de compresses de thermothérapie calmera l’inflammation et soulagera les douleurs en cas de crise.
  • Ménager ses articulations : pas d’activités intensives ! il faut éviter de surmener les cartilages, en évitant les séances trop longues de jardinage ou de bricolage.
Nadine Vignet

Nadine Vignet

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 19/06/2019