Ambroxol 0,6% Mylan Sirop sans sucre 150ml


Troubles de la sécrétion bronchique - Adultes
  • Pour qui Pour qui : Adulte
  • Mode d'administration Mode d'administration : Voie orale
  • Femme enceinte Femme enceinte : Sur avis mĂ©dical
  • Allaitement Allaitement : Sur avis mĂ©dical
  • Forme Forme : Sirop

2,34 â‚¬
2,34 â‚¬
Le sirop Ambroxol 0,6% du laboratoire Mylan est indiqué lors de troubles de la sécrétion bronchique chez l'adulte. Il facilite l'évacuation des sécrétions bronchiques, il est utilisé au cours d’affections bronchiques aiguës ou lors d'épisodes aigus de bronchopneumopathies chroniques. 

Ce sirop se présente sous la forme d'un flacon de 150 ml avec godet doseur. 

Le principe actif de ce sirop est le chlorhydrate d'ambroxol à 0,6 g pour 100 ml de solution buvable. Les autres composants de ce sirop sont : glycérol, acide citrique monohydraté, parahydroxybenzoate de méthyle, parahydroxybenzoate de propyle, arôme banane, sorbitol liquide (non cristallisable), eau purifiée. 

Sachant que le sorbitol ou le glycérol sont des excipients à effet notoire. 

Posologie d'Ambroxol 0,6% en sirop

La dose recommandée pour prendre Ambroxol en sirop est de 5 à 10 ml matin et soir par voie orale. Pour vous aider à mesurer la quantité à prendre, un godet-doseur est présent dans la boite. Il faut le positionner à l'horizontale et le placer au niveau des yeux pour le remplir. 
Il est recommandé de le rincer après chaque utilisation et de ne pas le réutiliser pour un autre médicament. 

Le traitement par Ambroxol ne devra pas dépasser 8 à 10 jours sans avis médical. 

En cas d'effet trop fort ou trop faible d'Ambroxol il faut consulter votre médecin

En cas de prise du sirop Ambroxol alors que vous n'auriez pas du, il vous est conseillé de voir votre médecin. 

Ne doublez pas les doses en cas d'oubli. 

Contre-indications d'Ambroxol

Il ne faut pas prendre le sirop Ambroxol si vous avez une allergie à un des composants.

Comme ce sirop contient du sorbitol, il ne doit pas être utilisé lors d'intolérance au fructose. 
Un traitement antitussif ou asséchant les sécrétions bronchiques n'est pas conseillé en parallèle de votre traitement. 

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, ce médicament ne doit pas être utilisé. Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, le médecin décidera si il faut poursuivre le traitement. 

 LE CONSEIL DU PHARMACIEN

Qu’est-ce qu’une toux grasse ?

La toux grasse n’est pas une maladie, c’est un symptôme révélateur d’autres pathologies, le plus souvent virales et plus rarement bactériennes. Elle intervient le plus souvent en cas d’infection au niveau de la sphère ORL (rhinite, rhinopharyngite, bronchite…).

Une toux grasse est une toux productive, c’est à dire qu’elle produit des expectorations. C’est un réflexe naturel et utile mis en place par le système immunitaire qui permet d’évacuer les mucosités des voies respiratoires et ainsi de les dégager.
Ces sécrétions qui obstruent les bronches sont chargées en agents pathogènes et en débris cellulaires et particules fines polluantes. Elles vont être évacuées sous forme de glaires translucides de couleur jaunâtre. La toux grasse se manifeste sous forme de quintes qui peuvent survenir en journée ou la nuit. L’expiration soudaine et brutale qui la caractérise est désagréable, fatigante voire douloureuse.

La toux grasse peut être aiguë si elle dure depuis moins de trois semaines ou chronique si elle se prolonge au-delà. Dans ce cas, elle peut être le signe de pathologies plus graves qu’une simple infection virale, et être accompagnée de fièvre, de sang ou de vomissements. Il est alors impératif de consulter son médecin qui va pouvoir poser un diagnostic. Certains facteurs peuvent également déclencher une toux grasse, tels que la pollution, la poussière et bien sur le tabac qui peut provoquer une toux chronique symptomatique des fumeurs.

Quel traitement pour soigner une toux grasse ?

Une toux grasse ne se traite pas dans l’intention de la stopper, mais dans l’intention de la favoriser. Il est en effet nécessaire d’expectorer pour évacuer les glaires. Il ne faut donc surtout pas prendre de médicaments antitussifs (réservés aux toux sèches) qui vont bloquer le réflexe de la toux et ainsi empêcher l’évacuation des sécrétions des voies respiratoires.
Pour faciliter l’élimination des mucosités, il est possible de prendre un sirop expectorant pour toux grasse comme le sirop sans sucre Ambroxol 0,6 % de Mylan qui va stimuler la sécrétion bronchique chez l’adulte, et ainsi favoriser la production d’un mucus qui pourra être évacué plus facilement.
La toux grasse étant un symptôme, il est également nécessaire de traiter la pathologie à l’origine.

Les bons réflexes à adopter en cas de toux grasse

La prise d’un médicament n’est pas la seule chose que vous pouvez faire. En effet, le sirop expectorant va seulement vous aider à évacuer les sécrétions. Quelques gestes et réflexes sont à mettre en place pour contribuer à son arrêt et éviter toute transmission de microbes :

  • S’hydrater correctement en buvant de l’eau plusieurs fois par jour pour favoriser l’évacuation des glaires.
  • Penser à bien recouvrir sa bouche et son nez lorsque l’on tousse pour ne pas contaminer les autres.
  • Se laver régulièrement et consciencieusement les mains avec du savon pendant 30 secondes minimum.
  • Éviter de serrer les mains ou d’embrasser ses proches et les personnes fragiles.
  • Utiliser des mouchoirs en papier à jeter dans une poubelle fermée.
  • Bien aérer son logement pour se débarrasser de la pollution intérieure et renouveler l’air.
  • Ne pas surchauffer son intérieur et bien humidifier l’air pour le bien-être des voies respiratoires.
  • Éviter les climatiseurs qui assèchent et font circuler les microbes.
Myriam Gorzkowski

Myriam Gorzkowski

Docteur en pharmacie

Mis Ă  jour le 29/05/2019